Trets : Une réunion du PPRIF explosive avec les services de l'Etat dans une salle comble
S'il vous plaît désactivez votre bloqueur de Adblock et des scripts pour afficher cette page

Réseaux sociaux

Rechercher sur le site

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois

L'agenda tretsois

›› Suite de l'agenda tretsois











  • Le Journal tretsois
  • Municipalité Polémiques

Après une réunion très tendue salle de l'olympe entre habitants et élus, il y a quinze jours qui avait réuni une bonne centaine de personnes, la mairie avait organisé ce vendredi 25 janvier 2013 une seconde réunion avec cette fois les services de l'état. Le sujet ? Le PPRIF : Plan de Prévention des Risques Naturels Prévisibles d'Incendies de Forêts qui inquiète énormément les habitants tretsois habitants depuis longtemps en zone boisée et qui se retrouverait avec ce plan en zone rouge, les empêchant ainsi de reconstruire leur demeure en cas de sinistre, mais aussi lui ferait perdre de sa valeur etc...

Sans grande surprise l'affluence a été extrêmement forte; plus de 200 personnes très en colère sont venues y assister dès 17h au casino cinéma, une affluence bien rare pour une réunion publique. La mairie avait fait une grosse communication pour l'annoncer et un tract non signé était distribué dans les boites aux lettres. Celle ci s'est déroulée en présence du maire Jean Claude Feraud, de Mr Vellesco chef du pole DFCI, Mme Soubie chargée de mission pour le PRIFF, Mme Cotillon directrice adjointe DDTM, le capitaine Esteve du centre de secours de Trets, du capitaine JM Barre groupement Est du SDIS.


Une réunion dans laquelle les représentants de l'état mais aussi le maire, à une ou deux reprises, ont été bien chahutés par certains habitants au fil de la réunion dans une ambiance très tendue mais qui au final n'a pas été inutile puisqu'elle a réussi à instaurer un dialogue entre habitants, mairie et Etat et à permettre aux habitants d'avoir les réponses à quelques unes de leurs questions, même si certaines les feront bondir par moments...

En préambule le premier magistrat expliquera qu'il ne voulait pas que cette réunion soit un pugilat mais qu'elle soit constructive "il ne faut pas être borné, l'état et la commune ont chacun leurs devoirs" d'expliquer qu'il avait réussi à négocier avec les services de l'état un travail collectif avec la formation d'un comité technique entre les services de l'Etat, la mairie et le collectif d'habitants (qui s'est formé récemment et qui compte plus d'une centaines d'habitants), "le travail commence ce soir" précisera t'il avant d'expliquer que d'autres réunions auront lieu ensuite; passant la parole aux services de l'état alors qu'un habitant se mis à crier dans la salle "On ne veut pas des explications sur le PRIFF on veut savoir comment vous allez spoliez les gens !!" ambiance.... On apprendra dans la foulée que cette réunion rentrait déjà dans le cadre réglementaire de concertation.


Les services de l'état commenceront donc pendant une heure à présenter ce qu'est le PRIFF, ses objectifs, son contenu, comment ont été réalisés les études etc...

On apprendra ainsi que sur Trets il y a eu 110 départs de feux recensés depuis 1973, 8 feux de plus de dix hectares depuis 1964 (Mont Olympe, les nombreux à proximité de Kirbon etc.) soit au total 3280 hectares brulés soit presque 50% de la superficie de la commune depuis 1964. Depuis 2006 13 départs de feux ont été recensés. Les habitants dans la salle tenteront alors d'obtenir le pourcentage de maisons brulées à Trets . Réponse 0 "ça prouve qu'il n'y a pas de problème" répliqueront alors en chœur les habitants...

Les objectifs du PRIFF sont :
▪ Protéger du risque : en réduisant la vulnérabilité des personnes et des biens déjà exposés au risque,
▪ Prévenir le risque en évitant que de nouvelles personnes et constructions ne s'implantent dans les zones les plus exposées,
▪ Ne pas aggraver le risque en réglementant l'occupation des zones soumises au risque d'incendie.
▪ Informer la population en diffusant un document cartographiant les secteurs exposés au risque d'incendie de forêt et des conseils de prévention auprès des personnes concernées.

Le PRIFF consiste ainsi à identifier les zones à risque en fonction de leur risque d'exposition aux incendies de forêt. Le risque le plus grave étant matérialisé par la zone rouge.  Le risque d'incendie lui résulte d'un croisement entre l'aléa (c'est le feu de forêt) , des biens et des personnes exposés au risque et enfin l'existence d'équipements de défense contre l'incendie, utilisables par les services de secours.
Les services de l'Etat ont été saisis par la ville en juillet 2002, pour que des études soient établies, les études ont été faites et le PRIFF prescrit alors en février 2005.


Mais plusieurs habitants rejetteront toute cette présentation qui parlait souvent d'autres villes que Trets, criant qu'ils ne voulaient qu'on leur parle que de Trets "on se sent agresser, on veut nous spoiler" alors que d'autres habitants eux s'énerveront de ces cris voulant que la présentation se poursuive. Des habitants qui en plus contrediront à plusieurs reprises les propos des responsables de l'Etat en donnant des exemples concrets à proximité de chez eux "vous nous endormez là avec vos explications" entendra t'on ainsi dans la salle....


A 18h on passera au jeu des questions réponses pendant une bonne heure là encore, les habitants mettant en évidence que c'était l'état qui leur avait accordé leur permis de construire et de demander "vous engagez vous à travailler tous ensemble afin qu'il n'y ait plus de zones rouges ?", tandis que la responsable de l'état expliquera qu'ils étaient prêts à étudier chaque cas. Mais de renvoyer aussi la responsabilité sur la commune "des permis ont été accordés mais l'Etat instruisait pour le compte de la commune" dira t'elle tandis que le maire lui confirmait les propos des habitants "On se battra tous ensemble. La représentante de l'Etat m'a dit que l'on fera des comités tripartites au cas par cas afin d'enlever les zones rouges " parlant des aménagements pour acheminer l'eau dans ces endroits, précisant également que la première réunion de travail aura lieu mi février. La responsable de l'Etat elle annoncera qu'ils prendront le temps qu'il faut pour avancer ensemble....

Un habitant en profitera pour expliquer qu'il avait relevé de nombreuses incohérences dans les études et veut discuter avec un technicien et de trouver également intolérable que l'Etat veuille ainsi leur retirer leur permis de construire "ce qui amène à la spoliation pour nous et nos enfants" la foule l'applaudira alors tandis que la responsable expliquera que l'Etat ne retire pas des permis "oui mais vous interdisez ensuite la reconstruction et personne ne voudra la racheter également" mettront en évidence les tretsois furieux "C'est incohérent ce que vous dites, mettez nous à la rue maintenant pendant que vous y êtes" poursuivra un autre tretsois et de noter qu'ils ne savent pas vraiment à qui s'adresser car chacun renvoie la balle sur l'autre "un jour c'est la mairie, un jour l'Etat, un jour le préfet que l'on nous donne un interlocuteur " et de demander que le PRIFF ne soit mis en place qu'une fois les travaux d'aménagements pour l'acheminement de l'eau soient effectués. Sur ce point la responsable de l'état semblera partante.


Jean Claude Feraud proposera de son coté au collectif d'habitants qui s'est formé mais aussi à tous ceux qui veulent un rendez vous de s'adresser au bureau d'étude que la mairie a pris pour ce dossier, rappelant alors qu'il est soumis aux lois "je fais le plus possible pour me battre à vos cotés je pense que là on est armé pour se battre" annonçant qu'il va proposer un plan communal de débroussaillage "on se fera ensuite payer par les personnes concernées de façon à ce que tous les travaux de débroussaillage soient effectués" et que des bornes incendies allaient aussi être installées .



La présidente du collectif des habitants Nadine Blanchard retiendra elle de cette réunion que le PRIFF n'existe pas pour le moment et de préciser "ce soir j'ai entendu des engagements qui ont été pris devant nous, par monsieur le maire, la responsable de l'Etat ! " rappelant leur opposition totale aux zones rouges mais que de la prévention était aussi nécessaire, expliquant qu'aujourd'hui rien n'est encore décidé
!
Plusieurs questions réponses s'enchaineront ensuite jusqu'à 19h10 environ lors de cette réunion bien tendue mais qui aura permis le dialogue, chose primordiale donc, en esperant que l'avenir soit plus rassurant pour les propriétaires tretsois. Voilà en gros ce que l'on peut retenir de cette soirée agitée, qui a été bien difficile à retranscrire, mais l'essentiel est normalement ci dessus...

Vu: 5933 fois RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE

=> Liste de toutes les actualités

Il y a : 11 Commentaires :
Dernier post de pepitadu13:
Tout à fait d accord avec toi. Et c est ce que tout le monde pense. Bien dit.......
Posté par : Georges, le 28/01/2013 - 17:02:09
"La esencia democrática es el poder en manos de su dueño: el pueblo" Hugo Chavez
Posté par : JackBlanchart, le 28/01/2013 - 16:52:03
JM, serais tu en train d'essayer de nous faire croire que tu ne comprends pas pourquoi on parle toujours de Gastaud ? Parce qu’elle a une soif de victoire et de pouvoir, qu'elle n'a qu'un envie c'est de pouvoir se présenter aux municipales, Mais ce qu'elle n'arrive pas à comprendre c'est qu'elle est une des causes de la défaite de monsieur Tassy, et que si elle se présente , alors elle n'a aucune chance de passer.
Posté par : pepitadu13, le 28/01/2013 - 13:43:58
PTDR, là, tu me fais enfin rire. Je pense que tu veux parler du castrum saint Michel?
Mais une question. Pourquoi toujours parler de Gastaud alors qu'elle n'a jamais était maire. C'est quand même une obsession!
Posté par : JM, le 28/01/2013 - 12:48:42
Burgondion ? Alors taïaut, Montjoie Saint Denis et toutes ces sortes de choses ! Sus aux Pins d'Alep et autres argelas ! Boutons-les hors de nos propriétés !
On n'a besoin de personne et on garde nos sous (taxes foncières et autres...)
Posté par : JackBlanchart, le 28/01/2013 - 08:25:53
JM et simplet pour ne pas dire que c est Gastaud qui a voulu ce prif même si elle essaie de se dédouaner sur son site. J'ai trouve la solution chargeons
Burgondion d'Agoult seigneur tretsois au XIII siècle avait lui aussi autorisé une construction dans les bois . C est lui le fautif.
Posté par : Ptdr, le 28/01/2013 - 06:41:46
Si, il n'y avait pas eu un maire, ayant octroyé des permis de construire en pleine forêt, comme il avait ouvert une décharge en pleine nature...
Si le maire actuel avait pris la mesure du problème en tant et en heure...
....L'état ne serait pas là, à nous imposer ses règles.
Si les aménagements prévus sont construits, il n'y aura presque plus de problème.
Avec des si.....
Posté par : JM, le 27/01/2013 - 23:57:23
Pour débattre partons de quelques vérités

Le bois brûle
Un maire dans les années 70 à décide d urbaniser les bois
Aujourd'hui des personnes ont acheté en toute bonne foi des maisons dont le classement entache fortement la valeur.
Les préfets après les inondations d Arles de vaison la romaine du var ,Charentes maritimes et après les feux dans le var sont un petit peu nerveux sur leur responsabilité pénale.
9 communes des BDR ont un plan de prévention. Bien sur celle qui n ont pas de zone boisees n en ont pas.

Que faire maintenant?

Il n y a pas 36 solutions des travaux doivent être engagés immédiatement pour amener l eau déboise élargir voir doubler les chemins d accès . Il n y a pas d autres solutions pour faire reculer l emprise .

Qui paye?

Tout d abord la commune qui a octroyé dans les années 70 tous ces permis . Peut elle le faire? Oui trois fois oui. Comment ? Elle met chaque année 160 000€ qui excusez moi pour le jeu de mots partent en fumée dans les nuits de Trets . La mairie doit réaffecter ces sommes immédiatement pour venir en aide à nos concitoyens.
Elle doit solliciter les autres institutionnels conseil général régional CPA pour le financement .

Il est primordial que ces travaux s engage rapidement car Trets à déjà à ce jour perdu 4 ans
Posté par : Simplet, le 27/01/2013 - 22:39:01
Donc si je comprend bien moi aussi, d après vos dires et l article, c est l équipe a Mr Tassy qui l a demandé .
Car a un moment donne il faut dire les choses comme elles sont!! Non.....
Donc qui veut dire équipe a Mr Tassy veut dire aussi Mme Gastaud. Alors moi j ose le dire tout simplement merci à eux.......
Posté par : Louis, le 27/01/2013 - 18:54:37
Et il a été rappelé que Trets ne fait pas partie des 15 communes prioritaires ! Que s'il y a un PPRIF à Trets, c'est parce quelqu'un de Trets l'a demandé (en 2002 ?).
Il a aussi été dit qu'on n'était pas naïfs et que si l'Etat ne se comportait pas correctement, les Indignés de Trets se lèveraient et iraient leur botter le cul...pour transformer leurs fesses en zone rouge !
Posté par : JackBlanchart, le 27/01/2013 - 18:23:41
Donc si j ai bien compris c est 2002 que plan a été demande par la mairie. Encore une bonne idée signée Gastaud .
Posté par : Ptdr, le 27/01/2013 - 06:31:12

Si vous avez des infos à communiquer, si vous êtes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler à Trets, si vous êtes dans une association et que vous souhaitiez communiquer ses résultats, son actu etc..., que vous voulez faire partager des photos de la vallée, envoyez dès maintenant un mail ou poster un message ici ou sur facebook, le tout sera rapidement mise en ligne ici... Merci à vous !



Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Solidarité Santé Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Le Passé tretsois Cinéma Télévision Interview Nature Noël Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Résumé Conseil Municipal Photos Vidéos Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Le site spécial : MUNICIPALES 2020 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Site DEPARTEMENTALES 2021 Caroline dans Koh Lanta 18

Aux alentours Montagne Ste Victoire Peynier Rousset Puyloubier Fuveau Pourrières Gardanne St Maximin Chateauneuf le Rge Aix en Provence Marseille




SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA







Les dernières actualités :

14/06 : Aux alentours Sécurité Peynier : La petite Clarisse a vu le jour avec l'aide des sapeurs pompiers de Trets à Peynier

14/06 : Agenda Aux alentours : Les Vendredis de l'enclos de St Maximin retrouvent des têtes d'affiche pour cet été 2021 : PROGRAMME

14/06 : Departementales2021 : Départementales 2021 : Le Binôme Bonfillon / Mercier (LR) dévoile son programme

13/06 : SIHVA tennis sport : Eté 2021: Tous les stages & activités proposés en sport et autres

13/06 : Departementales2021 : Marc Pena / Evelyne Coursol le binome de la gauche se confie dans un long entretien presse

12/06 : Nature Vie tretsoise Reportage : «Le Parc Animalier De La Sainte-Victoire», ouvre ses portes totalement repensé & dans un nouvel esprit

12/06 : Festivités : Les contraintes sanitaires entrainent encore un gros paquet de modifications dans l'agenda festif de juin entre annulations, reports, délocalisation : LE RECAP

12/06 : Faits divers Aux alentours Presse : Une remorque traverse l'autoroute A8 entrainant de très gros embouteillages

11/06 : Sport Vie tretsoise Compte-rendu Municipalité : Le dispositif «Terre de Jeux 2024» présenté par les élus aux associations tretsoises, avec un 1er gros évènement à venir

11/06 : Agenda Alpha Sport : Une grande journée de multisports caritative le 19 Juin organisée par ALPHA : Programme

11/06 : Departementales2021 : Départementales : Rencontre Interview avec le binôme LFI : Nelly Luksenberg / Frédéric Espi axé sur l'écologie, social & citoyenneté

10/06 : Agenda Aux alentours : Une balade dans la nature à la découverte de 40 artistes, avec Parcours des arts, fin juin

Suite des actualités

SOMMAIRE

L'agenda de la commune Toutes les autres brèves à lire...