Trets : Départementales 2021 : Rencontre Interview avec le binôme citoyen S. Fayolle / A. Raoux, anti parti, axé sur l'écologie et le local
S'il vous plaît désactivez votre bloqueur de Adblock et des scripts pour afficher cette page

Réseaux sociaux

Rechercher sur le site

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois

L'agenda tretsois

›› Suite de l'agenda tretsois












 Élections Départementales 2021 du Canton de Trets 

Le site spécial sur les élections
  • Le Journal tretsois
  • Departementales2021

4e grand article Interview rencontre de binômes de candidats de ces Elections départementales 2021, le dernier de cette campagne (il manquera juste le duo Penna / Coursol qui n'a pas contacté le site (le seul) et fut peu présent sur Trets, mais vous avez leur itw de La Marseillaise qui est à retrouver ici). Ce Mercredi 16 Juin Trets au cœur de la Provence a ainsi interviewé pendant une heure et demie le binôme sans étiquette, société civile et mouvement citoyen, enregistrée comme liste écologique et citoyenne : Stéphanie Fayolle & Alexandre Raoux avec leur suppléant Dominique Grangier.
L'occasion d'apprendre à mieux les connaitre, connaitre réellement leur positionnement politique, pourquoi sont-ils les seuls à ne pas être encartés ? Découvrir aussi leur programme et idées et faire le bilan de cette campagne si particulière.

Stéphanie et Alexandre qui êtes-vous pour commencer ?
Alexandre Raoux : 49 ans, marié 2 enfants, J'ai grandi à Venelles, fait mes études à Aix, je suis au Tholonet désormais, en 2020 on a présenté une liste citoyenne et on a gagné avec 63% un beau résultat battant le maire qui briguait un 4e mandat. Je suis devenu adjoint au maire délégué aux finances, sécurité etc. qui apprend vraiment à voir comment cela se passe. J'ai aussi été cadre pendant 15ans dans le secteur bancaire.
Cela m'a convaincu de faire une nouvelle façon de faire de la politique, comme Stéphanie l'an passé qui avait fait une belle campagne. Je suis conseiller sociétaire dans une banque coopérative, je pratique aussi l'apiculture !


Stéphanie Fayolle : 52ans mariée, Enseignant-Chercheur, maitre de conférences à l’université. J’enseigne l’écologie scientifique depuis 1995 et mes activités de recherche s’orientent sur la santé et les pollutions des rivières méditerranéennes. Je suis conseillère municipale d'opposition à Trets où l'an passé j'avais monté une liste citoyenne aux municipales avec un score très honorable pur une première candidature avec 30% au 1er tour, c'était une liste sans étiquette aussi, j'ai beaucoup appris, j'ai eu envie de continuer ! Je suis chercheuse à l'université, maitre de conférences, sensibilisée à l'environnement. Responsable du pôle environnement au sein d'Anticor qui s'occupe des décharges illégales.

Dominique Grangier (remplaçant), 61 ans marié 3 enfants, est éducateur EPS Handisport, retraité, ancien élu local, et associatif

Marie-Claire Morin (remplaçante), 29 ans en couple, élue municipale à Venelles, commissions CCAS, urbanisme et développement durable. Elle aussi était sur une liste citoyenne !



Avoir fait partie vous Alexandre au Tholonet et vous Stéphanie à Trets d’une liste citoyenne aux Municipales l’an dernier, c'est ce qui vous a réuni ?
S. F. : Oui nos deux parcours sont une continuité dans nos parcours personnels, tous 2 engagés sur des listes citoyennes en 2020, uniquement pour servir l’intérêt général et défendre le bien commun.

J'ai rencontré Alexandre grâce à Marie Bonnamy (de son groupe aux municipales), on a pris rendez-vous au mois de décembre. Ce n'est pas une candidature qui arrive comme un cheveu sur la soupe, d’ailleurs nous étions les premiers inscrits en préfecture. Elle a été murie, réfléchie, même si on a essayé de nous déstabiliser, on a tenu le cap. Les partis cela a été très compliqué. Le maire du Puy Ste Reparade voulait rassembler les gauches mais je suis contre le cumul des mandats et ne voulais pas partir avec un maire. C'est déontologique, je n'ai pas voulu, je n'ai pas cédé . Mr Penna pour l'union de la gauche, lui n'est pas du canton, il est d'Aix, conseiller métropolitain et municipal d'Aix, ici il n'est pas présent , comment vouloir devenir conseiller départemental s'il n'est même pas capable d’afficher sur les panneaux (NDLR : à Trets seul un panneau a son affiche sur les 8, le seul candidat dans ce cas).


Habitez-vous sur le canton ?
Oui, tous les 4 nous sommes des habitants du canton, déjà du 100% Local ! Seules 2 candidatures sur 5 uniquement le sont (listes LR et nous, liste indépendante éco-citoyenne). Pour nous, c’était une prérogative quand on défend de la proximité et de la citoyenneté.
Les autres ne sont que des parachutés.


Qu'est-ce qui vous a donné envie de devenir conseiller départemental ?
A. R. : L'écologie me tient à cœur avec des valeurs fondées sur l'écologie, l'éthique, les solidarités car il va falloir après cette dure période refaire une citoyenneté vivante, du lien social, donner de l'identité à ce canton. Si on est élu notre travail sera d'être présent auprès des maires, d'accompagner les mairies, savoir quelles sont leurs besoins, les faire remonter au département, les aider dans les subventions, dont celles européennes qui sont possibles. Le département a un budget de fonctionnement considérable et il peut donc améliorer la vie des gens. Je sais déjà comment je repartirai mon temps, j'aurais du temps à consacrer à cette nouvelle fonction. Je n'ai jamais été encarté, et absolument pas à LREM.

S. F. : Ce qui m'a donné envie, c'est d'aider équitablement les communes, mais aussi toute la partie environnement : la compétence espace naturel sensible, la gestion des ressources en eau dans la vallée de la Durance et de l'Arc, où l'eau irrigue les terres agricoles et industries comme ST qui a besoin de l'eau. L'eau rassemble vraiment ces deux cantons. Il y a aussi des motivations sur la sauvegarde des terres agricoles.

A. R. : Là LR recommence exactement à faire ce qu'ils avaient fait dans le précédent mandat avec JC Feraud, où Feraud était maire, conseiller départemental on a vu qu'il était très peu présent sur ses 6 années de mandat et on met de nouveau deux élus avec déjà énormément de mandats, surbookés à 300%, ils devraient faire le bilan des actions sur 6ans, dites-nous ce que vous avez fait pendant 6ans ? Les syndicats d'aménagements ou collèges n'ont jamais vu les conseillers départementaux. Notre parti est l'intérêt général, l'intérêt commun mais aussi l'écologie, la vraie écologie, qui est incitative, non autoritaire. Les gens ne peuvent pas par exemple changer de voitures du jour au lendemain. Il faut trouver une autre voie et c'est ce que l'on cherche à faire. On est heureux, indépendant et libre, sans parti, sans idéologies de partis où les candidats présentent tous les mêmes tracts.

Dominique Grangier : J'étais parent d'élève au collège de Trets et il n'était jamais là aux conseils d'administrations.

Si vous êtes élus au conseil département seriez-vous donc vraiment présents sur le canton ?
Absolument, nous nous consacrerons à cette tâche avec pugnacité et disponibilité, sur le terrain avec des élus, des associations culturelles, sportives et environnementales, des citoyens pour relayer leurs attentes.
En résumé, on nous verra, on agira, on tiendra des permanences, nous ne serons pas des élus « fantômes ».


Justement si vous êtes élus, arriverez-vous, en ne faisant pas parti d'un parti à imposer vos idées et projets au sein de l'assemblée départementale ?
S. F. : Je suis en congruence avec la charte Anticor (sur le cumul des mandats). Le conseil départemental n’est pas et ne doit pas être la maison des maires au contraire, elle doit intégrer des visions diverses, nouvelles d’élus d’oppositions ou de citoyens.
Le département n'est pas la maison des maires ! Nous on ira dans le sens de l'intérêt général. C'est une chambre d'enregistrement le conseil départemental comme le conseil municipal. Si on n’est pas d'accord on s'opposera et on proposera autre chose.

A. R. : On parle beaucoup de partis, mais ici si on regarde l'union de la gauche Penna Coursol, où ils n'arrivent pas à coller les affiches, distribuer les tracts, et qu’ils n'arrivent pas à s'entendre ou à avoir une tête de liste départementale et à nous on nous impose le fait que l'on soit indépendants, moi ça me fait rigoler ! Nous on proposera des choses plus intéressantes que ces dogmes ou postures, on sera constructifs pour faire un canton plus agréable et vivable. Les gens sur le terrain nous disent avoir été trahis par les partis politiques, ils ne votent plus, ceux qui sont élus par 15% de participation mais ils représentent qui ces gens ? Pour nous cette histoire de se situer nous on sait très bien mais eux non !

3 candidatures à gauche cela ne va justement pas diviser les voix ? L'abstention ne vous fait pas peur ?
S. F. : Cette politique des partis finit par occulter l’intérêt du citoyen et s’évertue à raviver des guerres infertiles, et c’est justement tout ce que les administrés ne veulent plus ! Ainsi sur le canton, ces discordances politiques à gauche comme à droite ouvrent une voix royale au RN, mais rien ne se construit dans ce jeu stérile de pouvoir et d’égo hypertrophié. Notre candidature indépendante est rationnelle, pas de « faux-semblants » avec une vision programmatique et un projet robuste et structurant pour répondre avec exactitude aux besoins du canton.

Certes, cette montée du RN est inquiétante mais à qui la faute ? Aux partis politiques hors -sol ? Au manque de présence de nos élus sur le terrain ? A l’abandon de certains territoires ruraux ?
Sur le terrain les gens nous disent que c'est super ce que l'on fait mais précisent alors qu’ils n’ont plus envie, il se disent déçus, pas motivés, on situe le taux d'abstention vers 60 80% hélas, mais être élu par 20% de votants ce n'est pas une belle élection. Si autant de gens veulent voter RN c'est qu'il y a un problème, on ne parle plus à ces gens ; il faut je pense s'adresser à ce vote, comprendre leur vote. Je ne crache pas sur ces électeurs là ; je ne les juge pas.

A. R. : Notre souhait est que les gens se mobilisent, ne perdent pas espoir, on enlèverait notre candidature il resterait UGEC (union de la gauche), LR, RN, LFI on essaye d'amener autre chose, du piment.


Quel est votre programme, que comptez-vous faire localement pour le canton ?
S. F. : On s'est rencontré dès décembre, Nous on a un programme, un vrai projet sincère, on a commencé à travailler sur notre programme sérieusement.

- Une résidence d'artistes on ne sait pas où encore, on la proposera aux maires où on trouvera des musiciens, comédiens, pour qu'il y ait une ébullition intellectuelle.

- Une maison de la nature, biodiversité et de l'eau. "La préservation de l’eau est un enjeu majeur face aux sécheresses structurelles, aux pollutions pour les années à venir. Ces 2 cours d’eau irriguent nos terres provençales et sont indispensables pour maintenir une agriculture locale et un fonctionnement pérenne de certaines entreprises et industries."

- Défendre de beaux projets culturels et associatifs

- Un guichet unique pour prendre une considération l'aide à la formation des agents administratifs par ex, cela peut aider les communes pour qu'elles demandent de l'argent et développer leurs projets

- La jeunesse : réhabilitation des collèges dont beaucoup sont en sureffectif, il est étonnant qu'il n’y ait pas eu un canton supplémentaire ces 6 dernières années. On veut les végétaliser, soutenir les élèves, le corps enseignant dans le label développement durable et aider à revaloriser le statut des AESH (ex AVS). Développer aussi du local, peut être bio dans les cantines des collèges

- Les casernes des pompiers : il y a des aménagements à faire dans les casernes, l'investissement dans le matériel, l'élu doit être présent dans les casernes pour constater de lui-même. Il faut faire remonter les besoins

- Davantage de pistes cyclables et surtout les entretenir car elles ne sont pas entretenues aujourd'hui comme celle de Trets / Gardanne
- Utiliser à autre chose les voies ferrées plus utilisées

- Agir sur la surfréquentation du massif de la Sainte Victoire qui a explosé après les confinements, il faut arriver à réorienter les gens sur d'autres endroits, revoir les lignes de transports en commun pour qu'ils n'y viennent pas en voitures.

- Le social, handicap, protection de l'enfance (avec d'avantage de structures d'accueil pour les jeunes)
- Travailler en synergie avec les centres communaux d’actions sociales, pour agir en faveur des agents territoriaux (administratifs, assistantes sociales, infirmières, pompiers, etc.), nous en avons rencontré qui nous ont fait remonter de nombreux dysfonctionnements et inégalités dans le département.

- Le soutien à la création de sociétés coopératives (herbes de Provence, par exemple) et participatives, à la relance de notre économie locale et à l’artisanat.

- Les services publics où il faut les défendre, de petites structures au sein de chaque commune pour aider les habitants, personnes âgées les aideraient beaucoup

- Pour notre jeunesse, l’accès à l’emploi passe souvent par de la formation professionnelle, Création d’une plateforme départementale-communale pour répertorier les contrats d’apprentissage, les contrats professionnels, les stages disponibles dans les différentes collectivités ou entreprises du département.


Vous avez aussi signé donc la Charte d'Anticor ?
Absolument, dès la parution des 30 propositions, en utilisant le mot Ethique dans le slogan ! Transparence, moralisation, intégrité c’est dans notre ADN. D’ailleurs pour les municipales en 2020, j’y avais engagé chaque membre de la liste citoyenne, de nombreux colistiers sont restés adhérents.


Quel est votre bilan de cette campagne si particulière ?
A. R. : On sent que quelque chose se passe, beaucoup de maires se disent sans étiquettes, même si des ralliements se sont ensuite faits, nous on est resté droit. On espère que l'on a semé des graines.

S. F. : On a fait beaucoup une campagne de terrain, fait les marchés, on a rencontré beaucoup de gens, du monde associatif notamment, des maires, on est allé plusieurs fois dans chaque commune, les 18, on a aussi utilisé les réseaux sociaux. On a été beaucoup aidé par une quarantaine de bénévoles, des gens de Trets, Fuveau, Venelles, Jouques qui se sont proposées, déçus de partis, des gens qui ont envie et n'aiment plus ces schémas politiques, on n'est pas dans une dynamique de pouvoir.

A. R. : Faire des petites réunions c'est devenu possible maintenant, mais on n'a pas eu envie, on a préféré le terrain, car mobiliser des gens pour avoir une trentaine de personnes il valait mieux boiter, rencontrer les gens, à pied, vélo.... Vélo et même avec son cheval pour Marie-Claire. On a voulu casser les codes ! On est en cohérence avec nos parcours personnels ! Nos deux suppléants nous apportent beaucoup de choses également, si on est élu on travaillera avec eux, on est tous les 4 complémentaires.
C'est une belle aventure, on rencontre des gens d'horizons différents ! Ce fut une campagne soft. On espère que notre candidature fera jurisprudence, on a montré que c'était possible de faire une vraie campagne de terrain, de distribuer 25 000 flyers, mobiliser les gens, on est très curieux du résultat, le message sera t'il compris ? Un nouveau message !




Vu: 1278 fois RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE

=> Liste de toutes les actualités

Ajouter un commentaire :
Votre commentaire apparaitra une fois validé par l'administrateur du site
Pseudo : Mail obligatoire :

Message :

 

Code à entrer :

Cet espace de discussion n'est pas destiné à créér des polémiques, s'en prendre aux gens, associations, les insulter, régler vos comptes, ou parler de la vie privée des gens, mais juste échanger et commenter calmement sur la vie tretsoise de manière courtoise et respectueuse de l’autre... Critiquer est possible mais sans s'en prendre aux gens ! MERCI ! S'il y a encore des dérapages, comme par le passé, il sera supprimé, ce qui serait dommage que les autres payent par le comportement de quelques uns !

Si vous avez des infos à communiquer, si vous êtes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler à Trets, si vous êtes dans une association et que vous souhaitiez communiquer ses résultats, son actu etc..., que vous voulez faire partager des photos de la vallée, envoyez dès maintenant un mail ou poster un message ici ou sur facebook, le tout sera rapidement mise en ligne ici... Merci à vous !



Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Solidarité Santé Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Le Passé tretsois Cinéma Télévision Interview Nature Noël Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Résumé Conseil Municipal Photos Vidéos Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Le site spécial : MUNICIPALES 2020 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Site DEPARTEMENTALES 2021 Caroline dans Koh Lanta 18

Aux alentours Montagne Ste Victoire Peynier Rousset Puyloubier Fuveau Pourrières Gardanne St Maximin Chateauneuf le Rge Aix en Provence Marseille




SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA







Les dernières actualités :

01/08 : Vie tretsoise Sécurité : Les sapeurs pompiers tretsois donnent naissance à un 3e bébé en un peu plus d'un mois

01/08 : Aux alentours Festivités Presse : VU PAR LA PRESSE : Avec le rythme dans la peau, Kendji a enflammé Gardanne !

01/08 : Reportage Culture Vidéo : Une pièce historique a fait basculer le château au temps de Mai 68 lors de la « disparition » de De Gaulle !

01/08 : Faits divers Aux alentours Presse : Gravement blessé après une chute à vélo à Pourrières

01/08 : Aux alentours Agenda : AUX ALENTOURS CE DIMANCHE 1er Peynier en Fête

31/07 : Aux alentours Festivités Photos Reportage Vidéo Gardanne : KENDJI GIRAC embrase Gardanne dans une avalanche de tubes ! Un retour canon pour un festival dans la cité minière

31/07 : Agenda Boxe Sport : Le Gala du Phenix Muaythai 12e édition de retour CE SOIR pour une soirée de sport de combats : PROGRAMME

31/07 : Agenda Festivités Culture : Grosse soirée théatrale & de Sport CE SAMEDI à TRETS : Infos [3 Co.]

30/07 : Festivités Reportage Vidéo : Bars et restos animés le temps d'un début de soirée par le premier apéro concert de l'été

30/07 : Agenda Aux alentours : Les Vendredis de l'enclos 2021 de St Maximin : PROGRAMME de ce soir en HUMOUR

30/07 : Solidarité Association Education Presse : Le jeune Théo a mobilisé les commerçants avec succès pour son combat contre la mucoviscidose

29/07 : Municipalité Compte-rendu ConseilMunicipal : Un 12e Conseil Municipal avec un nouvel élu qui traitera gendarmerie, personnel, lotissements & autres sujets . : RESUME [1 Co.]

Suite des actualités

SOMMAIRE

L'agenda de la commune Toutes les autres brèves à lire...