Une belle Fête de la Libération de Trets, avec un char d'époque, de nombreux figurants et tretsois pour le 78e anniversaire

Samedi 20 Août 2022



Reportage Vu: 1101 fois
 

En ce Samedi 20 aout 2022, Trets a célébré pour la 5e fois (après 2013, 2014, 2017 et 2021) sa Libération de la plus belle des manières. Une grande fête avait ainsi été concoctée par la mairie avec un programme riche pour plonger le public 78 ans en arrière quand le 20 aout 1944 Trets était libérée des nazis par les Alliés au petit matin. Au menu exposition de véhicules, cérémonie, grand défilé et bal de la libération. Si l'an passé le public avait été faiblard, celui ci est venu bien plus nombreux, mais on était encore loin hélas de l'affluence des premières éditions, la soirée par contre n'a pas drainé les foules.

L'évènement a ainsi démarré peu avant 17h avec l'arrivée des Alliés américains et des résistants Français venus libérer la commune de l'envahisseur. Pas moins de 15 véhicules de l'association "Chevrons traction Lubéron" (la même que l'an dernier) ont ainsi déboulé toute sirène hurlante dans Trets par l'avenue Mirabeau avec à leur bord des dizaines de personnes costumées.

Le public qui arrivait peu à peu pourra alors admirer ces superbes voitures des années 40 avec de nombreuses jeeps Willis, GMC, moto Harley Davidson, traction , dodge 66, taxis, Peugeot 302 miles, camion de toute beauté et même pour la toute première fois un vrai et gros char M4 Sherman d'époque avec chenilles et une grosse fumée lors de ses accélérations !

Les tretsois et touristes de tous ages seront alors nombreux à se photographier devant et en apprendre plus sur ces engins auprès de leurs propriétaires. De nombreuses personnes en les voyant auront alors des souvenirs de famille qui leur remonteront en tête tandis que les plus jeunes découvriront de leurs yeux les véhicules qui ont libéré notre pays lors de cette période de l'histoire qu'ils ont appris en classe quelques mois plus tôt. Bref une belle manière de s'informer et se cultiver.


Peu après 18h30, avec une demie heure de retard en raison de gros problèmes de sono (une grande spécialité tretsoise depuis des décennies malheureusement) la grande cérémonie officielle de commémoration du 78e anniversaire de la libération démarra. Une belle cérémonie avec la garde républicaine, de nombreux portes drapeaux, les personnages d'époque en tenues tout autour , des représentants de la Gendarmerie,  légion étrangère, police municipale, anciens combattants, souvenirs français, de nombreux habitants, la conseillère départementale Béatrice Bonfillon et également la présence du vice Consul des Etats-Unis à Marseille Lee Wilbur.
Coté élus tretsois à peine 15 élus du conseil municipal étaient présents sur les 33 pour ce qui est la plus importante cérémonie de l'année, avec à peine 12 de la majorité sur les 25 (maire compris) et 3 de l'opposition sur les 8 : Mrs Matty, Oddo et Guiboud Ribaud ! Quelques élus du conseil municipal des jeunes étaient aussi présents.

Maurice Chagny président des anciens combattants sera le premier à prendre la parole et de faire un discours qui reviendra sur l'historique de cette libération : "Il y a 78 ans, en 1944, la France se libérait, avec l’aide des Alliés anglo-américains, du joug hitlérien qui l’enserrait depuis juin 1940. Mais également, en cette année 1944, l’ordonnance du 9 août proclamait le rétablissement de la légalité républicaine sur le territoire continental : la République était rétablie, et les lois du régime de Vichy abrogées. Cette ordonnance très importante rappellera que la République n’a jamais cessé d’exister au sein de la France Libre.

Depuis cette année 1944, depuis la Libération, 78 ans se sont écoulés, l’espace de 3 générations, le temps d’un oubli, plus ou moins profond. Ces évènements d’alors, pour la jeunesse d’aujourd’hui, peuvent sembler loin, mais pour les anciens qui les ont vécus, c’était hier. Pourtant, si les Français aujourd’hui peuvent vivre, travailler, s’exprimer avec (une certaine) liberté, c’est grâce aux dizaines de milliers d’hommes qui – dans les années sombres de l’occupation et de la clandestinité – ont consenti au sacrifice total pour que vive la France. Des Français moyens, des hommes comme on en croise chaque jour dans la rue, mais qui croyaient en la France, en leur pays, en la Liberté ; ils ont pris les armes et se sont faits soldats de l’ombre, maquisards. Ils démontraient ainsi que leur esprit patriotique était intacte, tout comme l’amour qu’ils avaient de la France ; comme la plupart d’entre vous aujourd’hui qui montrez, par votre présence à cette cérémonie, que ces deux sentiments ne sont pas morts dans le cœur des français, et que le seul drapeau tricolore flotte et flottera toujours sur notre beau pays.  


La Journée en vidéo

Le 20 août 1944, Trets retrouvait la liberté, après plusieurs années d’occupation par les nazis. La libération de Trets survint 5 jours après le Débarquement de Provence du 15 août. (je cite Jacques Robichon : « aux premières heures du mardi 15 août 1944, les avant-gardes d’une armée d’invasion de près de 300 000 soldats : américains, français de l’Armée d’Afrique du Gal de Lattre de Tassigny- l’Armée B,  canadiens et anglais, s’approchaient de la côte de France, entre Toulon et Cannes. Le jour J-Provence venait de commencer, deux mois et une semaine après l’aube du 6 juin, en Normandie. Des milliers d’êtres humains attendaient cet instant, non seulement les combattants de la vague d’assaut, les bataillons des forces aéroportées, les équipes d’état-major, ou les marins des navires de combat ; mais aussi les hommes et les femmes de Provence.


En 1944 Trets comptait environ 2500 habitants. Il est bon de rappeler ici quelques faits locaux qu’ils ont vécus dans la période qui a précédée le 20 Août 1944 :
· En mars 1944, des volontaires constituèrent un groupe de Résistants, à l’origine du maquis de Saint-Jean-du-Puy. Ce maquis recevra à différentes reprises des armes et munitions par parachutages à des endroits tels que Kirbon ou le Mont Olympe.
· Le 12 août, les chefs de groupe reçurent l’ordre de rejoindre le maquis; 108 résistants sont présents sur les lieux pour commencer la guérilla.
· Le 14 août, au cours d’un combat aérien, un chasseur américain est abattu à la verticale de la Jolie. Le pilote, Robert O’Neil, est recueilli et soigné par les patriotes.
· Dans la matinée du 20 août, la jonction avec les troupes américaines de la Force Alpha qui ont débarquées le 15 août sur les côtes varoises est réalisée au quartier de Mauvan,
 sur la commune de Puyloubier. Ces Américains sont les hommes de la 3eme Division d’ Infanterie, sous le commandement d’un Américain : le Général  O’ Daniel.

A 8h la libération de Trets est confirmée. Officiellement, le 20 août est reconnu comme la date de sa libération, ainsi que le confirme l’extrait du registre des délibérations du conseil municipal de ce jour. Le 21 août, Aix et Gardanne seront libérés à leur tour par les mêmes troupes américaines du général O’ Daniel.
Aussi, en ce 78ème anniversaire de la Libération de Trets, par notre présence ici, nous rendons hommage à tous les soldats alliés et français de Métropole et d’Outre-mer, aux volontaires de la Résistance, à tous ceux qui sur terre, sur mer, et dans les airs unirent leurs forces pour vaincre le fascisme et le nazisme.

Des Tretsois Résistants et Combattants, acteurs de cette Libération, à notre connaissance ils n’en restent qu’1, et c’est lui rendre un hommage particulier que de le citer ici, même si son  état de santé, malheureusement, ne lui permet pas d’être présent  à cette cérémonie : Monsieur Adrien Trotebas .

Aujourd’hui, le fanatisme, le terrorisme, les communautarismes menacent la paix, la sécurité des peuples, la liberté et les Droits de l’Homme. Aussi, fidèle au souvenir de celles et ceux qui ont sacrifié leur vie pour un monde sans guerre et sans haine, l’Union Française des Anciens Combattants et Victimes de Guerre appelle tous nos concitoyens à poursuivre le combat en faveur de la Solidarité et de la Paix ; elle vous invite à communiquer aux jeunes générations, et j’y insiste, le respect des valeurs nationales, le sens du devoir et l’idéal de ceux qui ont combattu et fait le sacrifice de leur vie pour une France libre."


Le vice Consul des Etats-Unis à Marseille Lee Wilbur se dira très impressionné par "les efforts admirables" réalisés par la ville "pour honorer les soldats alliés et résistants qui ont donné leur vie pour la liberté" pensant alors à son grand père qui a été soldat pendant la guerre. Saluant aussi le souvenir et courage des hommes et femmes qui ont participé à liberer Trets et le territoire français.

Pascal Chauvin maire de Trets, évoquera ces soldats, résistants, de leur engagement pour la liberté, de leurs sacrifices et remerciera tout le monde de perpétuer la mémoire de toutes ces personnes.

Béatrice Bonfillon conseillère départementale de son coté rappellera les conséquences de la guerre avec les millions de morts notamment dans les camps de concentration, centre d'internement ou prisons, ou encore sur les plages lors des débarquements, mais aussi la misère et détresse des populations à l'époque sous le joug de l'occupant. Elle mettra également en avant l'action des résistants ou des alliés et de rendra hommage à "tous ceux aujourd'hui encore qui combattent dans le monde la tyrannie, le terrorisme et l'oppression."


De nombreux dépôts de gerbe suivront suivi d'une Marseillaise chantée a capela et sans musiciens ni musique faute de sono qui ne marchait alors plus. Les Anciens combattants de leur coté mettront à l'honneur leur porte drapeau Fabienne, lui décernant le « Diplôme de Porte-Drapeau » de France, portant le N°506.

A 19h30 après un petit apéritif servi à la population place de la mairie , tous ces beaux engins rallumeront leur moteur pour parader pendant 35 minutes dans le centre ville avec tout d'abord un tour complet des remparts avec à sa tête le char, puis 2 tours en boucle sur République, Jean Jaures, la gare, Rue Feraud, rue des Minimes et retour sur Mirabeau mais là sans l'engin de combat qui regagnera la gare pour le dernier passage où seront stationnés jusqu'en milieu de soirée tous les véhicules. Un défilé militaire une fois encore très apprécié des spectateurs qui seront nombreux à applaudir et photographier ou filmer l'évènement.

Le défilé achevé, la musique prendra la suite aussitôt dès 20h30 place de la gare, avec le groupe THE MONKEY CLUB TRIO qui donnera un concert avec des chansons pop rock françaises ou internationales . Un groupe de qualité avec un batteur, un bassiste & un chanteur guitariste, où ça jouait et chantait bien, mais qui n'a pas été attractif pour la population . L'affluence était en effet malheureusement bien faible avec à peine une soixantaine de personnes, on était loin des plus de 400 personnes présentes certaines années cette dernière décennie lors du concert de la libération au chateau quand il y avait un bigband ou philharmonique par exemple. Dommage...

Une bien belle fête comme on aime tant voir à Trets, qui a beaucoup plu aux tretsois et touristes présents d'après ce que l'on pouvait entendre dans les conversations ou lire dans les commentaires.


 

Exposition de véhicules militaires

 

 

 

La Cérémonie de la libération

 

Le Grand défilé

 

 

En soirée...

 

Concert de la Libération

Participation photo : divinecomedie

 

 


mesure d'audience
Sommaire du site Histoire de la Libération Fête de la Libération 2013
Fête de la Libération 2014

Fête de la Libération 2017
Fête de la Libération 2021
Fête de la Libération 2022