Pascal Chauvin s’exprime sur l’insécurité à Trets, dans un communiqué

Pascal Chauvin s’exprime sur l’insécurité à Trets, dans un communiqué

18 novembre 2019 Non Par Tretsaucoeur

A 4mois pile des municipales les candidats commencent enfin à se réveiller et communiquer un peu, il était temps pourrait on dire.., même si on n’a hélas toujours pas eu un seul meeting, alors qu’en 2014 nous en avions eu à cette date déjà 2.
Comme lors des dernières Municipales, le site vous fera part de toutes les communications des candidats : tract, meeting, presse etc mais aussi ouvre ses pages aux candidats en vous diffusant les communiqués que ces derniers font parvenir au site : communiqué de presse, droit de réponse aux attaques des adversaires, mises au point etc , cela nous permettra ainsi de mieux connaitre leurs idées, vision pour l’avenir ou sur certains sujets afin d’affiner notre opinion d’eux.


Premier communiqué reçu ce Week end, celui de Pascal Chauvin, qui s’exprime sur l’insécurité à Trets et le dernier conseil municipal du 13/11/2019, évidemment si Jean Claude Feraud souhaite y répondre (comme il l’avait fait ici à plusieurs reprises en 2014 sur certains sujets) vous retrouverez sa réponse.
=> Résumé du débat du conseil sur l’insécurité à relire ici, afin de mieux comprendre le communiqué

 

« Lors du dernier conseil municipal en date du 13 novembre, j’ai souhaité alerter monsieur le maire sur le climat d’insécurité qui règne depuis un certain temps sur notre commune et sur les compétences de la police municipale.
Je lui ai posé plusieurs questions précises qui n’ont malheureusement obtenu qu’une réponse partielle de sa part, sur un ton ironique et sarcastique que chacun pourra apprécier, m’indiquant notamment que la police municipale n’est pas la police nationale ou la gendarmerie, et utilisant des statistiques comparatives entre 2017 et 2018, pour affirmer que la délinquance baisse à Trets, et que ce que j’ai appelé climat d’insécurité n’est qu’un « sentiment » d’insécurité…

Bien entendu, je ne partage pas cette analyse, car on ne peut en aucun cas se satisfaire d’un «regardez les statistiques, ça diminue » pour considérer que le job est fait !
Il y a des statistiques dont on ne pourra jamais se satisfaire quand tous les moyens n’ont pas été mis en œuvre !
Se cacher derrière l’Etat et le préfet pour tenter de se déresponsabiliser, est inacceptable.
Aurait-il donc oublié ses promesses de campagne de 2014 ?

Pour ma part, je ne peux accepter que tous les actes répréhensibles commis sur notre commune soient considérés par monsieur le maire comme relevant d’un simple sentiment d’insécurité, alors même que ces faits sont graves.

Aussi, je me dois de rappeler plusieurs choses :

1. Les agents de la police municipale sont des fonctionnaires territoriaux qui ont pour mission la prévention et la surveillance du bon ordre, de la tranquillité, de la sécurité et de la salubrité publiques (Article L511-1 du Code de la sécurité intérieure). Ils agissent sous autorité du maire. Les policiers municipaux possèdent des pouvoirs de police administrative mais aussi de police judiciaire.

2. Pour fonctionner correctement, une police municipale doit comprendre 1 policier pour 1000 habitants. Notre commune n’en dénombre que 5 à ce jour alors même que le programme de Jean-Claude FERAUD pour 2014 indiquait précisément « La présence de la police municipale sera renforcée »(contrairement d’ailleurs à ce qu’il a voulu faire croire en conseil municipal).

3. J’affirme que la vidéoprotection ne peut pas fonctionner avec si peu de policiers municipaux. J’en veux pour preuve son refus d’annoncer un quelconque résultat depuis l’installation de ce coûteux système.

4. J’affirme également qu’il est parfaitement impossible d’avoir une police municipale efficiente avec si peu d’agents aussi professionnels et compétents soient-ils !
j’en veux pour preuve là aussi, le refus de monsieur le maire de répondre à la question posée sur la réorganisation du service de police municipale suite à la création du centre de surveillance urbain.
Le maire, élu par ses concitoyens, est le premier acteur de la prévention de la délinquance sur le territoire communal.
Il doit avoir à cœur de faire régner l’ordre et la sécurité en mettant en œuvre tous les moyens qu’il a à sa disposition.

Jean-Claude FERAUD se sent vraisemblablement étranger à cette problématique qu’il n’a pas prise au sérieux, en se limitant à des effets d’annonces et des dépenses d’équipements inutiles en l’absence d’un renforcement des moyens humains.

Ce n’est pas et ce ne sera jamais mon cas, votre sécurité sera ma priorité ! »
Pascal CHAUVIN, 16 Novembre 2019