Sur Facebook

Rechercher sur le site

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois

L'agenda tretsois

›› Suite de l'agenda tretsois












  • Le Journal tretsois
  • Politique


Toutes les petites informations, de la vie du Sport à Trets avec les résultats, les affiches, les évènements, pour être encore plus informé sur ce qu'il se passe à Trets et de manière plus rapide... Si vous avez des infos, des résultats, photos à communiquer, si vous êtes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler à Trets, envoyez dès maintenant un mail ou poster un message sur le forum, l'info sera rapidement mise en ligne ici... Merci à vous ! RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE 

Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture MédiathÚque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai VĂ©lo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




=> Liste de toutes les actualités


Pascal Chauvin, 47 ans, repart dans le combat des Municipales. AprĂšs une premiĂšre candidature en 2014, oĂč il se lançait pour la premiĂšre fois dans la politique, il recueillait alors aprĂšs une campagne de communication des plus discrĂšte voir inexistante Ă  l'Ă©poque : 10.34% des suffrages au premier tour soit 561 votes et 10.54% 564 suffrages au second. Il est alors devenu conseiller municipal de l'opposition durant ces six derniĂšres annĂ©es.

Il a dĂ©cidĂ© de se reprĂ©senter pour la seconde fois avec une Ă©quipe renforcĂ©e et remodelĂ©e. Dans l'interview de 2014 il se prĂ©sentait ainsi : "Je suis nĂ© Ă  Trets, j’ai fait mes premiers pas sur la place de la gare, quartier oĂč ma famille Ă©tait implantĂ©e depuis plusieurs gĂ©nĂ©rations et impliquĂ©e dans la vie associative comme l’U.S.T., la ConfrĂ©rie de St-Eloi, ou encore le ComitĂ© d’Administration de la Cave coopĂ©rative
 Je suis mariĂ©, pĂšre de 3 enfants et j’exerce la profession de responsable de travaux et de maintenance d’infrastructure sur un site industriel (zone de Rousset)."

Pour cette deuxiÚme campagne électorale qu'il mÚne il va bénéficier cette fois du soutien d'un parti politique, le parti "AGIR - La Droite constructive" a ainsi annoncé ce jeudi 7 novembre 2019 son soutien au candidat.
" AprĂšs avoir analysĂ© la situation politique Ă  #Trets, le ComitĂ© National d’Action d’ Agir - la Droite constructive a pris la dĂ©cision de soutenir un candidat. Pour ce faire, le CNA s’est assurĂ© que les valeurs dĂ©fendues, tant au travers de son projet qu’au travers de sa personnalitĂ©, Ă©taient conformes Ă  celles que nous dĂ©fendons nous-mĂȘmes au sein de notre parti.

En consĂ©quence de quoi, notre soutien est accordĂ© Ă  Pascal Chauvin qui nous paraĂźt ĂȘtre le seul candidat en mesure de rassembler au travers d’une liste citoyenne, sans Ă©tiquette, se positionnant ainsi au-delĂ  des clivages politiques pour faire gagner la Ville de Trets et nos valeurs communes.
Nous le fĂ©licitons pour son engagement et nous lui souhaitons, ainsi qu’à son Ă©quipe, tous nos vƓux de rĂ©ussite."
ont ils annoncé dans un communiqué.


Agir_la droite constructive est un parti politique dont le congrĂšs fondateur s’est tenu en septembre 2018. Il s’agit d’un nouveau parti de droite et du centre dont les membres fondateurs sont issus du parti Les RĂ©publicains mais qui n’en partageaient plus la ligne politique. Les valeurs dĂ©fendus par Agir sont les valeurs d’une droite humaniste, pro-europĂ©enne et libĂ©rale. Il est dirigĂ© aujourd'hui par Franck Riester, actuel Ministre de la Culture de la RĂ©publique française depuis 2018. Agir s’oppose Ă  tout rapprochement avec le Front National et s’engage Ă  combattre son idĂ©ologie. Ce parti a fait le choix de soutenir les rĂ©formes engagĂ©es dans de nombreux domaines par l’actuel gouvernement comme : La fiscalitĂ© au service de la croissance, la simplification du droit du travail, l’acquisition des fondamentaux Ă  l’école et la modernisation de l’action publique .

Au niveau local, Agir est reprĂ©sentĂ© pour les Hauts de l’Arc par un rĂ©fĂ©rent, Jean-Christophe SOLA, qui est aussi chef de file pour la ville de Trets dans le cadre des municipales 2020. Cyril ACCOLLA Ă©lu indĂ©pendant de Trets (il a dĂ©missionnĂ© de la majoritĂ© en fĂ©vrier 2018) et qui sera sur la liste de Pascal Chauvin, a rejoint Agir en aoĂ»t 2019.



InterrogĂ© sur ce soutien, Pascal Chauvin a dĂ©clarĂ© : "Je suis trĂšs heureux d’avoir pu obtenir le soutien d’Agir_ qui est un parti politique issu de ma propre famille politique et qui dĂ©fend des valeurs qui me sont chĂšres.
Je remercie d’ailleurs chaleureusement le ComitĂ© National d’Action d’Agir_ ainsi que les dĂ©lĂ©guĂ©s dĂ©partementaux, ValĂ©rie Giacomazzi et Jean-Luc Ricca, le chef de file Jean-Christophe Sola, qui m’ont tous soutenu dans ma dĂ©marche.

En 2014 quand j’ai dĂ©cidĂ© de me lancer dans la campagne des municipales, je l’ai fait seul entourĂ© d’amis et sans soutien politique. Les Ă©lecteurs m’ont permis de faire mes armes au Conseil Municipal pendant 6 annĂ©es dans l’opposition et d’acquĂ©rir les compĂ©tences et la maturitĂ© que je n’avais pas jusqu’alors.
DĂ©sormais je souhaite pouvoir dĂ©montrer ma capacitĂ© Ă  diriger la commune avec un beau projet autour d’une liste d’intĂ©rĂȘt communal. Au-delĂ  de ma propre conviction , obtenir le soutien de diffĂ©rents partis politiques qui se reconnaissent dans les valeurs et le projet que je dĂ©fends, est le meilleur moyen de le prĂ©senter Ă  nos concitoyens. En consĂ©quence s’ils m’accordent leur soutien et leur crĂ©dit, c’est bien parce que j’ai su leur prouver que j’étais en capacitĂ© de rassembler et de rĂ©ussir pour Trets.

Je n’ai pas encore fait acte public de candidature Ă  ce jour, mais nous sommes en train de nous y prĂ©parer avec toute mon Ă©quipe pour une annonce officielle entre fin novembre et mi-dĂ©cembre.
J’espĂšre alors avoir le soutien d’autres partis et mouvements d’ici lĂ , ce qui montrera Ă  tous que mon projet est rĂ©ellement citoyen et qu’il dĂ©passe tous les clivages politiques et partisans."



Il sera le second candidat de ces municipales Ă  ĂȘtre soutenu par un parti aprĂšs Pascal Speter, soutenu par le Modem. Jean Claude Feraud membre des rĂ©publicains oĂč il est au conseil national, a lui dĂ©cidĂ© de fonder un label sans Ă©tiquette politique : "Maire de Provence", tandis que StĂ©phanie Fayolle (orientĂ©e Ă  gauche) ne sera pas soutenue par un parti (elle a par ex refusĂ© le soutien de LREM) mais se veut une liste Ă©co-citoyenne avec "des membres, du PS, D’EELV, des Insoumis, des communistes, (des forces de gauche) mais aussi des personnes orientĂ©es politiquement Ă  droite nationalement." prĂ©cise t'elle.


/ 1 Commentaires







Dix mois aprÚs la naissance de leur mouvement, en novembre dernier les Gilets jaunes, de la vallée se sont réunis à Trets pour faire leur rentrée, le vendredi 30 aout dernier à 18h30. Ce mouvement citoyen apparu à l'automne dernier à la suite de l'augmentation des taxes notamment sur le carburant et qui a paralysé le pays de longs mois a fait son retour en ce mois de septembre aprÚs quelques mois de discrétion pendant les vacances.

Si pendant tous ces mois de mobilisation, le mouvement avait Ă©tĂ© trĂšs discret sur Trets oĂč il n'y avait eu aucun blocage si ce n'est des actions imagĂ©es sur les ronds points avec des pancartes ou sur la statue, mais plus actifs aux alentours avec des blocages Ă  Rousset ou des occupations des pĂ©ages de PourriĂšres et La Barque et du rond point du Canet de Meyreuil; François Coquillat, Ă©lu communiste tretsois bien connu, avait dĂ©cidĂ© de les rĂ©unir ce jour lĂ  place de la gare, pour un rassemblement .

Un peu plus d'une cinquantaine avait ainsi fait le déplacement de tous les villages alentours et plusieurs prises de paroles (4 , 5) ont eu lieu pendant une petite heure, dont François Coquillat mais aussi Etienne Chouard, tretsois, ancien prof d'économie de 61 ans , blogueur influent et militant, qui a été extremement médiatisé ces derniers mois, voir trÚs critiqué un peu partout et qui a fait du référendum d'initiative citoyenne son cheval de bataille, devenant aussi une figure du mouvement car trÚs suivi par les gilets jaunes. Tous ensemble ils ont ainsi fait le bilan de leurs actions et discuter de l'avenir du mouvement comme faire des actions non violentes pour se faire entendre, ou des actions sociales; mais ont aussi parlé des revendications qu'ils avaient..., alors que les manifestations ont repris dans les grandes villes depuis la fin d'été, mais de maniÚre peu suivies.















La rentrée approche et les Gilets jaunes, mouvement apparu en novembre dernier qui a paralysé le pays de longs mois fait son retour. S'il avait été trÚs discret sur Trets si ce n'est par des actions imagées sur les ronds points, mais plus actifs aux alentours avec des blocages à Rousset ou des occupations des péages de PourriÚres et La Barque et du rond point du Canet de Meyreuil; ils feront leur rentrée à Trets. François Coquillat, élu communiste tretsois bien connu, organise ce vendredi 30 aout 2019 un rassemblement place de la gare pour discuter de l'avenir du mouvement.
Voici le tract reçu


Photo Facebook GILETS JAUNE INFO 13






Une info dĂ©couverte au hasard sur les rĂ©seaux sociaux cette semaine
 En cette fin d'Ă©tĂ© comme chaque annĂ©e les partis politiques français vont rĂ©unir leurs adhĂ©rents Ă  travers les fameuses "universitĂ©s d'Ă©tĂ©", un moment incontournable de la rentrĂ©e politique. Ces derniĂšres permettent aux militants de rencontrer les Ă©lus dans un cadre convivial et c'est Ă©galement une bonne technique pour attirer les camĂ©ras avant la reprise.

Et surprise l'une d'elle va avoir lieu à Trets, pas d'un grand parti politique comme LREM, le PS ou Les Républicains, mais celle du parti OBJECTIF FRANCE. Un parti trÚs peu connu, créé en 2014 par Rafif Smati, un entrepreneur qui situe son mouvement au centre-droit, et qui annonçait en 2018 compter 34 000 adhérents. Son but premier : "que la France rayonne de nouveau à l'international en embarquant dans le train de la 3Úme révolution industrielle, sur la base de projets structurants sur plusieurs années. Objectif France rassemble des personnes de la société civile mais aussi des élus de terrain. "

Leur université d'été se tiendra ainsi les samedi 24 et dimanche 25 Août au Moulin de l'Arc ! L'an passé c'est à PUYLOUBIER qu'ils l'avaient organisé ! Mais attention comme souvent dans ce genre de rendez vous il faudra payer pour rentrer mais c'est ouvert aux adhérents & aux sympathisants d'Objectif France, précisent ils ! Avis aux amateurs
.
* Infos pour y aller
* Site internet du parti

"Dans un cadre unique, nous parlerons de la France et de son avenir, de nos conquĂȘtes et Ă©chĂ©ances Ă  venir, dans un esprit de famille et dans une ambiance conviviale !

Au programme Samedi :
- Accueil : 9h30
- Matinée : Objectif France, c'est vous ! Ateliers autour de notre ADN, et des échéances municipales.
* DĂ©jeuner : Sur place

- AprÚs-midi : Temps fort politique, cap sur les municipales ! Intervenants éxterieurs autour de Rafik Smati, Bertrand Soubelet et Aurélien Véron.

* Apéritif et dßner sur place


Au programme Dimanche :
- Accueil : 10h
- Matinée : Activités de plein air au pied de la montagne Sainte-Victoire
* DĂ©jeuner champĂȘtre au pied de la Montagne Sainte-Victoire

Conclusion de la rentrée politique : 15h00"









Les Ă©lections municipales auront lieu les 15 et 22 mars 2020 et les candidatures s'affinent dans ce grand scrutin qui dĂ©signera un nouveau maire pour Trets pour six ans. Si on connaissait dĂ©jĂ  les candidatures de Jean Claude Feraud, Pascal Chauvin, qu'un 3e candidat reprĂ©sentera la gauche vraisemblablement StĂ©phanie Fayolle Sanna, puis derniĂšrement l'annonce de candidature d'un nouveau Pascal Speter, l'incertitude planait sur celle de l'Ă©lu d'opposition indĂ©pendant Christophe Sanna. Leader du groupe de gauche ‘’Unis pour Trets’’ en 2014, lors du dĂ©part de l'ancienne Ă©quipe au lendemain de la dĂ©faite aux Ă©lections, il avait pris la dĂ©cision en dĂ©cembre 2015 de quitter le groupe et de devenir indĂ©pendant. Il s'en Ă©tait alors longuement expliquĂ© dans une interview au site Ă  l'Ă©poque.

En ce mois d'aout 2019, l'Ă©lu a choisi Trets au cƓur de la Provence pour donner sa dĂ©cision sur sa candidature ou non et expliquer son choix et faire par la mĂȘme occasion, le bilan de ses cinq premiĂšres annĂ©es en politique.

Quel est votre bilan à titre personnel de ces 4 années en tant que conseiller municipal indépendant, vu que c'était votre premiÚre expérience d'élu ?
J'ai passĂ© cinq ans de mandat en qualitĂ© de conseiller municipal d'opposition, c'est ma premiĂšre expĂ©rience en tant qu'Ă©lu, j'ai beaucoup appris, appris beaucoup de choses comme le fait que la politique est noble, et que dans sa valeur primaire il s'agit de s'engager sur un territoire qui nous fait vibrer, pour dĂ©fendre la qualitĂ© de vie, et les intĂ©rĂȘts des habitants. J'ai rencontrĂ© des personnes extraordinaires tant dans la majoritĂ©, que dans l'opposition, cette ville, quoique l'on puisse dire elle est belle, a une richesse Ă©norme, un potentiel dĂ©mesurĂ©, des associations dynamiques et des commerces qui ne demandent qu'Ă  travailler.

Quel bilan tirez vous du second mandat de la majorité Feraud ?
Ce que l'on peut dire c'est que son mandat est totalement ratĂ© et je pense mĂȘme qu'au fond de lui il sait qu'il a totalement ratĂ© son mandat ! C'est un manque de dĂ©mocratie participative, pourtant c'est la base d'un mandat. Le conseil municipal bien souvent n'est qu'une chambre d'enregistrement visant Ă  enregistrer les dĂ©cisions qui ont Ă©tĂ© dĂ©jĂ  prises par le maire, les dĂ©bats Ă©taient devenus quasi impossible, d'ailleurs ils ne sont que trois ou quatre Ă  parler Ă  chaque fois. Certains Ă©lus je n'ai jamais entendu leur voix en conseil municipal. Au niveau de la gestion financiĂšre ça a Ă©tĂ© une mauvaise gestion, le dynamisme de la ville s'est Ă©teint, le plan de circulation est devenu complĂštement aberrant et mĂȘme ridicule. Les dĂ©cisions qui ont Ă©tĂ© prises au niveau des responsables des services de la mairie n'ont fait qu'empirer les choses . C'est un bilan de mandat totalement ratĂ©.

Durant ces 3 Ăšres annĂ©es de mandat vous Ă©tiez pas mal prĂ©sent sur le terrain, dans les manifestations, quasiment toujours prĂ©sent en conseil, mais depuis un an et demi vous ĂȘtes devenu quasiment invisible dans Trets, vous ne rĂ©agissiez jamais dans la presse sur l'actualitĂ© contrairement Ă  vos confrĂšres et mĂȘme sur les rĂ©seaux sociaux oĂč on vous sens assez dĂ©tachĂ© de la vie communale, comment cela se fait il ?
Oui j'étais présent sur le terrain, au début afin de m'implanter , pour me faire connaitre , mais le temps a fait qu'au fur et à mesure mes fonctions professionnelles (mes fonctions opérationnelles au sein des pompiers) ont pris le dessus , donc du coup j'étais moins présent et je ne pouvais plus faire ce que je voulais.

Quand vous vous étiez séparé du groupe de gauche en décembre 2015, on avait déjà senti que c'était un prémisse à une candidature, y aviez vous sérieusement pensé à l'époque puis les mois qui ont suivi ? Et quelle est votre décision aujourd'hui à moins d'un an désormais... comptez vous vous présenter ?
Lorsque je me suis sĂ©parĂ© en 2015 du groupe, j'aurais peut ĂȘtre pu me porter candidat, c'est mĂȘme sur. Mais aujourd'hui c'est dĂ©cidĂ©, il est clair que je ne me porterais pas candidat car mes nouvelles fonctions d'officier de sapeur pompier ne me le permettent pas, car il est impossible de cumuler une activitĂ© de sapeurs pompiers avec celle de maire ou d'adjoint dans une commune de plus de 3500 habitants.

La décision a été prise quand ?
La décision a été prise il y a six mois, je suis parti faire l'école des sapeurs pompiers, six mois de formation et ça m'a pris énormément de temps, et c'est là que j'ai pris la décision de ne pas me présenter.

Aviez vous ces derniers mois commencé à préparer une équipe ou un projet ?
Oui j'avais déjà commencé à réfléchir sur la stratégie, j'avais commencé également à monter une équipe, on avait déjà bien démarré et aprÚs eux m'ont suivi dans le fait que l'on ne pourrait pas monter la liste.

Il y a 15 jours un 4e candidat s'est déclaré : Pascal Pester sous l'étiquette du Modem, mais qui compte aussi demander l'investiture LREM, le connaissiez vous, sachant qu'il était sur le meme terrain politique que vous ?
Non je ne le connais pas du tout, je ne sais pas qui c'est ! Je n'en n'avais jamais entendu parler donc je ne me prononcerai pas plus !

Comptez vous vous investir avec lui pour ces Ă©lections (ou un autre candidat), mĂȘme si vous n'ĂȘtes pas candidat, pour par exemple devenir futur conseiller municipal s'il est Ă©lu ? Ou alors, arrĂȘtez vous votre carriĂšre politique ?
Non ma carriĂšre politique ne s'arrĂȘte pas, car mĂȘme si je ne peux pas exercer les fonctions de maire ou d'adjoint, je peux exercer quand mĂȘme les fonctions de conseiller municipal ! Je discuterai donc avec tous les candidats, mais Ă  l'heure d'aujourd'hui rien n'est figĂ© encore , je vais prendre le temps de bien discuter avec chacun, et c'est vrai que je soutiendrai la personne qui sera le plus Ă  mĂȘme de porter un vĂ©ritable projet d'intĂ©rĂȘt communal et qui connait parfaitement la vie tretsoise et le besoin de ses habitants. Cette personne lĂ  je la soutiendrai.








Alors que les élus tretsois futurs candidats se déchirent, se provoquent, par voie écrite sur les réseaux sociaux depuis quelques mois réguliÚrement, voir par voie orale parfois dans les discours, nous ouvrons le grand feuilleton qui va nous passionner les 8 mois à venir celui des MUNICIPALES 2020.

A ce jour nous connaissions deux candidats dĂ©clarĂ©s officiellement pour les Municipales des 15 et 22 mars 2020 (la date a Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ©e cette semaine) : celle de Jean Claude Feraud qui a annoncĂ© en janvier 2018 se reprĂ©senter pour un 3e mandat et celle de Pascal Chauvin, cet hiver dans le Trets Mag, pour une 2e candidature, et qu'un 3e candidat reprĂ©sentera la gauche avec le groupe "Trets avenir 2020", vraisemblablement StĂ©phanie Fayolle Sanna chef de file de l'opposition de gauche. Dans le mĂȘme temps la candidature de Christophe Sanna parait de plus en plus incertaine dans la mesure, oĂč il est de plus en plus absent Ă  quelques mois de l'Ă©chĂ©ance (il n'a mĂȘme pas publiĂ© pour la 1ere fois de billet dans le dernier Trets Mag, ne rĂ©agit que peu Ă  l'actu tretsoise dans la presse ou internet, n'est plus beaucoup prĂ©sent sur le terrain ou en conseil) (ndlr : il est trĂšs pris par ses nouvelles fonctions professionnelles). C'est dans ce contexte, qu'un 4e candidat surprise s'est dĂ©clarĂ© ce vendredi 19 juillet 2019 en pleine vacances estivales.

Si on savait depuis dix jours qu'un candidat serait présenté par le Modem aux municipales de Trets, on ne savait encore pas qui et c'est un candidat encore totalement inconnu de la sphÚre politique tretsoise et médiatique qui décide de briguer la mairie au maire sortant : Pascal Speter. Il veut représenter le MODEM donc, mais aussi le mouvement présidentiel : LREM, et là tout dépendra donc de la candidature ou non de Christophe Sanna, puisque ce dernier s'est beaucoup investi dans le mouvement politique depuis sa naissance et qu'il est proche de la députée A. L. Petel.


PrĂ©sentation : "Je m’appelle Pascal Speter, j’ai 50 ans, je suis pĂšre de famille et je suis profondĂ©ment engagĂ© pour ma ville. Que ce soit socialement Ă  travers mon mĂ©tier d’éducateur dans une institution de la protection de l’enfance ou Ă  travers met responsabilitĂ© associative. J’aime notre ville, et je ne peux pas me rĂ©soudre Ă  la voir devenir ce vers quoi elle se dirige aujourd’hui Ă  savoir une « ville-dortoir ». La ville de Trets mĂ©rite beaucoup mieux !!!
C’est pourquoi j’ai dĂ©cidĂ© de prĂ©senter ma candidature Ă  l’investiture du mouvement dĂ©mocrate et je demande le soutien de la rĂ©publique en marche pour les prochaines Ă©lections municipales des 15 et 22 Mars prochain.
Je souhaite Ă©crire, avec chacun(e)s d’entre vous, une nouvelle page de l’histoire de notre ville. Je serais un maire engagĂ©, investi Ă  vos cĂŽtĂ©s, Ă  l’écoute de tous, et je m’engage Ă  ne pas cumuler les mandats, ĂȘtre Ă  temps plein pour Trets.

Nous devons et nous pouvons faire mieux que la majoritĂ© en place, en nous mobilisant rĂ©ellement dans l’intĂ©rĂȘt de notre ville et de ses habitants.
J’ai la conviction que la complĂ©mentaritĂ© de nos compĂ©tences, est une force et que nous devons mieux l’exploiter pour valoriser l’identitĂ© de notre commune. De nombreux dĂ©fis devront ĂȘtre relevĂ©s durant les annĂ©es Ă  venir : croissance Ă©conomique, solidaritĂ©s, soutien Ă  la petite enfance et aux familles, Ă©quitĂ© et coopĂ©ration entre les diffĂ©rents quartiers de la ville, prioritĂ© Ă  la jeunesse et Ă  l’éducation, prise en compte de l’enjeu de la transition Ă©cologique et Ă©nergĂ©tique, faire de Trets une EcoVille et une ville verte, voilĂ  les bases de notre projet.

J’ai besoin de vous tous afin de construire ensemble le « Trets de demain » et redonner Ă  notre ville les couleurs qu’elle mĂ©rite ! Comme Françoise Giroud a Ă©crit : « La politique, c’est cela : avoir une vision et agir pour qu’elle se rĂ©alise ». Plus que jamais, j’appelle au rassemblement de tous ceux qui attendent une vĂ©ritable alternance pour Trets, loin des promesses et l’incompĂ©tence flagrante de l’actuelle majoritĂ© municipale.
http://www.pascalspeter.fr
contact@pascalspeter.fr
TĂ©l: 07 69 66 00 24



COMMUNIQUE DU MODEM TRETS
"Notre ville et nos zones d’activitĂ©s sont, depuis bien trop longtemps, plongĂ©es dans un profond sommeil qui paralysent, Ă  toutes les Ă©chelles, la vie sociale et Ă©conomique locale. Il est donc de facto urgent de mener une rĂ©flexion commune avec les forces vives de Trets (Élus, Associations, Commerçants, Entreprises, Habitants...) afin de la rĂ©animer et lui donner vĂ©ritablement un second souffle.

Depuis plus de onze ans, Trets souffre d’une longue sĂ©quence de politiques publiques inadaptĂ©es face aux problĂ©matiques de la commune : commerces fermĂ©s, problĂšmes de stationnement et manque de financement des activitĂ©s culturelles, sportives et commerciales, 
 En somme, Trets tend de plus en plus Ă  devenir une Ville-dortoir. Or, La Belle doit ĂȘtre rĂ©veillĂ©e si elle ne veut pas dĂ©pĂ©rir.

C’est pour cela que le Mouvement DĂ©mocrate (MoDem) sera prĂ©sent aux prochaines Ă©chĂ©ances municipales Ă  Trets.
Parce que nous ne nous céderons pas à la fatalité :
- Nous défendrons nos valeurs humanistes, démocrates, écologistes, républicaines et progressistes,
- Nous conduirons des actions concrĂštes au service des habitants,
- Nous ferons de Trets une ville d’avenir, nous lui Ă©viterons une mort maintes fois annoncĂ©e.
Trets doit mettre en place une nouvelle gestion rigoureuse pour garantir des services publics de qualitĂ©, auxquels ont naturellement droit tous les Tretsoises et Tretsois. Pour cela, le MoDem s’appuiera sur des femmes et des hommes intĂšgres, honnĂȘtes, pleinement consacrĂ©s Ă  notre ville avec le souci de l’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Ces Ă©lus municipaux auront une vocation, une volontĂ© dĂ©terminĂ©e Ă  Ă©couter, Ă  servir notre ville, sans se servir eux-mĂȘmes. Le MODEM imposera, ainsi, Ă  ses candidats et Ă©lus de renoncer aux avantages matĂ©riels disproportionnĂ©s, de s’engager pour Trets.

Nos priorités sont claires :
- L’environnement : Nous ferons de Trets une EcoVille et une ville verte pour entamer dĂ©finitivement la transition Ă©cologique indispensable Ă  la survie de la biodiversitĂ© et des Ă©cosystĂšmes locaux.
- Le logement : Trets est en retard et hors la loi en matiĂšre de logements sociaux, avec Ă  peine plus de 8% lĂ  oĂč la loi SRU exige 20%. Il nous, en consĂ©quence, faut construire massivement des logements Ă  taille humaine et Ă©cologique.
- La sĂ©curitĂ© : Elle ne peut exister qu’à travers la lutte contre le non-respect des zone 30, des stationnements sauvages, tapages nocturnes et autres incivilitĂ©s qui polluent la vie des habitants au quotidien. Nous serons fermes et dĂ©terminĂ©s sur cette nĂ©cessitĂ©.
- MarchĂ©s publics : Au nom de l’écologie et du travail de nos artisans, la prĂ©fĂ©rence locale dans les commandes publiques sera instaurĂ©e.
- L’économie : L’avenir de Trets est conditionnĂ© par la relance Ă©conomique pour laquelle un plan d’envergure doit ĂȘtre mis en oeuvre sans tarder, et ce au service des commerces, des artisans et des entreprises. La dynamisation des ZA et du centre-ville sous forme d'une dĂ©marche participative avec la population, les entreprises et commerçants sera un de nos multiples leviers d’action.

- CitoyennetĂ© : Pour sauvegarder notre dĂ©mocratie, nous mettrons en place dans chaque quartier des conseils citoyens dont les membres seront Ă©lus par les habitants et les associations. De mĂȘme, nous crĂ©erons, en partenariat avec le collĂšge Haut de l’Arc, un conseil communale de la jeunesse afin de faire enfin rĂ©sonner la voix des jeunes dans les dĂ©cisions publiques de la Ville. Notre projet pour Trets est sincĂšre et se veut au plus proche des rĂ©alitĂ©s du terrain. Nous consoliderons la croissance Ă©conomique de la commune, dĂ©velopperons les solidaritĂ©s, tisserons davantage le lien social et apporterons soutien et accompagnement Ă  la petite enfance et aux familles. Par ailleurs, nous garantirons l’équitĂ© et la coopĂ©ration entre les diffĂ©rents quartiers de la ville, la prioritĂ© Ă  la jeunesse et Ă  l’éducation et la prise en compte de l’enjeu Ă©cologique et Ă©nergĂ©tique dans chacune des politiques menĂ©es. Le MODEM entend, avec ses partenaires, ĂȘtre
le garant de ce nouvel élan pour Trets, respectueux de tous et de toutes les sensibilités.
DĂ©but septembre, nous lancerons une grande concertation citoyenne en vue de la rĂ©daction du programme pour les prochaines Ă©lections municipales. Notre ambition est de donner la parole Ă  nos concitoyens avec un programme qui part d’eux et de rassembler toutes celles et ceux qui souhaitent participer Ă  l’avenir de Trets.
Dùs aujourd’hui, construisons demain !

Nous devons et nous pouvons faire mieux que la majoritĂ© en place, en nous mobilisant rĂ©ellement dans l’intĂ©rĂȘt de notre ville et de ses habitants.
J’ai la conviction que la complĂ©mentaritĂ© de nos compĂ©tences, est une force et que nous devons mieux l’exploiter pour valoriser l’identitĂ© de notre commune. De nombreux dĂ©fis devront ĂȘtre relevĂ©s durant les annĂ©es Ă  venir : croissance Ă©conomique, solidaritĂ©s, soutien Ă  la petite enfance et aux familles, Ă©quitĂ© et coopĂ©ration entre les diffĂ©rents quartiers de la ville, prioritĂ© Ă  la jeunesse et Ă  l’éducation, prise en compte de l’enjeu de la transition Ă©cologique et Ă©nergĂ©tique, faire de Trets une EcoVille et une ville verte, voilĂ  les bases de notre projet.
J’ai besoin de vous tous afin de construire ensemble le « Trets de demain » et redonner Ă  notre ville les couleurs qu’elle mĂ©rite ! Comme Françoise Giroud a Ă©crit : « La politique, c’est cela : avoir une vision et agir pour qu’elle se rĂ©alise ». Plus que jamais, j’appelle au rassemblement de tous ceux qui attendent une vĂ©ritable alternance pour Trets, loin des promesses et l’incompĂ©tence flagrante de l’actuelle majoritĂ© municipale."


Le MoDem Trets
Nous contacter :
tel : 07.69.66.00.24
E-mail : modemtrets@yahoo.com
Facebook : MoDem Trets
Twitter : @ModemTrets



La suite au prochain épisode de ce grand feuilleton qui s'annonce agité cette année, vu comme c'est parti et le climat ambiant depuis quelques mois
.









Ce lundi 25 février à 18h, salle des colombes, la municipalité a organisé un débat dans le cadre du Grand débat national mis en place par le gouvernement. Celui ci a connu une trÚs belle affluence avec 150 personnes environ, chose rare à une réunion municipale et encore plus de politique nationale. Celle ci s'est effectuée dans une liberté totale de paroles d'aprÚs les participants autour des 4 thÚmes nationaux : transition écologique, fiscalité, la démocratie et citoyenneté, l'organisation de l'état et les services publics.
A noter que suite à l'article de la mairie, la députée Anne Laurence PETEL a fait savoir sur son facebook et dans la Provence ce vendredi : "je n'étais ni prévenue ni conviée. Je n'avais pas connaissance de cette réunion, mon absence est donc involontaire"

Un débat qui a été victime d'une fakenews lancée avec grande insistance dimanche et lundi par certains Gilets jaunes de Pertuis qui ont annoncé à de nombreuses reprises sur leur groupe facebook qu'Emmanuel Macron participerait à cette réunion, rumeur relayée ensuite sur des dizaines de groupes facebook de gilets jaunes de toute la région PACA et de trÚs nombreuses fois partagées


Voici l'article paru sur ce débat dans LA PROVENCE ce jeudi 28 février 2019











Ce mercredi 27 fĂ©vrier 2019 se dĂ©roulait comme chaque semaine en matinĂ©e le grand marchĂ© hebdomadaire, en cette journĂ©e trĂšs printaniĂšre oĂč la commune a battu un record historique de chaleur Ă  23.7°C. Mais une animation inhabituelle a eu lieu en son sein, place de la gare. A trois mois des Ă©lections EuropĂ©ennes qui auront lieu le Dimanche 26 mai 2019, la campagne Ă©lectorale a dĂ©jĂ  dĂ©marrĂ©. La France Insoumise Ă©tait en effet venu avec une dĂ©lĂ©gation et leur fameux holovan qui fait parler dans les mĂ©dias depuis quelques jours.

Pour sa campagne, le parti a en effet mis en place quatre camions, baptisés "holovans" qui doivent sillonner 471 petites villes de France pour diffuser les hologrammes de ses candidats, une technique de campagne qu'avait mis en place le leader du parti Jean-Luc Mélenchon aux Présidentielles 2017. Pour rappel, un hologramme représente une image en trois dimensions apparaissant comme « suspendue en l'air » , comme si la personne était véritablement présente. Le parcours Sud reliera Cannes à Marseille, puis Montpellier à Toulouse et chose surprenante, notre commune était sur celui ci.
Si ce camion a été refusé la veille, à Rousset par le maire étiqueté à gauche (devenu LREM) la demande elle avait été acceptée par notre maire de droite JC Feraud (LR).

Ce mercredi donc, de 9h à 13h, une fois installé devant le kiosque , le holovan a ouvert ses portes pour dévoiler l'hologramme des candidats LFI et de Mélenchon lors de petites réunions publiques en plein air, en présence de plusieurs tretsois engageant des discussions politiques avec deux candidats (en chair et en os) Marina Mesure et Bernard Borgialli. Les images d'hologramme diffusées dans ces camions à l'arriÚre, étaient cependant pré-enregistrées et non en direct comme ce fut le cas en 2017. C'était la seule date dans le canton. Les autres partis feront ils quelque chose à Trets, d'ici l'élection ? on ne le sait pas encore.

Photos NL et facebook MarineMesure







À partir du 15 janvier et jusqu'au 15 mars prochain, les Français sont appelĂ©s Ă  venir discuter lors de dĂ©bat organisĂ© dans leur mairie, telle est la demande du gouvernement dans le cadre du Grand DĂ©bat National, mis en place suite Ă  la crise politique qui agite le pays depuis le 17 novembre 2018 avec le mouvement des Gilets Jaunes. Quatre thĂšmes principaux sont censĂ©s orienter ce dĂ©bat : les impĂŽts, l'organisation de l'Etat, l'Ă©cologie et la dĂ©mocratie.

Depuis mardi 9 janvier (cloturé à la demande du gouvernement le 20 février dernier), un cahier de doléances a ainsi été mis en place en mairie à la disposition des habitants, à la demande du gouvernement (certains maires l'avaient mis de leur propre initiative en décembre), mais dans le cadre de ce débat, le maire Jean Claude Feraud a annoncé vouloir lui aussi organisé un vrai débat politique à Trets. Celui ci se tiendra normalement LUNDI 25 FEVRIER 2018 à 18h salle des colombes. On ne sait pas encore quelle forme il prendra, comment il sera organisé et si les gilets jaunes tretsois seront présents.

L'annonce a Ă©tĂ© faites dans son discours des vƓux, oĂč il a longuement critiquĂ© le prĂ©sident de la RĂ©publique Emmanuel Macron "L'annĂ©e qui se termine se termine mal marquĂ©e par les manifestations rĂ©centes marquant l'insatisfaction et ras le bol des français et malheureusement 2019 semble dĂ©buter dans les mĂȘmes conditions, je pense aux revendications des gilets jaunes et je pense aux nombreux français qui souffrent en silence, la classe moyenne nous, vous , nous tous... Cependant je condamne fermement toutes les violences mais il faut reconnaitre que c'est une colĂšre qui vient de loin, souffrance trop longtemps contenue, trop lointain occultĂ©e, je pense aussi Ă  nos ainĂ©s....

Notre prĂ©sident ne devrait pas oublier les français, la France ne se dirige pas comme une start up il devrait respecter le peuple, il faudrait qu'Emmanuel Macron se rende compte que la France est plus grande que lui [...] A un moment l'arrogance c'est souvent la consĂ©quence de l'incompĂ©tence car Ă  ce jour la France est administrĂ©e par de trĂšs hauts fonctionnaires, [...] elle est administrĂ©e et pas gouvernĂ©e.... Il s'est aussi aperçu qu'un dĂ©bat national Ă©tait nĂ©cessaire sur beaucoup de sujets , il devrait travailler main dans la main avec nous les maires les 36 000 communes de France qui connaissent mieux les administrĂ©s que ces Ă©narques.... [..] je fais le choix moi de choisir le dialogue au chaos , je n'ai pas attendu que l'on mette en Ă©vidence ce dĂ©bat national pour connaitre les difficultĂ©s des familles tretsoises je les vois au quotidien , ce dĂ©bat on le fera entre nous ici mĂȘme dans cette salle, le 25 fĂ©vrier prochain 18h lors d'une rĂ©union publique.
" a t'il ainsi dit vendredi.

La grande réunion aura lieu ce lundi soir 25 février à 18h, salle des colombes, la municipalité a distribué un tract mercredi dernier présentant celui ci et les 4 thÚmes qui seront abordés, ceux nationaux : transition écologique, fiscalité, la démocratie et citoyenneté, l'organisation de l'état et les services publics.







Les Gilets Jaunes poursuivent leurs actions comm en ce début d'année 2019.

AprĂšs avoir revĂȘtus il y a quinze jours la statue d'entrĂ©e de ville de leur emblĂšme, puis quelques kilomĂštres plus loin dans la zone de Rousset avoir transformĂ© un rond point en cimetiĂšre, puis transformĂ© Ă  Trets le rond point des français libres en dĂ©bat national le jeudi 7 fĂ©vrier 2019 avec des pancartes ils s'en sont cette fois pris au rond point du cd6 route de Gardanne, situĂ© entre Fuveau et ChĂąteauneuf le rouge.

2 Ă©pouvantails gilets jaunes ont en effet fait leur apparition la semaine derniĂšre sur celui ci, avec gilets et ballons. Pourquoi 2 cette fois ? MystĂšre




Photos DivineComedie







Discrets en 2018 Ă  Trets, les Gilets Jaunes sont passĂ©s Ă  l'opĂ©ration visibilitĂ© Ă  Trets en ce dĂ©but d'annĂ©e 2019, alors qu'au niveau national ils sont plus discrets et moins nombreux. AprĂšs avoir revĂȘtus mardi dernier la statue d'entrĂ©e de ville de leur emblĂšme, puis quelques kilomĂštres plus loin dans la zone de Rousset avoir transformĂ© un rond point en cimetiĂšre, ils sont repartis Ă  l'action toujours pacifique dans notre commune ce jeudi 7 fĂ©vrier 2019.

Et on peut dire qu'ils connaissent bien les noms des lieux qu'ils investissent
. En effet aprĂšs avoir dĂ©guisĂ© "la LibertĂ© enchainĂ©e", ils ont cette fois arborĂ© le "rond point des Français LIBRES" de nombreuses pancartes et ballons jaunes Ă  messages. Ils ont en effet transformĂ© ce rond point en prenant de l'avance sur le Grand dĂ©bat que compte organiser le maire dans 15 jours, en y disposant dessus 4 pancartes avec des revendications nationales sur la taxe d'habitation, les loyers, les services publics, le SMIC, la CSG, l'Ă©cologie... etc mais aussi avec des revendications locales.

On a ainsi pu lire "Faire revenir la sécurité sociale à Trets, "réveiller la gare de Trets", "La Poste soucis courrier, problÚmes", "avec notre maire défendre l'école, la culture, les associations, aider les habitants". De nombreux ballons jaunes avec d'autres revendications écrites dessus étaient aussi accrochés aux oliviers du rond point mais aussi sur la statue La liberté enchainée, qu'ils ont aussi affublé d'un objet ressemblant à une sorte de poche à urine, vu son emplacement
 Des pancartes cependant illisibles en passant en voitures.

Le dĂ©bat que compte organiser le maire (normalement, puisque la mairie n'a toujours rien communiquĂ© dessus), le 25 fĂ©vrier Ă  18h salle des colombes promet d'ĂȘtre riche donc
.






/ 3 Commentaires






Ce jeudi 31 janvier 2019 une nouvelle action pacifiste des gilets jaunes a eu lieu dans la vallĂ©e. AprĂšs avoir revĂȘtu mardi Ă  Trets la statue d'entrĂ©e de ville par leur gilet, ils ont cette fois, comme cela se fait Ă  de nombreux endroits en France depuis quelques semaines, transformĂ© le rond point d'entrĂ©e de la zone de Rousset, en cimetiĂšre improvisĂ©.
En effet 11 croix jaunes, agrĂ©mentĂ©es de quelques ballons de la mĂȘme couleur avaient Ă©tĂ© plantĂ©es au milieu de ce rond point Ă  forte circulation, devant l'hotel Best Western. Un hommage aux 11 personnes disparues depuis le dĂ©but du mouvement des Gilets jaunes le 17 novembre dernier.
Le lieu étant public, celles ci ont été retirées en début d'aprÚs midi par les agents du département à qui ce rond point appartient.
Rousset a pour rappel, depuis le début du mouvement subit de nombreuses manifestations avec des blocages du CD6 ou d'entreprises le temps de quelques heures. Dans l'aprÚs midi, ce jeudi, d'autres Gilets jaunes occupaient pacifiquement celui du rond point du péage du Canet de Meyreuil pour montrer qu'ils étaient toujours bien présents.


Photo Divinecomedie








=> Liste de toutes les actualités
Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture MédiathÚque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai VĂ©lo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




SOMMAIRE

L'agenda de la commune Toutes les autres brèves à lire...