Trets : Présentation de la Nouvelle ZAC CASSIN : De nombreuses modifications apportées par la nouvelle municipalité en 2022
S'il vous plaît désactivez votre bloqueur de Adblock et des scripts pour afficher cette page

Réseaux sociaux

Rechercher sur le site

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois

L'agenda tretsois

EXPOSITION « Ensemble l’Art Contemporain » 2024
Du 2 mars 2024 au 30 mars 2024
Marché de créateurs
16 et 17 mars 2024
Foire de Printemps
Dimanche 17 mars
Atelier cartes à planter
Lundi 18 mars
SPECTACLE – « Tarag ! »
Vendredi 29 mars
Jeune Public Direction le Nord
Mercredi 10 avril
Carnaval 2024 de TRETS
Samedi 13 Avril 2024
9èmes MEDIEVALES DE TRETS
3 et 4 août 2024
Fête de la LIBERATION
Mardi 20 aout 2024
FESTIVITES DE NOEL A TRETS 2024
14 & 15 décembre 2024







Cliquez ici pour acc�der au site sp�cial

  • Le Journal tretsois
  • Compte rendu Urbanisme Municipalité

" ZAC Cassin " C'est un projet dont on entend parler depuis des années mais on ne savait jusqu'à lors que peu de choses sur son contenu, c'est désormais chose faites depuis ce mardi 23 juin 2015, où les élus de la municipalité ont présenté le dossier à la population lors d'une réunion publique qui s'est tenue , salle des colombes à 18h. Un jour bien mal choisi puisque le soir des festivités de la St Jean et par conséquent, l'affluence fut très faible avec à peine une cinquantaine de personnes dont une vingtaine d'élus de tous bords.

Le projet urbain de la ville de Trets s'organise en effet autour d'un objectif de renouvellement urbain en s'appuyant sur une politique foncière de maîtrise et de reconquête des espaces stratégiques centraux.
La ville de Trets a ainsi envisagé il y a quelques années la requalification du quartier René Cassin attenant au centre-ville, délimité par le boulevard de l'Europe, l'avenue Mirabeau, la rue Léo Lagrange (RD12) et la route de La Burlière . En ce sens, une étude a été menée afin d'élaborer un projet d'aménagement urbain dans le cadre d'une Zone d'Aménagement Concerté (ZAC). Un projet qui se réalisera sur 10 15ans a précisé Jean Claude Feraud et qui est désormais entièrement piloté par la municipalité qui a repris la main sur le dossier, puisqu'il avait été confié auparavant à la SEMEPA. Un projet qui apparait très joli sur les photos dévoilées mais qui comporte un point faible et c'est toujours le même une fois encore...



Mr DIAZ architecte urbaniste se chargera de la présentation détaillée du projet commençant par dresser un bilan de la zone actuellement "un secteur qui fait tache entre la Burlière et le centre ville, qui n'est pas joli" dira t'il. Et de poursuivre : "Les liaisons vers le centre ville sont peu visibles et inconfortables, il y a un manque de cohérence urbaine, alors qu'il y a des choses intéressantes avec de jolies vues. Pour faire ce projet on a été soumis à de nombreuses contraintes à prendre en compte comme la voie ferrée auquel on ne peut pas toucher, les vents, les nuisances sonores avec le boulevard de l'Europe, les vues sur la zone de la Burlière, les liaisons avec le centre ancien..."



Concrètement les entreprises situées dans ce secteur seront priées d'aller s'implanter ailleurs et des immeubles de petites tailles seront construits à la place. Un aménageur sera désigné par le conseil municipal, sans doute à l'automne 2015 et ce dernier se chargera de réaliser les travaux, acquérir les terrains etc. "Une réflexion d'ensemble a été menée" précisera l'architecte . Le secteur mesure 11.5 hectares dont 5.5ha sont environs urbanisables dans cette ZAC. Elle comprendra un grand parc paysager, un pole multi transports, des habitations et quelques équipements de services publics voir commerces.


Un espace paysager
Cet espace sera à dominante paysagère avec la création d'un vaste parc urbain (dans le champ qui borde le boulevard de l'Europe, jusqu'à la voie ferrée) intégrant les ouvrages de rétention des eaux pluviales et les aménagements destinés à atténuer le bruit généré par la circulation sur le boulevard l'Europe mais aussi à masquer la façade de la zone artisanale de la Burlière. Des ouvrages qui devront être particulièrement étudiés car ils ne devront pas bloquer la vue sur la Ste Victoire par exemple précisera l'architecte. De nombreux arbres seront plantés par ailleurs sur toute l'avenue René Cassin et de petits parcs figureront dans les cours des immeubles.
Le transformateur situé à coté de la médiathèque sera habillé en pierres afin d'améliorer le cadre, le parking devant celle ci devrait être supprimé pour créer une grande place.


Amélioration des liaisons
Le but de cette ZAC sera de créer de grands axes de liaisons entre le centre ville actuel et cette ZAC , créant 5 seuils bien identifiés qui seraient ainsi aménagés au niveau du carrefour avec l'avenue Léo Lagrange, devant le parking de la Ferme, au droit de la médiathèque ; de la voie de liaison entre l'avenue R. Cassin et l'avenue Mirabeau, au droit du petit centre commercial proche du carrefour de la Burlière. Des franchissements piétonniers de la voie ferrée pour se rendre au parc seraient aussi prévus. Il n'y aura pas de voirie supplémentaire, sur le site de la ZAC, les déplacements seront essentiellement piétonniers.




Une gare routière
Annoncée depuis des années la nouvelle gare routière, baptisée pole d'échange multimodal sera construite à la place de l'entreprise qui a brulé il y a deux ans, au bout de la ZAC. Un parking y sera accolé d'environ 120 places


Les bâtiments
Plusieurs petits immeubles seront construits sur la ZAC afin d'accueillir environ 500 logements, des bâtiments qui seront en R+1 ou R+2 avec une hauteur calculée et une disposition spécifique de façon à ne pas gêner les vues sur le centre ancien ou la vallée. Ils ne seront pas beaucoup plus hauts que ceux existants. Chaque bâtiment aura ses parkings en sous terrain afin de privilégier l'aspect paysager...
Des commerces devraient être créés sur cette ZAC mais très peu afin de ne pas affaiblir ceux existants en centre ville, ils veulent surtout privilégier la création de nouveaux services encore inexistants à Trets. Des salles municipales pourraient aussi y être implantées.


L'avenue Cassin
Celle ci sera toujours dans les deux sens d'une largeur de 5.5m normalement avec des places de stationnement tout le long des deux cotés, une cinquantaine au total. Un gros aménagement paysager avec arbres sera effectué tout du long. De larges trottoirs seront créés coté nord pour faire une sorte de promenade. Une autre promenade sera aussi créée en bordure du parc paysager , de l'autre coté donc.


Le stationnement
Une fois encore c'est le point faible du projet, alors que la situation est totalement critique depuis des années dans ce secteur Cassin Mairie, la ville ne prévoit que 300 places au total sur toute la ZAC (même pas une centaine de plus que l'existant), et ce d'ici 10 15ans. Alors qu'il en manque cruellement actuellement, qu'est ce que ce sera donc dans 15ans quand la population tretsoise avoisinera les 12 500 habitants, comme le prévoit le maire avec par conséquent une hausse de voitures qui va avec ? Un vrai gros soucis risque de se poser donc une fois encore, car au lieu de construire un vrai grand parking à la place des entrepôts burles par exemple, comme prévu un temps, la ville préfère construire des immeubles une fois encore... Chose difficilement compréhensible et illogique. D'autant plus que la ville ne cesse de supprimer des places de stationnement à chaque nouveaux travaux, une vingtaine seront ainsi encore supprimées dans le quartier cet automne pour rappel.

Dans le détail ils prévoient d'agrandir le parking de la ferme de le passer de 90 actuellement à 200 places environ, soit sur les cotés (mais peu envisageable probablement, avec une maison d'un coté et des garages immeuble de l'autre), ou alors en hauteur ou profondeur, mais là on imagine qu'il sera payant histoire de rentabiliser l'investissement couteux et donc le soucis de stationnement sera encore plus fort. Un autre parking de 90 120 places sera créé à coté de la gare routière. Et donc une cinquantaine de places sur l'avenue. Espérons que la ville revoit sa copie sur ce point noir de la zac, car par exemple, même ce beau parc n'aura pas de vrai parking qui y sera accolé histoire d'attirer du monde à l'intérieur.


Les questions du public
De nombreuses questions seront alors posées par le public portant sur la création de commerces, l'installation de service publics, les parkings, l'impact environnemental, la hausse de la population que va engendrer ces habitations, le fait que cela risque de gâcher la vue aux habitants déjà existants, quand les terrains devront être libérés ? (Réponse : un calendrier sera défini le maire espère que tout se réglera à l'amiable), le type de logements envisagés ? ( Rien de défini encore, mais il y aura 25% de logements sociaux comme le prévoit la loi) , le devenir de la centrale à béton (elle sera délocalisée, surement à la Burlière, un immeuble tertiaire devrait être construit à la place).

Le planning de réalisation (La gare routière en 1er, puis pourquoi pas ensuite la réalisation de l'avenue, et le parking de la ferme.), la hausse de trafic routier envisagé (pas d'incidence majeur estimée car le trafic des camions et cars très forts actuellement disparaitra. Une étude de la CPA a été réalisée)


La réunion prendra fin à 19h30, une autre plus complète devrait avoir lieu par la suite...














2022, NOUVELLE MUNICIPALITE PLACE A DES EVOLUTIONS DU PROJET

Elue en juillet 2020, la municipalité CHAUVIN a voulu apporter de nombreuses modifications au projet initial. Interrogé en janvier 2021 P CHAUVIN indiquait ainsi en interview au site "nous avons mis en suspens les premiers permis de construire car nous avons estimé que le problème de parkings était toujours présent. Ce qui était proposé était insuffisant ! Insuffisant car on a déjà des soucis de stationnement et en rajoutant des logements le problème s’accentuait. On a donc demandé au promoteur de retravailler sur ce sujet pour proposer suffisamment de places de parkings, pour qu’il y en ait suffisamment à la fois pour les gens qui souhaitent se rendre en centre-ville mais également les futurs habitants de la ZAC. [...] On envisage également de créer un grand parking de 280 places à proximité de l’avenue Léo Lagrange. Ce nouveau parking sera construit sous le nouvel hotel qui sera donc lui aussi à l'angle de Leo Lagrange et Cassin. En plus nous souhaitions dans le cadre de redynamisation de la ville, offrir à la commune un hotel en centre ville, puisqu’elle n’en dispose que qu’un seul , donc dans les nouveaux plans, un hotel est prévu. Un hotel un peu moderne, de qualité, avec vue panoramique sur la Montagne Sainte Victoire et le mont Aurélien.


Parmi les autres équipements prévus sur cette zac : une nouvelle crèche est prévue, tandis que la salle de la cascade, située près de la centrale à béton, sera elle vendue et démolie, pour avoir des fonds afin de construire le parking. L'adjoint à l'urbanisme indiquait de son coté : "on a constaté que l'on se retrouvait avec quelque chose qui n'avaient aucune cohérence architecturale, on a rencontré le nouvel architecte des bâtiments de France pour évoquer ce sujet, on va réunir avec la SPLA tous les architectes et responsables pour leur demander une cohérence commune entre les projets , car c'est un projet qui va marquer la commune et on veut qu'il soit réussi ! "

Ce 7 juin 2022, les nouvelles orientations ont ainsi été présentées.
L'occasion pour M Chauvin d'annoncer "L'hôtel n'y est pas encore car les parcelles (Burles / Point P) ne sont pas acquises, il y a pleins d'autres opportunités pour faire un parking : sous les cars Burles ou sur le parking de la ferme avec un parking silo avec une morphologie type immeuble par exemple, comme il se crée ailleurs. Il y a une prise de conscience sur le besoin de parkings"
L'adjoint de préciser qu'il n'y a plus aucune réduction du nombre de places sur les parkings de la ferme et de la médiathèque comme prévu au départ. Ces 32 places seront donc un bonus.
 
Dans les modifications majeures : un nouvel immeuble dit LOT9 sera bati au carrefour de la gare routière / bvd de l'Europe, un petit parking de 32 places vient s'ajouter, des modifications aussi dans les cheminements piétons dans la zac. Certains immeubles ont aussi changé de formes

LES DETAILS...


Evolution projet d’aménagement
Les enjeux de la ZAC René Cassin, projet de renouvellement urbain, sont à la fois urbains et sociaux :
• Concevoir un nouveau quartier basé sur la mixité sociale et fonctionnelle : par sa forte densité, le projet est économe en utilisation du foncier et le programme de logements comprend 30 % de logements sociaux ;
• Offrir un cadre de vie intégrant les éléments du grand paysage (la montagne Sainte Victoire ainsi que le Mont Aurélien) tout en étant propice aux échanges pour garantir une insertion paysagère et l’aménité des lieux :
o Création d’espaces publics variés ;
o Parcours maillés de déplacements doux ;
o Maîtrise des formes bâties.
Sans modification du périmètre de la ZAC, le projet d’aménagement évolue afin notamment de renforcer l’attractivité de la Commune en termes d’activités et de logements. 1ère nouveauté : l’ajout d’un macro-lot n° 9 destiné à accueillir du tertiaire marquera l’entrée de ville nord-ouest (vers Aix-en-Provence) et permettra l’avènement d’une véritable boucle piétonne autour du parc paysager. Les modes de déplacement doux sont déplacés le long de la route de la Burlière et de l’avenue Léo Lagrange, compensant la suppression de deux voies piétonnes et cycles, entre les lots 1a et 1b puis 4 et 5, du fait de la présence de la voie ferrée. Enfin pour répondre aux nouveaux besoins de la ZAC, 2e nouveauté : une aire de stationnement de 32 places, complétant le dispositif du parking de la Ferme, sera créée entre les lots 5 et 6.
 


Programme global des constructions
Dans le but d’amplifier l’offre diversifiée de logements pour des ménages désireux de s’implanter sur Trets, le nombre total de logements passe de 500 à 550 logements, tout en conservant la part de 30% minimum de production de logements locatifs sociaux. La densité prévue sera de l’ordre de 120 logements à l’hectare contre 116 dans le projet initial. La population attendue sur la ZAC est de 1300 personnes contre 1200 dans le projet initial.

Nouveauté donc, la ZAC se dote d’un macro-lot n° 9 prévu pour la réalisation d’un bâtiment devant accueillir des activités tertiaires. La position du macro-lot au bord de la RD9/Boulevard de l’Europe (au carrefour) au nord permet de matérialiser l’entrée de ville vers le centre historique de la Commune par la présence d’un bâtiment affecté à l’accueil d’activités tertiaires.
3e nouveauté, Les constructions de logements collectifs prévues sur le lot n° 6 changent d’affectation vers un hôtel, compensant la carence en places d’hébergements de tourisme sur la Commune, sans conséquence sur le nombre de logements.
Le lot n° 8 est modifié par l’intégration de la parcelle AO 136 cédée par la commune à un opérateur immobilier, augmentant ainsi la capacité du bâti sur ce lot.
Plus globalement, la surface de plancher de chaque lot est revue à la hausse pour permettre la réalisation des 550 logements prévus.
La surface de plancher global devrait représenter 39 805 m², dont 6355 m² pour les bureaux, hôtels et/ou commerces, contre 36 600 m² dans le projet initial.
Les espaces publics, comprenant le Pôle d’échange multimodal, les espaces verts et le bassin de rétention, la voirie, le stationnement, les liaisons douces et placettes représenteront une surface totale de 55 302 m².
 

Impact environnemental de la modification du projet
Des inventaires biologiques ont été réalisés le 12/06/2018. Il n’a été relevé aucune espèce végétale ou animale à enjeu local de conservation notable. La situation générale de la zone d’étude, du fait de la présence de routes, d’un lieu de dépôt de remblais et de matériaux inertes, d’activités industrielles et de bâtiments commerciaux générant du bruit et un éclairage, comporte un intérêt écologique limité. L’état de conservation des habitats est globalement jugé comme dégradé.
Seules la roselière et des berges du ruisseau de la Bagasse constituant un espace caractéristique des zones humides présentent des enjeux écologiques (sites de reproduction de certains oiseaux, insectes et amphibiens).
L’espace caractéristique des zones humides, plus particulièrement au niveau de la roselière et de sa ceinture, devra être préservé et pourra faire l’objet de mesures d’intégration écologique (adaptation et limitation éclairages extérieurs, définition d’une zone tampon autour des habitats caractéristiques des zones humides…).

Impact hydraulique
Le raccordement du lot n° 8 au système d’assainissement de la ZAC est désormais impossible, notamment du fait de la réalisation du pôle d’échange. Il appartiendra au porteur du projet du lot de réaliser un bassin de rétention sur ce lot. L’intégration du macro-lot n° 9 n’aura aucune incidence sur le dimensionnement du bassin de rétention initialement programmé.

Modification du programme des équipements publics à réaliser
L’aménagement du parc urbain, situé entre la voie ferrée et la RD6, est réadapté pour tenir compte de la création du macro-lot n° 9 destiné à accueillir des activités tertiaires.
L’accès à ce macro-lot se fera depuis la route de la Burlière. Une liaison douce connectera au nord le quartier Cassin au parc urbain via la RD6 / Boulevard de l’Europe. Le projet sera alimenté par les réseaux secs et humides à proximité. La surface de plancher de ce lot pourrait être de l’ordre de 1 350 m² (à titre indicatif).
La suppression de deux voies piétonnes et cycles, entre les lots 1a et 1b puis entre les lots 4 et 5, sur les trois indiquées au projet initial entre l’avenue René Cassin au sud et la voie ferrée au nord.
- La suppression également du cheminement arrière piétons/cycles initialement prévu au nord des lots insérés entre l’avenue René Cassin et la voie ferrée hormis entre les lots 2 et 3 afin de laisser un espace suffisant pour un éventuel futur franchissement de la voie ferrée vers le parc au nord. Cette suppression participe également à la sécurisation des voies actuellement désaffectées.

- En ce sens les modes doux de déplacements sont basculés le long de l’avenue René Cassin qui est reprofilée en conséquence pour pouvoir pallier aux suppressions de deux voies perpendiculaires internes au quartier et d’une partie des cheminements accolés à la voie ferrée. Ainsi, sur l’Avenue René Cassin qui longe l’ensemble du projet de la ZAC, la voirie deux sens initialement prévue pour 6 mètres de large passe à 5,5 mètres de large et la voie verte (piétons & cycles) sur la bordure nord passe de 2,5 mètres à 3 mètres.
 
Prendre en compte l’évolution du lot 8 auparavant constitué par des constructions orientées vers des bureaux qui deviennent des logements. La volumétrie de ladite construction est par ailleurs réajustée, la parcelle AO136 étant cédée par la Ville au promoteur du lot 8.


De plus nouveauté pour répondre aux nouveaux besoins en stationnements publics, 1 aire de stationnement supplémentaire est prévue, soit ::  32 places de stationnement insérées au sein de l’accès pénétrant du nord au sud entre l’avenue René Cassin et la voie ferrée et de l’est à l’ouest entre les lots 5 et 6 ;
Les autres réseaux publics prendront en compte la viabilisation du nouveau macro-lot n° 9.
Dans le cadre des aménagements prévus dans le programme des équipements publics à réaliser, des surfaces correspondant à 33 130 m², dont 25 905 m² pour l’aménagement du parc paysager et du bassin de rétention, sont en cours d’acquisition par l’aménageur.
 


Modification du programme des travaux
Le programme des travaux est légèrement modifié par rapport au dossier initial. Seuls des travaux de viabilisation du macro-lot n° 9, consistant à son raccordement aux réseaux secs et humides, sont prévus.
Actualisation des modalités prévisionnelles de financement de l’opération d’aménagement, échelonnées dans le temps
Conformément à l’article L. 311-4 du Code de l’urbanisme, les équipements publics réalisés par l’aménageur dans le cadre de la ZAC et dépassant le strict cadre de celui-ci seront financés en partie par l’aménageur et en partie par la Commune. Plus précisément, la partie financée par l’aménageur représentera 12,04 % du coût des équipements publics et la partie financée par la Commune représentera le reste, soit 87,96 %.


Vu: 34065 fois RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE


=> Liste de toutes les actualités

Il y a : 7 Commentaires :
Zone inondable ou pas ? Des parkings souterrains dites-vous ?
Posté par : indépendant13, le 01/07/2015 - 18:13:43
Il n'en a jamais été question ;-)
Posté par : Nicolas le webmaster, le 28/06/2015 - 00:45:17
Il n'est plus question de faire la mairie à cet endroit?
Posté par : J-M, le 27/06/2015 - 23:02:00
La phrase est pourtant claire ;-) et expliquer précédemment dans les critiques qu'il a émit sur l'actuel c'est à dire le manque de liaisons fortes entre le centre ville actuel et ce quartier, le but est donc d'en créér de nombreuses et bien visibles ce qui n'est pas le cas maintenant
Posté par : Nicolas le webmaster, le 26/06/2015 - 15:34:10
"Le but de cette ZAC sera de créer de grands axes de liaisons entre le centre ville actuel et cette ZAC ," JE ne comprends pas le but de la zone est de relier a elle meme ?

sinon cest totalement fantaisiste je suis pres à parier que meme l'urbaniste le sait. de plus pour deloger des trucs pareil les fonds ont interet suivre x)
Posté par : Nick, le 26/06/2015 - 15:15:07
La folie des grandeurs mais où est l'argent ????
La croissance et l'emploi ne sont plus là se qui va se traduire par des baisses de récoltes d'impôts dans les prochaines années même en augmentant les taux et valeurs locatives

Pas un seul mot sur le coût total car personne ne sait le calculer au plus juste et surtout personne ne veut affoler les contribuables car on sait tous qui paiera la note à la fin.
Posté par : jmg, le 26/06/2015 - 11:28:33
500 logements à raison de 3 personnes en moyenne par logement =1500 personnes supplémentaires on va arriver à une population de 15 000 hbts à terme, parking en sous sol ou piscine c'est selon ..... car quand on voit les photos de l'avenue cassin après les derniers orages va falloir en prévoir des pompes de relevage ! quand aux expropriations ça va prendre un peu de temps ....
Posté par : odette-odile , le 26/06/2015 - 10:45:13
Ajouter un commentaire :
Votre commentaire apparaitra une fois validé par l'administrateur du site
Pseudo : Mail obligatoire :

Message :

 

Code à entrer :

Cet espace de discussion n'est pas destiné à créér des polémiques, s'en prendre aux gens, associations, les insulter, régler vos comptes, ou parler de la vie privée des gens, mais juste échanger et commenter calmement sur la vie tretsoise de manière courtoise et respectueuse de l’autre... Critiquer est possible mais sans s'en prendre aux gens ! MERCI ! S'il y a encore des dérapages, comme par le passé, il sera supprimé, ce qui serait dommage que les autres payent par le comportement de quelques uns !

Si vous avez des infos à communiquer, si vous êtes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler à Trets, si vous êtes dans une association et que vous souhaitiez communiquer ses résultats, son actu etc..., que vous voulez faire partager des photos de la vallée, envoyez dès maintenant un mail ou poster un message ici ou sur facebook, le tout sera rapidement mise en ligne ici... Merci à vous !



Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Cinéma Auteurs tretsois Travaux Economie Urbanisme Solidarité Transports Santé Séniors Faits divers Sécurité Revue de Presse Magazine Municipal Le Passé tretsois Télévision Interview Nature Noël Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Résumé Conseil Municipal Photos Vidéos Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Le site spécial : MUNICIPALES 2020 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Site DEPARTEMENTALES 2021 Caroline dans Koh Lanta 18

Aux alentours Montagne Ste Victoire Peynier Rousset Puyloubier Fuveau Pourrières Gardanne St Maximin Chateauneuf le Rge Aix en Provence Marseille St Zacharie Mimet Aubagne




SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Rugby Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA







Les dernières actualités :

29/02 : Photos Economie : Un mercredi sur le marché hebdomadaire de Trets : Lieu de courses et de rencontres : Photos

29/02 : Politique reportage télévision vidéo : Venus en tracteurs, les agriculteurs ont investi les mairies de Trets, Fuveau, Peynier, Puyloubier, Rousset pour retirer le drapeau européen & défendre le local !

29/02 : Cinéma Télévision Vidéo reportage aux alentours : Léo Matteï, alias Jean Luc Reichman a enquêté pour TF1 avec son équipe à St Zacharie => REPORTAGE + INFOS => DIFFUSION CE SOIR (1ères images)

29/02 : Vie tretsoise : Plusieurs quartiers de Trets vont être touchés par des coupures de courant CE JEUDI 29 : Les infos

28/02 : Municipalité Portrait : Trets a perdu sa Notaire & ex élue, Maitre Emmanuelle Jaume !

27/02 : Economie : Un 4ème supermarché devrait ouvrir à Trets en 2024 : Les infos

26/02 : Travaux Aux alentours Presse Photos Vidéo : Le chateau de Peynier totalement métamorphosé et rénové : Suivi des travaux + VISITE COMPLETE EN IMAGES + Reportage Journées Portes ouvertes

26/02 : Travaux Urbanisme Sport : Un nouvel accès plus sécuritaire à venir pour se rendre à pieds au complexe La Gardi

25/02 : Agenda Culture : Ensemble l'Art contemporain animera le chateau en Mars 2024 entre expo et ateliers : Programme

25/02 : Patrimoine presse aux alentours : Le chateau de Peynier, de résidence à école privée : son Histoire

25/02 : Patrimoine Agenda aux alentours : Partez à la découverte ce WEEK END du chateau de Peynier entièrement restauré : INFOS

24/02 : Cinéma : Au programme du cinéma de TRETS en février 2024 CE WEEK END ET LE SUIVANT

Suite des actualités

SOMMAIRE

L'agenda de la commune Toutes les autres brèves à lire...