Sur Facebook

Rechercher sur le site

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois

L'agenda tretsois

›› Suite de l'agenda tretsois












  • Le Journal tretsois
  • Faits


Toutes les petites informations, de la vie du Sport ŕ Trets avec les résultats, les affiches, les évčnements, pour ętre encore plus informé sur ce qu'il se passe ŕ Trets et de maničre plus rapide... Si vous avez des infos, des résultats, photos ŕ communiquer, si vous ętes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler ŕ Trets, envoyez dčs maintenant un mail ou poster un message sur le forum, l'info sera rapidement mise en ligne ici... Merci ŕ vous ! RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE 

Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai VĂ©lo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




=> Liste de toutes les actualités


Un dramatique fait divers s'est déroulé à Trets ce mardi 18 février 2020 aux premières lueurs du jour, rapportent les sites LA PROVENCE & MARITIMA. En effet, un terrible accident de la route s'est produit, tôt ce matin, entre 6h30 et 7 heures, sur le CD6 à l'entrée de la commune de Trets , entre un camion-toupie et une voiture. L'accident a eu lieu au croisement avec la RD 57, au niveau du centre de secours. La route a alors été coupée dans les deux sens et une déviation mise en place.

Un important dispositif de secours avait alors été mis place. On apprenait ensuite en milieu de matinée que ce drame a fait un mort. Le conducteur du véhicule léger a succombé à ses blessures.

La route était toujours coupée à la circulation à 9h du matin, heure de forte affluence et une déviation mise en place par la route de Rousset. Quatre véhicules de secours et une quinzaine de sapeurs-pompiers étaient mobilisés.

Il tente de doubler et se tue au volant
Un automobiliste a trouvé la mort sur la départementale 6, à l'entrée de Trets, hier matin, peu avant 7h. Selon les premiers éléments de l'enquête, confiée à la gendarmerie, le conducteur de la voiture qui circulait en direction de Peynier tentait d'effectuer le dépassement de plusieurs autres véhicules, lorsqu'il a percuté de plein fouet un camion toupie qui arrivait dans le sens opposé. Le chauffeur de l'engin a été très légèrement blessé.
F.B. LA PROVENCE 19/02/2020






Triste nouvelle que nous avons appris ce jeudi 30 janvier 2020 dans la matinée, Trets a perdu un de ses commerçants fort apprécié, Rémi BERTRAND 34ans, qui était le gérant de La Boucherie de la Gare CHEZ MIMO. Après avoir tenu le Commerce de détail de fruits et légumes Le potager de Chloe juste à coté pendant des années, il avait repris la Boucherie Armand en 2016. Une grande boucherie qui propose toute sorte de chose mais aussi de belles animations chaque année pour les fêtes de NOËL.

Il a perdu la vie cette nuit dans un tragique accident de la route, sur la route de Puyloubier.
Une grande pensée pour sa famille et ses proches
Photo : mairie de Trets trets.fr

=> L'hommage de l'UST ce 2 février 2020




Par conséquent :


LA PROVENCE 31 JANVIER 2020


/ 3 Commentaires






C'est lui même qui l'avait annoncé la semaine dernière lors de sa cérémonie des vœux, le maire a une nouvelle fois été la cible d'une 15e série d'inscriptions, vendredi dernier 17 janvier 2020. Le quotidien LA PROVENCE nous donne plus d'informations. La 14e série avait eu lieu le 17 octobre dernier.

Le maire visé par de nouveaux graffitis
Le "corbeau" de Trets a-t-il encore frappé? "Une quinzième série a eu lieu aujourd'hui, à midi, on s'en prend à ma femme et mes enfants", annonçait vendredi soir le maire de Trets, Jean-Claude Feraud, lors de la cérémonie des vœux à la population. Et d'ajouter :"Ce n'est pas ça qui va nie destabiliser."
Selon nos informations, ces inscriptions, beaucoup plus discrètes que les précédentes ont été repérés par les gendarmes lors de patrouilles, à au moins trois endroits différents. Non pas à Trets, mais à nouveau au Tholonet, sous un pont et sur des coffrets électriques, dans le quartier de Chante-Perdrix.
Des inscriptions plus proches du graffiti au marqueur que du tag, visent effectivement l'Ă©pouse du maire de Trets.
Cependant, le mode opératoire semble différé sur la forme, des précédentes inscriptions: elles ont été réalisées au feutre, et non à la peinture comme précédemment.
Si les inscriptions ont été actées par les gendarmes, aucune plainte n'attrait pour l'heure été déposée.
F.B. LA PROVENCE Jeudi 23 janvier 2020









Ce dimanche 12 janvier 2019 en milieu d'après-midi, les sapeurs-pompiers et hommes du Grimp 13 sont intervenus dans un centre équestre situé sur le secteur du terril Saint-Pierre à GARDANNE.
Alors qu'il promenait son cheval, le propriétaire est resté impuissant devant un effondrement soudain d'une partie du terrain.

L'équidé a quant à lui fait une chute de près de 10 mètres dans une cavité, selon les secours déployés sur place. Ils ont œuvré jusqu'à 18heures pour tenter de retrouver l'animal et l'extraire. Mais face aux difficultés multiples de l'intervention et surtout à l'instabilité du terrain, l'opération a dû être arrêtée à la tombée de la nuit. Elle doit reprendre ce lundi matin pour tenter de sauver l'animal bloqué sous terre.

LA PROVENCE 13 JANVIER 2020, Photos : POMPIERS13

Pour mémoire, il y a deux ans un fait divers similaire s'était déroulé à Trets , domaine Grand Boise, le cheval était hélas décédé quelques jours après son sauvetage (Reportage)











LE RECIT DES OPERATIONS DE SAUVETAGE CE LUNDI

De nombreuses informations contradictoires ont circulé dans les médias ce lundi, puisqu'en milieu de journée de lundi la mort du cheval avait été annoncée mais il n'en est rien encore, cependant le cheval était encore toujours sous terre dans la soirée. Une voie d'accès a été creusée a la pelleteuse, mais l'animal, qui devait être endormi par un vétérinaire avant la manœuvre effectuée par un camion-grue, n'a pas pu être extrait. le sauvetage tenté ayant échoué, les chances de le sauver semblent minces désormais.
Photos Twitter du député FM LAMBERT

RĂ©cit par LA PROVENCE DU mardi 14 JANVIER 2020






LE RECIT DES OPERATIONS DE SAUVETAGE CE MARDI 14
Ce mardi le cheval n'était hélas toujours pas remonté à la surface et les chances sont minimes désormais, une opération de la dernière chance aura peut-être lieu ce mercredi. Le lieu attire la presse puisque France3 et France Bleu se sont à leur tour rendus sur place

REPORTAGE FRANCE3 AU 19/20 CE MARDI SOIR



REPORTAGE FRANCE BLEU PROVENCE


RECIT DANS LA PROVENCE de ce mercredi 15 janvier 2020




LE DENOUEMENT CE MERCREDI 15
RECIT DANS LA PROVENCE de ce Jeudi 16 janvier 2020






Trets est dans l'actualité nationale ce mardi. 2 lionceaux de quatre mois prénommés Simba et Nala, agés de 4 mois ont été déposés dans des boites à chats le 31 décembre 2019 devant le parc animalier Roaar à Trets; installé dans la campagne qui recueille déja quelques félins, retraités de cirques. Les propriétaires du parc ont aussitôt appelé l’association "30 millions d’amis" et la SPA. Après une semaine de soins sur place, les lionceaux ont été remis ce mardi 7 janvier 2020 au matin à Tonga Terre d’accueil, une association chargées de recueillir les animaux sauvages saisis par les autorités.

FRANCE 3 précise "Les deux lionceaux découverts par l'association ROAAR n'ont aucune identification, aucun tatouage, aucune puce. Selon les autorités, ces jeunes félins auraient été achetés illégalement par des individus. Puis, face au danger qu'ils représentent et la difficulté de les conserver, ils les auraient abandonnés.
La justice a été aussitôt saisie et une enquête préliminaire a été ouverte pour déterminer la provenance de ces félins. Les investigations ont été confiées à un service spécialisé à compétence nationale de la gendarmerie. Ce choix du parquet d'Aix-en-Provence indiquerait qu'il s'agirait d'un trafic d'animaux sauvages."




REPORTAGE FRANCE 3 19/20 DU 7 JANVIER 2020


REPORTAGE LA PROVENCE



Article paru dans LA PROVENCE 8 Janvier 20120












Comme vous l'avez constaté le trafic était particulièrement chargé toute la journée sur le boulevard de l'Europe à Trets le long de Casino notamment. Et pour cause Trets reçoit depuis ce samedi 2 novembre 2019 depuis le tout début de journée toute la circulation de la Nationale 7. Celle ci est en effet fermée entre le carrefour de la route de Puyloubier et le rond point de Pourrières depuis 5h ce matin .

Dans la nuit une très vieille batisse qui doit bien avoir plus d'une centaine d'années, s'est en partie effondrée sur la route, au niveau de la grande Pugère, dans un virage situé au milieu de cette portion de la nationale. C'est le mur d'une partie de la grange qui est semble t'il une extention du batiment qui est tombé, tout le reste avec ensuite, il faut dire que cette partie était déjà en très mauvais état. Une batisse qui se trouve à la frontière entre Trets et Pourrières (et entre le 13 & 83) mais pas de chance, celle ci se situe à Trets et la mairie tretsoise a donc du gérer le dossier depuis ce matin. Le premier adjoint était ainsi sur le terrain une partie de la journée. La chaussée a tout d'abord en matinée été déblayée, les routes barrées et de la rubalise empeche d'accéder aux lieux en attendant la sécurisation du batiment.

La mairie a pris un arrêté de péril imminent car une partie de la construction restant en bordure de la route menace toujours de s'effondrer. Des riverains ont eux été relogés, fait savoir le département. La ville s'est démenée avec le propriétaire pour trouver en ce long week end de la Toussaint, une entreprise qui puisse agir et sécuriser les lieux et en fin de journée, un employé est venu voir les travaux qu'il y a à faire. La démolition de la partie qui menace de tomber est programmée pour ce dimanche matin, ils verront alors en fonction de la démolition s'il faut démolir toute la batisse ou non pour qu'il n'y ait plus de danger pour la circulation très importante sur cet axe routier majeur. La circulation ne devrait rouvrir du coup pas avant dimanche midi.

En attendant, la prudence reste de mise sur ce secteur, ainsi que sur l'itinéraire de déviation par la RD23 et Trets. Heureusement que nous sommes en week end vu le trafic de poids lourds soutenu sur la nationale en semaine.












LE POINT CE DIMANCHE 3 NOVEMBRE
Ce samedi soir, le pan de mur de la grange, de près de 7m de haut qui menaçait encore de tomber a été démoli par une pelleteuse affraiter pour l'occasion afin de sécuriser les lieux. Néanmoins mauvaise nouvelle ce dimanche, il va visiblement falloir attendre la venue d'un architecte ce lundi pour voir si tout l'ensemble du bâtiment y compris les logements doivent être démolis ! La batisse est en effet occupée par trois propriétaires et certains y vivent , relogés depuis à l'hotel . Le bâtiment s'est effondré vendredi vers 23h.

Par conséquent la circulation est du coup toujours fermée à la circulation pour une période indéterminée annonce la mairie, tout dépendra en gros de l'avis de l'architecte, la démolition d'un tel batiment risque de prendre de nombreuses heures, sinon s'il peut rester en état on peut esperer une réouverture ce lundi dans la journée une fois les lieux sécurisés pour la circulation. Le service des routes du Département attend le feu vert des services de l’Etat pour la rouvrir à la circulation. Autant dire que ce lundi matin la circulation sera difficile à Trets avec les trajets des gens qui vont au travail et le retour des poids lourds !
Et pour ne rien arranger à l'histoire un arbre a coupé la route de Puyloubier, au niveau de la station d'épuration, ce midi , tombée sur la chaussée de cette route qui sert de déviation depuis hier (suite au violent vent de ce matin entre 10h et 11h qui a soufflé jusqu'à 90km/h). Il a été dégagé par les services municipaux et la route de Puyloubier rouverte ensuite.

TEMOIGNAGE DU PROPRIETAIRE DANS La Provence du 4/11/2019




La façade arrière de cette belle batisse

3e jour de fermeture pour la Nationale 7 ce lundi 4 novembre et rien ne bouge. Les propriétaires sont toujours dans l'incertitude malheureusement, suspendus à l'avis de l'architecte qui n'est toujours pas venu. Il doit désormais peut etre venir ce mardi. Du coup les services du département du 13 & 83 venus sur place ne veulent pas prendre le risque de rouvrir la route qui reste fermée pour le moment, déviant le flot important de véhicules sur Trets et ses routes alentours avec les poids lourds qui vont avec…. Les propriétaires de leur coté ont évacué les gravats qu'il y avait au bord de la route, c'est eux qui avaient déjà déblayé tout ceux présents samedi lorsque toute la grange est tombée. Un grillage de sécurité a aussi été apposé.






CE MARDI 5 NOVEMBRE
La Nationale est toujours fermée en ce 4e jour
La direction des routes a cependant pris une mesure afin d'éviter qu'un poids lourd ne se couche de nouveau sur la déviation comme hier. Ainsi pour les poids lourds (n’étant pas autorisés à emprunter l’itinéraire des véhicules légers) : en venant de Saint-Maximin, ils sont déviés par la D6 jusqu’à Trets, puis ils empruntent le Boulevard de l’Europe et la D6 jusqu’à La Barque. En venant d’Aix-en-Provence, ils empruntent la D6 au niveau La Barque et passe par Trets (Boulevard de l’Europe), puis la D6 en direction de Saint-Maximin.





LE POINT CE MERCREDI 6 NOVEMBRE 2019 : AVANCEE DU DOSSIER, INTERVIEW, DELAI DE REOUVERTURE….

5ème Jour de fermeture pour la Nationale 7 entre Pourrières et Puyloubier et 5e jour d’embouteillages dans Trets le matin et soir, une situation difficile qui est hélas bien partie pour durer.  Les propriétaires de la bâtisse dont la grange s’est effondrée vendredi soir à 23h sont bien conscients de la grande gène occasionnée pour les milliers d’automobilistes et chauffeurs poids lourds qui empruntent cet axe de circulation important entre le Var et les Bouches du Rhône et font tout pour que ce délai de fermeture soit le plus court possible, eux aussi n’ont qu’un désir que le soucis soit vite résolu expliquent-ils.

 L’expert architecte est ainsi bien passé sur les lieux ce mardi 5 novembre 2019 et a analysé la bâtisse et leur a alors fait de nombreuses remarques comme sécuriser les génoises du toit qui pouvaient menacer selon lui de tomber. Les propriétaires ont alors passé toute cette journée de ce mercredi, à installer eux même et à leurs frais des filets de protection sur toute la façade et toiture pour empêcher les chutes sur la route. L’expert a ensuite établi un rapport reçu ce mercredi soir qui indique que « suite à cet effondrement de la grange il existe toujours un risque pour la voie publique, et qu’il existe un péril grave et imminent et que l’on peut craindre un effondrement. » Il donne alors de nombreuses mesures à prendre afin de sécuriser les lieux et également conforter la bâtisse, afin que le risque soit écarté. Une fois les travaux réalisés ces derniers devront être contrôlés par un expert. Les propriétaires ont un mois pour établir les travaux.

 « Dès vendredi soir lorsque l’effondrement s’est produit à 23h c’est nous qui avons bloqué totalement la circulation dans les deux sens. Dès le lendemain matin , nous avons évacué le PEU de gravats qui était sur la chaussée. Depuis vendredi soir on fait vraiment le maximum pour que la route soit réouverte, sans aide. Aujourd’hui par exemple on n’a vu personne. On sait que cela embête les gens cette fermeture , je les comprends et j’en suis désolé, mais on fait tout pour que cela dure le moins longtemps possible. » explique le propriétaire rencontré ce mercredi.

 « Dès samedi soir vers 22h on a fait venir un engin de chantier, à nos frais pour sécuriser les lieux et faire tomber le pan de mur qui menaçait de tomber, on a ensuite entièrement déblayé les gravats qu’il y avait sur le bord de la chaussée et mis en place des grillages de chantier.

Le second propriétaire qui habite ici dans la résidence est à la rue depuis ! Il a été obligé depuis de s’acheter une caravane pour pouvoir vivre. Moi je réside à l’extérieur et j’ai fait le maximum pour que mes locataires soient relogés dès samedi. On a tout fait pour eux car personne ne les a aidé. Et depuis on fait vraiment tout pour sécuriser . »
et de préciser alors les raisons de l’effondrement du bâtiment.
Un bâtiment sur trois niveaux, qui est très ancien, d'environ 200 ans et qui était un ancien relai de Poste, et qui est donc conçu de manière différente des constructions de maintenant. « Si la grange s’est effondrée c’est que l’on avait demandé un permis pour refaire le toit entièrement, on a d’ailleurs eu quelques soucis avec l’administration qui a ralenti les travaux. Le toit était donc ouvert et toute la pluie qui est tombée ces deux dernières semaines a gorgé le mur d’eau qui s’est donc fragilisé et est tombé avec le reste. Il n’est pas tombé car le bâtiment était pourri , mais en raison des fortes pluies et que le bâtiment était à l’air libre en raison des travaux que l’on faisait. On avait ainsi acheté tout le matériel pour réaliser les travaux comme les tôles pour le toit , la grue etc.»
 
Ils vont donc s’atteler dès ce jeudi à appliquer les mesures demandées par l’expert, pour sécuriser le bâtiment et le consolider afin que celui-ci ne représente plus de risques.


Conséquences, la Direction départementale des Routes maintient la fermeture jusqu’à nouvel ordre de la circulation, sur la portion allant du croisement avec la Route de Puyloubier jusqu’au Rond-point de Pourrières. Une fermeture qui, sauf changement, va donc durer PLUSIEURS SEMAINES encore, le temps que les travaux soient effectués et vérifiés par un expert pour qu'il donne son feu vert.
Les automobilistes du Var et des Bouches du Rhône vont donc devoir s’armer de patience, ainsi que les tretsois qui devront supporter les nombreux bouchons sur le chemin des Vertus et boulevard de l’Europe. En espérant aussi que les poids lourds respectent les déviations mises en place par le CD6.

Participation photos DR

Samedi soir


Ce mercredi


Installation de filets pour protéger de la chute de débris


Suite aux propos du propriétaire ce mercredi, le premier adjoint G ROBIGLIO, présent une grande partie de la journée de samedi sur place, tient à préciser que lui avec les services de la mairie ont tout fait samedi pour trouver un engin de chantier pour pouvoir démolir le pan de mur qui menaçait de tomber, ce qui a été fait et ce dernier devait venir dimanche matin tot, comme précisé en haut de l'article. Mais entre temps samedi soir les propriétaires avaient eux de leur coté, fait appeler à un engin pour démolir le fameux mur en question. La mairie a aussi hébergé à l'hotel les résidents qui avaient été évacués et ce pendant trois nuits. La police municipale, les pompiers et service des routes ont aussi été bien actifs, suite à cet effondrement.




LE POINT CE JEUDI 21 NOVEMBRE 2019
Déjà 19 jours que la Nationale est fermée à la circulation et que depuis les accidents et sorties de route s'enchainent, que les poids lourds se couchent dans les champs sur ces deux petites déviations, que les embouteillages s'enchainent à Trets matin et soir, que les trois restaurants routiers situés entre Le Canet de Meyreuil & Puyloubier ont du voir leur chiffre d'affaire baissé en flèche. Alors que personne communique sur le sujet, que les habitants s'impatientent et se demandent où en est la situation, Trets au cœur de la Provence a contacté ce mercredi 20 novembre le propriétaire de la batisse.
Ce dernier avait un mois pour faire les travaux de sécurisation demandés par l'expert, il a expliqué ce mercredi que ces derniers étaient déjà terminés depuis une semaine et qu'ils sont toujours en attente de la venue d'un expert. La balle est donc dans les services de l'Etat et administration mais aussi directions des routes.


Sébastien Bourlin, maire de Pourrières, dont les habitants sont le plus impactés a de son coté, sur son facebook expliqué à ses habitants ce mercredi : "Mes chers concitoyens, vous êtes nombreux à m’interroger sur la fermeture de la RDN7 suite aux désordres qui se sont produits à la Grande Pugère. Je viens vers vous pour vous informer que le désordre est intervenu sur la commune de Trets. Suite à l’effondrement, Monsieur Le Maire de Trets a pris, très justement, un arrêté de péril pour le bâtiment mais qui a englobé les désordres qui pourraient survenir sur la RDN7, compte tenu de la proximité immédiate entre la voie et les bâtiments. La commune de Pourrières n’est en rien concernée et n’a pas été concertée pour ce choix. C’est pour cela que la voie RDN7 est interdite à la circulation. Des experts ont naturellement été nommés en urgence, suite à cela, pour identifier les désordres. C’est un bâtiment qui a une valeur patrimoniale.

Monsieur Le Maire de Trets a eu aujourd’hui des échanges afin d’obtenir le plus rapidement possible une réouverture partielle de La RDN7 dans le sens Var direction Bouches du Rhône. Il s’y emploie. Je reviendrai vers vous très rapidement. Sachez que du côté de notre département, le département du Var, nous mesurerons les désagréments et insistons pour que ce soit dans les plus brefs délais. En ces périodes électorales, vous m’excuserez, je ne m’exprime que sur du factuel. Mais j’ai bien fait savoir dans « quelle merde cela nous mettait ». Excusez-moi des termes.




Frederic Guinieri , maire de Puyloubier et dont les habitants ne peuvent plus aller dans le Var ou alors via les déviations, fait lui savoir qu'il a eu ce mercredi un échange avec le directeur des routes du conseil départemental 13 et lui a demandé de mieux flécher la déviation et de mettre des panneaux pour éviter que certains véhicules utilisent des voies qui ne sont pas adaptées. "En espérant que la réouverture, même si ce n’est que dans un sens, puisse se faire rapidement."

La mairie de Trets indique ce jeudi "Après visite sur place hier, mercredi 20 novembre 2019, du service des Routes du Département, un aménagement sera très prochainement proposé aux usagers afin de faciliter leurs déplacements. Une circulation alternée (sur une seule chaussée) sera envisagée dès que l’expert aura rendu son rapport."




LE POINT CE JEUDI 28 NOVEMBRE 2019
Le point sur le dossier par LA PROVENCE du 28 novembre qui a interrogé le maire, le service des routes, le propriétaire etc





12 DECEMBRE 2019 REOUVERTURE IMMINENTE

ENFIN !!!! Après 6 semaines de fermeture, au moins deux camions couchés dans le fossé pendant plusieurs jours sur les déviations, de nombreux accidents de voitures, des bouchons monstres à Trets de plusieurs kilomètres le soir (de la Soka Gakai jusqu'au rond point de la gare certains soirs !!!) le feuilleton infernal va enfin prendre fin. On a en effet appris ce jeudi 12 décembre 2019 à 16h30 que la réouverture devrait avoir lieu d'ici le Week end a annoncé la mairie de Trets "Suite au dernier rapport de la société Socotec transmis en Mairie de Trets le 12 décembre 2019, et après discussions entre Monsieur le Maire de Trets et la Direction des Routes, nous vous annonçons la réouverture de la RDN7 sous 48h."
Le maire de Pourrières qui a écrit encore à la présidente du 13 et à celui du 83 ces derniers jours (voir ci dessous) l'annonce aussi "Mesdames, Messieurs, mes chers concitoyens, je tiens à vous informer que ce jeudi 12 décembre au matin, suite à une nouvelle expertise, il a été conclu par l’expert nommé que la menace n’existait plus au lieudit La Grande Pugère. Aussi, à l’heure ou je vous parle, après échanges avec les services de notre direction des routes, la réouverture est à l’étude et les services des routes de notre département en relation et en collaboration avec leurs homologues des Bouches du Rhône vont travailler de concert. Je tiens à remercier pour tous nos échanges et interventions respectives mon collègue Maire de Puyloubier, Frédéric Guiniéri et nos services respectifs des routes Var et Bouches du Rhône. Sébastien Bourlin, Maire de Pourrières, Vice-président du Département du Var.", le maire de Puyloubier s'était aussi pas mal mobilisé auprès de la direction des routes sur ce sujet.

Une expertise réalisée le 29 novembre de manière visuelle et un rapport établi le 2 décembre dernier, que Trets au cœur de la Provence a pu consulter jeudi 5 décembre 2019 (mais qui a été révisé le 10) et qui stipule : "le batiment ne présente pas de désordre remettant en cause la stabilité de l'ouvrage. L'effondrement du batiment voisin n'a pas affaibli le batiment examiné (la bastide). Les différentes mesures de confortement demandées ont été réalisées voir plus. Nous pouvons donc confirmer par le présent rapport que le batiment ne présente pas à ce jour de péril imminent. Le batiment étant ancien des travaux de rénovation doivent être entrepris afin d'assurer la pérennité sur le long terme (réfection façade, reprise de la couverture etc)"

Par conséquent la réouverture devrait en théorie être dans les deux sens comme avant !


Article paru dans VAR MATIN ce jeudi 12 décembre


13 DECEMBRE 2019
C'EST FAIT LA N7 EST ENFIN ROUVERTE A LA CIRCULATION DANS LES 2 SENS DEPUIS 11H DU MATIN

Le maire de Pourrières était présent sur les lieux fait il savoir. On devrait donc mieux circuler à Trets ce vendredi soir !

Le Maire de Trets a signé ce jour l’arrêté de réouverture de la RDN7. Ce dernier a été transmis en Préfecture ainsi qu’à la Direction départementale des Routes.




/ 9 Commentaires






L'affaire a mobilisé des dizaines de gendarmes, lundi dernier 2 décembre 2019 tout l'après-midi, pour retrouver un homme armé d'un fusil de chasse qui menaçait de mettre fin à ses jours.
Tout a commencé vers 14h. lorsque les pompiers ont reçu un appel d'une jeune femme affolée. À Fuveau, son ex-compagnon venait de partir en voiture avec une arme, après lui avoir adressé des textos inquiétants.

L'homme de 24 ans indiquait qu'il allait se suicider s'ils ne se remettaient pas ensemble. Aussitôt, les gendarmes ont déployé un important dispositif pour tenter de retrouver le véhicule tandis que des négociateurs de Marseille et Pertuis, parvenaient auprès de la jeune femme pour maintenir le contact et localiser les appels. Mais l'homme se déplaçait constamment, de Fuveau à Trets et jusqu'à Gardanne, forçant les gendarmes à quadriller une vaste zone. "il voulait à tout prix nous échapper, allant jusqu'à se cacher dans des chemins", souffle un officier.

Au Tholonet, le "fugitif a fait mine de foncer sur une patrouille, meme si apparemment, il avait plus l'intention de se tuer que de nous tirer dessus", glisse un militaire. Poursuivi par toutes les brigades du secteur et même le Psig et les motards de la BMO, l'homme a finalement été "coincé" près de Puyloubier vers 16h10, "et encore, parce qu'on est arrivé des deux côtés de la route!', détaille un officier dont deux hommes ont été légèrement blessés. "Il a malgré tout essayé de se faufiler, et on a du crever les pneus et casser les vitres à la matraque..."

Interpellé, il a été transporté aux urgences psychiatriques. Son arme n'était pas chargée, mais d'autres fusils de chasse et leurs munitions ont été retrouvées chez lui.
LA PROVENCE Mardi 3 décembre 2019 Florent BONNEFOI








Ce mardi 3 décembre 2019, la gendarmerie a perquisitionné les locaux de la mairie de Trets dans le cadre d'une enquête pour suspicion de mauvaise gestion des affaires communales. Une information qu'a confirmé le parquet d'Aix-en-Provence. Le maire, Jean-Claude Féraud, présent lorsque les gendarmes sont intervenus pour effectuer leur "recueil documentaire", se dit "serein". Il estime "qu'une telle enquête pourra permettre de faire éclater la vérité".

Pour rappel, ce fait intervient dans un contexte plus que tendu au sein de la commune. En effet, l'édile est visé par les tags accusateurs d'un "corbeau" - mettant notamment en cause sa gestion du personnel, des cas de "harcèlement moral", "des pressions" et "des intimidations" - depuis plusieurs années.

LAPROVENCE.COM Par C.P.


Ce mercredi 4 décembre, le sujet fait la une du journal LA PROVENCE dont voici l'article




Ce mercredi plusieurs articles de presse sont parus sur le net comme francetvinfo, qui explique que 4 plaintes ont été déposées : "Selon des témoins, la section de recherches d'Aix-en-Provence est restée de 8h à 20h dans les locaux de la municipalité. Elle a saisi l'ensemble des dossiers de marchés publics concernant la ville de Trets depuis quatre ans. "J'ai toujours respecté les règles d'attribution des marchés publiques, aujourd'hui confiés à un cabinet privé basé à Lyon", précise le maire."
Voici le nouvel article paru dans LA PROVENCE ce Jeudi 5 décembre 2019, qui fait encore la une du journal.


=> REPORTAGE DE FRANCE 3 DU 7 DECEMBRE 2020








Accident peu banal mardi 3 décembre 2019, puisque dans la journée un fourgon a fait un petit plongeon dans l'Arc, en tombant du tout petit pont / passage à gué, au lieu dit de la Marseillaise; pas très loin du circuit de karting et à quelques mètres de l'autoroute qui passe à coté.

Le véhicule a sans doute mal négocié l'arrivée sur ce tout petit ouvrage d'à peine un peu plus de 2m de largeur, ou peut etre a t'il glissé sur la boue laissée par l'Arc, qui a bien gonflé à cet endroit ce Week end avec les fortes pluies. La rivière était à un bas niveau ce jour là. Craignant une pollution du fleuve cotier, l'association de pêche a prévenu l'Agence française pour la biodiversité (AFB), qui heureusement n'a pas détecté de fuites. L'engin a été remorqué en début de soirée.





Photos APPAD

/ 1 Commentaires






En cette fin novembre 2019 un horrible et macabre fait divers qui s'est déroulé en 2010, sur notre commune et de mémoire peu voir pas médiatisé à l'époque, refait surface dans l'actualité et la une de LA PROVENCE ce vendredi 29 novembre 2019.










Très triste fait divers qui a eu lieu lundi soir, rapporté par FRANCEINFOS & le site de LA PROVENCE ce mardi :

Lundi soir, il était 21H17, lorsque les sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône sont mobilisés sur un accident de la circulation sur la départementale D57A, sur la commune de Peynier.
La voiture circulait sur la départementale, avec deux jeunes hommes à bord, âgés de 18 et 19 ans. Pour une raison encore inconnue, à hauteur de la commune de Peynier, le conducteur a perdu le contrôle de son véhicule et a fait une sortie de route.
Malgré l'intervention rapide de vingt sapeurs-pompiers, l'homme de 19 ans est décédé des suites de ses blessures. Le plus jeune, âgé de 18 ans, était gravement blessé, il a été pris en charge par les secouristes et a été transporté en urgences à l'hôpital. Le pronostic vital est engagé, selon les secours sur place.

Un seul véhicule est impliqué dans l'accident. Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances qui ont conduit à ce drame.

Francetvinfo.fr

LAPROVENCE précise de son coté : "Le drame s'est noué, hier soir, lundi 18 novembre 2019 à la sortie de Peynier. Vers 21h30, deux jeunes de 19 ans, originaires de Trets et Auriol, ont été victimes d'un accident de la route alors qu'il circulaient à bord d'une Mini sur la D57A. Le véhicule, qui a quitté la route dans un virage, a heurté un poteau électrique, tuant le passager sur le coup. Le conducteur, dans un état grave, a dû être désincarcéré.

Une enquête de la gendarmerie a été ouverte pour déterminer les circonstances du drame. Ils ont constaté que le compteur de la voiture était bloqué à 70km/h laissant penser qu'une vitesse inadaptée dans cette courbe pourrait être l'une des causes les plus probables de l'accident.
"








Depuis juillet 2017 les murs tretsois ont été recouverts de tags à 14 reprises mais aussi d'autres séries dans le Pays d'Aix avec de nombreuses inscriptions injurieuses et accusations diverses… visant à chaque fois notre maire et d'autres personnes.
Le 26 octobre dernier dans un dossier d'une page entière LA PROVENCE indiquait alors "Après les derniers tags d'août, plusieurs personnes ont été auditionnées et des perquisitions ont été menées à leur domicile par la gendarmerie d'Aix. Parmi eux, des agents municipaux. Les enquêteurs pensent qu'il existe plusieurs responsables des tags : "Il y a beaucoup de soupçons mais bien peu de preuves"."

Cible principale de ces tags; le maire, s'est exprimé à ce sujet Mercredi dernier 13 novembre en conseil municipal, lors d'un débat sur l'insécurité à Trets, Jean Claude Feraud l'a alors abordé spontanément et donné les suites de l'enquête de police : "Je vous signale que moi aussi j'ai été victime de très nombreux actes anonymes, vous vous rappelez les tags il y en a eu un peu partout, les mails anonymes qui m'accusaient sans aucunes preuves , je l'ai vécu ça, ça ne fait pas autant plaisir que ce que vous dites là , j'ai été accusé de malversations, de favoritisme et bien d'autres choses, de bien d'autres dénonciations encore, alors je peux quand même vous dire que j'ai appris très récemment que j'ai bénéficié d'un classement sans suite, après enquête donc vous voyez ce n'est pas très agréable tout ça. Nous sommes des humains, nous avons la même constitution ! Vous dites ces dépôts de plaintes n'aboutissement pas ! Mais moi aussi j'ai déposé plaintes, 14 fois pour des calomnies, 14 fois !!! Qu'est ce que vous voulez que je vous dise ?

Par contre on m'a accusé aussi de façon un peu éhontée, car il n'y a pas de preuves, de beaucoup de malversations, de choses anormales, ça a été classé sans suite , ces dénonciations n'ont pas eu de suite ! Donc je tiens à dire qu'aucune action au pénal n'a été lancée à mon encontre malgré ces dénonciations calomnieuses . Donc vous voyez tout le monde n'est pas forcément satisfaits et ce climat d'insécurité je le ressens , croyez bien largement autant que vous . Hein car l'acharnement de ces corbeaux , de ce ou ces corbeaux, je l'ignore, depuis plus de deux ans, font que ce n'est pas très agréable, donc je ressens comme vous ce sentiment d'insécurité ."









=> Liste de toutes les actualités
Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai VĂ©lo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




SOMMAIRE

L'agenda de la commune Toutes les autres brèves à lire...