1er meeting pour Pascal Chauvin qui dénonce, présente son programme, se justifie et exprime sa volonté de changement

25 janvier 2020 Non

Second meeting des élections municipales tretsoises ce Vendredi 24 janvier 2019 avec cette fois Pascal Chauvin à la tête de la liste « Un nouvel élan pour Trets ». C’est dans une salle bien trop petite et mal choisie qu’il avait décidé de lancer oralement sa campagne lors de son tout premier meeting, lui qui a véritablement lancé sa campagne début janvier par des tracts et en commençant dès cette semaine à placarder son affiche sur les panneaux dans Trets (le 1er) pour se faire connaitre visuellement, puisque bon nombre d’habitants lamdbas qui ne s’interressent que peu à la vie tretsoise ne le connaissent pas.

Issu d’une famille tretsoise depuis plusieurs générations, agé de 47 ans, marié père de trois enfants, il a été membre de nombreuses associations de la commune, salarié dans le privé depuis 20 ans en qualité de Responsable Maintenance Infrastructure au sein de ST Microelectronics, il repart dans le combat des Municipales pour la seconde fois. Après une première candidature en 2014, où il se lançait pour la première fois dans la politique, il recueillait alors après une campagne de communication des plus discrète voir inexistante à l’époque : 10.34% des suffrages au premier tour soit 561 votes et 10.54% 564 suffrages au second. Il est alors devenu conseiller municipal de l’opposition durant ces six dernières années. Un role qu’il a tenu seul puisqu’il n’avait pas réussi à avoir assez de votes pour avoir plus de membres de son équipe, mais fut rejoint en 2017 par Cyril Accola lorsque ce dernier a quitté la majorité. Orienté à droite, membre du parti les républicains il se présente cette année encore sans aucune investiture de partis politiques mais a choisi de solliciter le soutien de partis du centre droit et a obtenu ainsi ceux d’Agir – la Droite constructive, mais aussi et c’est ce qui fait beaucoup parler et polémique pourrait on dire, celui du parti présidentiel En Marche, ce qui pourrait le désavantager vu le contexte actuel national.

 

Ce vendredi c’était donc dans l’étouffante salle de l’olympe, une salle qu’il avait lui même demandé, une belle erreur puisque celle ci fut bien trop petite et archi comble (au lieu de demander celle des Colombes), qu’il a reçu tous les tretsois venus l’écouter, avec bien plus de 250 personnes (sans compter les membres de son équipe) dont une cinquantaine qui a du rester dehors pour l’écouter et d’autres découragés de ne pouvoir rentrer qui ont fait demi tour. C’est trois fois plus que sa première réunion de campagne dans cette même salle en novembre 2013, où il avait réuni 75 personnes. Des gens de tous ages dans la salle, des tretsois lambdas, certains étaient déjà présents à la réunion de Stéphanie Fayolle il y a 15jours, mais on remarquera que tous les élus qui ont démissionné du mandat actuel de JC Feraud étaient présents dans la salle (sauf un, mais il avait démissionné pour des raisons personnelles) dont Georges Luvera et Cyril Accola qui seront sur sa liste, il y avait aussi dans la salle un élu de la majorité actuelle et quelques colistiers de Stéphanie Fayolle ou JC Feraud, mais aussi des élus démissionnaires du mandat précédent.

Une campagne différente de la précédente cette année pour lui, plus professionnelle pourrait on dire, chose que l’on avait déjà remarqué dans la mise en page des tracts et qui s’est aussi vue ce vendredi avec en décor de la salle plusieurs affiches de campagne et deux grands panneaux rollup à son effigie de chaque coté de ses colistiers. Si en 2013 il avait fait son discours seul, cette fois il était entouré d’une vingtaine de membres de son équipe, équipe qui est à ce jour complète, mais dont on ne connait pas encore la composition complète, les noms ni la provenance politique, mais à ce que l’on a pu découvrir ce vendredi celle ci est renouvelée à au moins 75%.

Pascal Chauvin sera le seul à parler, dans un discours très vaste de 40minutes et chose positive comme pour Stéphanie Fayolle la semaine dernière celui ci démarrera quasiment à l’heure vers 19h05. Pour son 4e discours dans sa carrière politique, ce dernier sera assez à l’aise, bien qu’un peu stressé au début, il fera un discours écrit, qu’il lira en improvisant quelque fois, mais trop peu, où il déclarera ainsi tout d’abord son amour pour Trets, expliquera pourquoi il avait décidé d’être soutenu par des partis politiques, taclera à de nombreuses reprises le mode de gouvernance du maire sortant JC Feraud, critiquera un peu son bilan, s’adressera au personnel municipal, puis présentera les trois grands axes de son programme, en donnant plusieurs éléments et enfin parlera un peu de sa liste.


NOMBREUX EXTRAITS DE SON MEETING (28min)

 

C’est donc par « déclarer son amour pour Trets » qu’il commencera, comme il l’avait déjà fait en 2013 et de faire son bilan du mandat en tant que conseiller municipal d’opposition « Ce moment je l’attend depuis très longtemps, mais en fait, je n’ai jamais été loin de vous car j’ai assumé pleinement le mandat de conseiller municipal pour lequel vous m’avez élu en 2014. Au cours de ces 6 ans , j’ai échangé avec vous, j’ai appris de vous tous, et j’ai affiné ma propre vision de Trets, notre ville que nous aimons passionnément. Vous m’avez permis d’analyser la situation avec plus d’objectivité et plus de recul. Depuis mon enfance, je n’ai cessé de vivre Trets avec passion, au travers de ses vielles rues, de ses places, de ses collines, de sa plaine mais aussi au travers de son agriculture et de ses traditions. Mon éducation familiale m’a transmis la fierté d’être tretsois, l’amour de ma ville, l’envie d’être l’un de ses dignes représentants et la force de la défendre. » et d’en parler alors très en détails… avec ses paysages, monuments, son histoire, patrimoine, ses personnages phares… et d’exprimer alors un désir de changement par rapport à la majorité actuelle : « A tous ces nouveaux tretsois, je veux leur dire que mon souhait, est qu’ils puissent aimer Trets autant que ceux qui y sont nés. Je veux qu’ils puissent apprendre et s’approprier ce formidable patrimoine, qu’ils souhaitent y rester. Il nous appartient de tout faire pour cela, il nous appartient de leur transmettre notre passion de Trets, à eux, ainsi qu’à toutes les nouvelles générations.

Depuis plus de 6 ans, j’arpente les rues et je vais à la rencontre des commerçants, du milieu associatif, des amateurs de culture, des parents d’élèves, des tretsoises et tretsois qui ont fait le choix de m’ouvrir leur porte ou de me solliciter. Ce que j’ai entendu alors, c’était parfois du découragement, et parfois de la colère envers la municipalité qui ne semble plus construire l’avenir… J’ai entendu votre sentiment, d’une absence évidente d’ambition de la part d’une administration qui expédie les affaires courantes, qui n’anticipe pas, qui est en retard sur son temps. J’ai même senti parfois de la crainte envers ce pouvoir, qui n’hésite pas à opposer, menacer, ou contraindre par tous moyens, quand l’on a le malheur d’exprimer une opinion différente. J’ai toutefois ressenti au cours de ces rencontres, par vos témoignages, l’espérance d’une rupture, l’espérance d’un changement ! Pour moi, être Maire, c’est être en toutes circonstances juste et bienveillant. C’est être à l’écoute de tous ses administrés quels qu’ils soient, et les aimer dans leur diversité, qu’ils aient leurs racines dans notre ville ou qu’ils l’aient adoptée. Être maire c’est aussi rester fidèle à des valeurs sur lesquelles on ne peut transiger pour obtenir et conserver votre confiance : l’intégrité, l’honnêteté, la transparence, le respect et l’humanisme ! « 

 

Puis enchainera en parlant du bilan du maire sortant de manière critique : « Les deux mandats de Jean-Claude FERAUD qui viennent de s’écouler ont vu la cohésion de la ville se déliter petit à petit par manque d’ambition, Par le détricotage des festivités qui attiraient pourtant beaucoup de monde dans nos rues et qui faisaient vivre nos commerces et notre culture. Par la perte de nombreux commerces dans le centre-ville et la destruction de l’emploi local. Ce n’est pas une fatalité. Par une cruelle absence de services à l’attention des jeunes. Et les jeunes ce soir ils sont dans cette salle. Par la détérioration des services publics faute de moyens alloués, tant humains que matériels. D’une insécurité bien présente, faute de pouvoir assurer un service public 24 heures sur 24 mais aussi par l’installation d’un climat délétère à la fois au sein de sa majorité, mais aussi au sein des services municipaux. Cela dessert tous les administrés qui pâtissent impuissants de toutes ces négligences.
Alors bien entendu, tout n’est pas négatif et il convient de le reconnaître. Il y a eu des travaux de rénovation et de nouveaux équipements réalisés. Je n’en ferai pas l’éloge, le maire s’en est déjà chargé. Mais au final, n’est-ce pas tout simplement le minimum que nous pouvions attendre ? Il est souvent de coutume pour les élus de revendiquer un bilan ou de se complaire dans l’autosatisfaction devant une réalisation. Là encore, la modestie nous impose de nous rappeler que c’est avec l’argent des contribuables que ce bilan est construit. »

Et d’enchainer en parlant des soutiens de partis politiques qu’il a cherché à obtenir, ce qui fait beaucoup parler ou qui déçoivent certains électeurs : « J’ai voulu que la composition de ma liste soit aussi représentative que possible de la société dans laquelle nous vivons pour établir un véritable état des lieux et un programme finançable. Pour vous et notre ville, j’ai établi avec mon équipe un projet ambitieux, mais la question de son financement s’est très rapidement posée. Vous n’ignorez pas que depuis quelques années, la fiscalité locale permettant aux communes d’être jusque-là indépendantes a été fortement réduite en raison notamment la baisse des dotations de l’état et de la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des foyers fiscaux qui passera à 100% d’ici 2023. Pour réaliser notre projet et améliorer votre quotidien, nous sommes devenus dépendants de l’Etat, des collectivités territoriales, et enfin de l’Union Européenne.

De la même manière, la composition politique des différentes collectivités territoriales sera remaniée suite aux prochaines échéances électorales : D’abord par les municipales en mars 2020 qui entraineront également une recomposition des équilibres politiques de la Métropole Aix-Marseille-Provence, Ensuite par les sénatoriales en septembre 2020, les sénateurs étant élus par tous les élus locaux, enfin par les départementales et les régionales en 2021. Qui peut alors nous dire aujourd’hui et de quelle manière seront constitués demain toutes ces collectivités ? Comment s’assurer que nos demandes de subventions seront traitées avec les meilleurs égards et que nous arriverons ainsi à tenir nos engagements ? La réponse est personne ! Ni moi, ni mes adversaires ne sommes en mesure d’affirmer quoi que ce soit aujourd’hui. C’est pourquoi, ayant à cœur votre bien-être, celui de ma ville, et malgré mon appartenance politique historique à la droite républicaine, j’ai fait le pari d’aller frapper à la porte de différents autres partis dont entre autres Agir_la Droite constructive et La République En Marche.

Mon objectif était de leur présenter mon projet et de leur demander de délivrer, non pas une investiture comme certains ont pu l’affirmer ou le colportent dans Trets, mais un soutien d’adhésion à mon projet. Vous l’aurez compris, ces soutiens apportent surtout du crédit à la faisabilité financière de mon projet et demain ils m’assurent d’avoir l’écoute attentive des éventuels futurs décideurs politiques en matière de financement, car oui, nous vous devons un projet crédible et réalisable ! […] Peut-on affirmer que mes adversaires pourront tenir les promesses qu’ils vous font aujourd’hui ? Je ne le pense pas ! Il paraît que les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent… Ce n’est pas ma vision !
Sans les soutiens que j’ai obtenus, je sais parfaitement ce que l’on m’aurait demandé ou reproché à l’évocation de notre projet. L’on m’aurait dit : « mais comment allez-vous le financer, vous n’avez pas de soutiens ? » Le rôle d’un maire n’est pas de faire de la politique nationale. Et la question des soutiens à notre projet, n’a rien à voir avec la politique que vous visionnez quotidiennement sur BFM ou LCI. Le rôle d’un maire est et restera toujours de défendre les intérêts de sa ville, de ses concitoyens ! […] Que dire également des tentatives de stigmatisation d’une partie de nos concitoyens en raison d’un soutien d’adhésion à mon projet obtenu de certains partis politiques ? Trets n’est-elle pas aussi leur ville ? N’ont-ils pas droit à meilleure considération de la part des prétendants à la magistrature municipale ? […] Alors oui, mes adversaires tentent d’entrainer un débat qui devrait être uniquement tretsois vers des polémiques politiciennes nationales qui ne concernent pas cette élection et l’avenir de notre belle ville. Je ne leur en veux pas, ils n’ont trouvé aucun autre moyen pour m’attaquer !
Il convient aussi que je vous confirme avec vigueur ce soir : Qu’aucun parti quel qu’il soit n’a écrit une ligne de notre programme. Que ce programme, c’est vous qui l’avez fait par les échanges que nous avons eus depuis plus de 6 ans. Qu’aucun parti ne finance ma campagne électorale. elle est autofinancée sur mes deniers personnels et ceux de mes colistiers. Que je n’ai ni investiture , ni étiquette mais des convictions. Que je demeure, comme mes colistiers, libre de mes idées politiques et de mes valeurs, et qu’aucun parti politique, quel qu’il soit ne m’en fera changer ! »

 

Et de poursuivre en parlant de sa vision de la gestion municipale : « Je m’engage solennellement ce soir devant vous à être un maire rassembleur, juste, équitable. Un maire attentif, à l’écoute, ouvert aux autres et à la différence, ouvert à ceux qui ne pensent pas comme lui. Un maire proche de vous ! J’ai bien entendu, du respect pour tous ceux qui ont administré notre ville hier comme aujourd’hui, avec leurs succès et leurs échecs. Mais je suis différent ! C’est avec mon tempérament et ma personnalité que j’appelle de tous mes vœux à un nouvel élan qui construira le changement à Trets. (applaudissements du public) Je souhaite qu’ensemble nous dessinions une nouvelle image pour notre ville. Une nouvelle image qui s’appuiera sur l’affirmation d’une nouvelle gestion pour notre ville. Nous voulons que l’on parle de TRETS pour sa culture, ses festivités, son patrimoine, son dynamisme, ses résultats sportifs, ses diverses associations, et non plus pour des faits divers !
Pour cela, nous devons réunir tous les tretsois derrière une même exigence morale et éthique : Celle-là même qui doit s’appliquer à un premier magistrat ! »

 

Puis s’adressera aux employés communaux, en réponse aux polémiques qui ont été égrainées dans la presse ces derniers mois : « Je veux m’adresser là personnellement à tous les fonctionnaires de la ville pour leur dire que j’ai besoin d’eux et que rien ne sera possible sans eux. Je connais les inquiétudes qui traversent la fonction publique municipale. Au cours de ces 6 dernières années, pas un service municipal n’a été épargné par le mépris, les attaques, les représailles.
Conseiller municipal j’en ai été le témoin. C’est inacceptable ! Comment demander à nos agents de vous rendre un meilleur service en travaillant dans un climat délétère ? Le mieux vivre ensemble doit commencer par une meilleure gestion des ressources humaines des services municipaux. Elle doit s’exécuter avec bienveillance pour que nos fonctionnaires puissent eux aussi vous accueillir et vous servir avec bienveillance. Je leur proposerai demain, un nouveau contrat de confiance tourné, vers des objectifs très précis qui assureront l’épanouissement de chacun dans son travail. Et si je leur fais confiance aujourd’hui, c’est parce qu’ils seront les premiers artisans du projet que j’aurais l’immense honneur de vous présenter. Vous en constaterez tous les bénéfices au quotidien car je serai intraitable tant sur leurs conditions de travail que sur le service qui vous sera rendu ! Et ils ne seront pas seuls. Moi aussi je m’impliquerai et montrerai l’exemple. A cet effet, je rendrai la voiture de fonction, la 308 Sport, j’en ai pas besoin moi , (rires dans la salle puis forts applaudissements) j’ai une voiture personnelle et s’il faut se déplacer pour aller voir les travaux, je prendrai une camionnette des services techniques. Je restaurerai une permanence régulière en mairie pour que vous et moi puissions-nous rencontrer et échanger, pour que chacun d’entre vous puisse avoir l’opportunité d’exposer ses besoins et ses préoccupations. J’instaurerai également une question citoyenne à chaque conseil municipal. Je veux replacer la vie quotidienne des tretsoises et des tretsois au cœur des préoccupations de la municipalité ! »

 

Les axes de son programme :

LA SECURITE
Des dépenses ont certes été réalisées par la municipalité actuelle, essentiellement par l’équipement en caméras de vidéosurveillance… Suite à ma prise de position publique lors du dernier conseil municipal, le maire s’est enfin décidé à renforcer l’effectif de la police municipale, et à se doter d’un vrai centre de surveillance urbain ! Si je m’en félicite, je considère que ces mesures cosmétiques et électoralistes, sont insuffisantes ! Votre sécurité n’a pas été jusque-là une priorité, que ce soit en centre-ville, aux abords des écoles, ou dans tous les autres quartiers de Trets. Les effectifs de police municipale n’ont pas été à la hauteur d’une ville de 11.000 habitants avec un territoire tant étalé.
C’est pourquoi, Je renforcerai les effectifs de la police municipale et instaurerai des permanences nocturnes afin que votre sécurité soit assurée en permanence. De la même manière le CSU fonctionnera 24 heures sur 24, La présence de la police municipale sera renforcée dans le centre ancien, et des rondes seront effectuées dans tous les quartiers de la commune. Je doterai les policiers municipaux d’équipements adéquats à la bonne exécution de leur mission , J’assurerai une meilleure proximité entre le service de police municipale et les habitants. Je serai à la fois intraitable sur les incivilités et aussi sur les injustices.

 

PROPRETE DES RUES

 

DEVELOPPEMENT DU CENTRE VILLE
« Les atouts de Trets doivent nous permettre de développer le tourisme et la culture au cœur de notre commune car c’est par ce biais là que nous arriverons à revitaliser notre centre-ville en permettant à nos commerçants d’améliorer leur chiffre d’affaires. C’est comme cela que d’autres commerçants viendront s’y installer. C’est comme cela que nous arriverons à recréer de l’emploi. Notre centre-ville doit renaitre, vous voulez qu’il renaisse, on le fera renaitre
– Rénovation du château afin d’y accueillir des activités permanentes.
– Nous développerons les festivités tout au long de l’année, dont les médiévales, j’ai des gens autour de moi prêts à les relancer (applaudissements), retour du marché le dimanche matin , les marchés nocturnes l’été, Nous renforcerons le soutien de la commune aux associations qui organisent des festivités, retour des foires….
– Nous développerons un circuit touristique afin que les visiteurs puissent découvrir la beauté de nos ruelles millénaires et de notre patrimoine bâti
– Nous intégrerons le parc naturel régional de la Sainte Baume afin de valoriser et sauvegarder notre patrimoine naturel
– Nous développerons l’œnotourisme autour des domaines de notre territoire et j’ai bien dit TOUS les domaines et de notre cave coopérative
– Nous valoriserons les productions artisanales en créant une maison des produits de pays avec le fromage, miel, tant de choses que les tretsois produisent dans notre commune
– Nous baisserons les taxes sur les terrasses et enseignes pour pérenniser l’activité commerçante en centre-ville et inciter de nouvelles installations
– Nous aiderons les tretsois voulant lancer un nouveau commerce en centre-ville
– Nous mènerons une réflexion et une concertation avec les commerçants, les usagers et les habitants sur les sens de circulation, le stationnement, et l’aménagement de la ville (gros brouhaha dans la salle)
– Nous aménagerons la place de la gare en concertation avec les citoyens. Nous présélectionnerons des projets qui seront soumis à la population et vous choisirez
– Nous ferons en sorte de faire rayonner Trets dans tout le département et au-delà par le biais d’une communication renforcée afin d’attirer les touristes et visiteurs tout au long de l’année.

 

LA JEUNESSE / LES ASSOCIATIONS
Apporter à notre jeunesse les moyens de ses ambitions sera l’une de nos priorités !
– Création d’espaces dédiés où nous favoriserons leur expression sous toutes ses formes que ce soit aussi bien au niveau culturel, sportif que politique car un acteur social doit pouvoir s’exprimer dans toutes ces dimensions pour se sentir réellement faire partie de la communauté.
– Nous donnerons la parole aux jeunes en créant un conseil municipal jeunes
– Développement des transports et la mise à disposition d’équipements et locaux utiles à chaque tranche d’âge, en considération des modes de vie actuels

– Nous proposerons une vraie politique de l’emploi et de l’immersion professionnelle pour notre jeunesse : En assistant les jeunes et leurs familles dans la recherche de stages professionnels ou de contrats d’apprentissage pour une meilleure appréhension du monde du travail. Nous nous appuierons sur les services municipaux mais surtout, nous conditionnerons l’octroi de marchés publics à une réelle implication des prestataires dans notre politique jeunesse de l’emploi par la contractualisation de stages d’immersion, de contrats d’apprentissage et de contrats de travail. Pour les jeunes ayant la chance de faire des études supérieures nous ouvrirons la collectivité municipale comme terrain de recherche pour la réalisation de thèses ou de mémoires universitaires ; par exemple au niveau du développement durable, de l’urbanisme, du tourisme et de toutes les actions permettant de développer les compétences de notre jeunesse tout en offrant de nouvelles perspectives à notre commune

 

– Aménagement éco-responsable de nos écoles, et pour ma part, je ne peux me projeter dans la perspective d’un nouveau groupe scolaire il est bien trop tot mais je veux rénover les existants ! Et pour l’existant il s’agira de transformer les cours d’écoles en cours d’écoles Oasis consistant à faire baisser la température ambiante lors des fortes chaleurs par la végétalisation et l’utilisation de matériaux écologiques avec moins d’asphalte / goudron notamment ; La rénovation des salles de classes et salles communes.
– Création d’une école de musique digne d’une ville de 11.000 habitants
– Soutien équitable aux associations afin d’accroître la diversité d’activités conformes aux attentes des jeunes comme de leurs parents. »

Et de terminer l’énumération de ces axes du programme en précisant « Ces trois axes du programme serons enrichis, et complétés par d’autres thèmes s’appuyant sur d’autres attentes que vous avez su exprimer.
– Le logement et l’aménagement du territoire,
– La gestion, les travaux et les nombreuses mesures à prendre dans la prévention des risques qui s’appliquent à notre territoire dont les plus importants sont les incendies et les inondations
– Les travaux d’entretiens des équipements publics et collectifs
– L’accès au numérique pour tous
– Le développement et l’amélioration des services aux personnes âgées et dépendantes
– Le développement et la préservation du lien social qu’il soit intergénérationnel ou non. »

 

Mon expérience professionnelle me permet au quotidien d’écouter, de travailler, trouver des solutions avec l’ensemble des individualités aussi différentes que représentatives de toute les composantes de notre société. Et je compte bien m’appuyer sur cette expérience pour travailler avec tous les partenaires avec deux projets importants à mes yeux.
– D’abord la mobilité pour les personnes âgées, les écoliers, les collégiens et lycéens. Je souhaite travailler très rapidement avec la métropole pour implanter des arrêts bus et instaurer un ramassage scolaire.
– Ensuite il me tient à cœur de pouvoir construire une salle de spectacle.

 

ECOLOGIE
Vous l’avez constaté, il y a des mesures en faveur de la défense de notre environnement dans chacun des axes développés ce soir, et il y en aura dans chacun des autres thèmes de notre programme. Il ne s’agit pas là de faire de l’intégrisme écologique, mais d’appliquer progressivement des mesures de bon sens pour notre protection, celle de notre territoire, et dont les résultats bénéfiques seront à la fois vérifiables et mesurables.

 

 

Puis de conclure son allocution « Vous voyez, je ne suis pas seul. Je n’ai pas attendu le mois de mars pour vous présenter mes colistiers une grande partie est là ce soir, une équipe formidable expérimentée, de par leur profession que par leur expérience municipale il y a quelques années, leur seule ambition est de vous servir avec conviction et bienveillance.
Mes chers amis, ce soir je vous ai parlé avec mon cœur et avec sincérité. Ma démarche est celle d’une grande aventure collective. Il nous appartient, dès aujourd’hui de donner le meilleur de nous-mêmes pour relever les défis de l’avenir et pour cela, nous aurons besoin de vous ! «  dira t’il sous une longue salve d’applaudissements avant de terminer en disant « Ce soir, ce moment je l’ai attendu depuis 6ans, 6ans à attendre de pouvoir prendre la parole, je sais que vous etes nombreux à avoir dit «on veut entendre Pascal, Pascal on ne l’entend pas assez» mais Pascal a fait ses armes, son expérience, a acquis de la maturité, Pascal a changé ! » terminera t’il à 19h45 sous de nouveaux applaudissements et l’ouverture d’un petit apéro, pendant que le candidat ira discuter avec les gens dans la salle.

 

Prochain meeting le jeudi 12 mars salle des colombes et peut etre inauguration de son local de campagne place de la gare en février

Il ne devrait pas y avoir de compte rendu dans LA PROVENCE car apparemment aucun journaliste n’était présent , il faut dire qu’il a déjà eu droit à un article lundi.

3 319 vues

Par TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE