MUNICIPALES 2020 : Christophe Sanna a fait son choix, il s’explique en interview & fait le bilan

MUNICIPALES 2020 : Christophe Sanna a fait son choix, il s’explique en interview & fait le bilan

15 août 2019 Non Par Tretsaucoeur


Les élections municipales auront lieu les 15 et 22 mars 2020 et les candidatures s’affinent dans ce grand scrutin qui désignera un nouveau maire pour Trets pour six ans. Si on connaissait déjà les candidatures de Jean Claude Feraud, Pascal Chauvin, qu’un 3e candidat représentera la gauche vraisemblablement Stéphanie Fayolle Sanna, puis dernièrement l’annonce de candidature d’un nouveau Pascal Speter, l’incertitude planait sur celle de l’élu d’opposition indépendant Christophe
Sanna. Leader du groupe de gauche ‘’Unis pour Trets’’ en 2014, lors du départ de l’ancienne équipe au lendemain de la défaite aux élections, il avait pris la décision en décembre 2015 de quitter le groupe et de devenir indépendant. Il s’en était alors
longuement expliqué dans une interview au site à l’époque.

En ce mois d’aout 2019, l’élu a choisi
Trets au cœur de la Provence pour donner sa décision sur sa candidature ou non et expliquer son choix et
faire par la même occasion, le bilan de ses cinq premières années en politique.



Quel est votre bilan à titre personnel de ces 4 années en tant que conseiller municipal indépendant, vu que c’était votre première expérience d’élu ?

J’ai passé cinq ans de mandat en qualité de conseiller municipal l’opposition, c’est ma première expérience en tant qu’élu, j’ai beaucoup appris, appris beaucoup de choses comme le fait que la politique est noble, et que dans sa valeur primaire il s’agit de s’engager sur un territoire qui nous fait vibrer, pour défendre la qualité de vie, et les intérêts des habitants. J’ai rencontré des personnes extraordinaires tant dans la majorité, que dans l’opposition, cette ville, quoique l’on puisse dire elle est belle, a une richesse énorme, un potentiel démesuré, des associations dynamiques et des commerces qui ne demandent qu’à travailler.


Quel bilan tirez vous du second mandat de la majorité Feraud ?

Ce que l’on peut dire c’est que son mandat est totalement raté et je pense même qu’au fond de lui il sait qu’il a totalement raté son mandat ! C’est un manque de démocratie participative, pourtant c’est la base d’un mandat. Le conseil municipal bien souvent n’est qu’une chambre d’enregistrement visant à enregistrer les décisions qui ont été déjà prises par le maire, les débats étaient devenus quasi impossible, d’ailleurs ils ne sont que trois ou quatre à parler à chaque fois. Certains élus je n’ai jamais entendu leur voix en conseil municipal. Au niveau de la gestion financière ça a été une mauvaise gestion, le dynamisme de la ville s’est éteint, le plan de circulation est devenu complètement aberrant et même ridicule. Les décisions qui ont été prises au niveau des responsables des services de la mairie n’ont fait qu’empirer les choses . C’est un bilan de mandat totalement raté.


Durant ces 3 ères années de mandat vous étiez pas mal présent sur le terrain, dans les manifestations, quasiment toujours présent en conseil, mais depuis un an et demi vous êtes devenu quasiment invisible dans Trets, vous ne réagissiez jamais dans
la presse sur l’actualité contrairement à vos confrères et même sur les réseaux sociaux où on vous sens assez détaché de la vie communale, comment cela se fait il

Oui j’étais présent sur le terrain, au début afin de m’implanter , pour me faire connaitre , mais le temps a fait qu’au fur et à mesure mes fonctions
professionnelles (mes fonctions opérationnelles au sein des pompiers) ont pris le dessus , donc du coup j’étais moins présent et je ne pouvais plus faire ce que je voulais.



Quand vous vous étiez séparé du groupe de gauche en décembre 2015, on avait déjà senti que c’était un prémisse à une candidature, y aviez vous sérieusement pensé à l’époque puis les mois qui ont suivi ? Et quelle est votre décision aujourd’hui à moins d’un an désormais… comptez vous vous présenter ?


Lorsque je me suis séparé en 2015 du groupe, j’aurais peut être pu me porter candidat, c’est même sur. Mais aujourd’hui c’est décidé, il est clair que je ne me porterais pas candidat car mes nouvelles fonctions d’officier de sapeur pompier ne me le permettent pas, car il est impossible de cumuler une activité de sapeurs pompiers avec celle de maire ou d’adjoint dans une commune de plus de 3500 habitants.



La décision a été prise quand ?
La décision a été prise il y a six mois, je suis parti faire l’école des sapeurs pompiers, six mois de formation et ça m’a pris énormément de temps, et c’est là
que j’ai pris la décision de ne pas me présenter.



Aviez vous ces derniers mois commencé à préparer une équipe ou un projet ?

Oui j’avais déjà commencé à réfléchir sur la stratégie, j’avais commencé
également à monter une équipe, on avait déjà bien démarré et après eux m’ont
suivi dans le fait que l’on ne pourrait pas monter la liste.



Il y a 15 jours un 4e candidat s’est déclaré : Pascal Pester sous l’étiquette du Modem, mais qui compte aussi demander l’investiture LREM, le connaissiez vous, sachant qu’il était sur le meme terrain politique que vous ?

Non je ne le connais pas du tout, je ne sais pas qui c’est ! Je n’en n’avais
jamais entendu parler donc je ne me prononcerai pas plus !



Comptez vous vous investir avec lui pour ces élections (ou un autre candidat), même si vous n’êtes pas candidat, pour par exemple devenir futur conseiller municipal s’il est élu ? Ou alors, arrêtez vous votre carrière politique ?

Non ma carrière politique ne s’arrête pas, car même si je ne peux pas exercer les fonctions de maire ou d’adjoint, je peux exercer quand même les fonctions de conseiller municipal ! Je discuterai donc avec tous les candidats, mais à l’heure d’aujourd’hui rien n’est figé encore , je vais prendre le temps de bien discuter avec chacun, et c’est vrai que je soutiendrai la personne qui sera le plus à même de porter un véritable projet d’intérêt communal et qui connait parfaitement la vie tretsoise et le besoin de ses habitants. Cette personne là je la soutiendrai.