Sur Facebook

Rechercher sur le site

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois

L'agenda tretsois

›› Suite de l'agenda tretsois












  • Le Journal tretsois
  • Reportage


Toutes les petites informations, de la vie du Sport à Trets avec les résultats, les affiches, les évènements, pour être encore plus informé sur ce qu'il se passe à Trets et de manière plus rapide... Si vous avez des infos, des résultats, photos à communiquer, si vous êtes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler à Trets, envoyez dès maintenant un mail ou poster un message sur le forum, l'info sera rapidement mise en ligne ici... Merci à vous ! RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE 

Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




=> Liste de toutes les actualités



Une nouveauté festive très sympathique s'est invitée dans le programme des vacances d'hiver habituellement toujours vides en animations à Trets, en dehors parfois de spectacles jeunesse. L'association TRETS EVENEMENTIEL (à qui l'on doit le salon de la gastronomie ou le marché de Noël) en collaboration avec la mairie et les centres de loisirs IFAC avait décidé de célébrer MARDI GRAS, en ce mardi 25 février 2020. En cette journée de mardi gras; jour de carnaval en général dans plusieurs pays mais aussi des crêpes et autres sucreries appétissantes, les organisateurs avaient organisé un après midi festif pour les enfants âgés de 3 à 14ans au gymnase de la gardi avec une grande boum party.

Une manifestation fort divertissante qui a ravi les petits et leurs parents venus par centaines, mais aussi plus d'une centaine de jeunes des centres de loisirs de l'IFAC des environs, venus à bord de trois cars. Dès 14h un DJ a ainsi animé l'enceinte sportive avec des musiques qu'aiment les enfants et pour les divertir encore plus, de la neige en mousse était projetée ainsi que des bulles et des ballons, mais aussi de la fumée comme en boite de nuit et ce pendant un peu plus d'une heure. Les enfants dont beaucoup sont venus déguisés, couraient alors dans tous les sens mais aussi dansaient pour certains. Ils pouvaient en outre obtenir un ballon sculpté grâce à la présence d'un atelier de sculpture sur ballon ou se faire maquiller sur place, tandis que chacun a reçu un bracelet fluorescent à l'entrée. Un après midi à l'entrée gratuite, qui a démarré par un flash mob des jeunes du centre de loisirs avec leurs animateurs.

Peu avant 15h30, un grand gouter était enfin servi aux enfants avec crêpes, gâteaux, boissons. Le seul petit regret dans cet événement fut sa courte durée puisqu'en gros à 15h30 il était déjà terminé quasiment, alors qu'il devait s'achever à 17h d'après l'affiche, ceux qui sont arrivés vers 16h n'ont donc pas pu en profiter.




















Participation photos : I LO. , L Mateo / 4 Commentaires







C'est un article publié dans le quotidien LA PROVENCE du 22 Novembre 2017 qui scandalise ! En effet un projet de parc éoliens de 22 éoliennes de 125 mètres de haut est en cours dans le paysage magique de Sainte Victoire à l'Est de celui ci pas très loin de Pourrières, du coté d'Artigues, Ollières dans le Var. Un secteur qui a été ravagé cet été par d'immenses incendies et le lieu choisi est donc le lieu où vous voyez toutes ces flammes cet été une nuit....

Et si une commune serait particulièrement impactée visuellement par ces horribles machines extrèmement hautes, c'est bien la notre TRETS qui a un panorama splendide sur toute la vallée et donc sur ce coin ci . On verrait donc de jour ces mats, alors que le paysage a déjà été abimé ces dernières années par un parc photo-voltaique dans le coin, bien visible de Trets, mais aussi de nuit puisque l'on verrait 22 lumières clignotantes en permanence !

Dès la parution de cet article Maryse Joissains présidente du Pays d'Aix a annoncé sa colère et qu'elle ferait voter une motion au conseil du territoire le 29 novembre, mais aussi en conseil municipal d'Aix le 13 décembre.

Voici les paysages vus de Trets et où on retrouverait ces machines ....



DOSSIER DE LA PROVENCE PARU LE 22 NOVEMBRE 2017
Un projet de 22 éoliennes sur les communes d'Artigues et Ollières, dans le Var, ressurgit après dix ans de procédures devant les tribunaux

C'est un projet vieux de dix ans, dont on n'entend guère parler dans les Bouches-du-Rhône. Et pourtant, de l'autre côté de la frontière départementale, à 11 kilomètres à peine du Pic des Mouches, plus haut sommet de la montagne Sainte-Victoire, un parc éolien pourrait voir le jour. Le projet porté par la société Provencialis, filiale d'Éco Delta, prévoit d'implanter 22 éoliennes de 125 mètres de haut, pales comprises, sur les communes d'Artigues (au Colle Pelade) et d'Ollières (sur les crêtes Carraire Est et Carraire Ouest). Dès 2008, un vent de contestation avait poussé des associations à attaquer le permis de construire, jusque devant le Conseil d'État. Mais en 2015, la plus haute juridiction administrative a tranché en déboutant les opposants, considérant notamment que le projet n'avait pas d'impact significatif sur la perception du massif Sainte-Victoire.

Aujourd'hui, deux ans plus tard, la société Provencialis vient de réactiver le dossier en déposant auprès de la préfecture du Var, une demande d'autorisation de défrichement de 25 hectares, la précédente étant depuis devenue caduque. Un coup dur pour les opposants. "Le projet revient comme il est arrivé : en souterrain", déplore Charles Rouy, viticulteur, propriétaire du château d'Ollières et président de l'association de Défense du cadre de vie Sainte-Victoire (Decavi), qui poursuit le combat de son père décédé depuis, épaulé par son épouse Camille. "Ce projet va défigurer un site extraordinaire, un désert au coeur de la Provence, aride, pelé mais magique ! Et tout ça pour de purs intérêts financiers. Il n'y a aucun intérêt écologique, seulement un intérêt économique", affirme Charles Rouy qui insiste : "Il y aura un réel impact paysager et environnemental. C'est un site avec des écosystèmes extraordinaires. Et puis ces éoliennes seront dans le champ visuel de l'abbaye de Saint-Maximin et de la Sainte-Victoire."


Avis réservé de la Dreal
Des arguments que développe également Gilles Cheylan, ex-directeur du Museum d'histoire naturelle d'Aix et aujourd'hui président du Conseil scientifique régional du patrimoine naturel, qui a adressé à titre personnel un avis au commissaire-enquêteur, avant la fin de l'enquête publique, le 20 octobre. "Bien que les communes d'Artigues et d'Ollières soient situées hors du périmètre du Grand Site Sainte-Victoire, l'impact paysager et écologique sera non négligeable pour le massif", dit-il. Impact visuel "considérable", au regard de la hauteur des éoliennes, impact environnemental "majeur" car le projet, écrit le scientifique, "porte atteinte à un habitat naturel fortement menacé en Provence, qui abrite de nombreuses espèces rares, voire endémiques". Selon Gilles Cheylan, le dossier de la société Provencialis présente plusieurs points faibles : "On est en mesure de se demander si les impacts ont bien été évalués, explique-t-il. Si ces impacts sont faibles, les mesures compensatoires sont alors trop réduites. Enfin, le pétitionnaire doit avoir l'autorisation de détruire des espèces protégées. Ces demandes dérogatoires doivent être introduites auprès du préfet, or cela n'a pas été fait, sauf pour le criquet hérisson."

De son côté, la Dreal, l'Autorité environnementale saisie dans le cadre de la procédure de demande de défrichement, a émis un avis, consultatif, réservé sur l'étude d'impact fournie par la société Provencialis. Elle pointe de nombreuses "imprécisions", "omissions" et "incohérences""Les insuffisances qui subsistent sur certains sujets ne permettent pas de rendre pleinement compte des impacts du projetNous avons pris en compte l'avis de la Dreal, Nous réalisons des études complémentaires que nous remettrons aux services de l'État.

La société Provencialis, filiale d’Eco Delta, entreprise spécialisée dans le développement de projets éoliens, est toujours dans l’attente de l’autorisation de défrichement en vue de la construction de son parc de 22 éoliennes sur Artigues et Ollières. Pour répondre aux remarques de la Dreal, qui a émis un avis réservé, "nous réalisons des études complémentaires que nous allons remettre aux services de l’Etat", affirme Andréa Jouven. "Notre volonté, poursuit la présidente d’Eco Delta, est d’avoir un projet le plus transparent et exemplaire possible." Réfutant agir "en catimini", Andréa Jouven insiste : "Toutes les décisions administratives ont été publiques. Tout a été fait dans les règles de l’art, tout a été publié comme il se doit."
La société met par ailleurs en avant le soutien qu’elle reçoit de plusieurs associations environnementales : CEN Paca, LPO Paca et GCP. Des structures qui devraient intégrer le comité de pilotage que Provencialis a décidé de créer "une fois que nous aurons toutes les autorisations nécessaires", pour assurer le suivi du projet et diriger la mise en œuvre des mesures de traitement et de compensation de l’impact environnemental.

Quant au lieu d’implantation choisi pour le projet, Provencialis vante les atouts du site : une grande étendue, loin des habitations, proche d’une ligne haute tension sous-utilisée à ce jour, proche d’une ligne RTE. "Ce projet de parc éolien est important pour la région, déficitaire en énergie, appuie Andréa Jouven. C’est un projet d’avenir pour les générations futures."

S.Durand LA PROVENCE 22/11/2017








FEVRIER 2019 AU 13h TF1
Un an et demi a passé et le projet scandalise toujours autant, de nombreuses pétitions circulent sur internet tandis qu'un sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13h de TF1 le 08 février 2019 présenté par Jean-Pierre Pernaut.

Un parc éolien va voir le jour près de la montagne Sainte-Victoire. Mais ce projet ne ravit pas forcément les riverains.
Les projets éoliens se multiplient en région, particulièrement dans les zones naturelles. En Provence, un parc de 22 éoliennes est envisagé au pied de la montagne Sainte-Victoire, un site pourtant classé au patrimoine mondial de l'Unesco. Un chantier dont les riverains et les défenseurs de l'environnement n'en veulent pas. Non seulement de nombreuses espèces protégées vont être détruites mais le décor du site en question le sera également.





VAR MATIN 12 DECEMBRE 2019 : Les travaux ont démarré !







FEVRIER 2020 AU 13h TF1 du Lundi 24 février 2020
Le projet de construction de 22 éoliennes au pied de la Sainte-Victoire, la montagne la plus célèbre de la Provence, est très controversé. De nombreux habitants sont contre ces travaux qui vont ruiner le paysage emblématique de la région. Certaines associations craignent également un impact catastrophique sur la faune et la flore. Les habitants des villages voisins, eux, sont partagés avec ceux qui soulignent l'intérêt d'une nouvelle source d'énergie dans une région déficitaire en électricité. Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13H du 24/02/2020 présenté par Jean-Pierre Pernaut sur TF1.
/ 8 Commentaires







11e édition déjà de la manifestation annuelle "Ensemble l'art contemporain" et la formule ne change pas par rapport aux dernières saisons. Si la classe au château n'existe plus dans sa formule de départ, les écoles continueront elles à venir au château s'immerger dans le monde de l'art.
Ce samedi 1er février 2020 c'était donc le vernissage de l'exposition 2020 de cette manifestation culturelle où le public a pu admirer les œuvres des artistes invitées cette année pour 15 jours : Caroline Pons artiste peintre spécialiste dans la technique aborigène d'Australie, le perlisme, et Martine Roderond artiste peintre et art thérapeute . Environ 70 de leurs peintures sont ainsi exposées dans les deux salles du château où le visiteur est plongé dans l'élément naturel en observant un monde créatif grâce à la transformation de matériaux de récupération. Ces matériaux et objets qui devaient être un déchet, deviennent une œuvre d'art. Des œuvres très colorées et variées tant par les techniques que les thèmes abordés.
Une cinquantaine de personnes sont venues assister à ce vernissage ce samedi soir dont les trois candidats aux municipales avec chacun beaucoup de leurs colistiers.

Véronique Leroux, adjointe à la culture dans son allocution expliquera avoir découvert ces deux artistes avec l'équipe du service culturel en mai dernier lors du SM'ART Salon Méditerranéen d'art contemporain d'Aix. Elle présentera alors chacune des deux artistes et expliquera que toutes les deux vont ensuite travailler dès le mardi 4 février avec les élèves tretsois en animant des ateliers sur le thème de la mer. Les écoliers des écoles maternelles, élémentaires, du collège et du centre aéré de Trets participant aux ateliers artistiques seront ainsi sensibilisés au recyclage et au respect de la nature. Ces derniers, scolaires ou tout public, seront en immersion totale dans l'univers de l'art et de la nature grâce aux techniques utilisées. Leur travail sera à découvrir le 15 février à 18h30 lors du finissage.

Caroline Pons peintre depuis 2008 (elle s'inspire principalement de la culture des aborigènes d’Australie) et Martine Roderond présenteront enfin au public leur travail et remercieront la ville de leur avoir permis d'exposer leurs oeuvres et d'animer ces ateliers, précisant que leurs tableaux étaient aussi à vendre.


DIAPORAMA PHOTOS (17)
Ensemble lart contemporain 2020





Le château prend la mer grâce aux enfants tretsois….

Ce samedi 15 février 2020 se tenait le finissage d'ensemble l'art contemporain ou plutot des ateliers scolaires, car l'expo durera jusqu'à la mi mars en réalité. Pendant 15 jours à raison de quatre ateliers par jour, pendant 3 jours de travail par semaine, les deux artistes Caroline Pons et Martine Roderond ont ainsi fait travailler pas moins d'une vingtaine de classes des écoles maternelles & élémentaires, du collège et du centre de loisirs de Trets.

Cela représentait pas moins de 650 enfants tretsois qui ont conçu de nombreuses oeuvres en rapport avec la mer, thème de cette expo, avec des poissons, d'autres sur des supports verticaux ou qui ressemblent à des méduses colorées suspendues au plafond du chateau. Bois, fil de fer, copeaux, papier bulle, ont été les supports utilisés pour les concevoir... Martine Roberond a ainsi amené les enfants vers l'art abstrait et Caroline Pons dans le perlisme. Le tout donne un très joli résultat coloré avec toutes ces oeuvres communes mises en scènes dans les deux salles du chateau.

Le public a pu les découvrir ce samedi donc à 18h30, mais mauvaise surprise il n'est pas venu très nombreux cette année, avec à peine 70 personnes environ dont beaucoup de candidats et colistiers aux municipales (près d'une vingtaine de personnes). Seuls une vingtaine d'enfants sur les 650 étaient présents. Les deux artistes les remercieront alors pour leur travail, implication, comportement eux qui ont été très attentifs et sérieux pendant les ateliers, ont elles expliqué dans leurs discours.



DIAPORAMA DES OEUVRES DES ENFANTS (35)
FINISSAGE Ensemble l'art contemporain 15fev2020








Après plusieurs mois d'attente le grand LOTO des Sapeurs pompiers du centre de secours de Trets s'est déroulé à Trets ce dimanche 9 février 2020. Prévu au départ dimanche 8 décembre il avait été reporté suite au drame survenu le 1er décembre avec le crash d'un hélicoptère et le décès de trois hommes dont un pompier.

Rendez vous était donc pris ce dimanche au gymnase du collège, pour la 7e édition de cette manifestation caritative très conviviale et divertissante qui a rencontré un beau succès cette année encore avec 440 participants soit plus que l'an passé (400). C'est la première fois qu'il se déroulait un dimanche puisqu'habituellement c'est le samedi après midi ou soir qu'il avait lieu "on trouvait qu'il s'essouflait depuis quelques éditions, on a donc voulu changer de jour, on a aussi du s'adapter par rapport aux créneaux disponibles au gymnase" confient les organisateurs. Un changement qui a ainsi permis à ceux qui travaillent le samedi de venir se divertir eux aussi.

De très nombreux lots étaient à gagner, pas moins de 160 offerts par les commerçants de Trets ou des environs dont certains de Plan de Campagne et d'autres achetés par l'Amicale. Ecran plat, lave-linge, sèche linge, frigo week-end à Risoul... étaient ainsi à remporter à travers 24 quines et 6 cartons pleins. Pas moins d'une vingtaine de pompiers professionnels ou volontaires, les anciens , mais aussi 14 jeunes de l'école des sapeurs pompiers ont participé à son organisation toute la journée et en amont mais aussi à tenir les buvettes.
Humour et chansons étaient aussi au menu de l'après midi, animé par Jean Laurent Wagner qui a fait le show comme tous les ans, tout du long en tirant les numéros.





L'argent récolté va aux bonnes œuvres de l'Amicale du centre tretsois, afin d'améliorer leur quotidien permettant de financer leur arbre de Noël des enfants, d'organiser la soirée de la Sainte Barbe (Patronne des Pompiers), de participer aux actions tel que: œuvres sociales, décès, mariage, naissances etc., de participer à l'amélioration du cadre de vie des Pompiers dans la caserne, participer à des interventions telles que la logistique feux de foret (repas des Pompiers), Participer aux diverses manifestations et représentations sportives telles que les tournois de football compétitions Sapeurs-Pompiers. ou encore de participer aux loisirs de l'amicale.


















Si vous êtes passés la semaine dernière, du 11 au 14 février 2019 du coté de Châteauneuf le Rouge vous avez dû voir une petite agitation, aux alentours du cimetière du village situé au pied du plateau du Cengle et de la Sainte Victoire.
Un meurtre a en effet été commis, dans la petite colline près de celui ci, celui de Jérôme Paissac. Le capitaine Alex Lançon et ses hommes ont depuis commencé l'enquête…

Rassurez vous, tout cela n'est que de la fiction, puisque c'est en effet le pitch du scénario de "L’archer noir" un polar pour France 3 , dont le premier nom devait être "Meurtre au pays des Maures". L'histoire de cette fiction de 90 minutes, réalisée par Christian Guérinel, sera diffusée dans quelques mois sur la chaine du service public. Elle a été co-écrite par Richard Roulet & Lionel Pasquier.

On retrouve dans le casting, Laurent Ournac le héros de Camping Paradis sur TF1, dont il avait d'ailleurs tourné un épisode de cette série dans la Ste Victoire il y a quelques années (un épisode censé se dérouler en Corse). Il tiendra le role du capitaine de gendarmerie Alex Lançon. Il sera accompagné du Lieutenant Diane Giraud (jouée par Hélene Degy, qui joue dans "Un si grand soleil" le feuilleton de France2) tous deux se chargeront de l'enquête afin de retrouver le meurtrier. On retrouve aussi Christian Rauth (Père et maire, Navarro), Pierre Forest, Laurent Spievogel ou encore Cédric Chevalme & Estelle Vincent dans le role de gendarmes…

Le tournage se déroule dans tout le département (Marseille, La Ciotat etc) depuis le 4 février et s'achèvera le 5 mars 2019. A Châteauneuf le Rouge tous les véhicules de la production, de l'équipe technique, mais aussi la cantine de l'équipe avaient été installés sur le parking en terre situé le long de la Nationale 7.
C'est de mémoire la première fois que la commune reçoit un tournage, à la différence de Rousset, Pourrières, Trets, Fuveau, Peynier qui avaient eu la chance de recevoir les tournages de fictions télé ou films de télévision ces dernières années.









L'archer noir au Château Grand Boise à Trets

Après 14 jours d'absence dans le coin, le tournage de l'Archer Noir a investi cette fois Trets pendant une semaine. Si vous avez été attentifs en vous promenant dans la commune, vous avez ainsi surement vu des petits panneaux rouges avec l'inscription "FTV" qui indiquaient la direction du domaine aux nombreuses équipes de tournage. Des dizaines de techniciens ont en effet été présents pour assurer le tournage.

Du mardi 26 février au vendredi 1er mars 2019, les dernières scènes du téléfilm ont ainsi été tournées dans la magnifique grande bastide du domaine, qui apparemment si l'on en juge les photos dévoilées par les acteurs et équipe technique, abriterait le meurtrier "l'archer noir"… Une scène dans une cave a aussi été tournée. La comédienne principale de la fiction Hélène Degy alias le Lieutenant Diane Giraud y a tourné de nombreuses scènes chaque jour. Nos sapeurs pompiers de Trets sont même devenus eux aussi acteurs le temps d'une journée jeudi 28 février 2019 avec leur véhicule d'assistance à personnes.

Laurent Ournac qui est devenu papa le 23 février dernier n'était visiblement pas présent, ni Christian Rauth.
Il y a 4ans, une équipe était venue tourner le film tchèque "Prázdniny v Provence" dans le domaine, tandis que le dernier tournage à Trets d'une fiction française remonte à 2006 avec "Le temps des secrets, le temps des amours".






















Le tournage s'est achevé ces lundi 4 et mardi 5 mars de nouveau à Châteauneuf le rouge avec Laurent Ournac et Helene Degy




Photos : INSTAGRAM / Twitter / Facebook : des acteurs, équipe technique et POMPIERS13




DIFFUSION
6 Mois après sa diffusion en Belgique en aout 2019 et pile un an après son tournage, le téléfilm sera enfin diffusé en France : samedi 8 février 2020 à 21h05 sur FRANCE 3

PRESENTATION
Au cœur du massif de la Sainte-Victoire, un corps criblé de flèches est découvert par des soldats lors d’un entraînement militaire en forêt.
Diane Giraud, lieutenant de gendarmerie chargée de l’enquête, se retrouve associée au capitaine Alex Lançon, officier juriste, dépêché par l’armée de terre pour assister à l’enquête des gendarmes. Au cours de leurs investigations, Alex et Diane découvrent que les flèches sont des reproductions de celles que décochait l’« Archer noir ». Célébrité mythique locale, l’Archer noir aurait sévi dans toute la région en 975 pour défendre les habitants face à la piraterie barbaresque de l’époque.
Mais Alex et Diane ne vont pas seulement résoudre une enquête de gendarmerie. Les deux enquêteurs, qui semblent s’entendre à merveille, vont peut-être en découvrir autant sur eux que sur la victime…

AVEC : Laurent Ournac, Hélène Degy, Christian Rauth, Pierre Forest, Estelle Vincent & Laurent Spievogel

BANDE ANNONCE


AUDIENCES
Coté audiences celle ci est pas mal, mais n'a pas réussi à battre THE VOICE, se classant second avec 4,23 millions de téléspectateurs, selon ozap. La part d'audience sur le public de quatre ans et plus atteint 20,3%.

TRETS ET SES ENVIRONS DANS LE TELEFILM
Un téléfilm assez moyen c'est ce qui en ressort au final, niveau histoire tout d'abord, même si le téléfilm n'était pas ennuyeux, mais la réalisation fut elle totalement ratée, car comme l'a souligné la presse ce samedi matin dans ses critiques, les décors n'ont absolument pas été mis en valeur, les plans sur la Sainte-Victoire ont été rarissimes, ses paysages idem, la magnifique bâtisse du domaine Grand Boise transformée en centre de rééducation (qui abritait le tueur et où s'est déroulée le dénouement de l'intrigue) n'a jamais été montrée une seule fois, même chose pour ses vignobles, le cadre des lieux a été très peu montré, on a juste vu un plan sur Pourrières au loin et un autre sur notre vallée et Trets , ainsi qu'un plan sur le Mont Olympe.

Les bons connaisseurs auront reconnu dans le téléfilm : les collines en dessous du Cengle, les routes entre Chateauneuf et le Cengle, la Montagne Ste Victoire évidemment, le cimetière de Châteauneuf le Rouge et enfin l'extérieur et l'intérieur de la bâtisse de Grand Boise à Trets.











LA FIN DU TELEFILM AVEC LES SCENES TOURNEES A GRAND BOISE












Alors que la Chine fait la Une de l'actualité depuis près d'un mois de façon bien négative avec le Coronavirus, celle ci a été mise en valeur de façon positive ce Week-end à Trets avec les festivités du Nouvel an chinois. Pour la 3e année consécutive, le Paradisier rouge a ainsi fêté cette grande fête annuelle du début d'année, en renouvelant cette soirée évènementielle qui avait rencontré un beau succès lors de ses deux dernières années éditions avec 170 et 160 personnes.

Toute l'équipe de bénévoles d'Angèle Amaru avait ainsi mis les petits plats dans les grands une fois encore avec une belle déco salle des colombes ce samedi 1er février 2020 en soirée. Elle a ainsi réuni 130 convives cette année , dont plusieurs de la communauté asiatique tretsoise, lors d'une grande soirée festive où un cocktail dinatoire était servi puis un repas à volonté concocté par Le Jardin d’Asie qui a été bien apprécié par les participants, tandis que pour l'animation le public a pu assister à la Danse du Lion, des démonstrations d’Arts Martiaux et bien sur une animation dansante animée par DJ Claude. La foule a alors dansé jusqu'au milieu de la nuit , la soirée s'achevant vers 2h30 du matin…


La présidente de l'association en a profité pour remercier les participants de leur fidélité "et d'être toujours plus nombreux à participer à cet évènement important dans la vie de notre association " Le Paradisier Rouge". Merci au Jardin d'Asie qui a régalé nos papilles ce soir et à l'école Vietnamienne d'Arts martiaux de Saint-Maximin pour le spectacle."


Ils ont ainsi célébré cette fois l'année du RAT DE MÉTAL (année 4718) qui a démarré le samedi 25 janvier 2020 et se terminera le 11 février 2021 pour laisser la place au Buffle de Métal. Le Nouvel An lunaire ou Nouvel An Chinois 农历新年 (Nongli Xinnian) aussi appelé Fête du Printemps 春节(Chunjie) ou Fête du Têt au Vietnam est le festival le plus important pour les communautés asiatiques à travers le monde entier. Le terme Nongli Xinnian signifie littéralement "Nouvel an du calendrier agricole" car il se célèbre suivant le calendrier chinois qui est luni-solaire. Cette fête est un moment dont on profite en prenant des vacances et en se réunissant en famille. Les festivités s'étendent sur quinze jours, à partir de la nouvelle Lune jusqu'à la première pleine Lune de l'année qui correspond à la fête des lanternes.














La date était synchro avec le calendrier en cette année 2020 pour les célébrations de la CHANDELEUR à Trets appellées aussi fête des chandelles et de la lumière, qui est la dernière fête du cycle de Noël et était organisées comme tous les ans pour la 8e fois, par l'association : Modes & Traditions, la Confrérie des Chevaliers de l’Aïet, Pierre Piantino ‘Lou Gibassié’ fabricant de navettes et gibassiés.

En ce dimanche 1er février 2020, journée très printanière, dès 10h les festivités ont démarré par une procession emmenée par les galoubets tambourins du Roudelet deï Mielo, qui est partie du presbytère, accompagnés des fervents des traditions en costume d’époque, les Chevaliers de l'Aïet en costume d'apparat, de tretsois, longeant les remparts et marquant alors en chemin une halte à la Vierge de la rue Veyrier, puisque l'on commémore aussi ce jour là la purification de Marie.. Le cortège arrivé à l'église Notre Dame de Nazareth, il sera acceuilli par le Père Michel-Pierre Morin, et les chandelles (de petites bougie) seront alors distribuées et la messe qu'il célèbrera débutera ensuite de manière un peu chamboulée. En effet à 3 jours du début des travaux de l'église, celle ci fut dans un aménagement différent comme à Noël et la traditionnelle crèche blanche (qui remplace elle de la Nativité) fut finalement bien présente mais de manière moins visible, les personnes y déposeront les offrandes (huiles d'olive, navettes, lou gibassié, ails, vin...). L'église fut quasiment pleine pour cette messe spéciale suivie par quelques petites centaines de paroissiens au moins.

C'est un chant qui achèvera la cérémonie, puis tout le monde sortira sur le parvis où navettes de M. Pierre Piantino et vin cuit seront offerts et vendus, aux paroissiens , il est en effet de tradition de ramener chez soi un cierge allumé et une navette symbolisant l’embarcation qui amena les Saints sur les rives de Provence. Pendant ce temps le parvis de Notre Dame de Nazareth s'animera en musique et danses provençales par le groupe folklorique. A noter que les navettes, ces biscuits, censés portés chance pour qui se les procuraient, devenaient des talismans contre la foudre et le feu, quand dans la même maison se trouvaient des cierges (chandelles) dont la flamme protégeait mas et bergeries lors des orages… ».

La crèche de la Chandeleur, appelée aussi "crèche blanche" en Provence a pour origine une cérémonie qui se passait le 2 février au matin. Avant la messe de ce jour, pour dire adieu à la crèche de la Nativité, des enfants prenaient l'Enfant Jésus de sa crèche pour l’amener en procession et le déposer sur l'autel en chantant des cantiques. La coutume veut que la crèche de Noël soit remplacée par l’illustration de la cérémonie juive, quarante jours après la naissance d’un garçon premier-né, où il est présenté à Dieu son Père, dans le Temple de Jérusalem. Cette cérémonie marque aussi la purification de Marie.






































Comme tous les ans à la même période la confrérie Saint Eloi avait organisé son grand repas d'hiver annuel, le premier d'une série de trois dans l'année (avec les deux banquets de juillet). Et cette année il y avait foule ce Dimanche 26 janvier 2020 à midi à venir festoyer dans la salle des colombes, puisque cette manifestation annuelle a doublé sa fréquentation par rapport à sa moyenne annuelle, avec 180 convives de présents. Année électorale oblige les trois candidats aux Municipales étaient présents et sont venus avec plusieurs de leurs colistiers.

Un déjeuner qui s'est tenu dans une ambiance conviviale où étaient proposés au menu cette année
Le président de la confrérie Gilbert Boyer y a fait une brève allocution, et les bénévoles entourés des anciens y ont notamment entonné La Coup santo, une des doyennes Aline Durbesson 92ans y a aussi poussé la chansonnette pour le plus grand plaisir du public. L'après midi fut plus festive puisque les convives se sont mis à danser.


Une forte affluence qui suit celle du loto, puisque Samedi 11 janvier se tenait le 7e loto de la confrérie St Eloi et celui ci a battu lui aussi des records d'affluence, depuis son retour en 2013 avec 175 personnes, le record datait de 2014 avec 163 personnes.

La salle du presbytère était alors trop petite et plusieurs ont du jouer dehors dans le froid. L'an passé 96 personnes y avaient participé, mais les conditions étaient différentes car cet automne un seul loto n'a eu lieu : celui de Trets Escapade, mais ceux des donneurs du sang, des pompiers, du Paradisier rouge organisés habituellement les mois passés n'ont pas eu lieu.


La confrérie tiendra son assemblée générale le samedi 8 février prochain , 18h30 au presbytère.


















Comme de coutume, le maire de Trets a présenté ce vendredi 17 janvier 2020 ses vœux à la population tretsoise, pour la 11e fois consécutive, lors d'une cérémonie qui s'est déroulée salle des colombes (totalement pleine), à partir de 18h25, entouré des élus du conseil municipal. Une cérémonie particulière puisque c'est la dernière de son mandat, à 2 mois des élections où il se représente pour espérer faire un 3e mandat. Et qui dit élections, dit règles et celles ci étaient très contraignantes pour lui, puisqu'il n'avait pas le droit de parler de son bilan de mandat, de ses projets etc., devait rester au même endroit que l'année passée et avec le même cérémonial, sous peine de se voir éventuellement attaquer par ses adversaires et de voir cette cérémonie intégrer dans ses comptes de campagne. Autant dire que réaliser ce discours n'a pas du être facile à faire, comme pour les 36 000 maires de France en ce mois de janvier, du coup aucune annonce nouvelle n'a été faites, on n'a rien appris de nouveau sur ce qui allait se faire à Trets, puisqu'il n'en avait pas le droit.

Malgré ces restrictions, cela ne l'a pas empêché de faire un très long discours d'une durée de 54 minutes, soit 10 de plus que l'an passé, constitué notamment de 10minutes sur la politique nationale ou la métropole et de 34 minutes sur le bilan 2019, puisque c'était le seul bilan qu'il avait le droit de faire : celui de l'année écoulée. Un discours sobre, sans polémiques, ni attaques où il est évidement revenu sur les très lourdes accusations dont il a été victime et qui ont découlées sur une perquisition en mairie le 3 décembre dernier, l'occasion de se défendre. Une allocution réalisée avec un micro fixé à sa veste, improvisée mais néanmoins avec de nombreuses notes à la main et qui a été suivie par un peu plus de 350 personnes, soit autant que ces deux dernières années. A titre comparatif en 2014, dernière année électorale il y en avait eu un peu plus de 500 au gymnase. Le décorum de la salle était identique à l'an passé, les seuls changements notables furent la présence de nombreux vigiles aux entrées de la salle qui fouillaient notamment les sacs et la non distribution cette année d'un petit agenda papier.


La cérémonie commencera à 18h25 par un petit spectacle de la jeunesse tretsoise avec une performance de danse de Lea d'Atelier danse et de 3 jeunes collégiens : Prisca au violon, Abel au piano, Lenny au chant, pendant 20minutes puis Jean Claude Feraud prendra la scène , entouré de ses élus de la majorité (et deux de l'opposition, les autres étant restés dans la salle). Tous les candidats aux municipales étaient présents dans la salle. Les maires de Peynier et Fuveau étaient aussi présents.

Le premier magistrat commencera par remercier les jeunes artistes, puis souhaitera la bonne année, et de parler du contexte national avec les gilets jaunes, de la réforme des retraites puis parlera de la métropole qu'il critiquera, et se réjouira de la non fusion du département avec celle ci, mais aussi du décret qui continue de donner aux communes la compétence de la voirie et terminera en parlant du label "Maire de Provence" qu'il a fondé.

Et de rappeler qu'il ne peut pas parler de tout cette année dans son discours en raison de cette année électorale "on est au même endroit que les autres années, le même standing de réception, même protocole, et je ne parlerai donc pas des projets", Puis se défendra en parlant de la perquisition qui a eu lieu en mairie de Trets le 3 décembre dernier : "Il y a quelque chose qui me tiens à cœur, qui a été plus pénible pour moi, mais je me dois comme je l'ai déjà fait au sein des élus et au sein du personnel municipal, je voulais apporter des éclaircissements sur les évènements de cette fin d'année avec une perquisition qui a eu lieu à la mairie de Trets. Perquisition c'est un mot qui fait peur, il faut pas s'affoler, il y en a eu dans pleins d'autres villes alentours, mais je voudrais préciser que cette perquisition a eu lieu car c'est le résultat de dénonciations calomnieuses, d'une série de tags ininterrompues depuis deux ans" et de révéler qu'une 15e série a eu lieu ce vendredi , mais on ne sait pas où et le contenu : "une 15e série a eu lieu aujourd'hui à midi où on s'en prend à ma femme et mes enfants mais ce n'est pas ça qui va me déstabiliser; des tags anonymes et mensongers, mais c'est aussi une campagne de dénigrements orchestrée par mes opposants .

Alors je suis droit dans mes bottes, la justice suit son cours et je lui fais mais alors une entière confiance et ce sera alors l'occasion de remettre les pendules à l'heure, quand ces messieurs voudront bien nous le dire et je vais vous le dire aussi , que toutes ces manœuvres destinées à me déstabiliser et à me détourner des objectifs que vous m'avez confié en tant que maire, je suis droit dans mes bottes et je n'ai strictement rien à me reprocher. Je me confesse devant vous, des maladresses tout le monde peut en faire, des inexactitudes tout le monde peut en faire, vous vous doutez bien que je porte la responsabilité de la commune en tout, je l'accepte j'ai les épaules larges, mais on ne peut jamais écarter une maladresse ou imprécisions, je peux vous garantir en vous regardant dans les yeux que de malhonnêtetés et enrichissements personnels je vous souhaite bon courage d'en trouver, vous me ferai plaisir. Rien ne me trouble et je continuerai à travailler pour vous jusqu'au 14 mars."
dira t'il sous les applaudissements.



Et de parler du bilan de 2019 de manière très très longue , pour démarrer en Finances, il rappelera la non hausse des impôts depuis 2008 et les "très bons résultats financiers" de la commune en 2019 avec 1.3Millions d'euros en résultats , "en mairie il y a un budget de fonctionnement et un d'investissement, soit 1.3M d'euros en dépense de fonctionnement que l'on pourra basculer en investissements , alors que les subventions sont de plus en plus difficiles à obtenir ce qui permettra d'investir pour le bien être des tretsois. [...] Mon successeur éventuel ne s'inquiète pas, il aura droit à un bilan financier très satisfaisait et confortable."

Coté jeunesse , il parlera de l'année MPG2019 année de la gastronomie avec des repas pour les enfants à la cantine, des ateliers de chefs au collège , puis parlera de Ensemble l'art contemporain, les animations de la médiathèque, ateliers sécurité routière dans les écoles, des colonies avec 110 enfants qui sont partis pendant les vacances, les études pour construire un nouveau groupe scolaire ont été lancées.

En culture / Festivités : 80 manifestations ont été organisées dans l'année dont 60 gratuites et 29 pour MPG2019 comme le salon de la gastronomie, le diner opéra au jardin des remparts, le banquet nocturne de la gare en décembre, les festivités de Noël avec notamment la patinoire "cela fait des années qu'on en parlait mais ça coutait un peu cher, mais on a voulu la faire pour les enfants cette année et vu le succès rencontré on la refera l'an prochain"

Parlera du tri sélectif , des bornes de recharge pour les voitures électriques qui ont été installées dans Trets et enchainera avec les incivilités du quotidien dont il demandera à la police municipale la plus grande fermeté désormais.

Coté patrimoine, il présentera son projet de réhabilitation de la place de la gare suite à l'abatage des platanes bientôt dans son projet de campagne "on y réfléchit depuis plus de 6mois", l'église sera restaurée pendant 9mois une réunion aura lieu le 1er février normalement pour les présenter à la population, les travaux de rénovation des façades du château démarreront d'ici une dizaine de jours.

En travaux il y a eu la rénovation de voirie & réseaux sur de très nombreux chemins et avenues : "on a rattrapé 40ans de retard et remis à niveau la commune maintenant il reste juste quelques travaux de goudrons", citera également les installations de jardinières et bancs, installation en cours de la fibre optique sans zone blanche selon Orange, aménagement du complexe de la gardi (éclairages, parcours de santé etc.), extension de l'hôtel de ville à venir dans l'immeuble place de la mairie. Pour l'avenue Cassin la voirie et réseaux viennent d'être finis mais les trottoirs n'ont été faits que d'un coté le second sera fait quand les constructions des logements démarreront dans les prochaines années.

Pour la zone de la Burlière 42 lots ont été vendus à ce jour, il n'en reste que 2 de disponibles , il évalue à 250 créations d'emplois dans la zone, mais ne parlera pas du dossier Carrefour .

Il évoquera la solidarité avec le tour de France d'Aurélie Brihmat ou encore le soutien de la ville à 4 associations caritatives, puis parlera des séniors avec l'ouverture de la maison du bel, les animations séniors etc.

Et de conclure "je tiens à remercier le Conseil Départemental 13 et sa présidente pour leur soutien, mais aussi mes élus fidèles d'être à mes cotés, c'est si rare en politique la fidélité, mais aussi je remercie les services municipaux qui ont permis cela et cette soirée notamment, la police municipale, les gendarmes, pompiers, le comité feu et bénévoles des associations." et de terminer par une Marseillaise à 19h40.





LES PERFORMANCES ARTISTIQUES DES JEUNES TRETSOIS






/ 3 Commentaires







Pour la 5e fois, l'association du comité de jumelage de Trets, fondée en 2012 lors du jumelage de Trets avec la commune arménienne Aghavnadzor, a célébré le NOËL ARMENIEN. Une grande manifestation festive organisée de main de maitre par une équipe de bénévoles sous la direction de Guy Ferreti et Maryse Cuiffardi. Un comité qui organise cette soirée tous les deux ans désormais et avait proposé gratuitement un concert à l'église en juillet dernier qui avait été bien apprécié du public.

Ce Vendredi 10 janvier 2019 c'était donc de nouveau Noël à Trets, non pas le Noël classique comme on l'a célébré il y a 15 jours, mais le Noël arménien. Une belle soirée festive organisée en soirée salle des colombes où 145 convives en tenue de soirée (et ayant payé 55€, un prix qui n'a pas augmenté depuis des années) sont venues festoyer dans une salle joliment décorée de plantes vertes, de drapeaux arméniens avec des tables rondes avec jolie nappe avec paillettes etc. et passant une bonne soirée sympathique et conviviale dès 20h.


Après un apéritif servi par toute l'équipe de bénévoles, l'heure des discours viendra peu avant 21h par Maryse Cuiffardi et Guy Ferreti, suivie de la bénédiction du repas par le Père Der Dertad Bazikian et du repas qui sera fort bien animé par le groupe MASSIS. Un groupe qui interprétera toute la soirée de la musique traditionnelle arménienne, mais aussi de la musique tzigane et variétés internationales afin de faire danser le public jusqu'au bout de la nuit dans une belle ambiance avec ses 5 musiciens.

Lors des discours, Maryse Cuifffardi expliquera que les échanges avec Aghavnadzor ont malheureusement beaucoup diminué depuis deux ans car il y a eu des changements administratifs en Arménie, puisque les communes autour d'Aghavnadzor se sont regroupées en communauté de villages de 9 communes. Néanmoins elle a rencontré l'an passé le nouveau maire à la tête de cette intercommunalité et espère ainsi que les contacts pourront reprendre de manière régulière à l'avenir afin de perdurer les échanges entre nos deux communes. Elle remerciera ensuite avec Guy Ferreti les nombreuses personnes grace à qui cette soirée a pu avoir lieu , précisant aussi que le chef d'orchestre du groupe de la soirée partira ce printemps à pieds de Marseille pour rejoindre Erevan à pieds. Guy Ferreti lui rappellera les origines historiques du Noël arménien.




Pour information, le Noël, en arménien, se célèbre le 6 janvier en même temps que l'Épiphanie et le baptême du Christ. Les Arméniens, ayant toujours été isolés du reste du monde chrétien, n'ont pas toujours suivi les réformes de celui-ci. Mais pour combattre les fêtes païennes (rites romains, germaniques et celtiques), le Pape Grégoire XIII, en 1582, fixa la naissance de Jésus le jour du solstice d'hiver.

Mais l'Eglise arménienne a refusé ce changement et a gardé la date du 6 janvier. Les orthodoxes ont également gardé cette date. En France, les Arméniens célèbrent Noël comme tous les Français, le 25 décembre ; cependant le 6 janvier donne une occasion supplémentaire pour se réunir en famille et s'offrir aussi des cadeaux.
En Arménie, Noël est à nouveau une fête très importante qui continue à être célébrée le 6 janvier, comme le faisaient les premiers chrétiens.







Participation Photos G Ferreti











Samedi 21 décembre comme tous les ans avant les fêtes la cave de TRETS Le cellier lou bassaquet présentait à la population son nouveau Millésime 2019. Une présentation mêlée cette année à un petit marché de NOËL organisé toute la journée à quelques jours du reveillon et qui a réuni 10 exposants.

La foule des grands jours était ainsi présente le matin à 11h avec des centaines de personnes venues gouter les 5 nouveaux vins et le cru qui en est ressorti suite aux vendanges de septembre dernier. Le président de la cave depuis le début de l'année Fabien Doudon dira dans son petit discours que la récolte avait été bonne cette année et équivalente à l'année passée, précisant que la cave investit d'années en années de plus en plus pour proposer une récolte de très bonne qualité. Il cédera ensuite la parole au maitre de Chai qui présentera à l'assistance ce nouveau millésime.

























C'est fait le Père NOËL a quitté Trets il y a 3 jours samedi 21 décembre 2019 date à laquelle il a terminé son séjour annuel tretsois où il a eu un agenda très chargé une fois encore, en étant hébergé chez ses petits lutins de la confrérie St Eloi qui prend en charge son hébergement et transport sur certaines manifestations. Mais rassurez vous il reviendra bien ce soir mardi 24 décembre dans la nuit pour offrir pleins de cadeaux aux petits et aux grands .
Retour sur son séjour très chargé comme tous les ans à Trets…

C'est le mercredi 13 décembre 2019 quil était arrivé chez nous, en provenance du Pole NORD pour passer une petite semaine dans notre cité provençale de Trets, où il a gâté les enfants tretsois de papillotes et a beaucoup discuté avec eux. Il a ainsi rendu visite à toutes les classes d'âges de la population lors de nombreuses visites. Une bien belle tournée très sympathique qui a cette année encore enchanté les plus petits où la visite avait été organisée par les services de la mairie.

Arrivé mercredi 12 décembre, il a illico rendu visite aux enfants lors du Noël de la médiathèque (Reportage à voir ici), où ils étaient déjà très nombreux à vouloir le rencontrer, puis des milliers de personnes l'ont ensuite rencontré dans sa grande boule à neige tout le Week end des 14 et 15 décembre place de la mairie lors des festivités organisées par la ville et Trets Evenementiel (Reportage à voir ici).
Mais pas le temps de souffler que dès le lendemain il a débarqué dans les écoles maternelles de Trets qui étaient une fois encore très joliment décorées pour l'occasion. La première à la recevoir fut l'école des Colombes lundi 16 à 13h30, puis mardi après midi à celle de St Jean, mercredi ceux sont les jeunes sportifs tretsois qu'il a rencontré lors du Noël de la gardi dans où une dizaine d'attractions gonflables étaient à la disposition des enfants, qui s'y sont comme l'an passé véritablement défoulé lors d'un bel apres midi.
Jeudi après midi retour dans les écoles pour Kriss Kringle, qui a rendu visite aux enfants de l'école Ste Anne où il a rencontré un par un chaque enfant ému ou intimidé par cet invité surprise. Pas de cadeaux distribués aux enfants, mais pour la 4e année consécutive, un joli spectacle offert par la municipalité qui a été joué lors de plusieurs représentations, au début du mois de décembre, un repas de NOËL a aussi eu lieu en cantine jeudi 19 décembre et qui était cette année dans le cadre de MPG2019. Ce même jour, les élèves de l'école EDMOND BRUN ont aussi donné un très joli concert de NOËL comme tous les ans, avancé de 24h cette fois en raison des prévisions de pluies du vendredi.

Jeudi après midi, à 15h le Père Noël a également rendu visite à nos anciens habitant à la résidence EHPAD de St Jean du Puy, puis à la maison de retraite juste au dessus, où il a chanté avec eux et passé un bon moment, terminant enfin sa grande tournée, samedi 21 décembre avec le Noël du catéchisme. On l'a aussi vu dans de nombreux magasins et animations tout le mois !

Il a ensuite dit aurevoir aux tretsois et regagné sa maison au Pole Nord retrouver la Mère Noël, ses lutins etc pour préparer sa grande tournée du 25 décembre, non sans une pincée au coeur et beaucoup d'émotions cette fois, puisque c'était sa toute dernière tournée, le père Noël tretsois prend sa retraite cette année après plus de dix ans de bons et loyaux services, cédant tous ses pouvoirs magiques à quelqu'un d'autre de confiance dès l'an prochain.

La tournée dans les écoles








Au marché de NOËL dans sa boule à neige et au Noël de la médiathèque


Chez nos ainés


NOËL de la Gardi


Le spectacle de NOËL de l'école EDMOND BRUN Jeudi








=> Liste de toutes les actualités
Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Souvenirs Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA




SOMMAIRE

L'agenda de la commune Toutes les autres brèves à lire...