La campagne des Municipales 2020 change radicalement de tournure avec l’union de deux listes !

La campagne des Municipales 2020 change radicalement de tournure avec l’union de deux listes !

19 janvier 2020 Non Par Tretsaucoeur

C’est un véritable bouleversement qu’a vécu la campagne des Municipales tretsoises 2020 ce samedi 18 janvier 2020 avec chose inédite dans l’histoire des municipales tretsoises, le retrait d’un candidat en pleine campagne. Lui c’est Pascal Speter, candidat totalement inconnu sur Trets jusqu’à juillet dernier, date de l’annonce de sa candidature, qui a décidé ce samedi de s’unir avec le maire sortant Jean Claude Feraud, dont il sera sur sa liste, a t’il fait savoir par communiqué.

Des bruits courraient sur un probable désistement de ce dernier depuis plusieurs jours et pour cause il était totalement silencieux depuis des semaines, ne communiquait ni sur sa liste, ni son programme et ses deux seules communications en décembre portaient sur ses opposants. Pourtant rencontré ce vendredi soir (17 janvier) l’ancien candidat confiait être toujours en lice pour le premier tour, expliquant qu’il préparait sa campagne, affinait son programme mais avait de gros soucis pour boucler sa liste et avait subit plusieurs désistements. Dans la Provence du 21 novembre il annonçait alors en être à une vingtaine de membres sur les 33 requis. Ce qui est compréhensible dans la mesure où il est nouveau dans la vie politique tretsoise; mais aussi par le fait qu’il n’était que très peu présent sur le terrain ces derniers mois lors des manifestations publiques tretsoises, à l’inverse de ses adversaires, ce qui interrogeait donc sur sa candidature. Contacté ce samedi pour comprendre sa décision, il précise qu’il a eu une réunion ce samedi matin avec les membres de sa liste du « Rassemblement pour Trets » où  » il a été acté que nous rejoignions Jean-Claude Feraud, donc j’ai fait le choix de ne pas attendre plus pour faire l’annonce, je l’ai fait savoir par communiqué, dès que j’ai fait part à Mr le Maire notre décision. Je suis démocrate donc le collectif prime même si je suis en accord avec la décision prise. » Un indice de ce ralliement avait aussi mis la puce à l’oreille, la présence du maire et d’un de ses adjoints au débat que Pascal Speter avait organisé fin novembre.

Une union qui est pour le moment mystérieuse sur son contenu et ses conditions : sur le nombre de personnes de sa liste qui seront incluses dans celle de JC Feraud ou encore les éléments du programme repris. Interrogé sur ce sujet il n’avait pas répondu ce samedi soir. Cette union est cependant surprenante, car si des rapprochements avaient eu lieu dès novembre entre les deux hommes pour envisager le second tour, il est surprenant que celle ci ait lieu 2 mois avant le premier tour et bascule en union directe, alors qu’il aurait pu peut être réussir à combler sa liste d’ici le 27 février date de cloture des listes.

 

Une candidature aussi qui était très particulière et inédite, mais qui a aussi évolué car dans sa lettre de candidature il indiquait en juillet :  » Je serais un maire engagé, investi à vos côtés, à l’écoute de tous, et je m’engage à ne pas cumuler les mandats, être à temps plein pour Trets. » mais en novembre il précisait dans LA PROVENCE : « Ma volonté n’est pas de briguer la mairie à titre personnel, je suis chef de file avec pour mission de lancer le mouvement. Mais si une personnalité avec plus de notoriété arrive sur notre liste cela sera surement lui qui en prendra la tête » précisant que sa priorité était que les idées du MODEM dont il est le chef de file sur Trets, soient inclues dans un programme, et c’est pourquoi il voulait rencontrer les candidats.

Déclaration de candidature publiée sur son blog

Une campagne de 6 mois, en deux temps pour lui, qui avait commencé par quelques critiques acerbes sur le maire sortant et son équipe avec dans son communiqué de candidature (à voir en ligne sur le site) où il déclarait alors « Plus que jamais, j’appelle au rassemblement de tous ceux qui attendent une véritable alternance pour Trets, loin des promesses et l’incompétence flagrante de l’actuelle majorité municipale », signant l’article de son blog en juillet par le hashtag « STOP FERAUD« , et son parti Le Modem également n’était pas tendre : « Depuis plus de onze ans, Trets souffre d’une longue séquence de politiques publiques inadaptées face aux problématiques de la commune : commerces fermés, problèmes de stationnement et manque de financement des activités culturelles, sportives et commerciales … « , puis publiait jusqu’à cet automne sur son blog des articles avec une vision extérieure et nuancée de l’actualité tantot en critiques sur les décisions municipales, tantot en compliments; puis rebondissement vers octobre, plus de critiques sur la majorité mais cette fois sur ses adversaires Stéphanie Fayolle et Pascal Chauvin, avant de ne se concentrer quasiment que sur ce dernier, jusqu’à un communiqué corrosif où il lui reprochera d’avoir eu les soutiens d’Agir et EN MARCHE, que lui même avait voulu obtenir. Bref une union qui peut surprendre aujourd’hui suite à ces critiques acerbes sur la majorité.. Des critiques qui ont aujourd’hui été supprimées de son blog.

Sur ce sujet, interrogé ce samedi il déclare « ce n’est pas un revirement mais juste un positionnement clair. En fait il est vrai que plusieurs fois j’ai rencontré Jean-Claude Feraud, comme j’ai tenté de rencontrer Pascal Chauvin qui a joué la politique de l’autruche. Lors des rencontres avec le maire il y a 3 semaines nous avons évoqué de faire liste commune car nous nous retrouvons sur pas mal de points quant à la gestion de Trets. » et de préciser « J’assume tout ce que je dis et ce que je fais et mes responsabilités comme leader du rassemblement pour Trets. Avoir la tête de liste n’était vraiment pas ma priorité ce qui me motive plus c’est d’agir pour les habitants. Je pense sincèrement que nous avons fait le bon choix pour Trets. « 

 

Une union à deux mois du premier tour qui a cependant des conséquences inédites sur tout le scrutin, puisqu’il ne reste que trois candidats à peine, une première dans l’histoire tretsoise (5 en 2014 et 2008, 4 en 2001, 5 en 1995, 4 en 1989), ce qui va rendre la campagne du coup un peu moins passionnante, déjà qu’elle ne l’était pas beaucoup jusqu’à maintenant ( voir inexistante) et surtout moins de projets pour Trets à nous proposer et pour nous électeurs moins de choix.

Mais surtout sur les résultats, car pour la toute première fois, cette élection peut se jouer dès le 1er tour dimanche 15 mars avec la réélection possible immédiate de Jean Claude Feraud car c’est clairement à lui que profite cette union, non pas que Pascal Speter lui apportera beaucoup de voix puisque très peu d’électeurs le connaissent , mais seul Mr Speter aurait pu surement faire dans les 10% (grace à son parti) score qu’avait réalisé Pascal Chauvin et Francis Laget alors inconnus en 2014 et donc jouer sur la barre fatidique des 50% à atteindre pour être élu au premier tour. Les deux adversaires du maire sortant : Stéphanie Fayolle et Pascal Chauvin ayant en effet un handicap : un manque de notoriété incontestable auprès de la population tretsoise lambda, celle qui vote mais se préoccupe que peu de la vie communale, de ce qu’il s’y passe et ces deux derniers vont devoir mettre le turbo et déployer des moyens considérables pour se faire connaitre (ce qu’ils n’ont jusqu’à ce début d’année pas beaucoup fait) dans les 56 jours qu’il reste s’ils veulent espérer pouvoir accéder au second tour et battre Jean Claude Feraud. Lui va aussi devoir se battre pour convaincre les électeurs de revoter pour lui, avec deux inconnues le concernant : l’impact dans les urnes : de l’usure naturelle du pouvoir au bout de 12ans et l’impact des accusations qui ont été portées à son encontre depuis 2ans et destinées visiblement à mettre le doute dans l’esprit des électeurs. Autre inconnue générale aussi : la participation des électeurs au scrutin qui peut donc tout faire changer. Bref à ce jour tout est assez flou….

RESULTATS 2e TOUR DES MUNICIPALES 2014

%

Voix

JEAN CLAUDE FERAUD : Ensemble pour Trets

48.89% 2616
ROGER TASSY : Unis pour Trets 30.07% 1609
FRANCIS LAGET : Trets bleu marine 10.50% 562
PASCAL CHAUVIN : Ensemble écrivons l’avenir de Trets 10.54% 564

PARTICIPATION

66.89%

COMMUNIQUE DE PASCAL SPETER DE CE 18 JANVIER 2020

Pascal Speter annonce son ralliement à Jean-Claude Féraud

Le temps de la réflexion est terminé, l’heure est au combat.

Allons droit au but. Mon honnêteté fait que je ne vais pas attendre un entre-deux tours pour nouer des alliances. C’est donc avec conviction et sincérité que j’annonce dès aujourd’hui mon ralliement et mon soutien à Monsieur Jean-Claude Féraud.
Pour ces prochaines municipales, nous ferons liste commune et ma liste du Rassemblement pour Trets se joint à sa liste #Nous sommes Trets !

Depuis à présent de longs mois, et en tant que chef de file du Mouvement Démocrate sur la ville, j’ai pris le temps d’écouter, d’observer, d’échanger avec grand nombre d’habitants et d’élus locaux. Mais force est de constater que ma proposition d’un Rassemblement pour Trets, une union citoyenne afin d’apporter des solutions innovantes et positives pour la ville se heurte à l’égocentrisme de la plupart de mes adversaires politiques.

Un seul candidat m’a écouté, a toujours tenu à débattre dès lors qu’il était la cible de mes invectives et travaille aujourd’hui avec moi sur un programme commun que nous allons dévoiler très vite. Il s’agit bien entendu du maire sortant, M. Féraud en qui je donne à présent toute
ma confiance.


Évidemment, une telle décision n’est pas la conclusion d’un calcul électoral, il s’agit d’un véritable choix.
Et loin d’un choix par défaut. Je n’ai nul besoin de jouer aux enchères pour obtenir un poste clientéliste. Je n’ai pas besoin de satisfaire un quelconque narcissisme politique. J’ai besoin de prendre mes responsabilités en tant que citoyen Tretsois. Je rejoins aujourd’hui le candidat dont je partage la même vision pour Trets, la même philosophie, les mêmes valeurs et avec lequel je veux mener des combats communs pour les Tretsoises et Tretsois.


Évidemment, je continue comme je l’ai toujours fait à me battre pour l’intérêt général, pour le mieux vivre ensemble et l’éducation populaire.

Professionnellement comme dans mes responsabilités associatives, j’ai toujours défendu ces valeurs, sans jamais rien attendre en retour. Je n’attends pas d’être élu, ou d’être soutenu par un parti pour « agir ». Et il faut bien s’avouer que M. Féraud se tient éloigné des logiques partisanes et est en train de bâtir un collectif, une véritable équipe pour continuer à changer Trets, tout en refusant les petits accords entre amis.


Évidemment, une telle décision va faire réagir les fossoyeurs de la pensée, ces spécialistes de la critique sur le net et sur les réseaux sociaux.

Je ne vais même pas m’abaisser à les lire, tant leurs critiques ne sont pas constructives, et je leur donne rendez-vous afin de parler de vive voix, car nous serons d’accord pour dire qu’il n’y a ni gloire ni
noblesse à poster des commentaires désobligeants derrière un écran d’ordinateur ! Nous sommes dans la gestion et la réalité de la ville de Trets, non dans le virtuel !


Évidemment, une telle décision va faire jaser les autres prétendants à la mairie.

C’est la règle du jeu, mais nous savons tous que leurs mensonges et manipulations ne prendront pas. Ils ne se sont même pas donné la peine de débattre avec moi, tant pis pour eux si le fauteuil du maire est leur unique raison de se présenter.
Aujourd’hui, le combat primordial doit à mes yeux se porter vers le rassemblement pour Trets de la manière la plus utile et la plus efficace possible afin de barrer la route à ces listes fourre-tout, incapables de dire d’où elles viennent, et qui présentent de sérieuses menaces pour Trets et non de sérieuses opportunités.

En définitive, à partir d’aujourd’hui, vous aurez le choix entre trois projets pour la ville de Trets :

2 listes que j’appelle le, « clans de l’Anti-Féraud », soit d’éventuels groupements de gauche qui doivent composer avec un drôle de patchwork politique. C’est comme un mauvais baril de lessive, on ne va pas y retrouver de bons agents actifs, et avec un programme en pochette surprise.
Et celui d’un candidat d’en Marche rêvant de faire de Trets le Disneyland provincial, avec des alliances qui se contredisent comme les indices du CAC40 en temps de crise, et qui ne propose à terme qu’un
repli sur soi.
Et la liste portée par Jean Claude Féraud en faveur d’un Trets plus intégré, plus démocratique et plus social, bien loin de l’utopie.

 

Je suis fier de pouvoir aujourd’hui soutenir une liste qui est fidèle à mes idéaux, avec des personnalités intelligentes et rationnelles. Et je suis fier de pouvoir la défendre, car je continuerai à faire entendre ma voix !

A très très vite sur le terrain,
Et avec mes amitiés les plus sincères

Pascal Speter

Ce lundi Jean Claude Feraud a réagit à ce ralliement :  » Je salue le ralliement à notre liste de Pascal Speter officiel qui va dans le sens de notre liste d’intérêt communal #NousSommesTrets »