Le retour d'une belle fête de la Libération pour son 77e anniversaire

Vendredi 20 Août 2021



Reportage Vu: 1061 fois
 

Après quatre ans d'absence, la fête de la Libération a fait son grand retour dans le programme estival ce Vendredi 20 aout 2021. Une fête qui avait été on s'en souvient superbement commémoré en 2013, 2014 puis 2017 avec défilé de véhicules militaires et spectacle. 2021 a ainsi renoué avec ces belles festivités que touristes et habitants apprécient tant.

Mais surprise, l'évènement qui fut aussi beau que les précédentes éditions, n'a pas rencontré le succès des dernières, puisqu'il y avait au défilé près de 3 fois moins de monde qu'en 2017, difficile d'expliquer ce manque de foules cette année : la crise sanitaire ? L'horaire (2h d'avance pour le défilé : 17h20 cette année contre aux alentours de 19h les fois précédentes) ? ou un manque de communication coté affiches en centre ville histoire que les touristes soient au courant ?

L'évènement a ainsi démarré dès 16h avec l'arrivée des Alliés américains et des résistants Français venus libérer la commune de l'envahisseur. Pas moins de 13 véhicules ont ainsi déboulé toute sirène hurlante dans Trets par l'avenue Mirabeau avec à leur bord une quarantaine de personnes costumées, mais pas de tretsois cette fois ni d'élus.

Le public commencera lui à arriver peu à peu et pourra ainsi admirer ces superbes voitures des années 40 avec de nombreuses jeeps Willis, GMC, moto Harley Davidson, une traction , dodge 66, taxis, Peugeot 302 miles, camion et autres voitures de collection de toute beauté hélas pas de gros véhicules de combats style : chars, M8, Haff trach de l'association "Chevrons traction Lubéron". Les tretsois de tous ages seront alors nombreux à se photographier devant.

A 17h20, tous ces beaux engins rallumeront leur moteur pour parader 2 fois dans le centre ville  sur République, Jean Jaures, la gare, Rue Feraud, rue des Minimes et retour sur Mirabeau avec à leur tête la police municipale, deux gardes républicains à cheval (leur seconde venue à la libération après 2020), puis les engins et en cloture un fermier et une vache bien bruyante afin de faire un clin d'oeil à un ancien habitant de la commune (durant quelques jours en 1962 pour le tournage du film Le Voyage à Biarritz) : Fernandel avec son film La vache et le prisonnier. Un défilé très apprécié des spectateurs qui seront nombreux à applaudir et photographier ou filmer l'évènement.

Peu avant 18h les 13 véhicules stationneront de nouveau , afin que démarre la grande cérémonie officielle de commémoration du 77e anniversaire de la libération. Une belle cérémonie avec la garde républicaine, de nombreux portes drapeaux entourant le monument aux morts, représentants de la Gendarmerie, Pompiers, légion étrangère, police municipale, anciens combattants, souvenirs français, de nombreux habitants, et également la députée de notre circonscription Anne Laurence Petel, la conseillère départementale Béatrice Bonfillon et 16 élus du conseil municipal (chose choquante pour une telle cérémonie : à peine 11 de la majorité (maire compris) seront là sur les 25 !!!!!!!!! tandis que dans l'opposition ils étaient 5 sur les 8 (3 de "Trets avec vous" et les 2 de "A l'écoute de Trets"). 150 personnes environ y ont assisté.

 
La journée en vidéo

 

3 beaux discours seront alors prononcés dans cette cérémonie (discours à voir intégralement dans la vidéo ci dessus) :

Maurice Chagny, président des anciens combattants, sera le premier à prendre la parole par remémorer à l'assistance les étapes de la Libération, une belle manière pour le public de connaitre notre histoire

"Il y a 77 ans, en 1944, la France se libérait avec l’aide des Alliés anglo-américains, du joug hitlérien qui l’enserrait depuis juin 1940.  Mais également, en cette année 1944, l’ordonnance du 9 août proclamait le rétablissement de la légalité républicaine sur le territoire continental : la République était rétablie, et les lois du régime de Vichy abrogées. Cette ordonnance très importante rappellera que la République n’a jamais cessé d’exister au sein de la France Libre.

Depuis cette année 1944, depuis la Libération, 77 ans se sont écoulés, l’espace de 2 générations, le temps d’un oubli, plus ou moins profond. Ces évènements d’alors, pour la jeunesse d’aujourd’hui, peuvent sembler loin, mais pour les anciens qui les ont vécus, c’était hier. Pourtant, si les Français aujourd’hui peuvent vivre, travailler, s’exprimer, librement, c’est grâce aux dizaines de milliers d’hommes qui – dans les années sombres de l’occupation et de la clandestinité – ont consenti au sacrifice total pour que vive la France. Des Français moyens, des hommes et des femmes comme on en croise chaque jour dans la rue, mais qui croyaient en la France, en leur pays, en la Liberté ; ils ont pris les armes et se sont faits soldats de l’ombre, maquisards.  Ils démontraient ainsi que leur esprit patriotique était intacte, tout comme l’amour qu’ils avaient de la France ; comme la plupart d’entre vous aujourd’hui qui montrez, par votre présence à cette cérémonie, que ces deux sentiments ne sont pas morts dans le cœur des français, et que le seul drapeau tricolore flotte et flottera toujours sur notre beau pays.   

 Le 20 août 1944, Trets retrouvait la liberté, après plusieurs années d’occupation par les nazis. La libération de Trets survint 5 jours après le Débarquement de Provence du 15 août. Des milliers d’êtres humains attendaient cet instant, non seulement les combattants de la vague d’assaut, les bataillons des forces aéroportées, les équipes d’état-major,  ou les marins des navires de combat ; mais aussi les hommes et les femmes de Provence, qui mettaient leur espoir dans le jour prêt à se lever »                  

 Il est bon de rappeler ici quelques faits  locaux qu’ils ont vécus dans la période qui a précédé le 20 Août 1944 :

·         En mars 1944, des volontaires constituèrent un groupe de Résistants, à l’origine du maquis de Saint-Jean-du-Puy. Ce maquis recevra à différentes reprises des armes et munitions par parachutages à des endroits tels que Kirbon ou le Mont Olympe.

·         Le 12 août, les chefs de groupe reçurent l’ordre de rejoindre le maquis; 108 résistants des maquis de St Jean et du Puits d’Auzon sont présents sur les lieux pour commencer la guérilla.

·         Le 14 août, au cours d’un combat aérien, un chasseur américain est abattu à la verticale de la Jolie. Le pilote, Robert O’Neil, est recueilli et soigné par les patriotes.

·         Dans la matinée du 20 août, la jonction avec les troupes américaines de la Force Alpha  qui ont débarquées le 15 août sur les côtes varoises est réalisée au quartier de Mauvan, sur la commune de Puyloubier. Ces Américains sont les hommes de la 3eme Division d’ Infanterie, sous le commandement du Général O’ Daniel.        

A 8h la libération de Trets est confirmée. Officiellement, le 20 août est reconnu comme la date de sa libération, ainsi que le confirme l’extrait du registre des délibérations du conseil municipal de ce jour.  Le 21 août, Aix et Gardanne seront libérés à leur tour par les mêmes troupes américaines du général O’ Daniel.

Aussi, en ce 77ème anniversaire de la Libération de Trets, par notre présence ici, nous rendons hommage à tous ceux qui ont combattu et qui sont morts pour notre liberté et pour défendre la grandeur de notre Nation.

 Des Tretsois Résistants et Combattants, acteurs de cette Libération, à  notre connaissance ils n’en restent que 2, et c’est leur rendre un hommage particulier que de les citer ici, même si leur état de santé, malheureusement, ne leur permet pas d’être présents à cette cérémonie :

 Barthélémy CALDERON : du maquis du Puy d’Auzon a participé  à de nombreux coups de main contre l’ennemi ; qui fête ce mois-ci 103 ans.

Adrien Trottebas qui a participé à la Campagne de France, jusqu’en Allemagne.

Et nous n’oublierons pas Tonin TEISSIER  & Martial REYRE, ces deux figures marquantes de la résistance locale qui nous ont quittés depuis le début de cette année. [....]" terminant en disant "je vous invite à communiquer aux jeunes générations, et j’y insiste, le respect des valeurs nationales, le sens du devoir et l’idéal de ceux qui ont combattu et fait le sacrifice de leur vie pour une France libre."

Le maire Pascal Chauvin s'exprimera à son tour rappelant son respect pour les résistants, ayant une pensée pour les deux résistants qui nous ont quitté cette année et ceux encore en vie, et d'exprimer : "il fallait être sacrément déterminés et animés d'une soif de justice et liberté pour que nos jeunes tretsois luttent au péril de leur vie, c'est cet héroïsme que nous magnifions aujourd'hui, aujourd'hui nous sommes les dépositaires de cette volonté ainsi on doit s'en montrer digne...." dira t'il notamment .

Puis enfin Béatrice Bonfillon conseillère départementale remerciera notamment le public d'être venus se souvenir ensemble de tous ceux qui nous ont libéré du joug nazi au péril de leur vie.

Après les discours, des dépôts de gerbe auront ensuite lieu par la députée, la conseillère départementale, le maire, les anciens combattants , le Souvenir Français. Les hymnes seront diffusés mais hélas non joués en live et une minute de silence sera effectuée. Pas d'apéritif crise sanitaire oblige.

En soirée, la fête continuera dès 21h par un bal populaire place de la gare, avec l'orchestre SAXO LOVE qui reprendra des styles musette, américains, madison et quelques titres variétés plus modernes jusqu'à 23h20. Un concert suivi par environ 150 personnes sur toute la place, dont des dizaines assises dans la fan zone mise en place avec pass sanitaire (un dispositif testé & mis en place à St Maximin pour que tous profitent du spectacle), les autres pouvant cependant le voir debout.

 

Ce fut donc une belle fête de la Libération cette année encore, très appréciée du public et qui aura rencontré un beau succès populaire, même si on aurait aimé voir autant de monde qu'aux précédentes éditions ! Au passage ce fut un évènement qui était vraiment en suspens jusqu'au bout en raison de la crise sanitaire et du taux d'incidence très élevé du département où le préfet pouvait donc prendre à tout moment une interdiction de rassemblements sur la voie publique, ce qui aurait conduit alors à son annulation, il n'en a heureusement rien été ! C'était aussi le dernier de l'été à être vraiment incertain.

 

Exposition de véhicules militaires

 
 

 

 

17h20 Défilé dans les rues

 
 

 

 

 

18h Cérémonie de la Libération

 

Dépot de gerbes

 

18h30 Expo des véhicules

 

 

21h, Bal populaire avec Saxo Love

 

 

 


mesure d'audience
Sommaire du site Histoire de la Libération Fête de la Libération 2013

Fête de la Libération 2014

    Fête de la Libération 2017