Trets : En Patrouille avec les anges gardiens de nos massifs : le CCFF de Trets (Comité communal feux de forêts) : Présentation, rôle, historique, missions...)
S'il vous plaît désactivez votre bloqueur de Adblock et des scripts pour afficher cette page

Sur Facebook

Rechercher sur le site

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois

L'agenda tretsois

Bon débarras !
mercredi 30 septembre
QUINZAINE DES ARTISTES TRETSOIS
Du 03 octobre au 17 octobre
Le Chat Botté
mercredi 21 octobre
Exposition "De Jacqueline Rouault-Rosso & Eric Rouault"
Du mardi 20 octobre au mercredi 4 novembre
HALLOWEEN
samedi 31 octobre
Marché de NOËL
samedi 12 et dimanche 13 décembre 2020
›› Suite de l'agenda tretsois












  • Le Journal tretsois
  • Association REPORTAGE


En cet été Trets au cœur de la Provence a voulu s'intéresser aux anges gardiens de nos massifs forestiers : les bénévoles du CCFF : Comité communal feux de forêts, et est donc parti en patrouille avec eux dans les collines pour mieux vous faire connaitre leur tache de bénévoles, peu connue et pourtant on les croise régulièrement lors de la saison estivale à bord de leur pickup orange sur nos routes.

Historique
C'est pour rappel Marcel Franceschi qui est à l'origine de la création de cette association (il restera responsable jusqu'en 2000) à la demande du maire de l'époque Jean Feraud , après le grand incendie de 1979; où ils avaient adaptés eux même à l'époque les véhicules en porteur d'eau. Le premier magistrat en est le président de droit. Il avait pour débuter 16 membres. La commune mettra quelques années plus tard à leur disposition un local route de St Maximin puis un autre route de Rousset en 2015. Les hommes "oranges" interviennent ainsi tout au long de l'année sur la surveillance des 7000 hectares des collines tretsoises, qui en fait une des communes les plus plus boisée du département. 

L'équipe de Trets est ainsi composée de 33 bénévoles hommes et femmes de toutes catégories d'âges , allant de 25 à 83ans qui patrouillent à tour de rôle tous les jours de juin à septembre environ, à bord de leurs 4 véhicules : 3 porteurs d'eau (2 de 600 litres d'eau et un de 500l) et un véhicule plateau. Au début de la saison ils mettent ainsi en place un planning de rotation pour les patrouilles, demandant à chacun leurs disponibilités , pour essayer ainsi d'avoir 4 personnes par jour , avec deux patrouilles minimum sur les routes, voir plus si la journée est à risque.




Leur rôle
En temps normal, lors d'une journée classique, les bénévoles sont ainsi sur les routes de la vallée et celles des massifs de 14h à 18h, mais généralement que sur routes "En réalité on reste généralement que sur la route, on ne patrouille sur les pistes que si l'on voit des gens à l'intérieur des massifs lors des journées rouges, s'il faut aller les chercher, puisque c'est interdit ces journées là nous n'y allons pas sauf s'il faut faire sortir les gens, en gros on n'y rentre que s'il y a nécessité d'y rentrer.

On patrouille ainsi à proximité" précise Yvan Coquillat responsable du CCFF de Trets, et Albert Barthélémy, un des bénévoles , véritable GPS humain de l'équipe, qui connait chaque quartier, massifs, pistes de la commune (avec leurs noms précis) comme sa poche de compléter "Quand on patrouille sur les pistes on roule doucement, vu l'état des chemins qui ont de nombreuses ornières, beaucoup de cailloux et donc si un départ de feu se déclenchait à un endroit, le temps de sortir de la piste, de retrouver la route, on perdrait un temps précieux qui nous empêcherait d'éteindre le feu rapidement et d'éviter sa propagation."

Ils sont néanmoins contents de constater désormais qu'il y a de moins en moins d'incivilités et que les gens respectent de mieux en mieux les interdictions de promener lors des journées rouges "on a connu des périodes où c'était la débandade, mais désormais ils ont pris conscience des dangers, on est là cependant pour faire de la prévention s'il faut." se satisfait le responsable Yvan Coquillat.


Les hommes en orange sillonnent ainsi les routes que sur le territoire de Trets "sauf en cas de départ de feu, on s'est mis d'accord avec nos voisins on peut déborder, pour arrêter un feu susceptible de rentrer chez nous. Chaque commune des alentours ont leur propre CCFF sauf Peynier qui possède désormais une Réserve Communale de Sécurité Civile" précise t'il, mais cependant ils ne peuvent intervenir, pour raison administrative, en dehors du département et pourtant les massifs tretsois sont bordés par le Var en descendant la route de St Zacharie mais aussi route de St Maximin avec la limite du coté du domaine Roquefeuille.



Un rôle de soutien....
Lorsqu'un départ de feu survient, les hommes sont alors avertis par la radio qu'ils captent et les messages de la Vigie du Regagnas ou alors des pompiers, mais également eux même lors d'une patrouille dès qu'ils voient une fumée suspecte ils foncent alors dessus pour s'assurer de ce que c'est, "On est très réactif et on arrive rapidement sur les lieux ce qui nous permet le plus souvent de tuer le feu dans l'œuf. Si cela prend de l'importance on demande alors des renforts aux pompiers".

En cas de situation rouge, comme début aout , où les hommes étaient sur les dents très stressés par ces journées de fort mistral, un dispositif spécial se met en place avec des patrouilles dès le matin 8h, l'après midi mais également le soir, tant qu'il y a du risque "il nous est arrivé de patrouiller des fois jusqu'à 2h et demi du matin". Par chance heureusement la saison est calme, ils ont juste du intervenir il y a 15 jours fin juillet sur un poteau électrique sur une installation publique, qui a déclenché un court circuit aux Bonnets. L'an passé en 2019, ils ont effectué 4 interventions et un brulage. Les derniers incendies sur la commune remontent à celui de Kirbon en 2004 et celui de St Zacharie en 2006.


Outre leur rôle de patrouilleurs, l'équipe sert aussi d'appui pour les sapeurs pompiers grâce à leur énorme connaissance du terrain, de la moindre piste, l'état de chacune d'elles : "Si un gros incendie venait à se déclarer on est là pour faire du suivi, traçage, accompagnement des colonnes de renforts de pompiers sur le terrain eux qui ne connaissent pas le coin", ils sont ainsi là pour les guider les amener sur le terrain, leur dire quelles routes ils doivent prendre. D'autant plus précisent ils, que certains chemins ne sont pas répertoriés sur les cartes. Des pistes entretenues durant l'hiver par les Sapeurs Forestiers qui années après années les rénovent, débroussaillent de 30m de chaque coté des pistes, mais aussi entretiennent les nombreuses citernes (une quinzaine) enterrées et celles en surface. Et c'est d'ailleurs une des taches du CCFF où chaque année en début de saison , ils vérifient chaque citernes et barrières de la commune et établissent un rapport qu'ils transmettent à la mairie qui part ensuite aux pompiers et département.


Citernes



Dans la pratique....
Dans la pratique, chaque jour à leur arrivée au local, les bénévoles du CCFF se mettent en tenue, vérifient avec minutie tout leur matériel, testent les pompes, que tout fonctionne correctement et se rétablissent ensuite les zones géographiques. Une en haut dans les collines : "Voir si toutes les barrières sont fermées, s'il n'y a pas d'imprudence", les autres en dessous dans la plaine à vérifier s'il n'y a pas de machines de débrousaillages en fonction lorsque c'est interdit les jours rouges. En moyenne une patrouille effectue environ 80km de route par jour, mais fait aussi du statique à écouter la radio à certains endroits stratégiques, radio qui leur donne alors un code qu'ils retrouvent sur la carte et vont ainsi rapidement dans la zone concernée.

Des bénévoles qui ont cependant des règles strictes "Lors d'un feu à l'arrivée des sapeurs pompiers, on se retire du milieu et on laisse travailler les professionnels, sauf s'ils nous demandent de rester pour une raison ou un autre. On travaille en collaboration avec eux et les sapeurs forestiers". Mais leur role consiste également lors d'incendie à ouvrir les citernes (notamment pour les hélicoptères) et ouvrir les barrières des pistes pour leur fournir un accès rapide. Des bénévoles qui effectuent par ailleurs des manœuvres avec les sapeurs pompiers au cours de l'année. "on a beaucoup appris avec eux et je pense qu'eux aussi de nous" dira Yvan Coquillat.



Une famille...
Le reste de l'année certains bénévoles donnent un coup de main pour assurer la sécurité en barrant les routes lors de manifestations communales comme la cavalcade de la St Eloi , courses de vélo, courses pédestres, surveillance des feux d'artifice et feu de la St Jean, dans le passé ils assuraient notamment le parking aux Nuits de Trets.
Le CCFF est une véritable famille préciseront Yvan Coquillat et Michel Coche, le président de l'amicale depuis plusieurs années, expliquant que quand un problème touche un de leurs bénévoles tous sont touchés "car on passe quasiment deux mois d'été ensemble" précise l'un des bénévoles. Lors des journées à risques, l'ancien président Yves Calamarte est par exemple toujours là pour faire à manger aux patrouilleurs, assurer une logistique avec d'autres anciens qui ne patrouillent pas. L'amicale est à la fois subventionnée par la mairie mais aussi par les bénévoles par des adhésions.


Plan d'eau pour les pompiers et piste DFCI récemment rénovée


Les projets de la municipalité, pour le mandat
Concernant la mairie, la nouvelle municipalité en place, compte renforcer les OLD (obligations légales de débroussaillement) en obligeant les riverains à débroussailler pour lutter contre le feu "Nous allons mettre dans ce mandat un gros accent là dessus, car c'est bien souvent à cause de cela, que les feux prennent une tournure dramatique, si c'est propre devant la maison, le feu passe mais fera beaucoup moins de dégâts que s'il y a un mètre d'herbes devant la maison." précise le premier adjoint Georges Luvera, en charge du CCFF mais aussi des forêts. (Il se charge de faire remonter les besoins du comité auprès de la mairie). Ils comptent aussi mettre en place les OLD de la commune, c'est à dire que la commune est propriétaire de certains terrains, routes, chemins communaux, et en bordure de ces chemins, il faut donc passer l'épareuse pour qu'ils restent propres et ainsi éviter que si quelqu'un jette un mégot un feu ne démarre. "il faut que la mairie prenne en compte ces OLD et incite les riverains à en faire de même" explique t'il.

Concernant les moyens alloués par la commune au CCFF "dans le précédent mandat où j'étais adjoint avec ces mêmes délégations, sur le plan matériel on les a pas trop mal équipé je pense puisqu'on leur a fait un nouveau local route de Rousset lorsqu'on a acquis le grand terrain, eux qui étaient dans un hangar route de St Maximin avant". En effet depuis 2015, l'équipe possède désormais un local d'environ 70m² où la ville a créé à l'intérieur une salle de bureau puis un étage contenant deux salles dont un bureau administratif, mais aussi des douches, sanitaires, tandis que les bénévoles ont aménagé le reste en y faisant une mezzanine et pour que ce dernier soit plus fonctionnel, confortable et convivial.

Ils auront prochainement l'eau au local leur permettant de remplir plus facilement les véhicules notamment annonce le premier adjoint qui souhaite que leur travail soit mieux reconnu : "Ceux sont des bénévoles, ils donnent durant l'été de leur temps, certains sont là très souvent, il faut qu'ils aient une compensation, l'amicale du comité feu, subventionné par la mairie organise ainsi une galette des rois en janvier, un repas de fin de saison pour se retrouver en famille avec les époux et épouses, cela crée ainsi un lien familial. On va remplacer prochainement toutes les radios à la fin de la saison puisqu'elles ont des soucis et ainsi avoir quelque chose d'efficace pour qu'ils soient en sécurité, même chose pour les équipements, désormais j'aurai plus la latitude d'agir pour eux. On souhaite désormais que ces bénévoles soient considérés pour leur travail et le service qu'ils rendent à la commune, de leur importance". conclue t'il.

A noter enfin, que le CCFF recherche des bénévoles, notamment des retraités actifs, pour les nouvelles saisons et ainsi garnir les troupes, et remplacer ainsi ceux qui ont des soucis de santé et permettre aux autres de se reposer, profiter de leur famille l'été.

Si vous souhaitez rejoindre l’équipe de bénévoles du CCFF de Trets, vous pouvez joindre son responsable, Yvan COQUILLAT, au 06.80.01.97.70.


En patrouille


HISTORIQUE DES RESPONSABLES DU COMITE FEU DE FORET DEPUIS SA CREATION
* Marcel Franceschi de 1979 à 2000
* Barthélémy Boccognano de 2000 à 2003
* Yves Calamarte de 2003 à 2008
* Yvan Coquillat depuis 2008



Un grand merci à toute l'équipe du CCFF pour leur disponibilité pour ce reportage et notamment à Albert, pilote patrouilleur pour sa découverte des pistes dans les massifs, de leur travail sur le terrain, lui qui a une connaissance gigantesque de Trets et ses massifs et équipements forestiers.


Vu: 2468 fois RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE

=> Liste de toutes les actualités

Ajouter un commentaire :
Votre commentaire apparaitra une fois validé par l'administrateur du site
Pseudo : Mail obligatoire :

Message :

 

Code à entrer :

Cet espace de discussion n'est pas destiné à créér des polémiques, s'en prendre aux gens, associations, les insulter, régler vos comptes, ou parler de la vie privée des gens, mais juste échanger et commenter calmement sur la vie tretsoise de manière courtoise et respectueuse de l’autre... Critiquer est possible mais sans s'en prendre aux gens ! MERCI ! S'il y a encore des dérapages, comme par le passé, il sera supprimé, ce qui serait dommage que les autres payent par le comportement de quelques uns !

Si vous avez des infos à communiquer, si vous êtes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler à Trets, si vous êtes dans une association et que vous souhaitiez communiquer ses résultats, son actu etc..., que vous voulez faire partager des photos de la vallée, envoyez dès maintenant un mail ou poster un message ici ou sur facebook, le tout sera rapidement mise en ligne ici... Merci à vous !



Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Le Passé tretsois Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA







Les dernières actualités :

29/09 : Sport Foot Résultats : Un beau week end en football & sur la piste de BMX pour les tretsois les 26 & 27 septembre 2020

29/09 : Travaux Patrimoine : L'église Notre Dame de Nazareth en très gros travaux : Présentation & Suivi détaillé de l'avancée des travaux en ce mois de Septembre

28/09 : Municipalité : La mairie obligée de fermer ses portes pour 3 jours après un cas de Coronavirus

28/09 : Souvenirs Médiathèque : 30 ANS DE LA MEDIATHEQUE : Une inauguration avec alors deux maires ex rivaux...

28/09 : Travaux Aux alentours Presse : Fermeture de la N7 : Précisions détaillées sur les travaux & réactions des maires alors que la Phase 2 se profile...

28/09 : Interview Sport Tennis : Victorien Jager : Un jeune tretsois ramasseur de balles à Roland Garros 2020 : Rencontre [2 Co.]

27/09 : Sport Foot : L'UST déjà sanctionné par la commission du District après son premier match ! [1 Co.]

27/09 : Faits divers Aux alentours Presse : La N7 fermée à Pourrières après un accident ce samedi !

26/09 : Municipalité : Vie associative sportive : La municipalité écrit aux associations suite aux mesures sanitaires du préfet

26/09 : Reportage Culture Vidéo : Le Casino-cinéma retrouve enfin le spectacle en mode Cellule de crise théatrale, mais de manière bien restreinte...

26/09 : Santé Vie tretsoise Reportage : De très nombreux tretsois sont venus se faire dépister contre le coronavirus lors d'une opération départementale !

26/09 : Faits divers Aux alentours Presse : Il confond le CD6 avec un circuit de Formule 1 !!!

Suite des actualités

SOMMAIRE

L'agenda de la commune Toutes les autres brèves à lire...