Trets : Où en est le dossier du futur Supermarché Carrefour de Trets, version II (2020) ? Itw, Présentation & suivi du dossier
S'il vous plaît désactivez votre bloqueur de Adblock et des scripts pour afficher cette page
-->

Réseaux sociaux

LA PAGE FACEBOOK d'origine est de retour

Rechercher sur le site

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois

L'agenda tretsois

Les soirées estivales de FERRY LACOMBES
Vendredi 7 & 21 Juin puis le Vendredi 5 Juillet
1er Marché Nocturne
Vendredi 5 Juillet 2024
Fête de la Saint Eloi
DU MARDI 9 AU 14 JUILLET 2024
2e édition du Festival REMP ARTS FESTIVAL
Samedi 27 et dimanche 28 juillet
9èmes MEDIEVALES DE TRETS
3 et 4 août 2024
2e Marché Nocturne
Vendredi 9 Aout 2024
Fête de la LIBERATION
Mardi 20 aout 2024
Journée des associations
Samedi 7 septembre
Vide Grenier
Dimanche 8 Septembre 2024,
Week end des chevaliers de laieit
samedi 12 et dimanche 13 octobre
FESTIVITES DE NOEL A TRETS 2024
14 & 15 décembre 2024







Cliquez ici pour acc�der au site sp�cial

  • Le Journal tretsois
  • ECONOMIE


PROJET 1ERE VERSION : 2018

Il y a un an et demi, en aout 2018, Trets au coeur de la Provence vous avait présenté en détails le projet du tout nouvel hypermarché CARREFOUR de Trets qui doit s'installer dans l'agrandissement de la zone de la Burlière et qui remplacera le Carrefour market actuel, qui existe depuis 30ans. Il avait alors été présenté aux commerçants lors d'une réunion de l'association "Les Vitrines de Trets", un mois après avoir obtenu l'avis favorable de la commission départementale d'aménagement des Bouches du Rhône (CDAC). Un agrandissement que beaucoup de tretsois et habitants de la vallée attendent depuis longtemps et qui consistait pour rappel à la création d'un ensemble commercial d'une surface totale de vente de 7 540 m2 compose d'un hypermarché « CARREFOUR » de 6 000 m2 (2 fois celui actuel), et d'une galerie marchande de six boutiques, totalisant 900 m2 (252 m2, 108 m2, 112,5m2, 112,5 m2,135 m2 et 180 m2) et d'une moyenne surface non alimentaire de 640 m2 sur le parking, et de creation d'un point DRIVE de 4 pistes de ravitaillement et de 66 m2 d'emprise au sol, a Trets. (Revoir la présentation détaillée du projet ici & le pourquoi de ce magasin). L'ensemble commercial sera implanté sur 13 parcelles au total de cette nouvelle zone, réunies en une seule unité foncière (lot n° 05) d'une surface totale de 30 695 m² .

Au départ le groupe Carrefour voulait un magasin de 7000 / 8000m², mais après de nombreuses discussions avec la mairie, tout le monde était tombé d'accord sur 5000m². Une superficie trop petite cependant pour le groupe Carrefour qui s'était alors retiré et ne mettra pas un centime dans le projet, et celui ci a donc été repris par un promoteur . De plus les contraintes imposées par la mairie au sujet de la galerie marchande étant tellement lourdes (celle ci voulant protéger le commerce local) avaient également découragé le groupe précisait à la réunion le promoteur en 2018 la société SAS 3B INVEST. Un projet d'agrandissement destiné à éviter la fuite des tretsois vers St Maximin, Aix, Aubagne pour faire leurs courses, expliquait la municipalité qui souhaitait ce projet depuis longtemps. Le promoteur rappelant au passage que St Maximin va voir son HYPER U s'agrandir de 4 à 8000m² et recevoir d'autres magasins . "Mais avant de construire ce projet nous avons eu de très nombreuses discussions avec la municipalité, les agriculteurs, l'association des commerçants, tout cela s'est fait en concertation." insistait Mr Bracchi le promoteur, qui travaille dessus depuis 2013 . Et pour le réaliser il va énormément investir puisque le projet de départ coutait 24 millions d'euros dont 18M pour la construction et 6M pour l'aménagement du site. Le terrain étant à 135€ le mètre carré.

=> Présentation détaillée du 1er PROJET du CARREFOUR

=> Dossier de la matinale de FRANCE BLEU PROVENCE
=> Reportage FRANCE3
=> Article LA PROVENCE Aout 2018
=> Carrefour retoqué : Article LA PROVENCE Novembre 2018



PROJET 1ERE VERSION : 2018


Mais ce projet avait ensuite subit une énorme douche froide le 8 novembre 2018, lorsque la Commission nationale d'aménagement commercial (CNAC) (l'instance de recours des décisions et avis des commissions départementales d'aménagement commercial (CDAC)) donnait un avis DEFAVORABLE à ce projet. La CNAC avait été saisie par un recours de l'association située à Marignane : En toute franchise et quelques commerçants tretsois (peu nombreux) et de St Maximin (sic!) opposés au projet.

Dans son avis la commission considérait que le projet présentait "un caractère disproportionné par rapport a cet environnement et qu'il représentait, du fait de son ampleur, de sa composition et de l'attractivité qu'il va générer, un risque pour la survie du tissu commercial de centre-ville des communes avoisinantes !" mais aussi des reproches sur les aménagements du site qui est en zone inondable, et "qu'il ne répondait pas aux impératifs légaux de consommation économe de l 'espace et de qualité environnementale" etc , des arguments que Mr Bracchi le porteur du projet pour la société SAS 3B INVEST dénonçait en bloc dans une interview à Trets au cœur de la Provence en décembre 2018. (A relire ici)


Depuis un peu plus d'un an il a donc beaucoup travaillé, réalisé de nouvelles études, pour proposer un nouveau projet, qui répond aux critiques formulées par la commission. Un projet qui sera présenté ce mercredi 4 Mars 2020 à la Commission départementale d'aménagement des Bouches du Rhône (CDAC) et qui a déjà reçu en février l'avis favorable de La direction départementale des territoires et de la mer (DDTM).

Le voici en détails :

Dans cette nouvelle version, le promoteur a malheureusement du considérablement réduire en superficie le batiment. Ainsi s'il conserve la structure initiale (grande surface alimentaire + galerie + moyenne surface) il a donc subi une profonde transformation. Les surfaces déployées se déclinent ainsi :

* Un Supermarché exploité sous l'enseigne CARREFOUR MARKET avec une surface de vente de 4 000 m2 (contre 6 000 m2 précédemment). Pour rappel, Carrefour Market, actuellement a une superficie de 2412m²,

* 5 boutiques prioritairement destinées au transfert des existantes sur une surface de vente totale de 350 m2 (contre 900 m2 précédemment),
* 1 restauration de 195 m2 (dont 100 m2 de salle)


La galerie marchande : Le supermarché et les boutiques seront desservies par un bras de mail au centre duquel un espace de 60 m2 sera réservé et dédié aux autres commerçants Tretsois qui pourront s'ils le souhaitent venir communiquer sur leurs activités respectives et faire des animations. En effet une des particularités de ce projet consiste à développer fortement les partenariats avec les producteurs locaux.


La Moyenne Surface extérieure, sur le parking est maintenue en partie Nord-Ouest du terrain. Elle aura une surface de vente de 640 m2. Elle sera non alimentaire de 640m² (équipement de la personne, de la maison et culture-loisirs. A titre d'exemple pour comparer ALDI fait 380m², Bricomarché 2785m².

Un service Drive, adapté aux nouveaux modes de consommation et plébiscité par les consommateurs, est maintenu avec 3 pistes de ravitaillement, contre 4 dans le précédent projet.


Le but étant de créer un équipement commercial à taille humaine, capable de fédérer le commerce Tretsois, qu'il soit grand ou petit, et de répondre à la forte demande locale pour ainsi permettre de limiter l'évasion commerciale vers les grands pôles voisins.



L'impulsion déjà donnée lors du premier projet, vers une gestion raisonnée des ressources naturelles et la préservation de la biodiversité, sera maintenue et même renforcée.
Le batiment en lui même sera différent avec des façades aux parements de pierre et aux vêtures d'aspect bois. La toiture végétalisée. Le but est de fondre la batiment dans son environnement.


Coté parking, là aussi elles sont beaucoup moins nombreuses. Le précédent projet était doté d'un parking de 630 places (le double de l'actuel) 287 en extérieur et l'autre moitié en sous terrain sous le magasin : 343. Dans cette nouvelle version il n'y aura que 260 places de stationnement en tout, qui seront en quasi-totalité réalisées avec un système de pavés drainants qui visent à limiter l'imperméabilisation des sols. Une partie sera couverte avec toiture végétalisée sur presque 2 000 m2. Elle permettra ainsi d'améliorer le confort d'été, de stocker une partie des eaux pluviales et de réduire sensiblement les Ilots de Chaleur Urbains. La toiture sera également dotée de 450 m2 de panneaux photovoltaïques capable de produire l'équivalent de la consommation annuelle d'environ 60 logements de 70 m2 (hors chauffage).


Comme dans le précédent projet, une large place est laissée aux espaces verts. Là où aujourd'hui ne subsiste plus aucun arbre, on y verra se développer demain pas moins de 178 hautes tiges dont une partie permettra d'ombrager le parking.

Le Plan Local d'Urbanisme impose 20 % minimum d'espaces verts de pleine terre. La barre a été placée au-dessus des attentes de l'administration et ce taux de 20 % porté au-delà du tiers de la surface totale du terrain. Cette volonté se traduit par plus de 11 200 m2 d'espaces engazonnées et arborés.


Si le projet obtient un avis positif de la commission de CDAC le 4 mars 2020 et s'il ne reçoit pas de recours (l'association En toute franchise semble sur les dents, une nouvelle fois cependant), le promoteur espère pouvoir démarrer les travaux cet été 2020 et ils dureront 8 à 9 mois précisent ils.
A suivre donc...



MARS 2020 : L'EVOLUTION DU DOSSIER
L'avis de la commission départementale d'aménagement des Bouches du Rhône (CDAC) qui s'est réunie le 4 mars 2020 est tombé le 10 mars et celui ci est FAVORABLE à cet agrandissement. L'avis est identique à la première version donc.

De son coté l'association EN TOUTE FRANCHISE qui avait obtenu l'annulation du premier projet en CNAC (commission nationale) a fait savoir mi mars qu'elle ne compte pas en rester là. Elle explique tout d'abord avoir interrogé les candidats aux Municipales sur leur engagement en faveur du commerce de proximité et la revitalisation des centres-villes, en leur proposant de signer leur CHARTE E.T.F. "Les deux candidats opposants au maire sortant, interrogés l’un a répondu qu’il était pour ce projet, l’autre n’a pas répondu. Quant au Maire en place, nous ne pouvons pas l’interroger, celui ci a montré par le passé qu’il était pour le projet" puis précise ce qu'ils comptent faire : "Le projet Carrefour est redéposé pour la seconde fois, mais cette fois ci, il sera examiné avec la nouvelle réglementation de la loi ELAN : comprenant une analyse d’impact, le taux de vacance commerciale, loi qui a été confirmée ce jour par le Conseil Constitutionnel. Nous sommes intervenus auprès du Préfet des B.D.R. pour que ce projet soit refusé en C.D.A.C. (abus de position dominante (à noter que leur lettre date du 9 mars, soit 5 jours après le passage en commission) nous n’hésiterons pas à utiliser le processus du recours devant la C.N.A.C. en cas d’avis favorable."

Mauvaise nouvelle donc pour les tretsois qui attendent le magasin, celui ci va donc encore être retardé de plusieurs mois par ce recours.


Plan d'aménagement de la 1ère version, mais la 2e version sera dans le même style sur les emplacements, si ce n'est que le magasin sera plus réduit et la surface verte à l'Est bien plus étendue





JUILLET 2020 : VERDICT FINAL DE LA COMMISSION NATIONALE
Une bonne nouvelle est tombée dans le dossier du CARREFOUR de Trets après deux ans de procédure... Mercredi 22 juillet dernier la CNAC l'instance nationale de recours des commissions départementales d'aménagement commercial (CDAC) a rendu son verdict tant attendu pour l'ouverture d'un nouveau magasin de 4.990 m² de surface de vente à la place de l'existant 2.412 m² et il est POSITIF cette fois. Un an et demi après avoir retoqué le dossier à l'automne 2018, cette fois la commission nationale lui a donné un avis favorable lors d'une réunion qui s'est tenue à Paris en présence du promoteur Pierre Bracchi et du nouveau maire de Trets Pascal Chauvin venu soutenir ce projet, comme l'avait fait son prédécesseur. Ave cet avis favorable la construction va donc pouvoir démarrer dans quelques mois normalement.


Interrogé sur le sujet le premier magistrat Pascal Chauvin s'est réjouit de cette nouvelle "Je suis très heureux de cette décision car ce sera le projet phare de cette nouvelle zone de la Burlière qui va déterminer la suite de l'avancement de celle ci et comme je l'avais déjà déclaré je tacherai qu'elle soit la plus ambitieuse possible. C'est un travail qui se fera à la rentrée de septembre avec la SEMEPA pour pouvoir intégrer le comité de pilotage et j'entend bien faire entendre la voix de Trets."
Questionné également sur cette nouvelle version de Carrefour bien plus réduite que le projet de départ il explique ne pas être trop déçu "il faut respecter la législation , toutes les préconisations des services de l'Etat et je pense que ça conviendra à tout le monde."


Mr Bracchi de la société 3-B Invest , le promoteur de Carrefour est lui aussi soulagé et ravi de cette décision après des années de bras de fer : "On avait un projet très abouti de l'avis de l'ensemble des protagonistes qui ont travaillé sur ce dossier, un dossier vieux de 6ans, que l'on a peaufiné énormément avec une démarche environnementale très poussée, démarche sur laquelle on nous avait retoqué soit disant, même si on était au dessus de la loi, là on a encore fait un effort, aux limites de ce que l'on pouvait faire.

De l'avis de l'instructeur de la CDAC, quelqu'un de pointilleux notre projet ferait référence dans les Bouches du Rhône, d'après ce qu'il avait noté dans son rapport transmis à la CNAC. On ne peut être que plus fier de ça, c'est aussi un projet d'utilité publique pour Trets puisque l'on était soutenu par l'ensemble des protagonistes économiques et commerciaux de la ville, l'ancien maire Mr Feraud soutenait ce projet, le nouveau maire Mr Chauvin aussi, il est venu le soutenir à Paris car il a bien compris l'importance de cette locomotive où il a dit en conclusion lors de la commission «Je pense que notre économie, notre village, notre bassin de vie et notamment la zone est une locomotive pour notre pouvoir économique, une locomotive en panne que l'on va essayer de remettre en route», je dirais malgré cette idée ambiante sur les surfaces commerciales que la commission a réussi à faire la part des choses et à dire que certes les surfaces commerciales au niveau gouvernemental ne sont plus trop les bienvenues mais celle ci sur un plan local fait parti des surfaces à utilité reconnue.

On avait le soutien de beaucoup de commerçants de Trets, de la nouvelle association des commerçants de Trets, de Christian Burles maire de Peynier vice président de la métropole référent des agriculteurs, un soutien utile des agriculteurs puisqu'il nous avait été reproché de prendre des terres agricoles alors que tout le monde sait que ces terres n'étaient plus agricoles depuis très longtemps, puisqu'il y a eu un SCOTT, un PLU et une ZAC. Soutiens aussi de Mr H. Pons vice président de la métropole aux transports et de Mr Jean Luc Chauvin président de la CCI (chambre de commerce) un soutien écrit. Beaucoup ont eu peur que le projet ne se fasse pas et que le commerce de Trets soit en panne. Dans le cas comme Trets il y a une synergie entre ce projet et les petits commerces sinon le seul vainqueur aurait été Amazon etc . On est allé dans une démarche environnementale majeure... Tout s'est joué sur l'environnement et la transition énergétique."



Quel est le planning désormais ?
"Cela va dépendre des opposants (qui sont : l'association : En toute franchise, Casino, Lidl, Hyper U), car ils pourraient nous mettre en cours d'appel administrative , mais ce n'est pas suspensif, ils peuvent le faire donc pour nous nuire et retarder le projet. C'est le jeu ! Les derniers recours sont juste administratifs et je suis très serein dessus ce sera jugé que sur le droit et dessus notre dossier a été plus que décortiqué. Il n'empêche pas le départ de la construction qui peut être envisagé pour la fin de l'année 2020, début 2021. La construction pourrait prendre 10 mois donc on peut envisager une ouverture fin 2021. On va faire au plus vite car on est conscient de la grosse attente"

Questionné enfin sur les futures enseignes de la zone, qui occuperont le magasin situé sur le parking, le restaurant de la galerie marchande, voir les autres lots de la zone il expliquera que de grosses enseignes , dont 2 3 très belles se sont positionnées afin de correspondre aux souhaits de la nouvelle municipalité et des habitants. Certaines enseignes commerciales peu prestigieuses déjà annoncées pourraient être remplacées par d'autres plus belles. "Pour le moment on a le choix c'est ça qui est bien, on va choisir avec la mairie et la SPLA, on l'avait promis et on respectera ces engagements".




NOVEMBRE 2021 : Où en est-on ?

Voilà un peu plus d'un an et trois mois que la commission nationale a donné son feu vert au Carrefour de Trets, mais toujours rien n'a bougé dans la zone, pas un seul magasin construit (Gifi et Go Sport ont pourtant eu l'autorisation de s'installer l'automne dernier), ni un engin en action. Les habitants s'interrogent donc et en ce mois de novembre 2021, le site a voulu en savoir plus et faire le point sur le dossier une nouvelle fois en contactant Mr Bracchi le promoteur du Carrefour.

Il expliquera être ainsi toujours empêtré dans les recours de ses opposants Lidl, Casino et En toute franchise : "On aura le verdict à la fin de cette année dans quelques semaines, puisque l'instruction de la cour d'appel administrative de Marseille a été clôturée fin aout et c'est le dernier recours des opposants. Je suis confiant car je porte le dossier depuis 6ans et demi, mais je ne me risquerai pas de donner un résultat avant. En général les concurrents font cela pour juste retarder l'échéance.
Si la réponse est positive on attaquera les travaux immédiatement début janvier 2022 avec une ouverture en janvier 2023."


Interrogé de nouveau sur les enseignes qui pourraient s'implanter, ou le lieu d'implantation (dans la galerie ou en extérieur) du futur Burger King (annoncé en janvier par le maire en itw) il n'en dira pas plus, car tout est conditionné à la construction du Carrefour qui est la locomotive. Un supermarché à dominance bio Marcel & fils pourrait s'installer dans la zone mais cela reste à confirmer (pour rappel, le maire avait annoncé en janvier dans l'itw qu'un magasin bio s'installerait , mais depuis Biocoop a racheté un local dans l'ancienne zone).




AVRIL 2022 : Procès gagné mais....
Le Carrefour et ses magasins qui vont avec, verront ils un jour le jour ? Telle est la question que l'on peut commencer à se poser, tellement l'attente devient longue et est sans cesse repoussée. Voilà que 6mois se sont écoulés et en ce mois d'avril 2022, Trets au coeur de la Provence, a voulu faire le point sur le dossier.

Le 20 décembre 2021 la Cour administrative d'appel de Marseille, 5ème chambre, a donc rendu son verdict suite aux énièmes recours déposés par le groupe CASINO et l'association de Vitrolles En toute Franchise qui demandaient d'annuler le permis de construire du magasin et de condamner en outre la ville car pour eux le permis a été délivré au vu d'un dossier incomplet et contradictoire. Les deux demandeurs argumentaient également le fait que "le projet ne permet pas une consommation économe de l'espace puisqu'il entraîne une trop forte imperméabilisation des sols et urbanisation des terres agricoles ; le projet entraîne une forte augmentation des flux de véhicules, il n'est pas desservi de façon satisfaisante par les transports en commun ni par les modes de transport doux ; le projet ne contribue pas à la préservation ou à la revitalisation du tissu commercial des centres-villes ; l'étude d'impact du projet n'analyse pas la vacance commerciale de l'ensemble des communes limitrophes de Trets et de la communauté d'agglomération du pays d'Aix ; l'insertion paysagère et architecturale du projet est insuffisante ; le projet n'est pas compatible avec les exigences du SCOT ; sa performance énergétique est également insuffisante eu égard à la faible utilisation des énergies renouvelables ;"

La cour a au final débouté Casino et En toute Franchise et a rejeté toutes leurs demandes et arguments et les a même condamné à payer au promoteur la somme de 3 000 euros chacune au titre des frais exposés.

Mais en ce mois de février 2022, l'association (qui ne connait quasiment pas Trets) et le groupe Casino (qui pour rappel ne peut s'agrandir vu la situation géographique de son magasin et a vu son ancien projet de déménager dans le projet de Zac Chassaoude (de l'autre coté du boulevard) échoué celle ci étant inondable) ont décidé une fois encore de faire appel de cette décision. "On est dans la dernière ligne droite après 8ans de procédure, on a commencé en 2014 pour rappel à travailler dessus, ils ont cette fois décidé de faire appel devant le Conseil d'Etat, on prépare donc le dossier. On attend désormais c'est une histoire de quelques mois, leur but est de retarder l'ouverture. On doit attendre le verdict qui devrait avoir lieu vers la fin de l'année, mais cette fois ils n'auront plus de voies de recours" précise le promoteur, contacté en cette mi avril 2022.

Autant dire que si la décision est positive, le début des travaux est par conséquent repoussé désormais minimum à début 2023 (avec ouverture 2024), et donc probablement par voie de conséquence : l'installation des autres magasins comme Go sport, Gifi, Burger king etc s'ils ne changent pas d'avis d'ici là à force d'attendre... Patience...




FEVRIER 2024 : La fin des recours mais....

C'est bien connu la justice en France est lente, très lente et elle l'a encore montré dans ce dossier. Voilà deux ans que le site n'avait pas fait un point complet avec le promoteur du projet CARREFOUR, même si le site vous avait informé des légères avancées.

En ce mois de février 2024, Pierre Bracchi a ainsi confirmé à Trets au coeur de la Provence en avoir enfin fini définitivement, après 5 ans de procédures judiciaires avec les recours divers intentés par ses adversaires. Il a gagné le recours devant le conseil d'état que lui avait intenté le groupe Casino qui a été débouté en juillet 2023, tandis que le tout dernier recours qui le concernait celui de l'association vitrollaise "En toute Franchise" s'est aussi arrêté à l'automne 2023, celle ci ayant décidé de se désister en conseil d'Etat après 5ans d'entêtement (elle que l'on n'a plus revu sur Trets depuis des années...) ! Il a donc désormais toutes les autorisations nécessaires pour faire son magasin dont les certificats de "non recours" nécessaires aux banquiers explique t'il.

Mais si désormais le volet judiciaire est enfin achevé, deux nouveaux volets s'ouvrent ceux des négociations et pas des moindres car il est désormais en négociation avec les banquiers pour faire financer son projet. Car entre 2018 et la présentation qu'il avait effectué et maintenant, beaucoup de choses sont passées sur le plan international avec une inflation galopante notamment au niveau des matières premières dans la construction.
Pour rappel il expliquait en 2018 que le projet (qui était cependant bien plus grand que maintenant pour rappel) coutait 24 millions d'euros dont 18M pour la construction et 6M pour l'aménagement du site. Le terrain acquis était à 135€ le mètre carré.

"Tous les feux sont au vert désormais , je suis content d'avoir gagné en conseil d'état, ce fut un vrai chemin de croix, les autorisations sont maintenant définitives; mais là il s'agit désormais du financement et ce n'est pas un petit financement, ça suit son cours donc" précise t'il enchainant les rendez vous avec les banquiers en cette fin d'hiver, tandis qu'il en a d'autres avec Carrefour (qui ne finance par le projet pour rappel) "afin d'exécuter les accords que nous avions, mais cela a tellement duré que tout le monde avait enterré ce dossier et plus personne n'y croyait".

Il est donc incapable de donner un début de construction maintenant, sachant qu'il faut un an pour construire entre le premier coup de pelle et l'ouverture du magasin. Espérons que ça ne traine pas trop sachant que beaucoup d'autres enseignes attendent Carrefour pour lancer leur projet (comme pour le fast food).

A suivre donc

Photos maquette : SAS 3B INVEST / Ingénierie Bâtiment Services



La PAGE FACEBOOK d`'origine est de retour :

Vu: 39609 fois RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE

=> Liste de toutes les actualités

Il y a : 3 Commentaires :
Tout à fait d'accord avec vous BER est ce qu'une association Tretsoise va foutre le bordel dans les projets de Miramas je suis certain que non. Alors qu'ils aillent ce faire voir ailleurs.
Posté par : Gerlab, le 03/08/2020 - 08:45:03
Encore une association qui reçois des suventions et qui fout la merde de plus ils sont meme pas de Trets qu'ils aillent se faire foutre
Posté par : BER, le 31/07/2020 - 22:08:12
Le premier projet était nettement plus beau, d'un point de vue esthétique.
Posté par : Lolo, le 01/03/2020 - 22:22:46
Ajouter un commentaire :
Votre commentaire apparaitra une fois validé par l'administrateur du site
Pseudo : Mail obligatoire :

Message :

 

Code à entrer :

Cet espace de discussion n'est pas destiné à créér des polémiques, s'en prendre aux gens, associations, les insulter, régler vos comptes, ou parler de la vie privée des gens, mais juste échanger et commenter calmement sur la vie tretsoise de manière courtoise et respectueuse de l’autre... Critiquer est possible mais sans s'en prendre aux gens ! MERCI ! S'il y a encore des dérapages, comme par le passé, il sera supprimé, ce qui serait dommage que les autres payent par le comportement de quelques uns !

Si vous avez des infos à communiquer, si vous êtes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler à Trets, si vous êtes dans une association et que vous souhaitiez communiquer ses résultats, son actu etc..., que vous voulez faire partager des photos de la vallée, envoyez dès maintenant un mail ou poster un message ici ou sur facebook, le tout sera rapidement mise en ligne ici... Merci à vous !



Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Cinéma Auteurs tretsois Travaux Economie Urbanisme Solidarité Transports Santé Séniors Faits divers Sécurité Revue de Presse Magazine Municipal Le Passé tretsois Télévision Interview Nature Noël Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Résumé Conseil Municipal Photos Vidéos Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Les Jeudis de Trets Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Le site spécial : MUNICIPALES 2020 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Site DEPARTEMENTALES 2021 Caroline dans Koh Lanta 18

Aux alentours Montagne Ste Victoire Peynier Rousset Puyloubier Fuveau Pourrières Gardanne St Maximin Chateauneuf le Rge Aix en Provence Marseille St Zacharie Mimet Aubagne




SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Rugby Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA







Les dernières actualités :

19/07 : Cinéma : Une programmation cinéma enrichie en JUILLET 2024 à Trets : Programme jusqu'à la fin du mois

19/07 : Agenda culture festivités Aux alentours Gardanne Rousset St Maximin Peynier Puyloubier : CE VENDREDI 19 DANS LE 13/83 : La Petite Culotte, Christophe Willem, Massilia sound system & autres concerts, spectacle historique : LE PROGRAMME

19/07 : Agenda Culture aux alentours Festivités : CE VENDREDI à St Maximin le grand retour des Vendredis de l'enclos entre humour & musique : PROGRAMME

19/07 : Agenda Aux alentours Festivités : La 4e édition de GARDAN'PARTY démarre ce VENDREDI avec un gros spectacle national sur Goldman : INFOS

18/07 : Aux alentours urbanisme Santé : Un nouveau centre médical en construction à PEYNIER dans l'immense nouveau quartier La Treille : PRESENTATION [1 Co.]

18/07 : Festivités Agenda : La 9e édition des MEDIEVALES DE TRETS fait son retour les 3 & 4 aout 2024 avec un Programme amélioré et encore plus riche : TOUTES LES INFOS

18/07 : Faits divers Aux alentours : 2 blessés graves dans un accident avec une caravane à Rians

18/07 : Météo Vidéo Télévision reportage : Trets confrontée à la sécheresse estivale et ses restrictions, les tretsois réagissent aux 13H & 20H de TF1

17/07 : Revue de presse foot vie tretsoise vidéo sport télévision : Les petits tretsois au micro de Francebleu lors de l'entrainement public de l'équipe de France Olympique + REVUE DE PRESSE

17/07 : Météo : La situation s'empire, le préfet active un nouveau seuil et passe le pays d'Aix en alerte sécheresse renforcée : LES INFOS

16/07 : Festivités reportage vidéo aux alentours : Pourrières a célébré la fête nationale avec un Tribute des années 90 2000 par une ex candidate de Star academy

16/07 : Sport vie tretsoise football vidéo Reportage : Près de 600 personnes ont vécu un superbe moment et encouragé l'équipe de France Olympique à Trets lors d'un entrainement public, avec une belle ferveur ! [2 Co.]

Suite des actualités

SOMMAIRE

L'agenda de la commune Toutes les autres brèves à lire...