Communiqué de Pascal Chauvin : « La confiance est rompue… »

Communiqué de Pascal Chauvin : « La confiance est rompue… »

6 décembre 2019 Non Par Tretsaucoeur

Nouveau communiqué de presse, reçu ce Jeudi 5 décembre 2019, celui de Pascal Chauvin qui revient sur la perquisition en mairie mardi 3 décembre 2019. Le voici, avec sa mise en forme originale

 

Trets, le 05 décembre 2019

COMMUNIQUE DE PRESSE
« La confiance est rompue… »

Comme le relatent les médias, mardi la mairie de Trets a été perquisitionnée sur demande du Procureur de la République d’Aix-en-Provence pour motif de suspicion de mauvaise gestion communale.

Les quelques éléments factuels que nous pouvons lire dans la presse du jour sont de nature à nous choquer et nous décevoir.

Contrairement à ce que peut dire depuis lors Jean-Claude FERAUD à qui veut l’entendre, ce type de procédure n’est jamais mis en œuvre sur simple dénonciation, sans que le procureur ne dispose au préalable d’un faisceau d’indices, voire de preuves, permettant de douter de la gestion qui est faite de la commune.
Dans le cas contraire, je vous laisse imaginer le travail colossal qu’auraient les procureurs et brigades concernées dans toutes les villes de France à l’approche des élections…

En découle un simple constat, la confiance est rompue !
La confiance est rompue avec les élus de la commune qui aujourd’hui peuvent légitimement se poser la question de la sincérité des comptes et des budgets qu’on leur demande de voter chaque année !
La confiance est rompue avec les collectivités territoriales qui subventionnent les travaux de la commune !
La confiance est rompue avec les tretsoises et les tretsois qui n’imaginent pas que l’on ait pu autant se jouer d’eux durant tout ce temps !

Monsieur FERAUD semble toujours avoir confiance pour oser imaginer se présenter encore devant nous, en nous disant « élisez-moi pour 6 ans encore, je suis le meilleur des candidats, j’ai l’expérience de la gestion communale. ».

Si la présomption d’innocence est de rigueur, il y a toutefois pire qu’une condamnation, à savoir cette enquête qui fait peser le poids du soupçon !

Mais, nous le savons tous, le temps de la justice est long et il lui sera impossible, s’il était à nouveau élu, d’administrer correctement la commune durant toute cette procédure, car il fera sans nul doute face à une défiance sans précédent de la part de tous ses interlocuteurs et financeurs.

 

Aussi, je l’affirme à nouveau ici, le Maire d’une commune n’a pas plus de droits que ses concitoyens !
Mais il a plus de devoirs, comme le rappelle la charte de l’élu local inscrite depuis le 31 mars 2015 dans l’article L. 1111-1-1 Code Général des Collectivités Territoriales, et notamment celui d’exercer ses fonctions avec impartialité, diligence, dignité, probité et intégrité.

 

Définitivement, les prochaines élections municipales sont pour nous tous l’occasion d’atteindre l’objectif d’une gestion municipale plus saine, plus transparente, plus éthique, plus responsable !
Il est de notre devoir de faire appliquer cette charte sans réserve.
Non seulement je la ferai appliquer, mais de surcroît je mettrai en place un dispositif permettant d’en assurer son respect.

La transparence sera la rigueur que nous nous imposerons dans toutes les décisions que nous prendrons.
C’est l’engagement que je prends devant vous avec mon équipe car c’est notre devoir pour Trets et ses habitants.

Pascal CHAUVIN