Trets : De nombreux travaux de voirie en cette rentrée avec une grande dodanite aiguë qui reprend...
S'il vous plaît désactivez votre bloqueur de Adblock et des scripts pour afficher cette page

Réseaux sociaux

Rechercher sur le site

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois

L'agenda tretsois

« Bibli’Automne » 6e édition
du Samedi 16 octobre au mercredi 19 novembre 2021
JONATHAN SOUCASSE DUO AVEC MOI MÊME
Samedi 23 octobre 2021
HALLOWEEN à TRETS
Samedi 30 octobre
EXPOSITION Quinzaine des artistes tretsois
du 12 au 27 Novembre 2021
TELETHON 2021
Samedi 4 décembre 2021
Marché de NOËL
Samedi 11 et dimanche 12 décembre 2021
LES NUITS PIANISTIQUES
Samedi 18 décembre 2021
›› Suite de l'agenda tretsois











  • Le Journal tretsois
  • Travaux


En cette fin d'été, les travaux ont repris dans Trets après un an et demi environ de pause en raison des confinements et surtout des élections municipales. La nouvelle municipalité élue en juillet 2020 a donc recensé depuis les travaux à faire, notamment depuis le début d'année avec l'embauche d'un directeur des services techniques , pris en compte les demandes des habitants (notamment la longue liste de doléances que vous aviez faites sur les réseaux sociaux à l'automne dernier pour l'interview du maire et qui lui a été remise en janvier) et a donc ensuite budgété ces derniers et choisi les entreprises. Les travaux ont donc démarré un peu partout à la mi aout et vont se poursuivre cet automne.
Des travaux très positifs pour beaucoup mais d'autres moins car très contraignants pour les automobilistes...

Dans les écoles de Trets de nombreux petits travaux ont ainsi été effectués cet été dans chaque établissement (voir article ici)

Au complexe La Gardi, les pilotes riders sont ravis car leur piste a été intégralement refait début septembre avec de tous nouveaux virages, requalibrage de la piste etc (voir article ici)

Devant l'école St Anne, des travaux de voirie ont été réalisés devant le grand portail mais aussi remis aux normes les passages piéton.

En haut du chemin de la Porte rouge, c'est le croisement qui a été refait entre le chemin de la porte rouge et l'avenue des Bonnets avec création de trottoirs.


Un peu plus loin, la ville a procédé au regoudronnage du petit chemin piéton qui relie le lotissement St Jean et l'école St Jean, pour la plus grande joie des parents qui sont depuis ravis car depuis très longtemps ils devaient emprunter ce petit chemin totalement défoncés par la pluie avec les poussettes.

AVANT / APRES


Avenue St Aloi, route créée au début des années 90, depuis des années la chaussée et les trottoirs étaient totalement défoncés par les racines des pins entre le cimetière et le rond point de Graffine, alors que celle ci est bien passante. Vous aviez d'ailleurs été nombreux à vous plaindre de cela au début de l'année sur les réseaux sociaux. Du coup toutes les portions des trottoirs et de la route ont ainsi été repris là où cela été nécessaire pour supprimer les bosses créées par les arbres.


Très bientot, des travaux plus importants vont être réalisés toujours sur l'avenue St Aloi, mais bien plus loin, puisque la ville va enfin créer des trottoirs et installer l'éclairage public sur cette petite portion située entre le chemin de St Jean et le chemin de l'Ermitage, où bizzarement rien n'avait jamais été fait sur ces 300m de route bien fréquentés.




La dodanite aigue reprend sur Trets
Les autres travaux réalisés sont eux une avalanche de dos d'anes et ralentisseurs en tous genres au grand désarroi des automobilistes tretsois. Depuis plus d'une décennie, la ville a ainsi été victime d'une épidémie de "dodanite aiguë" qui avait touché les élus de la précédente municipalité Feraud qui en avait ainsi créé à la pelle (souvent à la demande de certains habitants qui veulent plus de sécurité), la majorité tous plus illégaux les uns que les autres, avant de s'en rendre compte et de commencer ces dernières années à les supprimer petit à petit ou de les réaménager en grands plateaux pour se mettre aux normes lors des gros travaux de voirie.

C'est bien simple à ce jour notre commune en compte près d'une quarantaine, à croire que nos élus veulent rentrer dans le livre des records. Hélas la nouvelle municipalité a elle aussi été touchée par ce fléau de virus en cette rentrée et en a construit pas moins de 6 en moins d'un mois, là aussi illégaux réellement ou totalement sans normes (donc illégaux), même si les élus disent souvent le contraire, copiant les maires d'autres communes françaises, alors que la mode est souvent désormais de supprimer ces ralentisseurs pour les remplacer par d'autres dispositifs de sécurité légaux.
Autant dire que si des associations d'automobilistes décidaient de mettre leur nez dans les dos d'anes tretsois cela coutera à la ville une sacrée somme, vu que les procès intentés à des municipalités commencent à pleuvoir et les condamnations avec... Une jurisprudence ayant ainsi été rendue en février 2021 dans ce domaine.
Les plus illégaux de Trets étant évidemment ceux de la rue Feraud dans leur hauteur (près de 14cm) et forme n'ayant de plus pas de passage piéton.

Ainsi 1 ralentisseur bien haut a ENCORE été construit Avenue Max Dormoy au croisement du parking des colombes, la 6e montagne en 500 mètres à peine, alors qu'il en existait déjà un 20m avant et 20m après ce dernier, autant dire que là Trets est pas loin de passer dans le guiness book. Interrogé, l'adjoint aux travaux explique qu'il a été construit à la demande forte des parents d'élèves de l'école maternelle, et pour lui ce n'est pas un dos d'ane mais un plateau traversant, de 14cm de hauteur à hauteur des trottoirs comme le font la majorité des communes. 14 certains anciens doivent cependant facilement avoisiner les 20 par endroits, avec une inclinaison raide, notamment le premier près du petit rond point en allant vers la Gardi.


2 autres plateaux traversants ont également été construits avenue St Aloi en goudron, pour remplacer les 4 coussins berlinois bétonnés (2x2) qui avaient été installés par l'ancienne municipalité par deux fois en juin 2020 quelques semaines avant les municipales. "On va devoir reprendre les dos d’ânes de l’avenue St Aloi, car ils ne nous conviennent pas car ils provoquent des vibrations chez les riverains donc on va les enlever pour faire de véritables dos d’ânes en béton goudron…" avait annoncé P Chauvin en itw en janvier dernier. Ils ne servaient en réalité à pas grand chose car les gens passaient souvent au milieu pour les éviter et ainsi ne pas faire souffrir leur voiture.

Les plateaux traversants sont en réalité le nouveau dada des élus français, qui ont détourné le ralentisseur trapézoïdal "qui supporte sur son plateau un passage piéton, le traversant en reprend le dessin, mais, cette fois, sur une longueur de 10 à 30 mètres entre l'entrée et la sortie. En réalité quand on regarde bien c'est la même chose. Or là il n'a aucune existence légale et peut donc être attaqué, comme tout autre ralentisseur non conforme ou dangereux, par les usagers qui peuvent exposer le litige directement au maire" rappelle un article du Point ou sur des formulaires spéciaux sur internet. "Mais également les riverains sortis de leur quiétude par le fracas des véhicules sur l'obstacle". Selon un président d'association spécialisée interrogé par CAPITAL : "Les maires se basent sur un guide créé par le Cerema (Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement, ndlr) qui n’a aucune valeur et dont le but est de contourner la loi. Selon eux, si un ralentisseur fait plus de 10 cm de haut et plus de 4 mètres de large (la norme en vigueur, ndlr), alors ce n’est plus un trapèze mais un plateau traversant. Ils ont créé de nouveaux noms et fait en sorte qu’il n’y ait plus de limite. C’est comme ça qu’aujourd’hui on se retrouve avec des ralentisseurs de 20 cm de haut. Certains dans le Var atteignent même les 30 cm. [...] . Ce sont donc des idées que les maires prennent à leurs risques et périls en cas de problème."

Des plateaux traversants dont le cout varie en moyenne entre 15 000 à 17 000 euros selon la presse et qui sont dans le viseur du ministère, puisqu'en avril dernier le ministre des transports a demandé à ses services d’étudier l’opportunité d’une régulation et d’une réglementation spécifique de ces dispositifs.


Conséquences de ces ralentisseurs que réclament certains habitants à gogo : "problèmes de nuisances, liées au bruit et aux vibrations qui peuvent fissurer les maisons. Il faut savoir qu’un bien perd 20 à 25% de sa valeur dès qu’un ralentisseur est implanté à proximité." précise un président d'association dans Capital, "un surcoût énergétique" , mais aussi "hausse de la pollution atmosphérique en CO² de 15% et du bruit selon des tests réalisés" explique le journal LEPARISIEN ce mois ci (et encore plus de bruit lors du passage de camions ou remorques). Des conséquences aussi toujours selon de nombreux articles de presse très néfastes sur la santé des automobilistes à force au niveau des vertèbres et cervicales malgré la faible vitesse du véhicule et évidemment sur les voitures au niveau des amortisseurs etc...
En France selon autoplus plus de 40% des ralentisseurs ne seraient pas aux normes.


Enfin, 3 autres nouveaux ralentisseurs de type dos d'anes cette fois ont été remis chemin de la porte rouge, où ils avaient été retirés lors de la rénovation de la chaussée il y a quelques années. Or si le premier en bas est surement légal car la route est quasi plate, les deux suivants ne le sont pas car implantés dans une pente bien raide. Or le décret de 94 stipule qu'ils sont interdits sur les voies dont la déclivité est supérieure à 4%...


LE PARISIEN 14/09/2021





Vu: 1756 fois RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE

=> Liste de toutes les actualités

Il y a : 2 Commentaires :
Bonjour Nicolas,
Sans vouloir faire de polémique, entre l'allée de la Gardière et les Colombes il n'y a pas moins de 9 ralentisseurs. Un vrai manège de montagne Russe.
Affreux pour mes amortisseurs et moi.
Bonne journée.
Posté par : GERLAB, le 28/09/2021 - 09:59:13
Merci pour cet article Nicolas.
Ça en devient carrément ridicule et montre bien le mépris de la Loi des équipes municipales qui s'imaginent "au dessus" des autres. Et ça ne concerne malheureusement pas que les ralentisseurs.
Pour ces derniers cela devient même dangereux en poussant les conducteurs à ne pas respecter le code de la route où comme sur Max Dormoy les ralentisseurs sont sur la voie qui a la priorité on voit de plus en plus de personnes griller la priorité en sortant du parking des colombes car "ils ont le temps les autres voitures doivent ralentir", idem croisement avec allée de la Gardi et à la sortie du complexe sportif avec la chicane sur Marius Joly qui inverse de fait la priorité alors que le danger venait justement des personnes sortant du complexe sans respecter le stop, qu'ils respectent encore moins maintenant.
Posté par : jmg, le 24/09/2021 - 08:23:17
Ajouter un commentaire :
Votre commentaire apparaitra une fois validé par l'administrateur du site
Pseudo : Mail obligatoire :

Message :

 

Code à entrer :

Cet espace de discussion n'est pas destiné à créér des polémiques, s'en prendre aux gens, associations, les insulter, régler vos comptes, ou parler de la vie privée des gens, mais juste échanger et commenter calmement sur la vie tretsoise de manière courtoise et respectueuse de l’autre... Critiquer est possible mais sans s'en prendre aux gens ! MERCI ! S'il y a encore des dérapages, comme par le passé, il sera supprimé, ce qui serait dommage que les autres payent par le comportement de quelques uns !

Si vous avez des infos à communiquer, si vous êtes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler à Trets, si vous êtes dans une association et que vous souhaitiez communiquer ses résultats, son actu etc..., que vous voulez faire partager des photos de la vallée, envoyez dès maintenant un mail ou poster un message ici ou sur facebook, le tout sera rapidement mise en ligne ici... Merci à vous !



Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Solidarité Santé Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Le Passé tretsois Cinéma Télévision Interview Nature Noël Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Résumé Conseil Municipal Photos Vidéos Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Le site spécial : MUNICIPALES 2020 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Site DEPARTEMENTALES 2021 Caroline dans Koh Lanta 18

Aux alentours Montagne Ste Victoire Peynier Rousset Puyloubier Fuveau Pourrières Gardanne St Maximin Chateauneuf le Rge Aix en Provence Marseille




SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA







Les dernières actualités :

25/10 : Vie tretsoise Agenda : Le nouveau plan de circulation présenté aux habitants CE SOIR, marquant le début d'une grande concertation ? [1 Co.]

25/10 : Vie tretsoise Municipalité Travaux Souvenirs : Après plus d'un siècle de présence à Trets les gendarmes vont encore devoir patienter pour avoir leur nouvelle caserne [4 Co.]

25/10 : Vie tretsoise : Coupures d'électricité dans certains secteurs de Trets CE LUNDI : Les infos

24/10 : Reportage Vidéo Culture : Electro, piano, jazz, compo ont bercé le château avec le duo Jonathan Soucasse avec lui même !

24/10 : Souvenirs : «Le Trets glauque» : Le grave accident d'automobile de Trets

24/10 : Cinéma : Programme du ciné de Trets en octobre 2021 [MAJ 24/10]

23/10 : Aux alentours Presse Vidéo : Dans les entrailles de la Montagne Sainte-Victoire et ses grottes

23/10 : Agenda : Un cirque débarque à Trets pour quatre représentations : La parade de Mickey ! DES AUJOURD'HUI

22/10 : Culture Education Presse : L'espace Jeunes décoré par les ados avec l'aide de deux graffeurs pro

22/10 : Vie tretsoise : Les potins tretsois & photos de Septembre & Octobre 2021

21/10 : Aux alentours Fuveau Photos : De nombreux provençaux ont remonté le temps lors d'un week end spécial au Musée Provençal des Transports de la Barque

21/10 : Nature Municipalité : Les décharges & dépots sauvage dans le viseur de la mairie...

Suite des actualités

SOMMAIRE

L'agenda de la commune Toutes les autres brèves à lire...