Réseaux sociaux

Rechercher sur le site

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois

L'agenda tretsois

EXPOSITION « Ensemble l’Art Contemporain » 2024
Du 2 mars 2024 au 30 mars 2024
Marché de créateurs
16 et 17 mars 2024
Foire de Printemps
Dimanche 17 mars
Atelier cartes à planter
Lundi 18 mars
SPECTACLE – « Tarag ! »
Vendredi 29 mars
Jeune Public Direction le Nord
Mercredi 10 avril
Carnaval 2024 de TRETS
Samedi 13 Avril 2024
9èmes MEDIEVALES DE TRETS
3 et 4 août 2024
Fête de la LIBERATION
Mardi 20 aout 2024
FESTIVITES DE NOEL A TRETS 2024
14 & 15 décembre 2024
›› Suite de l'agenda tretsois







Cliquez ici pour acc�der au site sp�cial

  • Le Journal tretsois


Toutes les petites informations, de la vie du Sport à Trets avec les résultats, les affiches, les évènements, pour être encore plus informé sur ce qu'il se passe à Trets et de manière plus rapide... Si vous avez des infos, des résultats, photos à communiquer, si vous êtes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler à Trets, envoyez dès maintenant un mail ou poster un message sur le forum, l'info sera rapidement mise en ligne ici... Merci à vous ! RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE 

Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Cinéma Auteurs tretsois Travaux Economie Urbanisme Solidarité Transports Santé Séniors Faits divers Sécurité Revue de Presse Magazine Municipal Le Passé tretsois Télévision Interview Nature Noël Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Résumé Conseil Municipal Photos Vidéos Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Le site spécial : MUNICIPALES 2020 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Site DEPARTEMENTALES 2021 Caroline dans Koh Lanta 18

Aux alentours Montagne Ste Victoire Peynier Rousset Puyloubier Fuveau Pourrières Gardanne St Maximin Chateauneuf le Rge Aix en Provence Marseille St Zacharie Mimet Aubagne




SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Rugby Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




=> Liste de toutes les actualités


  • Souvenirs aux alentours



Le Var, le magazine du Conseil départemental, a consacré dans son numéro 14 - Hiver 2022-2023, un long article à l'histoire de POURRIERES et la bataille que le village a connu en 102 avant JC.
Nombreuses sont les raisons permettant d’affirmer que la victoire du général Caïus Marius face aux Germains, en 102 avant notre ère, se déroula à Pourrières. Or, l’archéologie reste à ce jour muette. Une histoire surprenante et passionnante.




************************************************



  • Presse Municipalité



MIRACLE un article sur TRETS est paru dans la PROVENCE ce dimanche 14 janvier 2024, journal local qui a totalement oublié TRETS depuis déjà 5 mois déjà et qui n'a plus de correspondant depuis le départ de la dernière qui a quitté volontairement son poste en septembre dernier.
Depuis, le journal n'a passé aucun appel pour la remplacer et la page des villages est réduite à peau de chagrin, un comble pour un journal local !
Le quotidien avait quand même dépéché ce vendredi soir une journaliste de sa rédaction d'AIX pour couvrir la cérémonie des vœux du maire, l'article est donc paru ce dimanche et est un mix de récit et d'interview du maire en fin de discours, où il évoque ce qu'il n'avait pas abordé dans son discours comme 2026

=> REPORTAGE, RECIT, VIDEO de la cérémonie à lire ici




************************************************



  • Compte-rendu reportage Vidéo Municipalité





20e cérémonie des voeux du maire de Trets déjà que le site vous débriefe et analyse aujourd'hui, la première relayée sur ce site était en 2005...
En cette année 2024, c'est donc PASCAL CHAUVIN qui présentait à la population tretsoise en présenciel ses vœux pour cette nouvelle année dans ce qui était à peine sa seconde cérémonie des voeux puisque les deux premières avaient du être faites en vidéo. Si l'an dernier celle ci s'était déroulée un samedi 21 janvier, cette fois le chiffre avait été inversé et le jour également puisque la population avait rendez vous en ce vendredi 12 janvier 2024, même lieu, même heure : 18h salle des colombes.

C'est devant une affluence stable composée de près de 400 personnes, 300 assises environ et une centaine debout mais peu d'élus invités cette fois comparé à l'an passé : juste le maire de Chateauneuf le rouge et l'adjoint aux sports de la ville d'Aubagne (un ami du maire avec qui il jouait à l'US TRETS dans sa jeunesse) et rejoint ensuite en fin de discours des maires de Puyloubier & Fuveau (il y avait en même temps la cérémonie du maire de Rousset). On notait dans l'assistance la présence de l'ancienne première adjointe de R Tassy : Nathalie Gastaud (comme l'an passé), de nombreux présidents d'associations ou encore des représentants des pompiers, gendarmerie, de nombreux personnels municipaux...



Sur la forme cette cérémonie était identique à celle de 2023, avec la même immense scène dressée au fond de la salle avec un grand rideau noir tout du long, mais un éclairage revu, avec une salle plongée dans l'obscurité et un meilleur éclairage sur scène, un fond bleu noir (et plus tricolore), agrémenté d'un grand écran géant et les élus autour du maire derrière. 3 élus de la majorité manquaient à l'appel et seuls deux de l'opposition étaient là M Guiboud Ribaud et Matty. Une différence cependant : les jeunes élus du CMJ (qui ont en théorie sur le papier achevé leur mandat en novembre dernier) n'étaient pas là. Une grande nouveauté de taille était cependant remarquée puisqu'à l'occasion de la cérémonie la ville avait fait éclairé le parking RFF, avec plusieurs mats temporaires, une première depuis sa création lui qui est bien sombre le reste du temps.

Sur le fond maintenant, la cérémonie commencera comme l'an passé par un magnéto de 5min fort bien réalisé récapitulant l'année écoulée puis Pascal Chauvin prendra la parole, pendant 27 minutes dans un discours écrit et un peu improvisé de ci de là. (8min de moins que le précédent) qui abordera le vivre à Trets principalement, les incivilités du quotidien, sera très axé sur les critiques qu'il reçoit au quotidien de la part des administrés ou ses opposants en conseil municipal, mais aussi qui aura pour défaut de ne pas rentrer dans les détails des projets pour l'année à venir alors que les habitants étaient venus pour ça principalement, surtout que la municipalité a pour défaut de ne pas les présenter et que la population lui reproche souvent dira t'il de ne rien avoir fait encore. Or c'était donc l'occasion parfaite de tordre les critiques dans cette soirée. Autre chose surprenante, il n'a de plus même pas dressé de bilan de la moitié de son mandat écoulé, histoire de leur démontrer le contraire donc.

Il annoncera ainsi juste les gros projets de l'année (qui sont les mêmes que l'an passé car certains ont eu du retard ou sont en finition pour d'autres) et ne fera aucune nouvelle annonce ou info inédite. Par exemple rien ne sera dit sur ce que va devenir la place de la gare, projet phare du mandat que tout le monde attend depuis 5ans avec la date exacte de début des travaux, ce qu'il y aura concrètement et comment (on s'attendait par exemple à voir les photos maquettes de la place), quels matériaux etc. On s'attendait aussi à ce qu'il évoque les JO avec ce que prépare la ville pour célébrer cet évènement historique, la confirmation ou non de la venue de l'équipe de France de foot pour s'entraîner en juillet, qu'il parle des grands évènements prévus pour 2024 mais rien malheureusement. Pas d'annonce non plus sur une éventuelle candidature en 2026, chose courante à ce stade de la mandature généralement. On restera donc un peu sur notre faim hélas. Une allocution dans lequel il mettra beaucoup en avant le travail des équipes de la mairie et dans lequel il fera un peu d'humour en parlant des courriers nombreux qu'il reçoit.


Nombreux extraits du discours


Un mandat bouleversé par les crises
C'est à 18h30 que la cérémonie commencera et après cinq minutes de récapitulatif imagé de ce qui a été réalisé par la municipalité en 2023 le premier magistrat entrera sur scène avec ses élus au son de Coldplay et commencera son discours exprimé de manière calme, le ton posé, ponctué par plusieurs applaudissements.

"Vous m'avez confié il y a maintenant plus de 3 ans la magnifique charge de conduire un temps la destinée de notre commune, les vœux, sont aussi un moment pour rendre compte de cette importante mission, pour que nous fassions le point .du chemin, qu'ensemble nous avons parcouru. Et nous avons avancé. Vous l'avez compris, je voudrais que nous fassions de ce moment de partage un moment tretsois. " et d'évoquer brièvement les soucis qu'il a rencontré depuis le début du mandat avec la crise financière, sanitaire, énergétique, environnementale, identitaire ou sociétale, "l'actualité s'invite souvent de manière peu glorieuse dans nos quotidiens et impacte directement nos vies. Ces éléments exogènes échappent au Maire comme à chacun d'entre vous.

Le Maire ne peut qu'essayer d'en limiter les effets et produire des réponses et des solutions, qui en minimisent à l'échelle de la commune les impacts. De ce point de vue, nous n'avons pas failli, cellule de crise lors de la crise sanitaire assurant la gestion de la continuité du service public, mise en place des mesures suites aux divers attentats, installation d'un véritable poste de commandement pour la gestion des crises, mise en œuvre de toutes les mesures de sobriété énergétique, pour faire de notre commune une commune plus vertueuse. Savoir s'adapter, réagir, décider autant de qualités que vous attendez de votre Maire et de votre équipe municipale lors de tous ces épisodes. Nous l'avons fait et nous continuerons à le faire " dira t'il.

Et de poursuivre "Ce soir, avec vous, je veux me concentrer sur Trets, les tretsoises et les tretsois. Ce soir, je veux me concentrer sur VOUS. Bilan nécessaire de l'année écoulée, programme que l'on se fixe, les vœux sont aussi le moment de prendre les bonnes résolutions pour l'année à venir. Ce NOUS est la première réussite revendiquée de mes 3 premières années de mandat, il représente à lui tout seul la dimension collective de ce vivre ensemble qui aujourd'hui caractérise notre commune et la douce atmosphère de concorde qui y règne. Nous vivons dans une commune apaisée. Apaisée ne veut pas dire atone. Nous échangeons, nous débattons, nous nous opposons parfois. Il y a une pluralité d'idée, de priorités, mais c'est la richesse de tout débat qu'il soit public ou privé. La bienveillance qui a présidé notre méthode depuis le début de notre mandat. De ce point de vue porté ses fruits. Cela va sans dire, mais c'est toujours mieux en le disant, Trets vit, s'exprime, s'oppose mais Trets ne se déchire plus. (histoire de tacler son prédécesseur où Trets faisait sans cesse la une de la presse pour de mauvaises choses)



Le travail au quotidien
Et de parler des réalisations mettant en avant le travail de ses équipes et personnels : "Chers concitoyens, un des engagements que le Maire doit assumer devant vous, est que la Mairie soit au << travail >>. Alors ce soir, j'ai décidé en quelques chiffres de témoigner que c'est le cas, et de rendre hommage aux femmes et aux hommes qui au quotidien réalisent ces tâches.

400 000 repas préparés pour nos enfants, nos anciens et nos pompiers, l'entretien de toutes les salles municipales, garderie du matin et du soir, pause méridienne, centre aéré du mercredi et des vacances scolaires, une cinquantaine d'agents qui assurent au quotidien le bien être de tous nos petits dans un Pôle Education de loin le plus grand service municipal. Trets c'est aussi une équipe d'une douzaine d'agents qui assurent le nettoyage de toutes nos rues, 6 agents pour intervenir en voierie et espaces verts, c'est une équipe bâtiment de 5 agents pour assumer l'entretien courant de toutes les salles municipales, un seul agent pour l'ensemble du parc automobile et la gestion du cimetière, le tout soutenu par un pôle administratif et d'encadrement de 5 personnes. Voilà pour nos services techniques.

En matière de sécurité 6 policiers municipaux, 3 ASVP et 1 assistante assument au quotidien, un travail souvent ingrat de police de proximité qui va de la sécurisation des écoles, à la prévention routière, les incivilités, et toutes les interventions que vous pouvez remarquer sur une commune aussi étendue que la nôtre. Voilà pour notre Police Municipale .

Le soutien à l'activité associative c'est le service des sports, les festivités et toute la logistique de notre commune qui sont assurés par seulement une douzaine d'agents, comme une dizaine de personnes assurent les animations touristiques et culturelles et gestion de la médiathèque. Enfin 4 agents au Pôle Solidarité qui assurent la gestion du CCAS, la Maison France Service qui ne désemplit pas, et notre service sénior qui depuis la fin du COVID a relancé de bien belle manière l'animation de la commune pour nos anciens.

Une vingtaine d'agent assurent les autres services à la population et les services support, urbanisme, état civil, finances, ressources humaines, informatiques, communication. Avec ça, vous avez une image exhaustive des services municipaux. Alors ce soir comme je l'ai fait en 2023 et continuerai à le faire tant qu'il me sera donné de prendre la parole, je veux rendre le plus sincère des hommages à toutes ces femmes et hommes qui sont les premiers soldats de notre cadre de vie."et de continuer en parlant des critiques qu'il reçoit souvent en conseil municipal sur les charges du personnel qui pèsent dans le budget " En déclinant ces effectifs, je voulais vous faire mesurer la réalité du travail accompli chaque jour, toute l'année. Alors on peut me parler budget, masse salariale en augmentation, de manière très démagogique essayer de vous faire croire que la Mairie vit au-dessus de ses moyens et toute la litanie d'un discours populiste et moralisateur. Ceux qui protestent, sont toujours hardis en parole et violents dans les pamphlets. La réalité est toute autre. Nos effectifs sont loin d'être pléthoriques, ils sont aussi le reflet de l'exigence et des besoins que Tous nous exprimons en tant qu'utilisateurs des services municipaux. Votre administration est juste calibrée pour le meilleur service qu'elle puisse vous rendre et soyez sûr que vous pouvez compter sur elle en 2024 comme vous l'avez fait en 2023. "


Le clip sur les réalisations 2023


«Maire bétonneur, peut-être, Maire pragmatique sûrement»
Et de parler un peu des réalisations abordant là aussi les critiques , alors que nous sommes déjà à deux ans et deux mois des élections : "Préserver une identité de village, ne s'oppose pas à un développement réfléchi et mesure. Faire la ville de demain, ne peut se concevoir en s'accrochant au passé. Se recroqueviller dans l'entre soit ne nous fera pas avancer. Alors oui, nous avons continué l'heritage du programme de la ZAC Cassin, oui nous y avons mis un soin particulier et avons exprimé de nouvelles exigences, oui nous avons préserver l'environnement, oui nous avons crée un nouveau quartier en lieu et place de friche industrielle, d'hangar plus ou moins désaffecté, de bâtiment d'activité plus ou moins esthétiques.

Ce faisant nous avons créé un nouveau parc, encore plus beau que celui qu'on nous annoncé depuis 10 ans, nous allons accueillir de nouveaux arrivants, qui permettront de donner un nouvel essor au commerce local incitant des installations que nous voulons qualitatives. Nous allons accueillir de petits écoliers au moment où l'on nous promet des fermetures de classe, nous allons permettre à des populations d'acheter et se loger en mettant sur le marché des logements adaptés à des jeunes, des primo accédants, et des retraités.

Nous avons fait sortir la commune de la carence inique de la loi SRU économisant 200 000 € annuel de pénalité et surtout en permettant demain de mieux répondre aux demandes de logements social des tretsois, pour les tretsois. Maire bétonneur, peut-être, Maire pragmatique sûrement. Avoir repris un dossier enlisé depuis plus de 10 ans, l'avoir retravaillé, lui avoir donné un sens, et l'avoir intégré dans un schéma de développement de la commune, voilà le travail que mon équipe et moi avons réalisé en seulement 3 ans. "

Il abordera aussi les charges toujours plus fortes pour la commune qui pèsent sur son budget au quotidien " lorsque pour une semaine chacun de vous remplit son chariot pour une quinzaine de repas, la ville fait ses courses pour ses 6000 repas, lorsque vous faites votre plein d'essence, la ville en fait 50, lorsque vous chauffez en moyenne entre 60 et 1 00m2 la ville en chauffe 20 000. Vous le voyez l'inflation n'épargne personne et surtout pas la commune."



2024 et ses gros projets
Et d'aborder 2024 mais hélas sans rentrer dans les détails alors que souvent la population se plaint de ne rien voir comme il dira " La transformation de notre ville ,c'est bien sûr nos autres grands projets qui verront le jour dans cette année 2024. Je vous avoue que j'attendais un peu ce moment, quand parfois, la rumeur, les réseaux, les voix, se demandaient de concert '' mais que fait Chauvin '' ? « Il n'y a aucune réalisation. » C'était vite oublié dans quel état nous avions trouvé notre administration, où en était nos relations avec nos partenaires institutionnels et le nombre de dossiers non traités comme, par exemple, l'avenir de notre maison de retraite. Alors, je ne vais pas pérorer ce soir, enfin du moins ... pas trop!

Eh bien Chauvin, il a commencé par faire tomber les panneaux, celui du parc de la ZAC de Cassin où le « Ici bientôt un parc » à trôner pendant quasiment 10 ans, celui à l'entrée de ville qui nous promet toujours la nouvelle gendarmerie pour le premier semestre 2020. Là ou d'autres ont planté des panneaux et des belles promesses, nous créons des équipements et des services pour les tretsois. Les travaux de la nouvelle gendarmerie seront effectifs avant la fin du mandat.

Je ne suis pas peu fier, des réalisations qui se concrétiseront en 2024, équipement sportif à la Gardi, Parc de la ZAC Cassin, Restaurant des anciens à la forge du Château (qui servait de débarras depuis des décennies), Centre aéré pour nos petits, nouveau pôle solidarité en lieu et place de l'ancien CMP, et surtout, nouvelle place de la Libération pour un véritable projet de cadre de vie. Faire le détail de chaque projet n'a pas ici de sens, ce qui a du sens c'est d'avoir comme promis donner un Nouvel Elan à Trets, élan qui offrira à chacun de vous quelque soit le service auquel vous accèderez une véritable amélioration de votre cadre de vie. "
Et de continuer "Nous nous sommes évertués à reconstruire, organiser, planifier et projeter l'avenir. Je le crois sincèrement nous avons posé les bases, d'un véritable développement équilibré pour notre commune. Beaucoup de choses restent à faire. [...] Continuer à faire de la Mairie un partenaire fiable, loyal qui tient tous ses engagements. Dans l'histoire rien n'est jamais terminé, parce que chaque progrès, pour être conservé demande un effort. "



Histoires du quotidien
Et d'embrayer aussi sur le ton de l'humour des courriers qu'il reçoit en rapport avec les incivilités , ce qui fera souvent rire l'assistance (17e minute de la vidéo ci dessus) :

Un administré : « Oh Pascal, ils m'ont mis un PV je suis resté que 5 mn »,
Le Maire «je m'adresse à la police muicipale : Les gars vous abusez un PV pour 5 mn »
Le responsable de la Police « Monsieur le Maire on a vérifié à la caméra, c'est une heure ... et 5 mn »


Je suis souvent à pied dans le village une autre interpellation : «Monsieur le Maire ce n'était qu'un carton et je suis verbalisée »,
" oui mais Madame, votre carton à inciter tous les autres à la création d'une œuvre d'art contemporain, création éphémère et pas chère que l'on pourrait intituler « Pyramide de bordilles » qui s'expose peut-être dans certaines galeries de la capitale mais qui. au quotidien à Trets pourrissent notre ville."


Vous savez le quotidien du Maire est rempli de ses contradictions, on ne taille pas les arbres iI y a des feuilles/on taille les arbres/la taille est trop sévère. Tout est sujet à polémique à contradiction, tout le monde a une opinion sur tout, et nous devenons tous spécialiste de tout. Du coup, chaque décision doit se justifier, s'expliquer et surtout être critiquer. Tiens la taille des arbres c'était un bon exemple, car c'est vrai en plus tout ce que je dis ! On n'a pas taillé on a reçu un courrier incendiaire d'une riveraine qui ne voyait plus de son balcon les mariés sortir du château.
On a taillé, on a eu un courrier d'un voisin qui nous le reprochait car désormais il voyait la voisine se promenait chez elle en tenue légère.
Qu'est-ce-que vous voulez que je fasse. « Je ne fais plus tailler les arbres ou je change la voisine ? » Comment puis je faire plaisir à tout le monde ? Et en faisant plaisir à tout le monde, est ce que je fais du bien à Trets ?
Alors, j'ai pris le parti de faire avec quelque chose de simple, et qui parle à tout le monde, le « bon sens ». Mes choix, nos choix, essaient de s'y référer le plus souvent possible ;




En conclusion
Et de terminer en parlant des critiques en général "L'histoire recueille en général plus de récriminations que d'éloges. Presque toujours on se plaint, presque toujours les gens trouvent que les choses vont mal. Alors chers amis, rien n'est jamais parfait, chacun doit individuellement faire preuve de résilience. Collectivement prenons conscience de la chance que nous avons de vivre dans ce pays, cette région, ce département, cette ville. Faire Trets, c'est LE vivre ensemble, LA respecter, LA chérir, LA protéger.
Faire Trets c'est en être acteur au quotidien par de petits gestes, du respect et du bon sens, faire Trets c'est en 2024 tout simplement l'aimer.
Trets Une commune qui travaille !à vous rendre un service de qualité, un cadre de vie toujours amélioré, une commune reconnue et locomotive de notre Haute vallée de I'Arc, Un sentiment de fierté et d'appartenance au Trets qu'ensemble nous aimons.


Après tous ces vœux collectifs, à titre individuel je vous présente tous nos vœux de bonheur, santé, prospérité .... " dira t'il en conclusion . Remerciant enfin et de manière très émue toute sa famille qui était au premier rang et de remercier la population d'être venue aussi nombreux "2024 sera une grande et belle année qui nous projettera dans l'avenir, il nous reste beaucoup de travail mais nous y sommes tous les jours", de gros applaudissements se feront alors entendre.


La Coupo Santo puis Marseillaise seront ensuite chantés et l'apéritif dinatoire ouvert à 19h, jusqu'à tard... le maire discutant ainsi que ses élus avec les administrés.
















************************************************



  • Aux alentours Presse Saint Maximin



En ce mois de janvier 2024; les maires du coin ont démarré leur traditionnelle cérémonie des voeux la deuxième à peine du mandat, début du tour d'horizon avec les résumés effectués par la presse...

On commence par SAINT MAXIMIN LA SAINTE BAUME, où le maire élu en 2020 ALAIN DECANIS, a donné son discours samedi 6 janvier, récit par VAR MATIN du 8 janvier 2023

Le nouveau parc des sports du Clos de Roques composé de cinq stades, une piste d’athlétisme, de salles de musculation a été inauguré à la rentrée dernière et fait le plein "Les stades sont donc quasiment toujours occupés, la journée comme le soir, la semaine comme le week-end." et d'annoncer que ce dernier recevra le 1er avril prochain les championnats de France de course d’orientation."

Le jardin d'enfants du Clos de Roques sera doté prochainement d'une aire de pique-nique arborée et un espace dédié au fitness. "Un bureau et des sanitaires seront installés dès que le préfet acceptera le raccordement de nouveaux équipements à la station d’épuration." Le soucis n'est en effet toujours pas résolu depuis le printemps dernier


Une Orientation d’aménagement et de programmation (OAP) est en cours sur la zone Bonneval de 20 hectares, proche du giratoire de l’autoroute. La mairie y imagine : un campus pour le Lycée d’enseignement agricole privé de la Provence verte; un campus pour le Centre de formation d’apprentis régional de la chambre de métiers du Var qui souhaite se développer et proposer des formations de niveau 3; un Centre de formation d’apprentis des métiers du sport; des équipements sportifs; un espace dédié à des sièges sociaux de grandes entreprises.
La mairie a commencé à travailler avec la Caisse d’allocations familiale (Caf) pour le financement d’un centre de loisir qui pourrait être implanté dessus également. Un hôtel, un restaurant et des logements compléteraient le projet "Nous avons pour objectif de réaliser les travaux d’aménagement avant la fin du mandat.


Gros sujet polémique à St Maximin depuis des années, la piétonnisation de la place Malherbe "a conféré une réelle plus-value au centre-ville" lui permettant de recevoir une deuxième étoile "Ville qui vaut le détour" décernée par le guide vert Michelin au mois de juin.

Les rues du centre intra-muros seront en travaux pour continuer à être pavées

La place Martin-Bidouré sera réaménagé mais avec retard car un expert nommé par le tribunal administratif de Toulon les a dissuadés d’entreprendre rapidement des travaux car une partie des immeubles contigus pouvaient s’effondrer. "On envisage de céder l’ensemble des parcelles qui appartiennent à la commune à un bailleur social pour faire des logements et, avec le produit de la vente, traiter toute la place Martin-Bidouré." Un ensemble qui serait entièrement réhabilité d’ici trois ans

L’Université du temps libre pourrait s’implanter dans l’ancien Hôtel-Dieu, rue Colbert, après sa réhabilitation. La structure proposerait des ateliers animés par des professionnels, des groupes de travail autour d’intérêts communs et des conférences pour 2 millions d’euros, financés à 80% par des subventions

Construction de nouveaux locaux pour les services techniques à côté des pompiers.



************************************************



  • Sécurité



Le 15 décembre dernier lors de la Sainte Barbe, trois sapeurs pompiers tretsois ont été mis en avant pour leur acte de courage et dévouements en interventions : L'adjudant Laurent Pivon, le Sergent Aurélien Renucci et le Sapeur Noah Asuar. Récit de leur intervention par le lieutenant C SANNA ce soir là :

L'adjudant Laurent PIVON est un agent du service départemental d'incendie et de secours des Bouches-du-Rhône depuis le ter novembre 1996. Dans la nuit du 10 au 11 août 2022 le module d'intervention lourd est engagé pour une grosse reprise de feu sur la commune de Belin-Beliet (Gironde). Il se situe sur une route près d'un lotissement directement menacé par l'incendie. Un groupe d'intervention feu de forêt les précède et se fait prendre par un front de flamme de part et d'autre de la route. Un groupe urbain étant présent sur la route, le groupe d'intervention feu de forêt est alors dans l'impossibilité de faire demi-tour et déclenche l'autoprotection. Cependant, le camion-citerne feu de forêt de La Ciotat ne parvient pas à redémarrer ni à mettre l'autoprotection tandis que son équipage est encore à l'extérieur. Le personnel est en très mauvaise posture et est directement menacé par les flammes. L'équipage du camion-citerne feu de forêt 13000 Aix, composé du sergent-chef Christophe BALLESTER ainsi que de l'adjudant Laurent PIVON, comprend la situation.

Ils engagent alors leur véhicule sur le bas-côté dans une manoeuvre de conduite périlleuse pour ce genre d'engin. La dextérité des deux hommes permet le franchissement sans ensabler ni coucher le véhicule. Ils mettent en œuvre leurs dispositifs de sécurité et la lance canon. Le camion-citerne feu de forêt de La Ciotat et son équipage sont arrosés par le canon du camion-citerne feu de forêt 13000 Aix alors qu'ils commencent à brûler. Le sergent-chef Christophe BALLESTER et l'adjudant Laurent PIVON ont fait preuve pour mener à bien cette action, de courage, de détermination et de sang-froid et ont mis à profit toute leur technicité pour sauver les quatre hommes du camion-citerne feu de forêt de La Ciotat.


Le 26 décembre 2022 à 12h00, l'équipage du fourgon pompe tonne du centre de secours de Trets a effectué une intervention sur la commune de Puyloubier pour un feu d'habitation. Au cours de cette opération, un binôme s'est distingué en effectuant un sauvetage et une mise en sécurité. A l'arrivée de l'engin sur les lieux, ils sont confrontés à un feu de pavillon touchant 150m2 de garage servant au propriétaire de stockage pour son activité professionnelle. La prise en compte des éléments par le chef d'agrès, l'adjudant Laurent PIVON, engage, en réaction immédiate, un binôme sur la toiture du pavillon pour mettre en sécurité un jeune homme de 20 ans. Il s'avère que ce jeune tente d'accéder à une chambre dans laquelle se trouve sa mère.
C'est alors que le sergent Aurélien RENUCCI et le sapeur Noah ASUAR, s'engagent sous appareil respiratoire isolant par la fenêtre de toit afin d'extraire cette dame inconsciente. Au-delà du simple abordage de la victime, je tiens à souligner les difficultés d'évacuation de la victime rencontrées par le binôme, à savoir hauteur de la fenêtre de toit au regard du plancher bas, du poids de la victime inconsciente et de la présence d'une écrasante chaleur provoquée par la fumée opaque, ils ont fait preuve d'un sang-froid et d'un professionnalisme exemplaire. L'action menée par ce binôme a permis une prise en charge rapide de la victime et a été déterminante pour sa survie.



************************************************



  • Faits divers Presse Aux alentours



Le chauffeur-routier d’origine bosniaque, travaillant pour le compte d’un transporteur slovène, avait été arrêté par les douanes au péage de La Barque.

Dejean ne boit pas, ne se drogue pas, n’a jamais eu de problèmes dans son métier de chauffeur-routier à travers l’Europe. Du moins, c’est ce qu’il assure. Pourtant, le 1er décembre, les douaniers positionnés au péage de La Barque l’avaient arrêté avec, dans la remorque de son camion, des boîtes d’artichauts, du carrelage et deux sacs de sport contenant pas moins de 32kg d’herbe de cannabis, parfaitement visibles et accessibles, derrière la bâche latérale droite.

Toute la difficulté pour le président de cette audience correctionnelle, devant laquelle Dejean comparait ce jour, relevait ainsi à chiner " l’expression de la bonne foi" de ce prévenu d’origine bosniaque, travaillant pour le compte d’un transporteur slovène. Le 1er décembre à 8h15, à La Barque, si Dejean avait présenté tous ses documents en règle, les douaniers n’avaientpas eu de malàdécouvrir la drogue. De l’Espagne à la Slovénie, un arrêt à La Jonquera En garde à vue, comme depuis le box des détenus, Dejean maintient sa version par la voix de son interprète. Il devait récupérer une remorque déjà chargée en Espagne pour le compte de son employeur et ramener la cargaison en Slovénie, au siège de l’entreprise.

S’il avait rapidement " jeté un oeil" sur le contenu de la remorque, il prétend ne pas avoir été présent lors du chargement. Une habitude dans l’entreprise. Les sacs de sport? Que nenni, il ne les avait pas vus. Seules les boîtes d’artichauts et le carrelage avaient été aperçus. Il s’était ensuite arrêté sur l’aire de la Jonquera vers 21h30, à la frontière franco-espagnole, pour s’y reposer. Il avait repris la route vers 3h30 dumatin. " Le camion était-il cadenassé ?" demande le président. " Non, nous n’avons pas de dispositif de sécurité sur la bâche, comme sur tous les camions de l’entreprise", assure le prévenu. Il soutient également que sur cette aire, un certain Sacha organise un trafic. Celui-ci serait d’ailleurs connu des chauffeurs routiers et il aurait euune petite altercation avec Dejean cette nuit-là. Dejean se serait alors garé sur un autre parking poursuivre sa courte nuit.


Sur lui, les douaniers avaient également retrouvé une somme en espèces de 1200euros. Une somme " confiée" par son employeur, 1500 ¤ au départ, pour les frais d’essence, la carte de crédit de l’entreprise " ne fonctionnant pas dans toutes les stations-service" et pour d’éventuelles " amendes". Les 300 euros manquants auraient justement été destinés au règlement d’une amende en Espagne. " Dans ce camion nous retrouvons donc de la drogue non dissimulée d’une valeur douanière de 323400 euros. On ne sait ni qui, ni où, nicomment celle-ci est arrivée là", résume le président. Trois ans ferme La procureure, elle, estime que cet individu n’est pas " un novice". " Il n’en est pas à son premier trajet. Il sillonne toute l’Europe et a noué des liens. Il reste responsable de son chargement dont il n’a pas une connaissance précise.

Si ces sacs avaient été déposés clandestinement, ils n’auraient pas été placés en hauteur, sur ces cagettes". Elle demande 4 ans de prison avec maintien en détention. Une aberration pour sa défense représentée par Me Foulon pour qui il n’y avait aucune " intention de trafic. Je pense qu’il fait preuve de bonne foi. Ce n’est pas un consommateur. Les soupçons peuvent se porter sur l’employeur, qui suit le GPS, définit les arrêts et effectue le chargement au départ". Il plaide la relaxe. Relaxe non suivie par le tribunal qui l’a condamné à 3 ans ferme et à rembourser 323 400 euros aux douanes.

B. M. De la drogue non dissimulée d’une valeurdouanière de 323400 ¤. Onne sait ni qui, ni où, ni comment celle-ci est arrivée là. „ Les soupçons peuvent se porter sur l’employeur, qui suit leGPS. „

Article paru dans LA PROVENCE du 28 décembre 2023 B.M



************************************************



  • Travaux reportage nature Vidéo




Un miracle a eu lieu mi décembre à TRETS. Voici plus d'une décennie que les maires successifs avec leurs services municipaux que ce soit Jean Claude Feraud ou Pascal Chauvin depuis son arrivée au pouvoir en 2020 harcelaient RFF Réseau ferré de France par courrier et mise en demeure de venir entretenir les platanes et les élaguer.

En effet la dizaine de platanes situés le long de la voie ferrée à la gare leur appartiennent et n'avaient plus du tout été élagués depuis 2008 d'après les archives photos du site. Plus de 15ans donc que ces arbres poussaient en toute liberté et atteignaient une grosseur énorme, une très grande hauteur de bien 20m probablement si ce n'est plus, à tel point que l'on ne voyait même plus le clocher de la vallée . En cas de mistral ou vent d'est on était ainsi pas à l'abris d'un accident avec une branche qui tombe sur un piéton (une personne est par exemple morte à Aix en aout dernier suite à la chute d'une branche de platane) et surtout garer sa voiture sous ses arbres le long de la voie ferrée était à nos risques et périls , puisque trente minutes après on risquait de la retrouver totalement recouvertes de déjections d'oiseaux...

Puis par miracle un jour de cet automne, les services de l'Etat se sont réveillés et ont fait savoir à la mairie qu'ils allaient enfin débarquer ! Ils ont ainsi missionné la société spécialisée dans le domaine basée à GEMENOS Floraconcept de faire ce travail. Ils ont ainsi démarré leur tache le lundi 18 décembre 2023 dernier et ont alors procédé à une très grosse taille de ces platanes plus que centenaires situés le long des voies ferrées elles aussi à l'abandon depuis deux ans, et qui ont abrité du soleil Michel Galabru, Arletty ou Fernandel dans les années 60.

Pendant 3 jours chaque platane a subit un élagage à sec très court qui a d'ailleurs surpris la mairie qui n'avait demandé qu'un entretien fait on savoir, d'autant plus qu'il y avait des nids d'oiseaux dans ces arbres. Mais les services de l'Etat ont préféré visiblement faire une grosse coupe histoire de ne pas revenir dans un délai court et ignoraient visiblement la présence de ces oiseaux.
La société avait en tout cas déployé les gros moyens vu la très grande hauteur et largeur des arbres avec un acrobate élagueur avec sa tronçonneuse dans les arbres en rappel, une grosse nacelle avec un bras télescopique pour couper les grosse branches, un gros camion grue etc . La période d'élagage choisie était en tout cas la bonne puisque de novembre à mars; ce moment automnal et hivernal est le meilleur moment pour tailler un platane puisque l'arbre est en sommeil. Seul un n'a pas été taillé car il se trouvait dans une propriété visiblement, puisque dans une partie grillagée.
Les automobilistes voir piétons eux ne vont pas s'en plaindre vu l'état d'abandon de ces arbres qui avaient vraiment besoin d'une coupe, espérons qu'ils ne tomberont pas malades cependant. La gare a désormais un tout autre aspect bien propre.

Par ailleurs depuis octobre, la mairie cette fois a procédé à l'élagage de nombreux arbres dans TRETS dans les quartiers ou lotissements de différentes espèces mais pas les platanes précise t'on puisqu'ils avaient déjà été élagués il y a deux ans en octobre 2021, il était encore bien trop tot pour le faire explique t'on.
















Participation photos et vidéos M.A.



************************************************



  • Faits divers Aux alentours



Dur réveil ce dimanche 7 janvier 2024 pour des habitants de ST MAXIMIN. Les sapeurs-pompiers ont en effet du intervenir dès 5h39, pour un incendie de voiture au niveau du chemin Teyssonnière. Un véhicule léger garé dans un garage d’une maison à usage d’habitation individuelle de 100 m2 venait en effet de prendre feu. Le garage de 20 mètres carrés est au final entièrement détruit. Parmi les occupants 3 personnes ont du être évacuées avant l’arrivée des secours précise le SDIS83.

L’intervention rapide et efficace des sapeurs-pompiers du Var venus avec 2 engins incendie , 1 ambulance , 1 grande échelle, 1 véhicule de commandement soit 16 sapeurs-pompiers du Var renforcés par la Gendarmerie & les agents d'Enedis ainsi que de GRDF, a permis d’éviter la propagation à la maison. Il n'y a pas eu de blessé ni de relogement.

Photo d'illustration



************************************************



  • Festivités NOEL aux alentours photos vidéo




C'est la nouvelle tradition de FUVEAU depuis l'an passé pour le dernier jour des vacances de NOEL : le feu d'artifice du nouvel an.

Après la première édition l'an passé le lundi 2 janvier, suite à l'annulation du feu du 14 juillet, la ville a renouvelé l'opération ce dimanche 7 janvier 2023. Devant une grande foule le centre de FUVEAU s'est donc embrasé vers 18h pour 215min de spectacles tiré au pied du village en pyromélodie !


PHOTOS : DIVINECOMEDIE














************************************************



Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Cinéma Auteurs tretsois Travaux Economie Urbanisme Solidarité Transports Santé Séniors Faits divers Sécurité Revue de Presse Magazine Municipal Le Passé tretsois Télévision Interview Nature Noël Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Résumé Conseil Municipal Photos Vidéos Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Le site spécial : MUNICIPALES 2020 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Site DEPARTEMENTALES 2021 Caroline dans Koh Lanta 18

Aux alentours Montagne Ste Victoire Peynier Rousset Puyloubier Fuveau Pourrières Gardanne St Maximin Chateauneuf le Rge Aix en Provence Marseille St Zacharie Mimet Aubagne




SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Rugby Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




SOMMAIRE

L'agenda de la commune Toutes les autres brèves à lire...