Stéphanie Fayolle avec son collectif « Trets avec vous » énumère son programme lors d’un tout premier meeting

Stéphanie Fayolle avec son collectif « Trets avec vous » énumère son programme lors d’un tout premier meeting

9 janvier 2020 Non Par Tretsaucoeur

ENFIN !!! La campagne des Municipales jusqu’ici totalement inexistante alors que le vote est dans à peine deux mois a enfin démarré ce mercredi 8 janvier 2020. Ce mercredi était en effet donné le tout premier meeting de la campagne, par la liste « Trets avec vous » dirigée par Stéphanie Fayolle Sanna. Pour la première fois en près de 40ans ce sera donc un tout nouveau candidat à gauche (et non plus le trio Fauchon / Tassy / Gastaud) qui briguera la mairie , et pour la première fois à gauche une femme. Tretsoise depuis 20 ans, mariée, 51 ans, 2 enfants; elle a été membre de l’association des parents d’élèves (ATPE) au cours du parcours scolaire de ses 2 filles, instruites dans les écoles et le collège de TRETS. Son mari officie en qualité de sapeur-pompier professionnel à la caserne de Trets. Sur un plan professionnel elle est Dr. en Sciences de l’Environnement et exerce en qualité d’enseignante-chercheuse (maitre de conférences) depuis 1995 à l’université d’Aix-Marseille (Faculté des Sciences d’Aix-Montperrin et de Saint-Jérôme).

C’est en 2014 qu’elle est rentrée dans la politique, en se présentant sur la liste de ROGER TASSY où elle était en 8e place. Après le premier conseil municipal d’investiture de Jean Claude Feraud, suite à cette seconde défaite de Roger Tassy, les anciens élus d’opposition de la mandature 2008/2014 avaient alors pris la décision de démissionner et se retirer afin de laisser leur place à de nouvelles personnes & préparer la relève. C’est ainsi qu’elle est devenue élue d’opposition en avril 2014 , rôle de conseillère municipale d’opposition qu’elle a tenu pendant 6 ans où elle était la leader du groupe. Elle a été élue par un collectif tête de liste de son groupe qui se compose majoritairement de personnes sans étiquette politique, d’autres de divers partis de gauche, centre et des membres d’EELV.

 

Une attente de campagne des Municipales qui était forte de la part des tretsois puisqu’ils sont venus nombreux assister à cette toute première réunion organisée dans une salle bien trop petite pour ce genre de meeting politique : la salle de l’olympe. La salle était ainsi pleine à craquer avec environ 140 personnes (colistiers non compris) c’est quasiment la même affluence que celle qu’avait réuni Roger Tassy, pour lancer sa campagne en novembre 2013 un samedi matin. L’ancien maire était d’ailleurs présent dans la salle avec d’autres anciens élus comme François Coquillat, Guy Van Oost et Michelle Lavabre. Le reste de la salle était constituée de simples tretsois de tous âges.

Une réunion très simple dans son déroulé, qui commencera à 18h40 et qui durera une heure et demie découpée en deux temps, mais sans vrai discours , celle ci n’était en réalité qu’un exposé d’une partie de leur programme. Pas de critiques envers les adversaires (aucun ne sera d’ailleurs cité), si ce n’est quelques unes petites glissées de ci de là, vis à vis du bilan du maire sortant. Et pour ceux qui se poseraient la question, aucune allusion à l’actualité tretsoise de début décembre ne sera faite. Pour le décorum rien de particulier, juste le logo de leur campagne et au mur des projections relatant le programme et de chaque coté une enceinte qui ponctueront malheureusement régulièrement la réunion de larsens.


DE NOMBREUX MOMENTS EN VIDEOS DU MEETING, PRIS AU HASARD

Stéphanie Fayolle sera la première à prendre la parole, et y fera son tout premier discours politique de sa carrière, elle y sera alors bien à l’aise au micro, surement en raison de son habitude à donner des conférences de par son métier. Elle commencera par ouvrir la réunion en souhaitant ses vœux, puis se présentera personnellement et présentera sa liste « on a fait un travail collectif, donc on présentera notre programme de manière collective ce soir ! Une équipe qui est complète aujourd’hui ; notre équipe se veut intergénérationnelle puisque le plus jeune a 18ans, le plus ancien 78. Une équipe qui a des horizons sociaux professionnels variés, des compétences multiples. On part sans étiquettes politiques, ni investitures, nous nous auto finançons, nos propositions émanent de notre travail, on est libre de faire notre programme. On a adhéré à la charte Anticor. On aura un référent déontologique et un référent alerte au sein de la mairie.

Ce projet on l’a réfléchi depuis plusieurs mois, à partir de débats, participations citoyennes, il n’est pas prémâché par des partis, il est construit pour la ville , et on espère qu’il répondra à vos attentes. Un projet qui met en avant la démocratie participative. On ne veut plus de projet qui nous sont imposées , comme celui du boulodrome à 1.7M d’euros c’est une gabegie, il aurait pu être validé par la population. On veut du dynamisme pour la culture, jeunesse, centre ville. On a des ambitions écologiques, un projet solidaire. On a mis ce projet en plusieurs actions que l’on va vous présenter. »

 

Stéphanie Fayolle parlera ainsi pour démarrer de :
LA DEMOCRATIE PARTICIPATIVE
* Mise en place d’un Budget participatif
* Création d’un conseil municipal jeunesse, que beaucoup de villes font depuis 2008, composé d’élèves des écoles, collège, lycée. Ils pourront proposer des projets
* Ateliers citoyens thématiques pour proposer un projet, qui sera budgétisé, et on délibérera ensuite en conseil municipal
On veut vraiment que le citoyen s’investisse dans la commune !

 

REVITALISATION DU CŒUR DE VILLE
Présenté par Michel Mathy ancien adjoint de R Tassy
* Politique de préemption pour revitaliser le centre ville et anciens commerces, pour installer des commerces comme des commerces de saisons, par ex la gare SNCF que l’on pourrait transformer en maison du territoire, de l’artisanat…
* Revitaliser la place de la gare qui n’a plus ses platanes, on pourrait y faire une halle végétalisée pour être utilisée toute l’année, y faire des marchés ciblés, le kiosque qui fait parti du patrimoine, pourrait vivre aussi avec des concerts
* Augmenter les effectifs de la police municipale, renforcer les patrouilles comme la nuit , il n’y en a plus désormais, ça a un cout mais dans une commune de 10 0000hab, 9 policiers ne serait pas du luxe
* Un agent médiateur entre les écoles, qui pourrait notamment lutter contre le harcèlement scolaire, prévenir la délinquance sur le terrain

 

LA JEUNESSE
Par Corine Tomasini, ex enseignante
* Agrandir l’espace jeunes, accompagner cet agrandissement pour en faire une maison des jeunes
* Valoriser les actions jeunesse et partages, des projets fédérateurs comme une web radio, un club ciné vidéo, une journée tag sur supports démontables qui seraient exposés au château, journée intervillages…
* Proposer des coupons sports pour adhérer à une assoc sportive culturelle
* Aide au permis de conduire en échange d’actions citoyennes
* Construire un vrai centre de loisirs, car pour le moment les enfants sont accueillis dans les écoles, on veut un lieu autonome indépendant, pour que les enfants fassent des activités ludiques, socio culturelles etc.
* Mise en place d’un PEAC « parcours d’éducation artistique et culturelle … » dispositif gouvernemental pour Aider les enfants à faire une activité artistique
* Créations d’aires de jeux végétalisées pour enfants, des aires durables et ombragées, des parcours pédagogiques….

LE LIEN SOCIAL
Par Françoise Lescoche
* Création d’une vraie salle des familles pour que les familles organisent des moments festifs entre eux
* Un lieu insonorisé pour que les groupes de musiques répètent
* Augmenter le budget festivités et culture : Retour des médiévales, de foires, ranimer les fêtes populaires traditionnelles, faire des marchés en été le soir etc. tout cela avec le tissus associatif « les gens nous disent qu’il se passe rien à Trets qu’ils sont obligés d’aller ailleurs voir des spectacles etc. »
* Proposer un agenda culturel : la culture pour tous
* Suite de la rénovation du château où on y installera une université du savoir, ouverte à tous pour partager du lien social, espace de coworking, aider à l’organisation de conférences, expos, soirées lectures, cabaret, rencontres d’artistes, on veut mettre au château un référent culturel permanent.

 

UNE VILLE NATURE : POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE
Par Marie Bonnamy
* Réduction du gaspillage et des déchets, engager le 0 plastique, inciter le tri sélectif
* Assurer le ramassage régulier des déchets verts
* Créations de pistes cyclables comme la première qui ira du collège à la gardi
* Utiliser l’eau du canal de Provence non traitée pour d’autres usages de l’eau comme pour laver la ville
* Planter des espèces adaptées aux conditions climatiques locales
* Transformer la voie ferrée en promenade verte de la gare à la gare routière par ex, y faire en bord de voie : un chemin piéton, piste cyclable sans toucher à la voie
* Lutte contre la pollution visuelle pour embellir la commune
* Passer des labels comme Ville fleurie, pour avoir des soutiens financiers , car on est la seule ville du département à ne pas en avoir
* Préserver l’agriculture traditionnelle
* Régie agricole municipale, c’est quelque chose qui se fait beaucoup ailleurs pour que des terres soient cultivées par de jeunes agriculteurs et qu’ils fournissent notamment la cuisine communale, préserver les espaces agricoles et boisés
* Faire de Trets la capitale de l’iris

 

LA SOLIDARITE
Par Dominique Grangier
* Créer une vraie maison des associations, avec une personne qui s’occuperait à temps plein du planning des salles notamment et cela se ferait de manière transparente, il y a 151 associations à Trets ce qui est énorme
* Mettre à disposition des transports collectifs pour éviter que les déplacements d’une cinquantaine de personnes ne se fasse avec une trentaine de voitures
* Mutualiser les évènements sportifs et culturels, mise en place de deux grandes fetes une fin juin pour féliciter les bénévoles et sportifs de leurs trophées, et une autre aussi début septembre avec un grand forum de 48h pour les associations

LA PRECARITE
* Commission plus transparente sur l’attribution des logements sociaux
* Se doter de 2 appartements pour héberger les gens en situation d’urgence
* Mettre des locaux à disposition pour installer des magasins solidaires
* Encourager les projets créateurs d’emplois

 

LA COMMUNICATION
* Centralisation de toutes les informations
* Une application sur Trets

Concernant leur campagne : Mise en place lundi d’un site internet avec créations de sondages pour avoir le point de vue des habitants, newsletter

 

LES QUESTIONS DES TRETSOIS

Puis à 19h40 le collectif laissera la parole aux gens de la salle pour un échange qui durera une demie heure

 

* Pour les logements d’urgence vous engagez vous à ce qu’ils soient vraiment pour les cas d’urgence ? Oui
* Une question sur l’accueil des migrants « on n’en a pas discuté entre nous encore »
* Aller vous réhabiliter les autres étages du château ? Oui c’est prévu

* La commune a t’elle les moyens financiers pour mettre en place votre programme ? C’est une bonne question, on l’espère car on a essayé de budgétiser chaque proposition, on sollicitera des aides diverses aussi, il faudra aller chercher des subventions, certains propositions sont faciles à mettre en œuvre et peu couteuses ! Le plus gros projet sera le centre de loisirs… C’est un programme avec des projets à longs termes, qui est ambitieux.


* Quel est votre plan d’action pour gagner en mars ? On va faire un gros travail de terrain désormais, dans les lotissements désormais, car on sait que peu de gens viennent en conseil municipal et ne nous connaissent pas donc ! On ne veut plus un pouvoir autocentré, pendant toutes ces années on a dénoncé ce pouvoir autocratique, on est un collectif qui sera très attentif aux idées et propos des habitants

 

* Une personne dans le public expliquera comment ils ont élaboré leur projet de manière très participative et collective
* Une autre soulignera l’importance d’avoir une maison des associations et des locaux pour les assocs.

* Quelle politique d’urbanisme sera menée ? Ce n’est plus une compétence de la mairie mais de la métropole désormais, pour la ZAC Cassin elle est gérée par la SPLA c’est selon nous quelque chose de gigantesque ce projet, on n’a pas les infrastructures pour recevoir les habitants de 500 nouveaux logements.

* Une personne parlera de la propreté du centre ville, les saletés dues aux animaux, les haies qui dépassent sur les trottoirs… « on mettra en place une police de prévention »
* « On a un complexe de la gardi magnifique, mais qui s’en occupe réellement et comment les salles sont attribuées, pourquoi ne seraient elles pas utilisées par le centre aéré ? » Demandera une personne, le collectif de parler alors de leur mise en place d’un planning transparent d’attribution des infrastructures.

 

Un petit apéritif sera ensuite offert à 20h10…

Voici le diaporama projeté ce mercredi soir, transmis par la candidate