Un rêve devenu réalité, un retour riche & réussi pour les 8èmes médiévales de Trets lors d'un week end entier d'animations à succès

Samedi 6 et Dimanche 7 Août 2022



Reportage Vu: 1513 fois
 

MIRACLE ! Le rêve est devenu réalité ! Voilà 8ans depuis l'automne 2014 quand l'ancien maire annonçait l'annulation des médiévales 2015 que les tretsois rêvaient et espéraient revoir cette grande fête populaire et historique née en 2008 par le regretté conseiller municipal Lucien Bonnet qui nous a quitté en 2011. Une manifestation énorme et inédite sur la commune qui est très vite au fil des années devenue l'évènement principal de TRETS chaque été pendant 7 éditions en recevant des milliers de visiteurs de toute la planète chaque année début août et créant une atmosphère unique dans les rues. En 2020 lors des Municipales tous les candidats promettaient son retour sauf le maire sortant .

Un nouveau maire a été choisi par les habitants et Pascal Chauvin maire élu a tenu promesse. Après plus de 6mois de préparation par son adjointe aux festivités Prescillia Sammut qui en était l'organisatrice principale avec Jean Yves S. du service festivités, le service culturel, aidés par des anciens bénévoles de l'époque dont Guy Ferreti, ex adjoint aux festivités dans le mandat précédent qui en était l'organisateur de 2012 à 2014 (et qui a beaucoup donné pour ce revival), la municipalité a exaucé le souhait des tretsois, habitants des alentours et touristes ces Samedi 6 et dimanche 7 août 2022. Une édition baptisée "Les médiévales du COEUR de Trets", pour rendre hommage à son fondateur qui était surnommé "Coeur" et dont la municipalité a eu l'intelligence et décence de garder le compteur à 8, la nommant 8e édition, au lieu de le faire repartir de 0 comme beaucoup l'auraient fait en politique. Celle ci était organisée cette année par la mairie et la confrérie Saint Eloi (qui se chargeait en particulier du banquet).

Au final, après tant d'espoir et d'attente, ce retour n'a pas déçu et fut très réussi, et a du rendre fier son créateur puisque les tretsois ont en effet retrouvé leurs belles médiévales d'antan avec l'ambiance qu'on lui connait et ont merveilleusement bien animé les rues de l'intégralité du centre ville pendant deux jours, le succès fut également au rendez vous. Tous les visiteurs étaient ainsi ravis de revoir cette manifestation à laquelle ils tenaient tant et ont pris beaucoup de plaisir à profiter des nombreuses animations proposées par la municipalité qui y avait consacré un budget de 32 000€ (tout compris (animations, nourriture, communication etc.)) réparti entre le budget culture et celui festivités, à égalité pour les animations journée.

Et on peut dire qu'ils ont été servi puisque  les organisateurs ont frappé fort en recrutant énormément de troupes, près d'une vingtaine dont énormément de nouvelles aux médiévales de Trets, soit un record historique dont : 13 troupes ou camps, 3 troupes de musiciens (Bellugan, Djinjols, Aragorn) et également 5 vieux métiers pour animer le vieux village, et en soirée le samedi un banquet spectacle avec le Cercle St Michel de Fuveau & "2000 ans d'Histoire en Provence" qui a réuni plus de 340 convives dans la cour du château pour voir : "Mystère au Studium".

 

 
Le week end en vidéo

Un programme riche

Pendant deux jours chevaliers, gueux, sorcières, manants, guerriers, animaux, Troubadours, musiciens, belles dames et grands seigneurs, artistes ont ainsi fait vibré l'intégralité du centre ville mettant de l'animation dans un périmètre historiquement grand cette année puisque les organisateurs ont été confrontés pour la première fois aux demandes des troupes qui exigeaient un sol meuble pour planter les tentes.

 Résultat ce genre de sol ne court pas les rues à Trets et ils ont du installer celles ci non plus sur les places ou rues comme pendant 5 ans mais dans de nouveaux lieux comme le jardin des remparts, le presbytère (qui s'y sont prêtés à merveille au final) et la place de la gare (frappée durement par le soleil et l'absence totale d'ombre). Outre l'avenue Mirabeau & le bvd de la République , le marché s'est ainsi étendu du coup sur Jean Jaurès tandis que le cours Esquiros recevait une belle ferme avec de nombreux beaux chevaux, ânes, biquettes, lamas, lapins, oies, moutons etc. installés à l'abri des platanes et qui ont fait la joie des petits et des grands.

Un grand pôle restauration et produits régionaux s'était lui installé place de la mairie avec trois magnifiques tavernes en bois qui servaient à boire et à manger au feu de bois (mais avec un manque de tables), alors que plusieurs exposants alimentaires et boissons étaient situés en face sur l'avenue Mirabeau tandis qu'ailleurs le marché médiéval (constitué de 40 exposants, soit quasi autant qu'en 2014) proposait bijoux, artisanats, décoration, jeux et jouets, tissus, cuir, coutellerie, ou médiévaux etc....

Des stands qui étaient très beaux pour certains comme celui de la ferme de Noé de Trets. Une fête médiévale qui était également très orientée vers les enfants cette année avec 2 pôles de jeux un place Audric avec pleins de superbes jeux en bois qui ont fait fureur et un autre sur Jean Jaurès avec une grande course de chevaux en carriole qui ont cartonné, tandis que le magasin Holy Copy avait délaissé son magasin pour organiser une chasse au trésor dans le centre ancien avec des questions sur le patrimoine de Trets, à laquelle une cinquantaine de personnes y ont pris part dans le week-end de manière très investie. Une chouette idée.

Des médiévales qui cultivent

Coté culture, outre le fait d'apprendre énormément de choses à travers cette fête, ses ateliers, troupes, spectacles sur la vie de nos ancêtres, explications sur leur façon de vivre, de combattre, de manger, cuisiner, boire, le public a pu aussi mieux découvrir notre patrimoine tretsois en arpentant ses ruelles, mais aussi grâce à une exposition de panneaux informatifs place de la mairie et le service culturel avec Messire Florian proposait une visite guidée gratuite de la cité à trois reprises (le samedi et dimanche matin et le samedi en fin d'après midi qui ont réuni à chaque fois entre 40 et 60 personnes soit 150 visiteurs au total un beau succès). Messire Florian et Dame Anaïs en tenue ont également été à la disposition des visiteurs tout le week-end avec un stand porte de Pourrières pour les guider et informer. L'église Notre Dame de Nazareth était elle exceptionnellement ouverte durant ce week-end spécial le samedi de 10h à 12h, puis de 14h à 16h et le dimanche de 14h à 16h.

Autre nouveauté cette année, la présence d'un "crieur public" qui avait pour tache d'annoncer la programmation, orienter les visiteurs dans les rues, et mettre un peu d'ambiance, une tache confiée comme toujours à Eric Fanino qui l'a exécuté avec brio comme souvent; grâce cette fois à une petite camionnette électrique pour la sono, soit il est vrai tout sauf moyenâgeuse mais extrêmement pratique pour exécuter sa tache.


 

Du monde, de la canicule, de la déco et comm.
Et pour cette renaissance, pour la première fois de nombreux commerçants restaurateurs du centre ville ont aussi joué le jeu en devenant eux aussi acteurs de cet évènement en décorant leurs devantures, passant leur prix en écus, comme le coiffeur Bol d'Air , se mettant en tenue ou proposant des menus médiévaux avec de la viande cuite à la broche sur leur terrasse par exemple etc., dommage cependant que les terrasses des bars et restos n'étaient pas décorées et leurs serveurs en tenue (même s'il faisait très chaud).

Une chaleur caniculaire , jamais vue en médiévales s'était en effet invitée malheureusement avec une pointe à 39.3°c le samedi et 35.7°C le dimanche, ayant du coup une influence inévitable sur la fréquentation, qui fut bonne, avec des milliers de visiteurs sur deux jours (qu'ils soient tretsois, de la vallée, de la région mais aussi des touristes français et étrangers (on entendait de nombreuses langues dans Trets), mais hélas plus basse que les précédentes éditions, les rues n'étant cette fois jamais bondées comme dans les précédentes éditions. Le samedi et dimanche matin furent bien fréquentés jusqu'à 13/14h environ, avant une grosse chute le samedi jusqu'à 17h  puis une belle affluence le samedi jusqu'à 20h, tandis que le dimanche la fréquentation fut fortement en hausse avec du monde un peu tout le temps jusqu'à 19h. Mais les bars et restos ont cartonné avec des terrasses de café vraiment pleines quasi non stop sur le week-end. Parmi ces visiteurs et ce qui était sympa à voir, beaucoup sont venus costumés, qu'ils soient adultes ou enfants, s'offrant alors de petits combats avec les chevaliers.

Un beau succès que l'on doit tout d'abord évidemment à une communication bonne et efficace cette année de la mairie (même si tardive), aussi bien sur Trets même qu'aux alentours, avec des milliers de flyers distribués depuis mi juillet (notamment dans tous les offices de tourisme des environs, mais aussi de grandes affiches dans les panneaux vitrés, des affiches A3 placardées aux axes principaux, des banderoles aux entrées de ville, des annonces sur trois radios, sur BFM Marseille en bandeau , 2 articles dans la Provence en annonce (la Grande Une du journal le dimanche avec un reportage) et d'autres sur de nombreux sites internet. France3 est même venue le dimanche tourner un reportage pour le 19/20 une première !!! Sur place même 5 grands panneaux d'informations présentant le programme , le plan de la cité et autres infos étaient installés dans les rues.

Coté animations et point noir !

Les troupes n'ont vraiment pas chomé du matin au soir, souffrant énormément de la chaleur, toutes proposant de très beaux camps mais on va être honnête, si certaines ont proposé de très belles animations comme "les chevaliers de St Jean" avec un programme très riche dont des spectacles, combats, une catapulte à bonbons qui a été un gros carton d'affluence , les "Sans sous" avec plusieurs ateliers, danses ou animations dont un mariage médiéval, "l'Ost des temps jadis" avec des combats, explications etc. ou plusieurs autres troupes , pour certaines leur camp est resté peu vivant tout le week-end. A leur décharge cependant l'affluence générale pas toujours élevée, du coup elles n'allaient pas animer s'il n'y avait personne, mais le soucis c'est que le serpent se mordait alors la queue comme on dit car quand les gens venaient les voir, voyant le camp mort ils ne revenaient plus du coup.

Autre raison la chaleur, les deux camps de la gare ont cuit totalement sans aucune ombre (elles avaient été prévenues de cela à l'avance) n'incitant donc pas les gens à jouer à leurs jeux par exemple, et surtout plusieurs troupes ont énormément souffert d'une absence totale ou peu visible de panneaux d'indications (de beaux panneaux aux couleurs de l'affiche avaient été conçus par la ville) positionnés perpendiculairement aux trajets des visiteurs par ex; pour amener les visiteurs sur leurs campements. Le fléchage est en effet unanimement ce week-end le point noir de ces médiévales de l'avis même des visiteurs, des troupes et des vieux métiers tous l'ont confié au site. Les trois camps étant dans des endroits excentrés pour les raisons expliquées précédemment, beaucoup de tretsois ne connaissent en réalité toujours pas le jardin des remparts voir presbytère, et les touristes n'en parlons pas, or le jardin des remparts n'était absolument pas fléché et que dire du petit chemin pour arriver au fond de ce dernier dans sa seconde partie où se trouvait le Banneret du midi. Le fléchage du presbytère était aussi très défaillant, sans compter qu'il n'y avait pas d'exposants jusqu'à lui pour faire la continuité, ainsi que pour la gare... Du coup ces trois camps médiévaux ont eu beaucoup de difficultés à avoir des visiteurs, et ces derniers se sont souvent aidés du plan flyer ou celui affiché pour y aller.

Pour les vieux métiers c'était encore pire dans le vieux village du coup en catastrophe le service festivités les a rapatrié dès le samedi après midi place de la mairie.

Les animations ont elles démarré le samedi à 11h avec une grande parade d'ouverture démarrée par la remise des clés de la cité par le maire au chef du camp des chevaliers de St Jean. Le samedi soir celles ci se sont achevées vers 19h30 tandis que le dimanche après avoir démarré à 10h, les médiévales se sont cloturées comme elles avaient démarré par une nouvelle remise des clés dans le sens inverse et une autre belle parade de tous les acteurs de ces médiévales.

On notera au passage outre ce point noir, avec le manque d'animations de certains camps, que les deux points négatifs de 2014 avaient été parfaitement corrigés avec l'absence de voitures dans le parcours médiéval (sauf 2), pas de circulation cette fois dans les rues (au passage on notera que personne n'a râlé sur les réseaux sociaux pour l'énorme interdiction de stationnement) tandis que tous les containers à ordures et colonnes enterrées avaient été cachées à merveille par les employés des services techniques, qui ont effectué un superbe boulot, avec de beaux murs en bois, puisqu'on se souvient qu'en 2014 on trouvait de containeurs roulants à poubelles en plein marché médiéval.


Panneaux sur l'histoire de Trets

=> Les poubelles masquées par les Services techniques

 

Un beau bilan en conclusion, des organisateurs ravis...

Bref un excellent week-end qui a mis le sourire aux lèvres de tous les visiteurs ravis de retrouver leurs médiévales, de voir le centre ville si animé, de la qualité également de la manifestation. A l'heure du bilan ce dimanche soir Prescillia Sammut adjointe aux festivités était très contente du succès de cette première pour elle et son équipe, que tout se soit bien passé, que les gens soient ravis et elle a déjà pleins de projets et idées avec son acolyte du service festivités pour les améliorer ou corriger certains points l'an prochain.

Car oui les médiévales auront bien une 9e édition en 2023, Pascal Chauvin maire de Trets l'a confirmé ce dimanche soir, lui qui avait rendu hommage la veille à Lucien Bonnet son créateur, mais aussi salué Edwige Bellanger et Guy Ferreti qui avaient tant oeuvré dans les premières éditions des médiévales : "Ce fut un week-end qui s'est très bien déroulé, je suis très heureux que l'on ait pu remettre en place entre municipalité et confrérie St Eloi cette fête médiévale que les tretsois attendaient depuis huit ans. La participation a été bonne même si comme tout le monde on a souffert de la chaleur qui a joué sur la fréquentation, mais le bilan est très positif , j'ai eu de nombreux retours positifs d'ailleurs durant ces deux jours. On établira à la rentrée de septembre avec tous les acteurs un bilan pour voir les points forts et points faibles de la fête pour l'améliorer pour l'édition 2023." a t'il confié en clôture de l'évènement.

Prenez donc date d'ores et déjà dans vos agendas, si on ne connait pas encore les dates précises on peut sûrement tabler sur les 5 & 6 août, on compte déjà les jours !

=> VU PAR LA PRESSE : La renaissance du moyen-age à TRETS avec les Médiévales 2022

=> Les Médiévales de TRETS à l'honneur dans un reportage sur FRANCE3 au 19/20 pour leur 8e édition

 

 

Magasins & resto en mode médiévales

 


Le marché médiéval :

 

 

Les tavernes

 

 

 

Ambiance médiévale dans les rues

Déco réalisée par les enfants du centre de loisirs

 

 

 

 

 

 

 

Visite de la cité médiévale

 

Défilé d'ouverture et remise des clés

Le samedi matin à 11h, pour lancer les festivités un grand défilé réunissant toutes les troupes a eu lieu dans les rues, où le maire a confié la clé de la cité au chevalier des chevaliers de St Jean. 2 autres défilés ont aussi eu lieu , un le dimanche matin puis un autre le dimanche soir pour clôturer le week end avec remise des clés.

Ouverture

 

 

 

La ferme

 

 


En musiques avec ses groupes...

ARAGORN

 

BELUGANE

 

LES DJINJOLS

 


Une jeune ukrainienne hébergée dans une famille tretsoise en a profité pour montrer ses talents de danseuse

 

LES ANIMATIONS POUR ENFANTS

Jeux d'Hoc  : Comme par le passé le camp des Jeux d'Hoc, adressé aux enfants et plus grands a fait un carton place Audric  proposant de très beaux jeux à faire seul ou à plusieurs, tous conçus à la main et faits maison.

 

La Chevauchée des Lys , un circuit de chevaux à pédales a fait un malheur avenue Jean Jaures

 

Chasse aux trésors par HOLY COPY

 

 

 

 

 

Les camps médiévaux

Les chevaliers de St Jean

Sur leur très joli et grand camp Les Chevaliers de Saint Jean installés au Presbytère ont proposé des danses celtiques, ateliers , cuir, médecine du Moyen-Âge, exposition costumes, présentation d’armes de combat, saynètes, spectacle des croisades, adoubement d'enfants, catapulte à bonbons (avec à chaque fois en cloture non pas une pluie de bonbons mais une attaque surprise des chevaliers...)

 

Adoubements d'enfants ou de gente dame

 

CATAPULTE A BONBONS

 

 

 Le Prince des Dombes => Presbytère – calligraphie, art de la table, travail de la maille, expositions objets médiévaux

 


L'ost des temps Jadis => Jardin des remparts - tir à l’arc, forge, frappe de monnaie, hygiène au Moyen-Âge, tissage à la carte, enluminure, travail du cuir, lancets de haches, combats d'épée, diverses explications sur les armes, tenues etc

 


Terre d’Asile => Place de la gare - tissage, couture et cuisine, herbes médicinales


 

L’Auberge des Légendes => Place de la fontaine de Pourrières - spectacles, histoires, contes et légendes pour petits et grands

 


Le Banneret du Midi => Jardin des remparts - calligraphie, art de la table, couture, hygiène et beauté, pilori, côte de maille

 

 


Le Clan d’Helvie => Presbytère - laine, couture, Vikings suédois, lancé de hache, armes combat léger


 

Les Cabris d’Argent => Place de la gare - jeux en bois en libre service, parcours de chevaliers

 

 

 

La Compagnie sans le sous

Installée au pied des remparts devant la vinothèque, avec un joli camp là aussi, elle a proposé de nombreux Spectacle de danses, un mariage médiéval, différents ateliers sur le camp de vie avec atelier de peinture végétale et confection de petits gueux (breloques) qui ont bien plu aux enfants...

 

 

 

 

Les Vieux métiers en centre ancien

 La Plume et l’Epée => Presbytère - calligraphie

 

Le maréchal ferrant,  Atelier 2C : Eeliure d'ouvrages d'art,   Tailleur de Pierre – démonstrations et ateliers,  Echoppe Vikings – expositions, démonstrations et ateliers de fabrication d’objets en bronze,  Le Bois et le Fer – fabrication pointes, flèches, clous…,  Poterie Fredasterre - démonstrations et ateliers.

 

 

 

Défilé de clôture et remise des clés

Comme lors de l'ouverture la veille un grand et superbe défilé a cloturé ces médiévales le dimanche à 18h  réunissant toutes les troupes et bénévoles dans les rues, avant que la clé de la ville ne soit rendu aux élus. Ainsi se terminaient ces très belles médiévales.

 

 

 

 

Reportage : ND


mesure d'audience
Sommaire du site Spectacle des Médiévales 2008 Spectacle des Médiévales 2009 Spectacle des Médiévales 2010 Spectacle des Médiévales 2014 Fête Médiévale 2010 Fête Médiévale 2012 Fête Médiévale 2014
Spectacle des Médiévales 2012 Spectacle des Médiévales 2013 Spectacle des Médiévales 2011 Fête Médiévale 2011 Fête Médiévale 2013


mesure d'audience