Les résumés des meetings du 2e tour du canton de Trets

 Élections Cantonales 2011 du Canton de Trets 

LES REUNIONS DU 2e TOUR

  Partager sur FACEBOOK

 

Comme vous le savez les résultats du premier tour des cantonales ont désigné deux candidats pour le second tour Jean Bonfillon et Roger Tassy, les deux candidats ont donc renouvelé pour ce second tour l'organisation de meetings électoraux pour tenter de convaincre la population de voter pour eux.

Sommaire du dossier des cantonales
Les résumés des réunions du 1er Tour

La gauche locale unie derrière Roger Tassy pour son meeting du 2e tour

Ce Jeudi 24 mars 2011, le premier à se lancer fut Roger Tassy le candidat de la gauche, qui délaissait donc la case du vendredi soir à laquelle il était habitué pour chacune de ses grandes interventions publiques depuis des années : présentation de voeux en tant que maire, conseiller général ou pour ses meetings électoraux où il avait l'habitude de conclure la série. Cette fois ce sera son adversaire qui le fera le lendemain donc. Il avait ainsi organisé un grand meeting salle des colombes à Trets, son unique pour ce second tour, en présence des élus de gauche locaux, mais pas de grande tête socialiste cette année comme ce fut le cas en 2002 ou 2004, ou à l'instar de son opposant avec les élus de droite. Et surprise ce jeudi les Cantonales semblent de nouveau intéresser; puisque le nombre de spectateurs était en forte hausse. En effet 250 personnes étaient venues écouter les différents orateurs, soit 100 de plus que la semaine dernière.

Autour de Roger Tassy, 6 personnes, son équipe évidement avec sa suppléante Christine Gaudin, Nathalie Gastaud en présentatrice, le maire de Rousset JL Canal, son mandataire financier Hervé Bourgogne et cette fois le candidat du Front de gauche Pierre Capell et sa suppléante Sylvia Di Lena. La forme avec le décor, le déroulement étaient identiques à la semaine dernière et le fond aussi d'ailleurs. A la différence que cette fois le public se lèvera de nombreuses fois pour applaudir pendant ou après les discours, se mettra à rire en fonction des propos ou huer parfois ceux que les orateurs dénoncaient et en particulier la politique du gouvernement.

A 18h55, comme vendredi dernier le meeting commencera par un petit discours d'introduction de Nathalie Gastaud qui rappellera le rôle du Conseil général et précisera que le canton de Trets était l'un des 2 seuls du Pays d'Aix à ne pas avoir de candidat FN au second tour. Elle lancera ensuite le petit film déjà diffusé la première fois.

Hervé Bourgogne responsable des comptes de la campagne de Roger Tassy, membre du PS et candidat perdant à la mairie de Peynier en 2008 prendra ensuite la parole pour un long discours de plus de 20 minutes dans lequel il analysera les résultats du premier tour, parlera du contexte national et international en critiquant le gouvernement et critiquera le maire de Fuveau Jean Bonfillon...
Il commencera par exprimer " la profonde amitié qui me lie à Roger Tassy dont je partage les valeurs d’honnêteté, de fidélité et de courage dans l’affirmation de ses conviction." avant d'analyser les scores du premier tour : "Le 1er tour des élections cantonales a porté en tête Roger Tassy avec 30,36% des voix ! Cette dynamique l'a aussi mis en orbite dans les communes de Rousset, Peynier et Trets.
Nos partenaires de gauche que ce soit Pierre Capel pour le Front de Gauche ou notre amie Marie-Nicole Payet pour Europe Écologie Les Verts ont fait un très bon résultat. Ils récoltent ici les fruits d’une campagne active sur le terrain des propositions et des combats menés localement tant sur le plan social que sur le plan environnemental.  Combats que nous avons souvent menés côte à côte sans y voir le candidat Sarkozyste Jean Bonfillon, cet homme de dialogue et de concertation. Nous ne l’avons pas vu à nos côtés cher Roger, cher Jean Louis, pour soutenir les salariés d’ATMEL il y a 2 ans ou de BONA SABLA ces jours derniers ; Nous le cherchons encore pour s’associer au combat mené aux côtés des habitants de TRETS et de ROUSSET contre la puanteur des FAISSES de Peynier, dont le maire est un des ses principaux soutiens UMP.
Cette absence du terrain, au plus proche des habitants du canton de Trets, explique sûrement pourquoi le Maire de Fuveau a perdu entre 2004 et dimanche dernier 2351 voix et 45 % de ses électeurs ! Mais notre joie de dimanche soir a été altérée par le résultat du Front National dans notre canton, Front national représenté par un ciotaden qui a engrangé près de 20% des voix d’un vote largement contestataire. "
dira t'il avant de critiquer longuement les actions du gouvernement et de conclure : "Voilà la société telle que Nicolas Sarkozy l’a abîmée en 4 ans de mandats, mesdames et messieurs ! Comment s'étonner alors que tout cela se soit traduit par le refus des urnes ou dans les urnes dimanche dernier ? Certes les analystes nous disaient que 66% des électeurs voteraient sur les enjeux locaux et les problèmes qui se posent dans leur canton, et c’est le sens de la campagne menée par Roger Tassy et son équipe. Je souligne en passant le mot équipe, parce qu’il m’a semblé voir dans un reportage télévisé, face à Roger Tassy, un homme seul errant dans les rues de Fuveau."

Mais il ne s'arrêtera pas là puisque ensuite il s'en prendra aux soutiens du candidat de droite : "Jean Bonfillon est le représentant de cette politique régressive dans cette élection cantonale. D’ailleurs, il se comporte comme le capitaine Haddock, avec un sparadrap dont il n’arrive à se défaire, en l’occurrence Nicolas Sarkozy. Sentant qu’il va rentrer au Conseil général par la porte de sortie, il s’exclame dans sa profession de foi Nous sommes contre ! Oui mais contre quoi ? " s'interrogera t'il avant de faire le rapport entre les actions du gouvernement et de dire à chaque fois que c'était de la faute selon lui de ce qu'il appellera "son principal soutien Nicolas Sarkozy" et de poursuivre ensuite : "Alors Monsieur Bonfillon portez haut vos couleurs, comme vous le demande celui qui vous a donné l’investiture UMP, Jean François Copé, le même qui refuse le Front Républicain contre le Front National ! Oui ne vous en déplaise vous êtes le représentant de la majorité présidentielle, le représentant de Nicolas Sarkozy, le représentant de François Fillon, en un mot vous êtes le représentant de l’UMP !
Mais il ne veut pas le dire, alors on le dit à sa place… Vous savez, Monsieur Bonfillon, en politique comme dans la vie la forme trahit souvent le fond mais elle ne trahit pas les électeurs, et la perte de vos électeurs dimanche dernier en est la cruelle démonstration ! Alors c’est vrai la presse lui promettait une élection dans un fauteuil, sans rien faire, seulement parce que la quasi-totalité des communes du canton dont la sienne sont dirigées par des maires UMP. Et voilà que Nicolas Sarkozy et l’UMP sont rejetés par 72% des français. Patatras !!! La candidature Bonfillon fait pschitt !!!  Aucune proposition concrète préparée par l’UMP,  La profession de foi du candidat en témoigne,  Le terrain au contact des habitants, du monde associatif, des forces vives du canton, abandonné car s’était gagné d’avance, ce sont les maires qui nous le disent,  un Roger Tassy offensif avec un vrai bilan et de vraies propositions pour ce canton et ses habitants . Le conseiller général qu’il nous faut doit porter haut ses couleurs et assumer ses choix et ses convictions politiques, c’est ce qui fait la force de Roger Tassy ! Il y a un an, Jean-Louis CANAL, notre ami, Maire de Rousset, Conseiller Régional était brillamment réélu avec Michel Vauzelle à la tête de la Région.  Vous l’aviez porté en tête dans ce canton avec plus de 52% des voix, ce qui me fait dire que le canton de Trets conserve quoi qu’on en dise le cœur à gauche."
dira t'il en conclusion...

Nathalie Gastaud saluera alors le militant précisant qu'il a été défait "face à un SarkoMaire à Peynier en 2008", mais qu'elle espérait qu'en 2014 il prenne sa revanche; de rendre hommage ensuite aux femmes de cette campagne  Christine Gaudin et Sylvia Dilena "avec qui on fait front commun au conseil municipal de Trets face à un SarkoMaire." dira t'elle avant de dire que le score du front de gauche était sans doute insuffisant au premier tour face au contexte de difficultés des français, et justement de céder la parole à son candidat dans le canton Pierre Capell.

 

Pierre Capell commencera par parler de la bonne gestion par le conseil général dans les collèges où il travaille et d'expliquer son soutien à Roger Tassy "je le soutiens naturellement, sans arrière pensée. Il a été en tête au premier tour pour signifier le rejet  de la politique de Sarkozy et l'échec du gouvernement (rappelant alors la situation du pays selon lui). Les habitants ont apporté leur soutien au bilan du conseil général qui défend l'emploi, les services locaux, ce qui n'est pas le cas du maire de Fuveau où je siège dans l'opposition au conseil municipal, il n'est pas pour les services publics" expliquera l'ancien candidat, avant de parler du score élevé du Front national, faisant un rapport alors avec les propos du gouvernement qui l'indigne "il y a une banalisation de propos xénophobes de la part des responsables de l'UMP ! Il faut que Bonfillon assume cela, mais attention je ne l'accuse pas de soutenir le FN, il dit très souvent qu'il est contre leurs idées, mais il faut qu'il assume ses amis... N'envoyons pas Jean Bonfillon au conseil général il ne ferait rien de beau mais que du mal" dira t'il avant de parler de Roger Tassy "dont j'ai apprécié son honnêteté, ses qualités humaines et qualité dans le travail... On ne partage pas toutes ses idées au front de gauche, on est même parfois blessé par certains candidats PS en France. Mais le 27 mars nous voterons clairement Roger Tassy !"

 

Mme Gastaud dira un petit mot sur la réforme territoriale et présentera le discours du maire de Rousset en disant "grâce à Jean Louis, Jean Bonfillon change de couleurs de costumes, il a ainsi abandonné le blanc !"

Jean Louis Canal sera alors très moqueur dans son discours. Mais avant tout il commencera par dire que c'était "une histoire d'amour quasiment" entre lui et Roger Tassy et remerciera Pierre Capell de les avoir rejoints, demandant alors aux gens de voter pour eux dimanche "il faut transformer l'essai"... et de se lancer alors dans tirade moqueuse contre le maire de Fuveau : "J'hésite à lui faire des critiques car il réagit à chacune de nos remarques. Sur son site son talent pour tenir la grappe de raisin a disparu, on se moque de son costume blanc, POF il devient noir comme un croque mort, on dit qu'il ne va pas à Chateauneuf, POF il s'achète un GPS et y a fait une réunion hier, il dit qu'il n'est pas de l'UMP POF il fait un réquisitoire dans sa profession de foi sur le bilan de Sarkozy, je me suis même demandé s'il n'avait pas pris sa carte du PS.. Quelle déliquescence alors de se voir distancer par le Front national ! Et de le voir supplier Jean Claude Gaudin, dont je ne suis d'ailleurs même pas sur qu'il sera là, mais nous nous avons Gaudin (la suppléante)" dira t'il....

 

 

Nathalie Gastaud reprendra la parole pour présenter Roger Tassy "sa force c'est que ses adversaires veulent présenter comme une faiblesse. Oui ce n'est pas un grand orateur, mais il n'est pas le seul , je les vois au conseil municipal où je siège, mais lui devant la caméra il a la sincérité. Il est toujours entouré car il laisse les gens exister, leur fait confiance, ne s'offusque jamais de l'ombre qu'on peut lui faire..."

 

Roger Tassy commencera son discours à 19h50 par montrer une photo de son épouse décédée il y a quelques mois, qu'il mettra devant lui "elle me protège" puis remerciera tous les électeurs qui lui ont apporté leurs suffrages dimanche dernier : "En me plaçant en tête du 1er tour de scrutin dimanche dernier, les habitants de la Haute Vallée de l’Arc ont exprimé leur confiance dans la majorité départementale : un encouragement qui me va droit au cœur, moi qui ai mis tant de passion et de sincérité à défendre les intérêts de notre territoire durant mes 7 années de mandat. Au-delà des suffrages qui se sont rassemblés sur mon nom, c’est toute la Gauche au travers du Front de gauche et d’Europe Ecologie qui est plébiscitée par ce 1er tour de scrutin et je m’en félicite. Ce canton que l’on catalogue si volontiers à droite et que mon adversaire revendique comme lui revenant de droit, ce canton de Trets, place régulièrement la Gauche en tête des scrutins locaux : cela a été le cas l’année dernière avec les Régionales ; cela est encore le cas cette année avec les cantonales. Et si vous êtes là si nombreux ce soir autour de moi et de ma suppléante, c’est parce que vous avez le désir de garder pour ce canton de Trets un conseiller général proche de vos préoccupations, un conseiller général efficace et responsable, guidé par les valeurs républicaines." dira le conseiller général sortant qui critiquera aussi l'attitude de son adversaire : "Mon adversaire, qui vous le savez est mauvais perdant, n’en revient pas de devoir jouer la relégation ! Alors il s’affole et nous abreuve depuis 48 heures de déclarations qui, lorsqu’elles ne sont pas insultantes sur ma personne, n’ont qu’un seul but : empêcher les électeurs d’y voir clair. Jean Bonfillon cultive la confusion : Confusion des idées, avec un candidat qui prétend n’être soutenu par aucun parti mais qui aligne pourtant consciencieusement à ses côtés tout ce que le département compte de « ténors » UMP.

Il est prêt à tout : affirmer n’avoir d’engagement partisan, entretenir la rumeur et s’indigner dans sa profession de foi « de partis politiques marseillais préoccupés de manœuvres politiciennes » auquel il tente de m’associer. Il faut quand même avoir un sacré culot pour dire des choses pareilles alors qu’hier à Châteauneuf-le-Rouge c’est Martine Vassal Présidente du Groupe des élus UMP au Conseil Général et adjointe au Maire UMP de Marseille qui appelait à voter pour lui. Et demain, c’est Jean-Claude Gaudin, Président du groupe UMP au Sénat et Maire de Marseille, qui sera dans cette salle pour plaider la cause de l’UMP et de son candidat : Jean Bonfillon. Le patron national des investitures à l’UMP, en personne … qui peut croire après çà que mon adversaire est sans étiquette ? La « fanfare marseillaise » mise à contribution en renfort du barnum Joissain mère et fille, voilà qui nous promet un beau cirque !! Et qui voit-on pourtant là encore, hier, à ses côtés : la sénatrice UMP Sophie Joissain, qui a permis par son vote favorable, l’adoption de cette réforme territoriale qui est passée à une voix seulement de majorité. Muni d’une loupe, tant les logos sont petits, j’ai compté pas moins de 6 logos de partis politiques sur la profession de foi de mon adversaire ! En dissimulant sa véritable nature, Jean Bonfillon essaie comme on dit de « ratisser large » et de faire les yeux doux aux électeurs du Front National, si nombreux dans notre canton."

Et de continuer ensuite en disant que son adversaire n'a "aucune proposition concrète pour rassurer cet électorat qui exprime dans les urnes sa désespérance de voir leur quotidien s’améliorer." et rappellera alors l'action de la politique départementale. " je le dis et je le répète, le conseil général est une institution solide, bien gérée, régulièrement contrôlée et efficace grâce à un budget énorme de 2,3 milliards d’euros. Vous avez besoin du bouclier social départemental qui améliore votre pouvoir d’achat, investit pour l’avenir de vos enfants et garantit la solidarité entre les générations.
Poursuivre mon travail dans un esprit de partage et de progrès, respectueux de notre cadre de vie pour vous donner encore le meilleur de moi-même, voilà ma seule ambition. Dans une situation de crise économique et sociale d’une ampleur et d’une brutalité inégalées, il est vital de choisir le candidat qui saura, sereinement et rigoureusement, vous accompagner, vous aider, vous protéger. La majorité départementale de gauche n’a pas failli dans sa mission : son bilan est exceptionnel et ses projet à la mesure des difficultés que vous rencontrez tous les jours."

Puis parlera des impots un sujet tendance dans cette campagne chez tous les candidats : "Les élus du conseil général des Bouches-du-Rhône n’ont pas augmenté les impôts depuis cinq ans, tout en faisant de notre Département le premier investisseur de France. A ce sujet, là encore, mon adversaire tente de jeter la confusion. Si le département a effectivement augmenté ses impôts en 2004 et 2005, c’est pour faire face à l’époque aux transferts de charges voulus par le gouvernement Raffarin, qui chargeait la mule départementale pour soulager le budget de l’état (prenant l'exemple des routes). Et pendant ce temps, que faisait mon adversaire ? Il votait des 2 mains augmentations sur augmentations de la taxe des ordures ménagères, et alourdissait vos impôts locaux. « Je n’ai jamais voté aucune augmentation d’impôts locaux… » Écrit-il dans sa profession de foi. Mais quel menteur : la taxe sur les ordures ménagères qu'il a voté avec 3 augmentations en 3 ans " dira t'il en critiquant à de nombreuses reprises le gouvernement...

Rentrera dans le vif du sujet en parlant programme "Moi, j’ai un cap, un route que je me suis tracée et que je suis, pour faire de notre canton un endroit qu’on choisit pour y vivre bien et le plus longtemps possible. Je n’ai pas besoin de travestir mes idées pour que ceux qui ont voté au 1er tour pour manifester leur attachement à l’écologie m’accordent leur confiance au second tour. Les combats que je mène pour cette vallée s’inscrivent totalement dans les exigences environnementales posées par la candidate d’Europe Ecologie dans ce canton. Nous étions ainsi côte à côte pour soutenir le collectif des Faïsses qui empoisonne l’air de la vallée avec ses pollutions olfactives ou manifester à l’Arbois contre la ligne LGV, oui ils ont mal regardé car j'étais là." et de s'étonner alors : "Mon ami Frédéric Guiniéri le maire de Puyloubier, me disait à midi son étonnement de voir figurer à la Une de la profession de foi de mon adversaire, la centrale photovoltaïque qu’il vient de créer. Jean Bonfillon n’a eu dans cette réalisation aucun rôle pas plus que le département d’ailleurs puisque c’est un projet totalement municipal. Belle tentative de récupération là encore, quand on sait que le gouvernement UMP vient de supprimer une partie les aides au développement du photovoltaïque. Je n’ai pas besoin non plus de faire venir des ténors de la Gauche pour exprimer mon attachement à une politique départementale porteuse de justice sociale et de fraternité. Cette politique nous la menons déjà avec nos camarades du Front de gauche depuis 7 ans et les élus communistes qui composent aussi la majorité départementale. Mes meilleurs soutiens sont ici dans cette vallée : c’est vous mes chers amis, vous les habitants de la Haute vallée de l’Arc."

Il expliquera au public qu'ils pouvaient retrouver son programme dans sa profession de foi ventant alors l'autonomie des jeunes, qu'il a placé au cœur de son programme avec le soutien à l’emploi, le financement du permis de conduire, le soutien à l’éducation et le développement des transports en commun avec un ticket unique, puis critiquera une fois encore son opposant sur différents sujets locaux (musée de Chateauneuf, logements....) et de faire alors une synthèse : "Je résumerai la campagne de Jean Bonfillon en vous disant qu’il espère être élu sur un malentendu : Passer pour ce qu’il n’est pas et promettre ce qu’il ne maîtrise pas !"

Il conclura son discours à 20h25 en disant "Pour ce second tour je vous propose de poursuivre dans la voie que nous avons ouverte. Mon projet est un contrat moral, que je vous adresse. Un contrat à signer, non pas avec un parti politique mais avec moi, Roger Tassy, votre conseiller général depuis 7 ans. Je suis le seul candidat à pouvoir vous assurer d’être un Conseiller Général à temps complet : retraité, je suis totalement disponible pour être à votre écoute et ne cumulerai aucun autre mandat durant les 3 années que durera cette nouvelle mandature." Un discours très applaudi qui sera enchainé par La Marseillaise et d'autres chansons, pour une fin de meeting vers 20h30.
 

 

 

Tous les grands ténors de la droite départementale réunis autour de Jean Bonfillon pour cloturer les cantonales

C'était le tout dernier jour de la campagne électorale ce vendredi 25 mars 2011 et cette fois c'est le candidat Jean Bonfillon qui a eu le privilège de la clôturer, puisque pour tout candidat ça en est un, dans la mesure où cela leur permet de répondre point par point à ce qui a été dit sur leur compte par ses adversaires et c'est ce qu'avait pu faire ainsi Roger Tassy la semaine dernière. Pour sa troisième réunion du second tour; après Chateauneuf le rouge mercredi devant près de 80 spectateurs, puis la veille à Fuveau devant 140 personnes, environ, le candidat de la droite organisait ce vendredi à Trets chef lieu de canton un grand meeting devant un nombre impressionnant d'élus. Jamais Trets n'avait reçu autant de grands ténors politiques du département que ce vendredi .

Ils étaient ainsi une dizaine sur scène avec en vedette Jean Claude Gaudin sénateur maire de Marseille, Maryse Joissains présidente de la cpa et maire d'Aix, sa fille sénatrice Sophie Joissains, mais il y avait aussi la présidente du groupe UMP au conseil général qui est aussi adjointe au maire de Marseille Martine Vassal, des conseillers généraux comme Bruno Genzana président local du nouveau centre ou encore Jean Pierre Bouvet, des maires et vice présidents de la CPA étaient aussi là comme Jean Pierre Saez, Jean Chorro et aussi les maires du canton comme Christian Burles de Peynier, Michel Boulan de Chateauneuf le rouge, Joel Mancel de Beaureceuil, mais aussi d'autres personnalités ou adjoints dans la salle... comme plusieurs élus tretsois mais eux étaient moins nombreux que la semaine passée. Sans oublier bien sur Marie Josée Bonnet suppléante de Jean Bonfillon.

Un meeting présenté par le maire de Trets Jean Claude Feraud. Et pour écouter tous ces élus, 170 personnes environs avaient fait le déplacement, soit 60 de plus qu'au premier tour. Un public qui sera attentif aux discours, applaudira plusieurs fois mais qui ne se lèvera que très peu pour applaudir, ne rira pas ou ne huera pas contrairement à la veille. Le décor du meeting était identique à la semaine passée, fond noir, plantes vertes, affiches... à la différence que cette fois le diaporama sera plus grand et projeté au mur, le pupitre était lui au centre cette fois.

C'est très en retard que démarrera cette réunion électorale, à 19h20, en raison du retard de Maryse Joissains, découpée en 2 temps : les discours des grands ténors politiques, puis celui du candidat qui sera moins offensif que la semaine dernière et où il répondra point par point à ce qui a été dit la veille, mais critiquera évidemment son adversaire et ne parlera pas : programme ni objectif mais des problématiques qui étaient pour lui à corriger sur le canton, expliquant ensuite au site que c'était cela pour lui son programme.

Le maire de Trets Jean Claude Feraud sera donc le premier à prendre la parole, parlera de l'élection "il n'y a pas de petite élection quand on voit tout le monde qu'il y a " dira t'il avant d'évoquer le rôle du conseiller général et du CG "il est important car c'est un élu de proximité, dont les gens ont besoin." de faire une allusion à la réforme territoriale et de rappeler le rôle important du maire. Autre sujet l'abstention :  "L'heure est grave avec toute cette abstention car on a pas su mobiliser les gens et que le contexte économique est général. Pour le FN, pour moi ce n'est pas un fléau il représente des électeurs qui ont voté, et je crois que l'on a pas à répondre aux contraintes et demandes des présidents de partis comme Mme Aubry, Mr Sarkozy pour se déterminer, car chaque électeur déterminera en fonction de ses convictions, on a pas à attendre les consignes des partis. Il est important de voter et de montrer sa préférence. Jean Bonfillon a fait ses preuves à Fuveau, et même avec des embûches au milieu il a été réélu avec 70% des suffrages. Je n'ai rien à dire sur l'homme, le conseiller général sortant mais depuis trois ans que je suis maire à part l'avoir croisé sur le marché, je ne l'ai jamais vu en face pour parler des projets de la commune. Je le déplore de n'avoir jamais pu rencontrer l'ancien maire de Trets conseiller général sortant, heureusement grâce à mes bonnes relations avec le président du conseil général j'ai pu avoir des crédits sur Trets. Je pourrais rappeler les problèmes du RD6 ou celui de l'EPAD à Trets (maison médicalisée de St Jean du Puy qui attend d'être ouverte depuis 2ans en raison de malfaçons), j'ai plaidé le dossier tout seul devant Guérini., mais il aurait été mieux de le faire avec son aide." Il demandera à ce que l'argent du CG soit mieux redistribué... puis ensuite aux gens de se battre contre l'abstention dimanche...

 

Bruno Genzana président local du nouveau centre parlera à son tour avec un discours plus politique "On ne s'est pas trompé avec Jean Claude Gaudin, en voulant ne pas mettre deux candidats du Nouveau centre et de l'UMP en concurrence dans les cantons, mais plutôt un candidat représentant les deux partis, pour ainsi mieux se battre face à une gauche très présente dans le département et grâce à cela on a pu avoir deux élus réélus à Marseille. Ici dans le canton de Trets le score est magnifique et je vous en remercie. Jean Bonfillon fut un excellent conseiller général pendant deux ans et a su faire bouger les choses. On a besoin d'un conseiller général qui anime, il faut choisir quelqu'un qui est capable de vous représenter " dira t'il.

 

A 19h30 Maryse Joissains, députée maire d'Aix, présidente de la CPA qui était déjà là jeudi dernier reprendra la parole , s'excusant tout d'abord de son retard du à une rencontre à un rendez vous à Aix, avant d'évoquer le candidat "Dimanche on fera un bon choix; je crois que je suis la seule ici à avoir pu travailler avec les deux Jean Bonfillon et Roger Tassy, tous les deux à la CPA et j'ai eu l'occasion de les apprécier." et présentera alors chacun, et en particulier celui de son camp en prenant exemple sur la fonction qu'il occupe à la CPA Vice président à la culture : " Jean lui a développé la culture dans le Pays d'Aix ce qui n'était pas facile , mais il a réussi à la mettre à disposition  de tous les habitants." dira t'elle en gros, avant de parler de leur adversaire Roger Tassy "Quand il a été maire de Trets et vice président à la CPA il ne m'a jamais porté ou proposé un seul dossier à la CPA, jamais un seul quand il était vice président alors qu'il avait une indemnité complète. Ce n'est pas la peine de voter comme des veaux entre celui qui ne fait rien et celui qui fait. Jean Bonfillon lui a été élu comme maire par ses compétences et son talent." dira t'elle ainsi .

Elle évoquera ensuite ce que les élus de gauche reprochaient à Jean Bonfillon : les soutiens politiques "Si nous nous sommes tant déplacés ce soir c'est qu'il y a un enjeu incroyable pour ces élections. N'avez vous pas remarquer qu'au PS les élus importants, qui dirigent les grosses structures, soient si discrets. Nous nous montrons notre importance au conseil général, car on a besoin d'argent pour faire des stades, des écoles, des crèches, la voirie etc., pour s'occuper de tout le monde. La communauté d'agglo n'est pas suffisante pour réaliser nos projets et entretenir nos territoires. De plus il faut que l'on garde la majorité au Sénat grâce aux voix des conseillers généraux, car si le Sénat change de majorité la France ne pourra plus fonctionner. Vous avez en vos mains l'avenir de vos territoires et de la France pour ne pas qu'elle soit en difficulté..." dira ainsi la députée maire, avant de venter les actions du président de la République et de conclure en disant "moi je sens que tu vas gagner Jean !"

 

15 minutes plus tard, elle cédera la parole au guest d'importance de cette réunion Jean Claude Gaudin sénateur maire de Marseille, dont la venue avait même été annoncée par affiche, un élu qui vient au passage de plus en plus souvent depuis deux ans sur notre commune, dont notamment quasiment à chaque pèlerinage du 1er mai à St Jean du Puy. Ce dernier se dira tout d'abord très heureux d'être là, puis abordera la réforme territoriale, sujet sur lequel il est en désaccord avec les maires du coin précisant et insistant dessus "il n'a jamais été question de porter atteinte au rôle des communes, jamais le parlement n'a voulu voter une loi qui porte atteinte à leurs droits, ceux sont les socialistes qui ont dit cela et ils ont menti, nous aurons aimé que l'on porte atteinte au conseil général , que l'on recadre les choses, on a voulu rétablir certaines choses nous à l'Assemblée ou au Sénat" critiquant alors le conseil général "Ce que fait le cg maintenant ne relève pas toujours de l'esprit républicain, de l'équité, de la justice et du partage... Car entre nous ils se servent bien...." critiquant alors de façon moqueuse le mode d'attribution des subventions, le fait qu'ils font attendre les maires des communes de l'autre bord selon lui, des subventions qui sont pour lui données "à la tête du client" et "souverainement" ... Il fera un aparté sur Marseille Provence 2013 capitale de culture puis parlera des adversaires politiques "nous on ne dira pas du mal de notre adversaire, ce n'est pas notre style de s'attaquer personnellement à quelqu'un, seulement on fait des différences entre la politique de droite et la politique de la gauche, mais on conteste quand même les choses élémentaires ..." dira le sénateur avant de parler de la gestion de l'argent public et de rendre hommage à Nicolas Sarkozy dont il vantera les actions et la politique et dira qu'il a été le plus attaqué, critiqué et moqué mais qu'il a toujours tenu bon selon lui, face aux différents problèmes nationaux ou internationaux, mais dira qu'ils ont fait une erreur , en passant du septennat au quinquennat. Il conclura en demandant de voter Jean Bonfillon, "car l'homme en vaut la peine, il a du courage, ces élus qui sont ses pères sont là pour lui rendre hommage et le soutenir !"

 

A 20h05 le candidat Jean Bonfillon prendra la parole, pour trente minutes de discours, en majorité improvisé... Ce dernier sera constitué de réponses point par point aux critiques qui ont été prononcées hier soir dans cette même salle à son encontre en s'indignant, utilisant beaucoup le mot "mensonge", critiquera aussi le conseiller général sortant mais moins qu'il y a huit jours et se présentera... "C'est une campagne qui se termine avec nostalgie" dira t'il en introduction et remerciant tout le monde et les gens qui l'ont aidé... et de démarrer en s'interrogeant et s'indignant :  "Mais pourquoi ces déclarations méchantes, bête, qui ne volent pas haut, je ne suis pas étonné de voir que les gens se tâtent pour voter, s'ils voient des clowns ou des pitres  ! Sérieusement il faut aller plus loin, comment peut on voir autant de noms d'oiseaux qui fleurissent sur les panneaux, on découpe la tête de Sarkozy que l'on colle sur la mienne,on dit que c'est un affreux sarkozyste, mais franchement ne peut on pas élever le débat ? C'est ça qui est dramatique, nous l'avons vu dimanche et cela met la démocratie en danger... Cela conduit à l'abstention... On est juste adversaire politique, pas des ennemis alors pourquoi raconter des conneries , c'est tellement dommage. Il faut savoir une chose l'homme qui sortira vainqueur dimanche fera avancer les choses de canton il n'y a que cela qui intéresse. Moi je ne suis pas un représentant politique de qui que ce soit; c'est dommage que l'on en arrive là..." s'indignera t'il...

Il reviendra alors sur les propos de la veille : "J'ai pris plaisir à lire ce qui avait été dit hier soir je ne vous cache pas que j'ai pas appris grand chose... C'était creux ce qui a été dit et ce Monsieur Bourgogne, il n'est même pas élu en plus et comme par hasard lui aussi travaille au conseil général, à croire qu'ils y travaillent tous... Je n'ai pas bien compris ce qu'il disait avec ses expressions, ses Sarkomaire....  Je ne me suis pas senti dans tout ce qu'il disait... Ils se sont vantés de leur score, “dimanche on a fait un score de 30%” mais 30% après sept ans de mandat ce n'est pas extra, moi après 18mois j'ai fait 36% ce n'était pas si mal, et je n'ai même pas utilisé toute la manne du CG... Ça me gène que l'on dise “il n'a jamais rien fait” etc. Il y a eu des mensonges permanents pour salir les gens, Comment peut on dire que je ne suis pas allé au conseil général pendant mon mandat ? Ce qui me gène c'est ce mensonge permanent.. Nous sommes des gens respectables, alors pourquoi salir les gens moi je ne l'ai pas fait, c'est désolant de dire de telles choses.On dit que Bonfillon c'est 100% Sarkozy, mais pourquoi ne dit on pas que Tassy c'est 100% Guérini ? Ça fait parti des choses que l'on peut dire autant sur lui que pour moi ... Ceux sont des noms respectables alors pourquoi vouloir les salir ? Moi j'ai la clarté et le courage de dire que je suis soutenu par de nombreux partis....  Je ne me suis jamais senti favori comme on voulait le dire dans la presse...

 

Hier à aucun moment ils ne m'ont attaqué sur le bilan dans ma commune ou à la CPA.... Mme Gastaud s'est moquée en parlant de mon casque de chantier pour la photo devant le Grand théâtre de Provence et a dit que personne n'y allait. Mais comment peut on être amené à salir comme cela en permanence ? Son taux de remplissage est exceptionnel et est de 83%...
Hier Pierre Capell que je connais bien, c'est un homme respectable.... mais pourquoi dire tant de mensonge , que de dire ainsi que je suis presque antisémite, pas pour les services publics, alors que j'ai fait à Fuveau une crèche sans l'aide du conseil général..... Je n'accepte pas leurs déclarations, c'est de la malhonnêteté politique... On s'est aussi moqué de mon costume blanc, Mon dieu on me fait ainsi passé un casting, désolé oui je mets du blanc l'été parfois ça me va pas si mal, mais je me demande où sont ils allés chercher tout ça ?  Et Jean Louis Canal, c'est pareil, lui qui est toujours très nerveux quand je lui parle, qui dit que j'ai acheté un GPS pour être allé à Chateauneuf, comment peut on imaginer cela une seule seconde, j'ai fait le tour de toutes les communes, sauf St Antonin et cela était prévu... Je lui ai dit que j'étais déçu de ses propos, j'aurais imaginé qu'il volait plus haut que la mêlée c'est dommage. C'est dommage de ternir nos excellents rapports avec de telles déclarations. Pour Roger Tassy c'est de bonne guerre je comprends."

Il parlera alors de son bilan de conseiller général, expliquant qu'il avait permis de débourser 13.5M d'€ en 2003 d'aides pour le canton (montrant alors un graphique, que voici). "En 7ans j'aurais fait combien ? Alors j'ai rien fait ?" demandera t'il : " lui il ne gérait pas sa mairie, c'était sa première adjointe. On a vu ce que ça a donné en 2008 il a été viré. On peut lui rappeler sa gestion déplorable du SIVOM alors que je lui avais fait confiance.... Alors que l'on ne me donne pas de leçon.

Dimanche c'est une élection traditionnelle, claire, j'appelle à la mobilisation, j'aurais aimé que les Verts se déclarent de façon plus élégante pour le second tour, et se positionnent différemment, dans le même temps le candidat du PS s'arroge la poussée en disant, il faut faire barrage à la droite, mais il faut juste voter...." dira le candidat avant d'évoquer les problématiques du canton et qu'il veut résoudre... "Les grands dossiers n'ont pas été traités .." dénonçant alors la pose de panneaux du conseil général à quelques jours de l'élection pour annoncer des travaux, prenant aussi exemple sur la caserne des pompiers que les gens attendent toujours. "S'ils les posent maintenant c'est qu'ils ont peur. Les gens s'interrogent", ou de parler du doublement du RD6, de la sortie d'autoroute dont il ressortira les dossiers... promet il et aussi de "préparer l'avenir avec le nombre d'habitants en hausse venant du Var".

Puis fera une comparaison entre les deux candidats "Dimanche il y a deux mondes qui s'opposent, si vous votez pour moi vous aurez un homme honnête, travailleur, sérieux et dynamique, ouvert à tous, Jamais vous n'aurez à souffrir de quoique ce soit, de délit de faciès quel qu'il soit. Nous voulons que les aides aux communes soient enfin légalisées... " puis de parler de son concurrent "L'absence , l'inefficacité, le sectarisme, il ne faut pas promettre l'impossible, il n'a jamais tenu ses promesses ! Dimanche il ne faudra pas oublier de changer de conseiller général ". dira t'il en conclusion

Le meeting se terminera comme la veille par la Marseillaise à 20h35.

 

 

RESULTATS COMPLETS DU 2e TOUR DIMANCHE VERS 21H sur le site




Les commentaires :

Fuvelaine ; ta feuille va encore augmenter cette année grace à BONFILLON qui va encore augmenter ta taxe d'ordure ménagére comme il a fait depuis 5 ans + 229%.
Posté par : BENJAMIN, le 28/03/2011 - 00:15:07
La Provence un journal neutre? Je n'ose y croire! Certes, il s'agit bien du regroupement de deux journaux: le Meridional (droite) et le Provencal (gauche). Mais un paquet de journalistes du Provencal ont du être virer ou alors,ils les ont garde pour le sport! Non, je confirme, la ligne éditoriale de la Provence est nettement a droite.
Posté par : Jean-Marie, le 27/03/2011 - 22:26:03
Election finie... y a plus qu'a recevoir (avec étonnement) la nouvelle augmentation d'impots locaux!
Posté par : fuvelaine, le 27/03/2011 - 22:18:52
Non désolé je ne peux pas, il n'y a que deux journaux La Provence (neutre et avec beaucoup d'infos et réactions) et La Marseillaise (engagé à gauche) donc cela ne correspond pas à la ligne éditoriale du site.
De plus je mets les journaux que je possede ;-)
Posté par : Le webmaster, le 27/03/2011 - 20:51:08
Il serait pluraliste et démocratique que dans votre site apparaissent les analyses d'autres journaux locaux!
Posté par : Nathalie, le 27/03/2011 - 19:49:22
nous n'élisons pas un président de la république
nous n'élisons pas un maire mais un conseiller général .Hors sujet vous êtes hors sujet !
Posté par : XXX, le 26/03/2011 - 17:51:19
moi j aimerais que les gens du canton vote bien; jespere profondément que Roger tassy passe au 2eme tours car ses une personne qua fait beaucoup pour le canton alors vote tassy
Posté par : jyves 13530, le 21/03/2011 - 15:03:43
Vous qui êtes de la famille du candidat , vous ne répondez pas à ma question que je vous repose !

Je souhaite voir, Mr Guerini, à quelle date il sera sur le canton ?

Merci de me tenir informé, pour l’instant on ne l’a pas vu sur le canton est ce normal ?
Posté par : le directeur , le 20/03/2011 - 13:22:02
ce qui est rigolo, c'est, qu'apparemment, vous aussi, vous êtes passé très vite devant le panneau, car , Puyloubier, vous ne savez pas l'écrire non plus...
Posté par : bernard pivot, le 19/03/2011 - 09:09:24
pour une personne qui n'est d'aucun parti je vois beaucoup de Maire UMP derrière BONFILLON.
JOISSAINS ce jour, vendredi prochain GAUDIN ( président du groupe UMP au sénat ) bref un pannier de sarkosyste pur jus.

La situation est tellement désespérée qu'il faut sauver à n'importe quel prix le soldat JEAN.

C'est vrai qu'il lui faut un aéropage autour de lui afin d'éviter les gaffes ...... Cet homme nait ici ne connait pas le nom des habitants du village du Pyuloubier.Il est les nomme les PUYLOUBIENS sur sa profession de foi. Il y a à cela une explication à cela sans doute : quand il faisait du vélo petit sur nos belles routes il passait tellement vite devant le panneau qu'il n'a jamais vu le R.

Cet homme est interdit de séjour à chateauneuf le rouge.....Le maire n'est pas derrière lui.

Jean comment peut on le qualifier : il est brave..... mais qu'est ce qu'il travestit la réalité. C'est le candiadt de la minorité dure ..... Un conscept qu'il développe à foison mais ôù l'electeur moyen ne comprend pas.

Ce dernier veut qu'on lui donne des solutions devant la situation financière dans laquelle il se trouve grâce l'intégralité de ses figures de proue que nous avons sur l'estrade.....L'essence un budget de 300 EUROS par mois ; le logement 800 par mois le crédit voiture 300 par mois.....Avec 1400 EUROS vous n'avez rien payé et vous n'avez pas commencé à manger. En plus ses maires en rajoutent une couchent en transformant des services gratuit en services payant ( études surveillées ) ou en créant de nouveaux impots ( horodateurs ). C'est vrai que pour un d'entre eux il s'en exonére gaiement pour sa jolie voiture neuve.

Bonfillon son seul projet c 'est de remettre son nom sur son bureau ...... vaste vacuité de l'exercice du pouvoir. iL FERA COMME D'habitude il nira pas. Et qu'il arrete de mentir si le CG ne l'avait pas convoque les decisions prises auraient du être attaquées ; elles ne l'ont jamais été.


Allez Messieurs Dames un peu de dignité arreter de mentir au moins jiusqu ' à LUNDI
Posté par : benjamin, le 18/03/2011 - 08:25:56
Avec ce temps de chien ce week-end j’ai eu du temps à perdre. J’ai donc pris la peine de regarder attentivement le site officiel du candidat BONFILLON. Etonnant comme cet homme cherche à tromper son monde : à l’entendre et à le lire on pourrait croire que c'est quelqu'un de lisse, de consensuel, Si nous regardons son diaporama sur son site de campagne nous pourrions le comparer à cette série pour enfants « Martine.... ». Nous voyons BONFILLON aux vendanges contemplant une grappe de raisins pour illustrer son soutien aux agriculteurs, j'aurai aimé le voir à côté d'eux quand Puyloubier a été touché par la grêle ; quand Féraud voulait déclasser des territoires AOC Ste victoire (25 hectares) pour y installer l'aire de stationnement des gens du voyage; quand BURLES a déclassé des terres AOC pour construire sa zone commerciale (PLU annuler depuis). Récemment encore, que n’est-il intervenu pour arrêter le maire Christian Burles dans sa folie qui la mené louer ses terrains pour y accueillir des tonnes de boues d’épuration qui empoisonnent la moitié du canton. ? Mais je crois comprendre : Burles et Féraud sont ses deux soutiens ; y aurait-il un style d'omerta?
BONFILLON à la St ELOI 2011; alors là avec des méthodes ringardes on essaye de travestir la réalité pour induire en erreur l'électeur. Présent j'ai vu de toute pièce la scène : BONFILLON arrive avec son photographe personnel prend des photos à l'apéritif des personnes présentes et repart.....Montre en main la scène a duré tout juste 10 minutes et le contact avec le Président de la confrérie 30 secondes le temps de lui dire au revoir......

Finalement ce diaporama aux photos stylées n'est là que pour créer un personnage..... un rôle de composition.
Posté par : benjamin 2, le 14/03/2011 - 00:32:54
Merci de votre reportage et merci de bien vouloir communiquer notre planning pour la semaine à venir
P.CAPELL
planning pour la semaine du 14 au 19 mars

- LUNDI 14 MARS 16 H 30 rencontre avec la population de BEAURECUEIL

- MARDI 15 MARS 16 H rencontre avec la population de CHATEAUNEUF LE ROUGE
18 h 30 réunion publique à PUYLOUBIER
-
-MERCREDI 16 MARS 10 h marché de TRETS

- JEUDI 17 MARS 10H Marché de FUVEAU

18H 30 Réunion publique à ROUSSET

- VENDREDI 18 MARS 10 H Marché de PEYNIER
18 H 30 Réunion publique à FUVEAU

Posté par : capell, le 13/03/2011 - 09:15:01
Bonjour,
je voudrais vous signaler que le Front de Gauche dont je suis le candidat pour les cantonales dans notre canton avec Sylvia Di Lena tiendra un réunion publique à Trets le vendredi 11 mars à 18 heures 30 salle des Colombes
-à Puyloubier à la mairie le 15 mars à 18h30
- à Rousset le 17 mars salle des mariages à 18h30
- à Fuveau le 18 mars salle de la galerie à 18h30
merci de bien vouloir passer l'info.
Pierre Capell
Posté par : CAPELL, le 06/03/2011 - 21:42:38
Ajouter un commentaire :
Pseudo : Mail :

Message :

 

Code à entrer :

Sondage :
Merci de ne pas voter plusieurs fois, le but est d'avoir un résultat aussi réel et proche que celui des urnes, comme lors du sondage des Municipales 2008
 sondage


mesure d'audience

TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE

Reportages : Nicolas Dobranowski

SOMMAIRE CANTONALES 2011 SOMMAIRE

Paramètres de Gestion de la Confidentialité