Élections Cantonales 2011 du Canton de Trets 

LES REUNIONS DU 1ER TOUR

  Partager sur FACEBOOK

 

 

PIERRE CAPELL, pour le Front de Gauche, ouvre la semaine des meetings du 1er Tour

Ce Vendredi 11 Mars 2011 à 18h30, le candidat du Front de Gauche Pierre Capell était le premier à organiser son meeting de campagne en vu des Cantonales 2011 des 20 et 27 mars prochain. Seuls trois candidats sur les six, en organiseront cette année pour ce premier tour.

Mais le candidat n'a pas réussi à attirer les foules dans sa réunion publique, salle des colombes, puisque seule une quinzaine de personnes avaient fait le déplacement. Pierre Capell entouré de sa suppléante Sylvia Di Lena (qu'il qualifiera de "personne de qualité", et de préciser que si les électeurs leur donnaient la possibilité de gagner, ils feraient alors tous les deux "une équipe de choc") de son président de campagne Mr Wurtz et de l'ancien candidat aux Cantonales pour ce parti en 2004 François Coquillat. Au programme de son rendez vous : une présentation du contexte, de son programme et un mot sur ses adversaires...

Il commencera par rappeler le contexte international, puis national avec le problème des retraites, les conflits à la SNCM à Marseille où il jugera l'intervention policière de la veille scandaleuse, la hausse des prix, le chômage etc. "tout cela dû à un gouvernement de l'injustice fiscale et sociale" dira t'il ! Il parlera ensuite du département et ses compétences "le département est un atout efficace pour les services publics et la démocratie. Il a initié de nombreux champs d'innovation. Son action touchent tous les services de la vie : la protection infantile et maternelle, social avec le RSA notamment, les personnes handicapés, l'éducation..." et de toutes les lister et détailler; les qualifiant alors d'importantes.

Pierre Capell détaillera ensuite ses objectifs de campagne, son programme dans différents domaines :

  • Le logement : "Je suis sensible au droit du logement. Si nous sommes élus nous nous engageons de mettre la politique de l'habitat au centre de l'aide départementale, mais néanmoins je suis opposé au logement ghettos, il faut cependant plus de logements sociaux comme le demande la loi".

  • Jeunesse / Éducation : Il expliquera qu'il était fortement impliqué dans ce domaine puisqu'il travaille au collège de Fuveau "Le CG intervient beaucoup dans les collèges, mais l'État supprime 16 000 postes à la rentrée, jamais le service éducation n'aura connu une telle saignée ! Nous nous engagerons à soutenir la lutte contre ce gâchis. Je veux une politique d'entretien" rajoutant qu'il voulait poursuivre la distribution des dictionnaires et ordinateurs dans les collèges... "Il faut qu'à l'avenir les services publics puissent toujours gérer les collèges comme ils le font maintenant"

  • Transport : Il expliquera vouloir agir pour une réouverture de la ligne SNCF Gardanne Carnoulles "c'est un sujet important, où tout le monde doit s'y engager" Rajoutant qu'il voulait développer les transports publics dans le canton et pense pourquoi pas à la gratuité des transports pour les jeunes, étudiants, sans emplois etc...

  • Développement économique / Emploi : "On se trouvera toujours du coté des travailleurs bien que parfois on se sent bien seul. Nous sommes pour valoriser les atouts économiques du canton et il y en a !"

  • L'agriculture : "Elle existe sur le canton. Il ne faut pas l'oublier, c'est quelque chose d'important. Il y a de bons vins, mais il n'y a pas que ça ! Il faut la soutenir cela fait parti d'un ensemble de l'aménagement du territoire. Il faut que les agriculteurs restent, qu'on les aide à s'installer et donc il faut favoriser l'aide à la production agricole de proximité."

  • L'environnement : "Nous nous engageons pour le respect de l'environnement, à soutenir tout ce qui s'apparentera à la qualité de vie et de l'air. Je souhaite que les actions du Conseil général prennent toujours cela en compte. Dans ce domaine au niveau de l'actualité locale il y a bien évidemment le dossier des mauvaises odeurs de Peynier des Faïsses. Nous soutenons les actions du comité d'habitants, ce qui se passe est un exemple de ce qu'il ne faut pas faire, ce qu'un maire ne doit pas faire !" dira t'il ! Faisant ensuite un aparté sur les nouvelles politiques d'extraction de gaz , reclamant sur ce point un moratoire sur cette filière .

  • La démocratie : "C'est un point très important, nous nous engagerons à consulter la population à travers des conseils de canton que nous créerons".

Et de conclure son programme : "Tout cela ne sera possible que si le CG perdure et on demande ainsi l'abrogation de la loi des collectivités territoriales, c'est un exemple de l'offensive libérale !" puis de poursuivre "Le 20 mars un danger nous guette, celui de l'abstention. Il suffit de le voir ce soir ! Je lance un appel pour informer et mobiliser les gens à aller voter , dans certains pays on se tue pour avoir le droit de vote; ici nous l'avons ."

Il terminera enfin son discours en parlant de ses adversaires politiques, du moins les principaux précisant qu'il ne veut néanmoins pas polémiquer

  • "Jean Bonfillon, je le connais bien le maire de Fuveau depuis très longtemps, puisque je suis conseiller d'opposition dans sa ville. C'est quelqu'un que je peux apprécier par moment en tant qu'homme, mais soyons clair, il est de l'UMP de Sarko, il approuve la réforme des retraites, la réforme des collectivités en partie, même s'il dit qu'il n'en fait pas parti et ne soutient pas le parti. C'est un soutien de Sarkozy, le représentant de Sarkozy sur le canton, il ne doit pas se cacher derrière je ne sais quoi, il faut que chacun soit bien conscient de ce qu'il est , il est un responsable de ce qu'est la France aujourd'hui"

  • "Le candidat socialiste Roger Tassy, nous avons des divergences au front de gauche avec le PS, comme la façon de se battre contre le libéralisme, il fait son travail de conseiller général, il le le fait bien, néanmoins peut être qu'il aurait pu être plus près de la population ! Nous pensons que si nous mettons du rouge dans le rose ce serait pas mal, ça ira mieux pour tout le monde" dira t'il pour faire allusion à une alliance des deux partis...

  • "Europe Écologie, ils ont un site Internet très intéressant je suis sensible à ce qu'ils écrivent mais ils oublient qui est responsable ! On dit jamais qui est responsable... le moteur est le profit... Ils devraient prendre une conscience politique, c'est ce qui leur manque, je les invite à y réfléchir ensemble avec nous ! Mais on a des combats communs car on a toujours été dans le sens de l'écologie !"

Il conclura sa réunion à 19h20, de la même manière qu'il l'avait démarré, par une citation de Jean Ferrat.

 

 

 

Les personnalités politiques de la CPA, réunies autour de Jean Bonfillon, pour son meeting

C'était le second meeting des Cantonales pour le 1er tour, à Trets ce Jeudi 17 Mars 2011, salle des colombes, avec celui de Jean Bonfillon, candidat apparenté à la droite, mais non encarté.
Pour l'occasion beaucoup de ses amis politiques de son camp , ("mais surtout des amis sincères dans la vie" expliquera t'il) avaient fait le déplacement avec évidemment le maire de Trets Jean Claude Feraud, mais aussi le maire de Peynier Christian Burles, de Beaureceuil Joël Mancel, mais aussi deux soutiens de poids Jean Chorro Vice président de la CPA et surtout la députée maire, présidente de la CPA Maryse Joissains, en grande forme.

Mais ce second meeting aura permis de constater que ce scrutin difficile pour tous les candidats, intéressait vraiment peu les habitants puisqu'à peine 110 personnes environ avaient fait le déplacement.

Parmi eux la quasie intégralité des élus de la majorité tretsoise. A Fuveau dans sa ville, le candidat avait réuni 160 personnes vendredi dernier. Une affluence décevante donc dans ces meetings en général, constatée un peu partout et qui devrait se traduire dans les urnes dimanche par une forte abstention. On est bien loin des municipales par exemple où la salle était bondée. Mais celle ci n'est pas nouvelle puisqu'en 2004, les candidats réunissaient généralement près de 200 spectateurs, comme vous pouvez le lire dans les reportages archives du site.

Une élection qui est aussi différente des municipales sur le plan de la mise en scène, puisqu'il n'y avait pas de musique, mais beaucoup de discours, une vraie réunion donc qui commencera à 19h et durera 1h25 et qui sera en quelque sorte dédiée au mari de sa suppléante Marie José Bonnet, Lucien conseiller municipal tretsois, absent pour raisons de santé, toutes les personnalités le saluant alors chacunes leur tour. La scène sera noire, avec en fond un diaporama diffusant des photos du candidat, ou qui illustrera les propos de celui ci par l'affichage de documents officiels.

 

Après s'être présentée et rappeler le fait qu'elle sera très disponible pour répondre aux attentes de la population, Marie Josée Bonnet cédera la parole au maire de Trets Jean Claude Feraud, qui commencera par présenter cette élection des cantonales, en insistant sur "l'importance de ce scrutin, non pas pour changer la majorité mais pour que les choses changent" et de rappeler leur opposition à la réforme des collectivités territoriales "le conseil général a fait ses preuves, c'est un outil indispensable pour les maires, pour mener les projets." dira t'il , puis de faire allusion aux pbs actuels du conseil général du département en expliquant "qu'il était temps que les gens qui gèrent l'argent le fassent sainement , il est temps que l'argent du CG soit distribué de façon équitable. Car c'est avant tout le votre.
Je ne ferais pas d'attaque envers le conseiller général sortant, ni encore moins le président du CG actuel car j'ai la chance d'avoir de bonnes relations avec le président du conseil général qui nous a toujours aidé à subventionner une partie des projets que nous lui soumettions, mais je regrette que le conseiller général sortant  , ne m'ait jamais rencontré depuis trois ans que nous sommes élus, je trouve cela dommage. Je souhaite que le renouveau commence avec la victoire de Jean Bonfillon pour avoir une façon différente de gérer les choses. Il mérite pleinement cette victoire, on a tous décidé qu'il devait porter nos couleurs à cette élection. Les choses avec lui seront plus amicales, avec des réunions régulières notamment entre les maires. Ses habitants l'ont élu maire à 70% des voix, c'est donc que c'était un bon maire sinon il aurait été mis dehors."
dira t'il .

Joël Mancel le maire de Beaureceuil expliquera lui qu'ils étaient là pour le soutenir, mais "Il faut redoubler d'effort pour convaincre les gens , vos proches à voter, même si on a la tête ailleurs avec le contexte national et international"

Christian Burles maire de Peynier rappellera que tous les maires étaient d'accord pour qu'il soit leur représentant et que ce qui importer était notre  canton prenant alors exemple sur la décision de Jean Bonfillon de classer sa commune en AOC " il veut remettre la vigne à l'honneur, il veut protéger son territoire en classant sa commune en AOC. La vigne c'est une garantie de notre paysage et il mérite d'être élu. Il est important de voter pour un homme, pas de faire un vote sanction dimanche".

 

Jean Bonfillon cédera alors la parole à Maryse Joissains la députée maire, qui est rare dans des rendez vous publics sur notre commune , cette dernière fera alors une très longue allocution improvisée (non écrite) de 25 minutes qui captivera l'assemblée où elle abordera de très nombreux sujets, reconnaissant qu'il était difficile d'être à la tête d'une structure, "surtout que j'ai par tempérament l'habitude de concerter et vouloir convaincre, et nous avons des réunions très particulières, très fortes, hautes en couleurs, animées même, mais je ne regrette pas du tout de travailler de cette manière, avec des maires de talents, c'est en confrontant nos idées que nous essayons de trouver les meilleures solutions qui soient" Elle rappellera ainsi les nombreux combats qu'elle a mené avec les maires du Pays d'Aix, sur la réforme territoriale "pour que les maires restent l'axe central de cette réforme , les maires ont sauvé ce qui pouvait l'être , ils se sont battus pour sauver leurs idées, cette réforme territoriale, ne pouvait nier la proximité." Elle rappellera les pouvoirs des maires,  puis précisera "nous ne voulions pas que notre territoire, devienne un territoire marseillais, pas que nous sommes contre Marseille mais nous voulions garder notre indépendance, nos capacités d'agir, cette réforme voulait que Marseille décide de notre destin, il s'agissait de défendre une conception du territoire." Puis racontera "le combat homérique contre la LGV" expliquant les coulisses du voyage à Paris où les maires qui criaient sous les fenêtres du ministère pendant quatre heures. Se rappellera aussi du combat sur le vin "et la trouille que l'on a mis à Bruxelles, en les menaçant nous à la CPA de faire un procès pour contrefaçon..."

Elle saluera ensuite le courage de Marie Josée Bonnet, de s'engager dans cette campagne , puis Maryse Joissains expliquera la difficulté de cette élection "où on se demande à quoi sert un conseiller général où en plus dans trois ans un conseiller général et régional ce sera la même chose !" , parlera ensuite de Jean Bonfillon, du travail qu'il fournit à la CPA en tant que vice président à la culture "c'est un maire amoureux de son territoire qui a beaucoup de compétences" avant de parler ensuite du conseiller général sortant "Je l'aime bien Roger Tassy, c'est quelqu'un d'agréable de gentil, mais entre la compétence des deux, il n'y a pas de comparaisons à faire, un se contente d'être présent, l'autre intervient avec courage. Je ne pense pas que Roger Tassy puisse tenir tête au président du CG. " et d'expliquer que Jean Bonfillon sera disponible pour les habitants ! Et conclura enfin son discours par un aparté sur le contexte de politique nationale ! Elle sera très applaudie en guise de conclusion.

 

A 19H40 le candidat Jean Bonfillon démarrera son discours de 45 minutes, qui ne sera pas une présentation catalogue de programme électoral mais plus une énumération des différentes problématiques du canton et qui n'ont selon lui pas évolué depuis sept ans (en particulier dans le secteur de Fuveau), critiquant ainsi beaucoup son adversaire mais comme en conférence de presse, insistera beaucoup sur le fait que "je ne veux pas taper sur des hommes mais des fonctions que ce soit bien clair !"

Un discours qui commencera par un petit aparté sur sa fonction de vice président de la CPA à la culture, dont il se dira très heureux et fier d'occuper ce poste, car il adore ça. Et rentrera ensuite illico dans le vif du sujet, répondra aux rumeurs sur son précédent mandat de 2001 à 2004 "On a dit de tout, que je n'assistais pas aux commissions permanentes, mais comment voudriez vous que j'y assiste puisque le président du conseil général ne m'y a jamais convié ?" et de préciser qu'il avait eu du mal à y avoir un bureau . Et de poursuivre : "Je suis un homme d'aventure. Mais pourquoi m'engager une nouvelle fois, dans celle ci me diriez vous, car je n'accepte pas qu'aucunes animations cantonales, depuis 2004 n'aient lieu par le conseiller général sortant. Personne ne le voit, ou alors parfois dans des assemblées générales ou remises de colis à l'Entraide, c'est un bel acte, mais pas suffisant, on ne le voit jamais dans les grands travaux. Il y  un manque de visibilité, on s'étonne sur le fait qu'il ne se penche pas sur les grandes problématiques, jamais."

Et d'expliquer alors en détails les nombreux problèmes du canton pour lui :

"Le problème d'élargissement du RD6, où il y a beaucoup trop de fréquentation désormais dessus, on en a jamais entendu parler de l'avancée du dossier... tout comme la création d'une sortie d'autoroute près de Rousset, dont on a plus de nouvelle depuis 2004 alors que les choses avaient bien avancé...

Le contournement de la Barque, le CG ne nous en a jamais parlé... Mais il y a aussi l'extension Zone St Charles à Fuveau où le conseiller général a critiqué la hausse des camions qui allait en découler mais qui pourtant créera des emplois. Alors que l'augmentation de la zone de Rousset sur 17hectares, là j'aurais aimé aussi qu'il se positionne sur ce sujet" Il regrettera par ailleurs le manque d'informations sur le dossier de la réouverture de la voie ferrée Gardanne Carnoulles "Le train c'est la région qui s'en occupe, j'aurais donc aimé que le maire de Rousset, avec qui j'ai de bonnes relations fasse un briefing sur ce sujet. Au passage où était le conseiller général en 2008 lors du combat contre la LGV, vous l'avez vu vous ? Nous non ! Et sur la réforme territoriale, il n'était pas là lors de notre voyage à Paris."

Il parlera ensuite d'argent et de ce qui court à son encontre et de s'insurger sur cela : "On ne peut pas dire que si Fuveau ou Peynier ne reçoivent pas de subventions c'est parcequ'ils ne font pas les demandes au conseil général. (Et d'illustrer alors en images sur l'écran géant les extraits des délibérations du conseil municipal de Fuveau montrant ces demandes) Pour notre crèche à Fuveau nous avons eu 0€ de subvention du CG, or pour celle de Trets quand il était maire vous en avez eu 1.2 Millions d'euros. C'est piqué dans la caisse là !!! Ce n'est pas normal, on dit dans la rue dans des tracts que l'on ne demande rien mais c'est faux, regardez les documents. Pourquoi n'avons nous jamais de réponses à nos demandes ?
Ah si ces derniers jours nous en avons eu une, ce n'est pas se moquer du monde, mais se foutre du monde !!! Et cet argent c'est quand même vos impôts ! En 2004 le candidat Roger Tassy avait dit qu'il n'augmenterait pas les impôts mais qu'a t'il fait à trois reprises (et de citer les hausses) , mais il les a aussi augmenté à Trets en tant que maire ! Si Guerrini me dit en personne qu'il n'a rien contre moi, c'est donc le conseiller général qui est responsable ! Il est sectaire et politiquement malhonnête ! Je ne l'accepte pas et je ne l'accepterais jamais !"
et d'expliquer que cette après midi sur sa commune, un panneau du CG a été installé pour annoncer une réalisation routière d'un tourne à gauche sur une départementale, un dossier qu'ils attendaient et travaillaient depuis 20ans dira t'il "On voit apparaître ce panneau à deux jours des élections, s'ils le sortent maintenant c'est qu'ils se caguent dessus en fait !!! Or cet aménagement n'a même pas été voté encore !!! C'est comme à l'entrée de Trets avec la caserne des pompiers annoncée depuis cinq ans et toujours pas construite, mais le panneau lui y est !" poursuivra Jean Bonfillon

Il terminera son allocution en expliquant que "Dimanche vous allez voter pour des hommes, mais votez au moins pour des hommes du coin, pas comme le candidat du FN qui habite à la Ciotat, qu'on ne verra jamais sur le canton, c'est se moquer des électeurs et je dis non à cela !" , puis de poursuivre sur les propos de Jean Louis Canal lors de l'inauguration de la permanence de Roger Tassy sur la minorité au CG il répondra ainsi "il vaut mieux être dans une minorité active qu'une majorité sectaire et inactive, au ventre mou !!!" et de faire allusion à un autre propos de ce jour là où JL Canal et R Tassy s'étaient qualifiés de "frères siamois". Jean Bonfillon affichera alors sur l'écran, un article de presse de 2002 où Roger Tassy disait qu'il ne voulait pas soutenir Jean Louis Canal "le coup de fil fut bref, je ne soutiens pas Jean Louis Canal." L'homme il est vrai n'a pas une grande habitude de l'expression publique, c'est pourtant ainsi que s'exprimait début septembre , au téléphone Roger Tassy maire de Trets, alors que son voisin de Rousset de sensibilité de gauche venait d'annoncer sa candidature " lira t'il alors . Il conclura en faisant allusion au discours de Roger Tassy lors de ses voeux au canton où "il avait fait allusion dans le discours qu'on lui avait écrit au philosophe Stéphane Hessel, en parlant de l'indignation, mais moi ça fait 7ans que je suis indigné ! " dira t'il expliquant ensuite que c'est le conseiller général sortant, qui bloquait le système et qu'il fallait que cela change !

Un meeting qui prendra alors fin à 20h25 sous les applaudissements de la salle.

Il annoncera enfin que s'il passe au second tour, Jean Claude Gaudin, sera présent vendredi prochain.

 

Roger Tassy conseiller général sortant, conclut les meetings du 1er Tour

C'était le dernier meeting du 1er tour des Cantonales ce vendredi 18 mars 2011, avec celui du conseiller général sortant Roger Tassy, candidat de la gauche. 150 spectateurs environ avaient fait le déplacement à Trets, commune dont il a été maire pendant 10ans , permettant là encore de constater la difficulté de rassembler pour les candidats, puisque c'est beaucoup moins que sa cérémonie de janvier dernier par exemple, ou qu'en 2004. Quelques jours auparavant il avait néanmoins réuni près de 200 personnes à Rousset dans la commune de Jean Louis Canal (très ancrée à gauche) et une cinquantaine dans la ville de son adversaire à Fuveau.

Décor et mise en scène sobre là encore, avec un fond couleur rougeatre et des affiches de campagne . Petit détail, le pupitre n'était pas à droite comme la veille mais à gauche... Pas de personnalités politiques départementales comme pour Jean Bonfillon, puisqu'il n'était entouré que du maire de Rousset Jean Louis Canal et de son ancienne première adjointe à la mairie Nathalie Gastaud. Son mandataire financier était aussi là sur scène. La cérémonie démarrera à 18h55 par un petit film présentant le conseil général et ses actions, où de nombreuses personnes témoignaient, dont le maire de Puyloubier... Pendant les discours un diaporama intitulé : Le 13 en actions était diffusé, résumant les actions et le rôle du CG.

Nathalie Gastaud assurait le rôle de la présentatrice entre chaque personne, mais fera alors aussi en introduction un petit discours sur leurs adversaires. Elle commencera tout d'abord par parler des fonctions qu'a un conseiller général , fera une petite allusion sur les affaires du CG, précisera que "Roger Tassy est le seul candidat qui se présente avec un vrai programme", puis de préciser "Le conseil général n'a pas augmenté les impôts depuis cinq ans" et de critiquer alors les personnalités politiques présentes la veille dans cette même salle qui avaient critiqué le conseiller général sortant :  "Ils ont tenu des propos indignes d'élus de la République, ce mépris exprimé à l'égard de votre conseiller général, celui qui vous sert depuis 7ans, ce mépris est aussi adressé à vous mesdames et messieurs qui avez trouvé l'aide , trouvé le soutien auprès de votre conseiller général, qui avaient apprécié le travail de votre conseiller général"

Elle cédera ensuite la parole au maire de Rousset, qui a fait toute la campagne avec lui : Jean Louis Canal qui commencera par un petit discours de politique nationale avant de s'en prendre au maire de Fuveau "Je comprend que Jean Bonfillon s'énerve quand je lui rappelle son engagement permanent en faveur de l'UMP et de ses représentants locaux, mais est ce l'insulté ce que je dis ? Je comprend que le maire de Fuveau s'énerve quand nous disons qu'un conseiller général d'opposition ne sert à rien surtout s'il fait preuve d'autant de présence que lors de son bref séjour à l'hôtel du département, Je comprend que Jean Bonfillon s'énerve quand il est le seul maire du canton à ne pas savoir obtenir une subvention, une aide du conseil général ! Ce monsieur là voudrait défendre nos dossiers, alors qu'il ne sait même pas porter les siens, l'inquiétude serait grande ! Je me suis intéressé aussi aux projets et décisions du maire de Fuveau : il voudrait construire sur le canton des logements sociaux qu'il a oublié de construire sur sa commune, quand il a construit une station d'épuration il la réalise loin ; quand il revendique une sortie autoroutière il la veut à Rousset, quand la loi l'oblige à construire une aire pour les gens du voyage il la réalise à Chateauneuf le rouge, quand il veut réaliser une aire de plateforme logistique il l'implante à quelques dizaines de mètres de la commune de Rousset... Vous avez de la chance de ne pas être riverain de Fuveau !!! Je trouve que c'est un comportement de coucou, je ne parle bien sur que de l'oiseau. Moi je suis là par gratitude envers Roger, d'abord par amitié et aussi pour le conseil général ! " dira t'il avant de venter le travail de Roger Tassy et sa proximité.

Nathalie Gastaud reprendra le micro, pour parler de la réforme territoriale, "Derrière ce truc se cache une bombe atomique qui va pulvériser les institutions départementales mettre à mal nos institutions communales etc... Cette réforme a été votée au forceps, mais il est ridicule d'entendre hier Maryse Joissains se féliciter des combats qu'elle a mené avec les maires contre la LGV et cette réforme territoriale, puisqu'il faut révéler que celle ci a été votée à rien du tout, une seule voix, et c'est celle de sa fille Sophie Joissains ! Voici la réalité !!! Si cette réforme n'est pas abrogée par un nouveau président de gauche en 2012, il en sera finit en 2014 du conseiller général, régional  et vous allez avoir RogerCanal apparaître ... un élu à deux têtes, qui devra se couper en 8, s'occuper des hautes Alpes, Marseille etc., bref quelqu'un qu'on ne verra plus, qu'on ne connaitra plus... Notre engagement derrière Jean Noël Guerrini c'est d'abroger cette réforme ! Et la première décision de celle ci c'est la création d'une suppléante au conseiller, et pour Roger c'est Christine Gaudin"

Christine Gaudin suppléante se présentera donc, expliquant qu'elle vivait à Fuveau depuis 30ans, rappellera ses actions envers la jeunesse des fuvelains, son travail auprès des volontaires, les difficultés qu'elle voit au quotidien... et de conclure en expliquant que le conseil général peut remettre l'individu au centre des préoccupations et qu'il fallait donc voter pour eux deux.

Nathalie Gastaud poursuivra alors son allocution, présentant Roger Tassy  "Il a été maire de Trets pendant tant d'années, de tout son coeur, de toute son âme, c'est mon ami de 20ans d'élue, qui m'accompagne depuis que j'ai des responsabilités politiques dans cette ville ! Là Roger il va faire un exercice qu'il déteste le plus, parler en public, or lui c'est un homme d'action." dira t'elle et de faire alors des comparaisons avec Jean Bonfillon qu'elle critiquera de façon moqueuse : " Lui il ne pose pas avec une grappe de raisin dans un champ de vigne, je parle de Mr Bonfillon là; lui quand il est sur un chantier il faut le retenir car il a tendance à prendre la truelle et à montrer aux gars comment il faut faire, Mr Bonfillon lui il y va avec un costume blanc, c'est pratique pour un chantier ? Casque sous l'épaule et il se fait prendre en photo devant le panneau, celui du grand théâtre de Provence, vous savez celui où personne ne va mais qui a coûté si cher ! Roger Tassy ce n'est pas Mr Bonfillon, ya pas photo on ne peut pas vous tromper... Lui il ne joue pas du pipeau ah non de la clarinette, mais si vous voulez un musicien, un poète, un élégant, décoratif mais qui ne fait pas grand chose alors oui votez Mr Bonfillon.... Mais si vous voulez un homme que vous croisez sur les marchés, qui sait écouter, être proche de vous, vous accompagner alors vous avez Roger Tassy !"

 

 

A 19h25 le candidat Roger Tassy prendra donc la tribune pour 40 minutes de discours, "une réunion qui clôt la tournée que j’ai faite durant cette campagne électorale dans toutes les communes du canton, sans exception." Puis demandera une minute de silence, envers les victimes japonaises.

Un discours composé de trois parties : la réponse aux critiques des autres candidats ou élus, la présentation de son programme et le bilan de ses actions lors de son mandat et il expliquera en préambule qu'il était attaché aux échanges directs "qui conviennent parfaitement à ces élections cantonales qui sont des élections de proximité, où on parle de sujets très concrets pour votre quotidien.", de rappeler aussi ses permanences dans chaque ville lors de son mandat pour rencontrer les habitants "Mon rôle de conseiller général est bien d’aider les communes, à réaliser leurs projets et c’est ce à quoi je me suis employé durant ces 7 ans passés à votre service. C’est d’ailleurs ce qui gêne tant mes adversaires politiques : être obligé de reconnaître que le département est une institution efficace qui a beaucoup investi sur ce canton et dans toutes les communes, sans exception. Il est vrai que dans ce canton, à l’exception de mon ami le Maire de Rousset et du Maire de Puyloubier, tous les maires sont clairement engagés aux côtés de l’UMP : il n’y a qu’à voir l’empressement qu’ils ont eu hier soir, dans cette salle, à venir aux côtés de la députée Maryse Joissains pour soutenir le candidat de l’UMP, Jean Bonfillon. Combien de fois avez-vous entendu le Maire de Trets jurer qu’il ne fait pas de politique…celui de Fuveau écrit même dans sa profession de foi qu’il n’est je le cite « guidé ou protégé par aucun parti ». Allons un peu de sérieux et de courage messieurs... " dira t'il .

Et de commencer alors par le bilan de ses actions : "Quand on fait le tour d’horizon des grandes réalisations du département dans ce canton, on voit bien que ce n’est pas la couleur politique des municipalités qui guide l’octroi des subventions départementales. Ces 3 dernières années, alors que je n’étais plus Maire de Trets, j’ai obtenu pour cette commune 1,671 M€. Et l’essentiel de ces dossiers ont été subventionnés à 80%, comme les travaux sur la piste de BMX, les cours de tennis ou les travaux dans les crèches (pour ne citer que les derniers dossiers de 2010). Alors je sais, que le maire de Trets explique qu’il a des subventions du département grâce à ses bonnes relations avec Jean-Noël Guérini et qu’il se vante de faire aboutir les dossiers de Trets sans mon aide.
Croyez-vous franchement que le Président du Conseil Général, avec qui j’étais encore il y a quelques jours ici à Trets,  et que je rencontre personnellement chaque mois avec le groupe des élus socialistes auquel j’appartiens,  Croyez-vous vraiment que le président socialiste du conseil général prend ses décisions en tête à tête avec le Maire UMP de Trets plutôt qu’avec les élus de sa majorité? Quand les dossiers arrivent au CG, ils atterrissent toujours sur mon bureau, et c'est moi qui valide, met des remarques, tous les dossiers du canton de Trets je les vois avant qu'ils ne remontent au président du conseil général. Le maire de Trets ne veut pas me voir, là hier soir il a dit qu'il ne me voyait pas pourtant sachez que je suis deux fois par mois en mairie pour mes permanences, alors s'il veut me voir il peut me voir, alors il faudrait que je me dérange et demande "Monsieur voulez vous de l'argent ?", non ce n'est pas comme ça que ça marche !

Quant au Maire de Fuveau, lui, il aura passé la campagne à se plaindre, accusant le département de ne pas aider sa commune. Il est à ce point convaincu de faire l’objet d’une persécution départementale, qu’il en oublie dans cette campagne, de faire des propositions pour l’avenir de notre canton : à croire qu’il ne se présente que pour être conseiller général de Fuveau.  Concernant Fuveau, une petite mise au point s’impose là aussi : durant ma mandature la commune de Fuveau a bénéficié directement, ou indirectement au travers de ses syndicat intercommunaux comme celui de Rives Hautes pour la station d’épuration, de 1, 485 M€. Dire que les habitants de Fuveau ne sont pas aidés est un mensonge et je tenais ce soir à le dénoncer ! Sur les routes, nous avons investi pour la sécurité des fuvelains sous mon mandat 3.836.000 €, largement plus que pour le reste du réseau sur les autres communes.

Je n’ai pas entendu le Maire de Fuveau se plaindre : lorsque nous avons modernisé et sécurisé la RD 46 et 46b,  lorsque nous avons sécurisé le pont de Louvière , lorsque nous avons amélioré les pistes cyclables aux accès sur le RD6 " et de poursuivre sa liste en précisant néanmoins : "Tout cet argent, ce n’est pas des subventions mais c’est quand même bien des dépenses pour Fuveau et ses habitants ! On peut se demander d’ailleurs pourquoi en 2010, le Maire de Fuveau n’a envoyé aucune demande de subvention au conseil Général ? Fuveau a fait 2 demandes de subventions en 2009 : elles ont été acceptés toutes les 2 !! A ses yeux le département n’est qu’un tiroir caisse ! Et un tiroir qu’il n’a l’ambition d’ouvrir que pour sa commune ; il ne parle que de cela vous le savez bien. Les autres maires du canton, eux l’ont bien compris et on négocié et défendu la pertinence de leurs projets : Rousset, Trets, Puyloubier, Châteauneuf le Rouge ont su obtenir des contrats. Être conseiller général ce n’est pas s’occuper que de Fuveau, c’est s’occuper de tout le canton et du département." dira t'il alors.

Il précisera ensuite que selon lui l’argent du département est bien utilisé, "notre département est une institution solide, bien gérée et qui n’a pas augmenté ses impôts depuis 5 ans !" Et de parler alors d'autres réalisations :

 

Puis de déplorer "Ce qui me désole, c’est que les efforts que je déploie avec le Conseil Général pour limiter les nuisances liées au trafic routier des poids lourds sur la Barque soient compromis par la création d’une Plateforme logistique d’envergure à Châteaularc. Ce projet de plateforme voulu par le Maire de Fuveau, va drainer chaque jour des dizaines de camions supplémentaires… et ce ne sont que très peu d’emplois (à peine une dizaine) qui seront créés en contrepartie. A Fuveau quand on étend la zone d’activité c’est pour attirer encore plus de nuisances dans la vallée. Mais me direz-vous, à Rousset aussi on veut étendre la zone d’activité ? Oui, c’est vrai mais quand à Rousset on étend la zone d’activité, c’est par centaine qu’on y créé des emplois, et avec le souci quand même de limiter l’impact sur l’environnement. C’est d’ailleurs une constante chez le maire de Fuveau : créer les infrastructures sources de nuisances loin de son village et de préférence près des villages voisins. "

 

Il parlera ensuite de la proximité qu'il a avec les habitants prenant alors exemple de la grêle de 2008 " En  août 2008, notre vignoble a été frappé par la grêle ? Moi Mesdames et Messieurs, alors que mon épouse vivait se derniers jours, j’étais aux côtés des agriculteurs sur le terrain. Voilà ce que j’appelle être présent sur son canton, Être présent ce n’est pas se pavaner sur des tribunes ou faire des apparitions dans les banquets uniquement pour y prendre des photos et alimenter son diaporama !"

Puis de se lancer dans une salve de critiques, tout d'abord sur Maryse Joissains "Au lieu de me critiquer elle ferait mieux de regarder de son coté (prenant exemple sur le dossier de l'autoroute). Je n'ai pas de conseils à recevoir de cette dame , même si elle dit qu'elle m'aime bien cette dame mais moi je ne l'aime pas du tout ! Malheureux !!!"

Puis sur les maires de Peynier et Fuveau, parlant du dossier des Faïsses (qui dégagent de lourdes odeurs à cause de la plateforme de compostage de boues d’épuration) "C'est une activité qui n’a rien à faire dans la zone agricole ! Je tenais là encore à exprimer sans détour mon opposition à cette activité qui empoisonne l’air que nous respirons et compromet tourisme viticole que nous voulons encourager. Où était-il là encore, celui qui se vante d’être un trait d’union entre les maires et de savoir mieux que moi nouer le dialogue ? Loin de notre vallée, sans doute pour ne pas sentir les odeurs et ne pas contrarier son ami le maire de Peynier à qui on doit cette puanteur, pour avoir loué ses terrains à une société industrielle."

 

Roger Tassy continuer alors en évoquant son programme : "Avec la majorité départementale, je m’engage sur des projets précis . Ce ne sont pas des promesses de circonstances électorales : nous avons, avant de les faire, vérifié leur faisabilité. En voici quelques exemples :

Et de conclure en demandant : "Ce vote de dimanche, je ne veux pas que vous le le fassiez simplement parce que vous voulez dire votre ras le bol de la politique de Sarkozy…ce vote de dimanche je ne veux pas que vous le fassiez simplement parce que je porte les couleurs du parti socialiste… Non… ce que je veux, c’est que vous votiez pour moi en sachant que la majorité départementale a fait et fera encore demain du bon travail dans ce canton, comme partout dans le département des Bouches du Rhône. Vous choisirez la sécurité : celle d’avoir un conseiller général à plein temps, qui n’aura pas besoin de partager son temps entre sa Mairie (je ne suis plus maire, vous le savez), la communauté du Pays d’Aix ou son travail puisque j’ai la chance d’être retraité."

Des applaudissements concluront son allocution, à 20h05 où il sera alors rejoint sur scène par ses anciens amis mineurs, avec qui il entonnera la Coupo Santo.

RESULTATS COMPLETS DU PREMIER TOUR DIMANCHE SUR LE SITE PUIS RESUMES DES MEETINGS LA SEMAINE PROCHAINE POUR LE SECOND TOUR

 




Les commentaires :

Fuvelaine ; ta feuille va encore augmenter cette année grace à BONFILLON qui va encore augmenter ta taxe d'ordure ménagére comme il a fait depuis 5 ans + 229%.
Posté par : BENJAMIN, le 28/03/2011 - 00:15:07
La Provence un journal neutre? Je n'ose y croire! Certes, il s'agit bien du regroupement de deux journaux: le Meridional (droite) et le Provencal (gauche). Mais un paquet de journalistes du Provencal ont du être virer ou alors,ils les ont garde pour le sport! Non, je confirme, la ligne éditoriale de la Provence est nettement a droite.
Posté par : Jean-Marie, le 27/03/2011 - 22:26:03
Election finie... y a plus qu'a recevoir (avec étonnement) la nouvelle augmentation d'impots locaux!
Posté par : fuvelaine, le 27/03/2011 - 22:18:52
Non désolé je ne peux pas, il n'y a que deux journaux La Provence (neutre et avec beaucoup d'infos et réactions) et La Marseillaise (engagé à gauche) donc cela ne correspond pas à la ligne éditoriale du site.
De plus je mets les journaux que je possede ;-)
Posté par : Le webmaster, le 27/03/2011 - 20:51:08
Il serait pluraliste et démocratique que dans votre site apparaissent les analyses d'autres journaux locaux!
Posté par : Nathalie, le 27/03/2011 - 19:49:22
nous n'élisons pas un président de la république
nous n'élisons pas un maire mais un conseiller général .Hors sujet vous êtes hors sujet !
Posté par : XXX, le 26/03/2011 - 17:51:19
moi j aimerais que les gens du canton vote bien; jespere profondément que Roger tassy passe au 2eme tours car ses une personne qua fait beaucoup pour le canton alors vote tassy
Posté par : jyves 13530, le 21/03/2011 - 15:03:43
Vous qui êtes de la famille du candidat , vous ne répondez pas à ma question que je vous repose !

Je souhaite voir, Mr Guerini, à quelle date il sera sur le canton ?

Merci de me tenir informé, pour l’instant on ne l’a pas vu sur le canton est ce normal ?
Posté par : le directeur , le 20/03/2011 - 13:22:02
ce qui est rigolo, c'est, qu'apparemment, vous aussi, vous êtes passé très vite devant le panneau, car , Puyloubier, vous ne savez pas l'écrire non plus...
Posté par : bernard pivot, le 19/03/2011 - 09:09:24
pour une personne qui n'est d'aucun parti je vois beaucoup de Maire UMP derrière BONFILLON.
JOISSAINS ce jour, vendredi prochain GAUDIN ( président du groupe UMP au sénat ) bref un pannier de sarkosyste pur jus.

La situation est tellement désespérée qu'il faut sauver à n'importe quel prix le soldat JEAN.

C'est vrai qu'il lui faut un aéropage autour de lui afin d'éviter les gaffes ...... Cet homme nait ici ne connait pas le nom des habitants du village du Pyuloubier.Il est les nomme les PUYLOUBIENS sur sa profession de foi. Il y a à cela une explication à cela sans doute : quand il faisait du vélo petit sur nos belles routes il passait tellement vite devant le panneau qu'il n'a jamais vu le R.

Cet homme est interdit de séjour à chateauneuf le rouge.....Le maire n'est pas derrière lui.

Jean comment peut on le qualifier : il est brave..... mais qu'est ce qu'il travestit la réalité. C'est le candiadt de la minorité dure ..... Un conscept qu'il développe à foison mais ôù l'electeur moyen ne comprend pas.

Ce dernier veut qu'on lui donne des solutions devant la situation financière dans laquelle il se trouve grâce l'intégralité de ses figures de proue que nous avons sur l'estrade.....L'essence un budget de 300 EUROS par mois ; le logement 800 par mois le crédit voiture 300 par mois.....Avec 1400 EUROS vous n'avez rien payé et vous n'avez pas commencé à manger. En plus ses maires en rajoutent une couchent en transformant des services gratuit en services payant ( études surveillées ) ou en créant de nouveaux impots ( horodateurs ). C'est vrai que pour un d'entre eux il s'en exonére gaiement pour sa jolie voiture neuve.

Bonfillon son seul projet c 'est de remettre son nom sur son bureau ...... vaste vacuité de l'exercice du pouvoir. iL FERA COMME D'habitude il nira pas. Et qu'il arrete de mentir si le CG ne l'avait pas convoque les decisions prises auraient du être attaquées ; elles ne l'ont jamais été.


Allez Messieurs Dames un peu de dignité arreter de mentir au moins jiusqu ' à LUNDI
Posté par : benjamin, le 18/03/2011 - 08:25:56
Avec ce temps de chien ce week-end j’ai eu du temps à perdre. J’ai donc pris la peine de regarder attentivement le site officiel du candidat BONFILLON. Etonnant comme cet homme cherche à tromper son monde : à l’entendre et à le lire on pourrait croire que c'est quelqu'un de lisse, de consensuel, Si nous regardons son diaporama sur son site de campagne nous pourrions le comparer à cette série pour enfants « Martine.... ». Nous voyons BONFILLON aux vendanges contemplant une grappe de raisins pour illustrer son soutien aux agriculteurs, j'aurai aimé le voir à côté d'eux quand Puyloubier a été touché par la grêle ; quand Féraud voulait déclasser des territoires AOC Ste victoire (25 hectares) pour y installer l'aire de stationnement des gens du voyage; quand BURLES a déclassé des terres AOC pour construire sa zone commerciale (PLU annuler depuis). Récemment encore, que n’est-il intervenu pour arrêter le maire Christian Burles dans sa folie qui la mené louer ses terrains pour y accueillir des tonnes de boues d’épuration qui empoisonnent la moitié du canton. ? Mais je crois comprendre : Burles et Féraud sont ses deux soutiens ; y aurait-il un style d'omerta?
BONFILLON à la St ELOI 2011; alors là avec des méthodes ringardes on essaye de travestir la réalité pour induire en erreur l'électeur. Présent j'ai vu de toute pièce la scène : BONFILLON arrive avec son photographe personnel prend des photos à l'apéritif des personnes présentes et repart.....Montre en main la scène a duré tout juste 10 minutes et le contact avec le Président de la confrérie 30 secondes le temps de lui dire au revoir......

Finalement ce diaporama aux photos stylées n'est là que pour créer un personnage..... un rôle de composition.
Posté par : benjamin 2, le 14/03/2011 - 00:32:54
Merci de votre reportage et merci de bien vouloir communiquer notre planning pour la semaine à venir
P.CAPELL
planning pour la semaine du 14 au 19 mars

- LUNDI 14 MARS 16 H 30 rencontre avec la population de BEAURECUEIL

- MARDI 15 MARS 16 H rencontre avec la population de CHATEAUNEUF LE ROUGE
18 h 30 réunion publique à PUYLOUBIER
-
-MERCREDI 16 MARS 10 h marché de TRETS

- JEUDI 17 MARS 10H Marché de FUVEAU

18H 30 Réunion publique à ROUSSET

- VENDREDI 18 MARS 10 H Marché de PEYNIER
18 H 30 Réunion publique à FUVEAU

Posté par : capell, le 13/03/2011 - 09:15:01
Bonjour,
je voudrais vous signaler que le Front de Gauche dont je suis le candidat pour les cantonales dans notre canton avec Sylvia Di Lena tiendra un réunion publique à Trets le vendredi 11 mars à 18 heures 30 salle des Colombes
-à Puyloubier à la mairie le 15 mars à 18h30
- à Rousset le 17 mars salle des mariages à 18h30
- à Fuveau le 18 mars salle de la galerie à 18h30
merci de bien vouloir passer l'info.
Pierre Capell
Posté par : CAPELL, le 06/03/2011 - 21:42:38
Ajouter un commentaire :
Pseudo : Mail :

Message :

 

Code à entrer :


mesure d'audience

TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE

Reportages : Nicolas Dobranowski

SOMMAIRE CANTONALES 2011 SOMMAIRE

Paramètres de Gestion de la Confidentialité