Trets : Un 3e conseil critique sur la gestion précédente pour aborder le budget & orientations «Nous prenons la ville sur des cendres» : RESUME
S'il vous plaît désactivez votre bloqueur de Adblock et des scripts pour afficher cette page

Sur Facebook

Rechercher sur le site

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois

L'agenda tretsois

Spectacle Jeunesse au Casino cinéma
mercredi 21 octobre
HALLOWEEN à TRETS
samedi 31 octobre
Spectacle : La danse des Nartes
Samedi 14 novembre
Festival PAR LES VILLAGES 2020
Du 18 au 21 novembre 2020
Concert Tribute QUEEN par Made in Queen
Vendredi 20 novembre
Marché de NOËL
samedi 12 et dimanche 13 décembre 2020
Cabaret Aléatoire
Vendredi 18 décembre
›› Suite de l'agenda tretsois












  • Le Journal tretsois
  • Municipalité Compte-rendu ConseilMunicipal

Les points abordés : Désignation des différents représentants de la commune, les indemnités des élus, délégations du maire et adjoints, débat d'orientation budgétaire, la gare de Trets, Zone CASSIN & BURLIERE, le vélo rail, allocution d'un nouvel élu d'opposition


Le mois spécial conseil municipal à TRETS se poursuit, le 3e de la mandature a ainsi eu lieu ce jeudi 16 juillet 2020, avec un ordre du jour bien riche cette fois de 18 points dont deux ont finalement été retirés en dernière minute. Une bonne soixantaine de personnes masquées avaient fait le déplacement dans le public , alors que dans les rangs des élus 8 portaient le masque pour la première fois. Si tous les élus de l'opposition liste "Nous sommes Trets" étaient présents pour la première fois avec la venue de Véronique Leroux et de Christophe Blanquer, dans la liste en face "Trets avec vous" il manquait Michel Matty, alors que dans la majorité 3 étaient absents : REBROND Karine; BAVA Sophie & DHO Baptiste.

Un conseil classique cette fois non exceptionnel, l'occasion de voir à quoi allait ressembler les conseils de l'ère Chauvin. La sérénité et l'apaisement furent présents, l'ambiance fut agréable et constructive avec de bons échanges interressants entre élus et oppositions, sans jamais de tensions. Les opposants avaient également la parole à chaque fois qu'ils le désiraient, le maire ne les empechant jamais de parler et était prêt à écouter leurs idées, c'est en tout cas ce qu'il répéta souvent. Mais si le nouveau maire a vite trouvé ses marques, étant très à l'aise dans ce nouveau poste, on l'a senti un peu trop sur la défensive au début du conseil lors d'échanges avec son opposante Stéphanie Fayolle, avant qu'il ne s'adoucisse par la suite.

Néanmoins et c'est ce qui était désagréable dans les conseils de la mandature précédente, le tube du précédent magistrat "ce sujet n'est pas à l'ordre du jour", dont Pascal Chauvin a souvent été victime, est hélas revenu et lui même l'a repris à une reprise lors de questions pourtant très interressantes de l'opposition, et où le public aurait bien voulu avoir la réponse. Espérons que cela ne se reproduise plus ou alors très rarement car dans un conseil c'est souvent les questions de l'opposition qui rendent la réunion interressante par rapport à un ordre du jour trop administratif .

Quelques questions de l'opposition n'ont aussi pas eu de réponses alors qu'elles étaient là aussi interressantes, mais les opposantes n'ont pas rebondi malheureusement. Bref quelques frustrations pour le public... Les soucis de son présents lors des réunions dans la précédente mandature se sont eux enchainés rendant l'écoute des débats très difficile.


Coté majorité seul le maire a pris la parole ainsi que son adjointe aux finances C Cantat à une seule reprise pour préciser un point, tandis que dans l'opposition les trois élues de "Trets avec vous" se sont bien réparties le temps de parole tandis qu'à droite, seuls les deux anciens adjoints ont pris la parole lors des débats, apportant alors leurs expériences d'ex élus sur des sujets. Surprise ils ne réagiront pas lorsque la majorité critiquera le bilan de l'équipe sortante sur les finances ou la gestion de crise, pas un mot non plus dans le débat d'orientation budgétaire.

Au menu de ce conseil la désignation des représentants de la commune , le débat d'orientation budgétaire, les indemnités des élus etc. Une réunion d'une durée de 1h20 dès 18h10.
En ouverture de la réunion, le premier magistrat souhaitera la bienvenue aux nouveaux élus et c'est alors que le nouvel élu d'opposition Christophe Blanquer demandera à prendre la parole, ce que le maire acceptera à la fin du conseil.

A noter, que le point de leur programme électoral en rapport avec les conseils municipaux, qui consistait à "répondre à une question citoyenne à chaque conseil municipal" n'a pas été mis en place ou évoqué ce jeudi, alors qu'il aurait pu l'être dès maintenant puisqu'il ne nécessite rien de particulier. Souhaitons qu'il le soit vite car l'idée est interressante, les tretsois ayant souvent des questions concrètes à poser aux élus.




Délégations d'attributions du Conseil Municipal à M. le Maire 
Pascal Chauvin présentera pour débuter les délégations de chacun de ses 24 élus (à voir ici).

Stéphanie Fayolle prendra alors la parole "Les délégations aux adjoints préfigurent le sens et les priorités que l’on veut donner à nos actions politiques au cours de notre mandat. Il est fort regrettable vu les enjeux écologiques pressants que vous n’ayez pas singularisé une délégation d’adjoint unique à l’environnement/éco-responsabilité puisqu’on peut constater une délégation « fourre-tout » du 4ième adjoint « commerce artisanat, viticulture,...ou l’environnement est relégué comme variable d’ajustement. Dans votre programme, nous pouvions lire que la commune n’avait pas pris le train de la transition écologique, là je pense que vous avez mal attelé des wagons ! Qu’en est-il à travers ce choix je n’y vois malheureusement aucune véritable ambition environnementale, j’espère que la peinture verte ne va pas s’écailler rapidement ! J’aurai aimé voir une commission de projets environnementaux, pour moi c’est une obligation morale à laquelle , on ne doit pas se soustraire" dira t'elle, rendant le maire sur la défensive dès le début lui répondant alors :

"On ne va pas revenir sur la campagne électorale, mais je ne pense pas m'être engagé sur une transition écologique mais j'ai avancé des points qui tendent vers cela. Ensuite vous critiquez les délégations, la critique est positive ou négative pour moi il n'y a pas de soucis sur cela, nous sommes tenus d'avoir 9 adjoints, j'ai fait le choix d'attribuer 9 postes, et ensuite on a réparti les délégations, certes pour l'adjointe Mme Dudon il y a plusieurs délégations, mais par rapport à notre objectif, j'inclue l'environnent dans cette délégation elle sera épaulée dans cette charge par Mme Decome Mateo, et ce par rapport aux points proposés dans notre programme. Ensuite il pourra être organisé des commissions municipales, auxquelles vous pourrez être conviées pour nous apporter vos idées et on pourra travailler ensemble et ensuite on fera un choix dans ce qui peut etre réalisé ou non."


Puis Corinne Tomasini prendra à son tour la parole : "Une partie de votre programme promet "un développement des activités culturelles et des festivités" car vous avez constaté, comme moi, que "les festivités et activités culturelles ont peu à peu disparu de notre quotidien". Or, je m'interroge sur la place de la culture dans cette délégation bien garnie du 9ème adjoint. Le budget qui sera consacré à la culture sera-t-il augmenté de façon significative afin de marquer une volonté de donner un élan important et attendu à la culture à Trets ? D'autre part, je parlerai de la participation citoyenne et du rôle que la municipalité envisage jouer pour l'encourager, la faciliter, la solliciter à différents niveaux. La citoyenneté est un thème transversal qui mériterait une délégation à part entière ! Pour terminer, j'aimerais savoir quelle délégation traitera des droits des femmes, de la parité ? "

Le premier magistrat de répondre : "Je regrette que vous et Mme Fayolle n'ayez pas posé cette question dans une question diverse , vous voulez que je traite de sujets où on peut discuter 15 20min, en début de conseil, posez moi la question dans la période légale et je vous aurais répondu clairement, là vous me posez beaucoup de questions etc , je crois qu'un conseil municipal a été élu le 28 juin , laissez nous nous mettre en place, aujourd'hui j'ai des adjoints, des conseillers municipaux, on va se mettre au travail, laissez nous le temps, nous ne sommes là que depuis 10 jours , on traite déjà de sujets en urgence, et Mme Fayolle pour avoir passé 6ans dans l'opposition comme moi le sait très bien, nous prenons la ville sur des cendres, des cendres qui sont encore chaudes et depuis dix jours on travaille pour avancer sur différentes choses. "
L'opposante lui répondra que cela avait un rapport avec le point à l'ordre du jour, mais le maire ne sera pas d'accord "il y a un conseil municipal qui est en place, on se met au travail, on discutera de cela plus tard, et vous pourrez poser la question à un prochain conseil." dira t'il, privant le public donc de ces réponses.




Les représentants

* Election des représentants du Conseil Municipal au sein du Conseil d'Administration du Centre Communal d'Action Sociale (CCAS) : Mme Cappeleti, Mme Vervack, Mr Nuez, Mme Herisson, Mme Tomasini (opposition)

* Election des représentants du Conseil Municipal auprès du Syndicat Intercommunal du Haut de l'Arc (SIHA) : Mr Gaultier, Mr Ferres, Mr Accola

* Election des représentants du Conseil Municipal auprès du Syndicat d'Aménagement du Bassin de l'Arc (SABA) : Mme Decome Matteo, Mr Bouvier

* Election des représentants du Conseil Municipal auprès de la Commission Locale de l'Eau du schéma d'aménagement et de gestion des eaux du bassin versant de l'Arc : Mrs Sola et Trincherro

* Election du représentant du Conseil Municipal auprès de la Mission Locale du Pays d'Aix : Mme Cappelleti

* Election du représentant du Conseil Municipal auprès de l'Association d'Aide à l'Insertion (AAI) : Mme Cappelleti

* Election du représentant du Conseil Municipal auprès du Conseil d'Administration du Collège "les Hauts de l'Arc" : Mme Tellier Durand

* Election des représentants du Conseil Municipal auprès du Syndicat Mixte d'Energie du Département des Bouches du Rhône (SMED) : Mrs Sola et Trincherro

* Election des délégués du Conseil Municipal à l'association des Communes forestières des Bouches du Rhône : Mr Luvera & Sola

* Election des représentants du Conseil Municipal auprès de la Commission d'Appel d'Offres + Election des représentants du Conseil Municipal à la commission de délégations de services publics : points retirés en dernière minute pour raison logistique (il fallait voter à bulletin secret et le matériel n'était pas pret apparemment) il est reporté au conseil suivant

* Désignation d'un Conseiller Municipal en charge des questions de défense : Mr Luvera

* Désignation des représentants de la Commune à l'Assemblée Générale de l'Agence d'Urbanisme (AUPA) : Mrs Sola et Trincherro

* Désignation du représentant de la Commune à l’Assemblée Spéciale de la SPLA « Pays d’Aix Territoires » : Mme Cantat

* Désignation des représentants de la Commune à la Commission d’Evaluation de Transfert des Charges de la Métropole Aix Marseille : Mr Chauvin et Mme Cantat





Indemnités de fonction des élus et majoration des indemnités de fonctions

L’indemnité de fonction du Maire est fixée au taux de 65% de l’indice brut terminal de la Fonction Publique.
L’indemnité des 9 Adjoints ayant reçu délégation de fonction est fixée au taux de 21.20% de l’indice brut terminal de la Fonction Publique,
Une indemnité au taux de 3.80% de l’indice brut terminal de la Fonction Publique sera attribuée à 15 Conseillers Municipaux délégués,
Le conseil municipal peut octroyer une majoration d’indemnités de fonction dont le taux majoré est fixé à 15% aux indemnités du Maire, des Adjoints et des Conseillers Municipaux délégués de la commune en vertu de sa qualité de chef-lieu de canton de Trets

Le maire précisera qu'ils ont basé ces indemnités sur les taux édités au 1er janvier 2019. Mme Fayolle demandera s'ils ont gardé la meme enveloppe que précédemment, "elle est fixée par la loi Mme Fayolle" répondra le maire visiblement un peu agacé et d'enchainer "je le sais mais j'allais vous faire un compliment car je vois que tous les adjoints auront la meme indemnité, c'est très bien, ce n'est pas la peine de répondre dans l'agressivité. Dans le passé sous la mandature Feraud, on a pu assister à des sous adjoints qui n'avaient pas la meme indemnité", Daniel ODDO ex adjoint ces 12 dernières années démentira "Pas du tout madame", "Ah si" maintiendra l'opposante et George Luvera ex adjoint et nouveau 1er adjoint ira dans ce sens en démentissant les propos de son ex collègue.
Le maire de poursuivre "effectivement j'ai souhaité que tous les adjoints et conseillers municipaux soient au meme niveau. Je suis pour l'équité et la justesse j'ai taché de le faire dès le début. L'enveloppe est au final un peu inférieure à l'enveloppe globale précédente"


Le public lui n'a pas pu savoir à combien cela correspondait en euros malheureusement, voici donc un calcul, non officiel
 

Indice brut terminal

Majoration de chef lieu de canton

Montant brut mensuel

MAIRE

65% (max)= (2528 €)

15%

2908 €

ADJOINTS

21,2% = (824 €)

15%

948 €

Conseiller Municipal avec délégation

3,8% (=148 €)

15%

169 €

Conseiller d’opposition  

0 €







Débats d’orientations Budgétaires budgets Commune et service annexe Cimetière 


Habituellement fait à l'automne, ce débat a lieu pour la première fois en juillet dans la seconde moitié de l'année donc, en raison des élections municipales repoussées et de la pandémie de coronavirus. Le maire dressera d'abord le contexte national et international, marqué par la pandémie mondiale de coronavirus, un budget qu'il vient tout juste de prendre possession depuis 10 jours et qui est donc celui de l'équipe précédente. L'occasion pour le maire de critiquer l'ancien premier magistrat à de nombreuses reprises

BILAN 2019

La commune a réalisé en 2019 un volume global de dépenses de 18.566.071,85 euros, décomposés ainsi :
 Section de fonctionnement :
o Dépenses : 11.167.219,04 €(2018 : 11.172.943,59 €) ;
o Recettes : 12.547.835,64 €(2018 : 12.067.024,89 €) ;
 Section d’investissement :
o Dépenses : 7.398.852,81 €(2018 : 8.475.715,66 € ;
o Recettes : 6.514.763,51 €(2018 : 7.935.973,51 €
Le résultat de fonctionnement (1.380.610,01 €, supérieur à celui de 2018, couvre largement le montant de l’annuité de capital de la dette (838.316,39 €.

Les deux chapitres les plus importants en dépenses de fonctionnement sont les charges à caractère général, qui tournent autour de 4.4 M€, et les charges de personnel, aux alentours de 5.4 M€. A eux deux, ces chapitres représentent 88% du budget de fonctionnement (les dépenses du personnel représentant 51.32% des dépenses réelles de fonctionnement).

Les principales charges de la Commune en 2019 sont :
- Personnel (salaires, cotisations, assurances…) : 5.406.461 €
- Gestion des crèches (en régie et non plus en DSP depuis 2015) : 1.385.556 €
- Espace jeunes : 302.533 €
- Electricité : 343.114 €
- Eau : 94.820 €
- Alimentation : 232.284 €
- Entretien des espaces verts, pelouses du stade, et arbres communaux : 178.277 €
- Entretien et réparation des bâtiments, voiries et réseaux : 311.670 €
- Indemnités et cotisations des élus : 184.115 €
- Subventions associations, CCAS et coopératives scolaires : 259.260 €
De manière globale, les dépenses générales sont plutôt stables


Le chapitre « Impôts et taxes » a atteint 8.185.411 €

Les impôts et taxes perçus par la commune sont :
• Les impôts locaux (taxe d’habitation, taxe foncière sur le bâti et sur le non-bâti) : 5.556.619 €
• L’attribution de compensation versée par la Métropole : 1.376.451 €
• La taxe additionnelle aux droits de mutation : 618.186 €
• La taxe sur l'électricité : 294.924 €
• La taxe locale sur la publicité extérieure : 70.633 €
• La taxe de séjour hôtelière : 11.376 €
 Les droits de place (marchés et foires) : 40.433 €


Le maire précisera que la dotation globale de fonctionnement de l'état à Trets baisse de 42 000€ car elle est calculée ne fonction du nombre d'habitants or celui ci baisse car Trets est victime de problématique dans la logistique du recensement de la population "et il nous appartiendra de le corriger le plus rapidement possible."

En 2019, les dépenses d’investissement ont concerné essentiellement :
- Travaux de voirie : Chemin de Marseille, Chemin du Regagnas, Chemin de Fresquières, Chemin de Bonnafoux (Section Nord), Carraire Saint Martin, Rue Cambois, Chemin des Seignières, Impasse Pierre Grosse, Chemin de Bendel, Chemin des Bonnets, Carraire Saint Michel (Zone Ouest), Chemin des Peupliers, Avenue Aristide Briand, Avenue de Graffine, Avenue de Saint Zacharie, Allée du Clos Siméon, Impasse Courtot et Impasse des Genêts
- Création d’un parking, d’un parcours sportif et d’un espace détente à la Gardi
- Extension de la pelouse du Stade de football de la Gardi
- Eclairage du stade, des tennis, du BMX et de l’allée centrale de la Gardi
- Rénovation des virages du BMX
- Rénovation du mur de l’Ermitage St Jean
- Mise en place d’un centre de supervision urbain
- Réaménagement du restaurant Escandihado, de la Cuisine centrale et de la cuisine satellite de l’école Victor Hugo

Le premier magistrat critiquera au passage la gestion de la municipalité précédente sur plusieurs points comme les travaux : "Les transferts de compétences vers la Métropole ont déjà commencé à limiter le pouvoir décisionnel des mairies en matière d’investissements. A ce jour, les modalités de lancement de futurs travaux de réseaux d’eau et d’assainissement ne sont pas encore tout à fait claires alors que ces compétences ont été transférées depuis presque 2 ans, et les projets municipaux doivent faire l’objet d’arbitrages de la Métropole. Cela a conduit la Ville de Trets à accélérer ses projets d’investissement en matière de voirie afin d’en achever ou en démarrer un maximum avant le transfert éventuel de la compétence, trop souvent au détriment de la qualité qui n’a malheureusement pas été au rendez-vous dans bien des cas "


PERSPECTIVES 2020

En dépit d’un contexte budgétaire difficile et incertain pour les collectivités territoriales en 2020, la commune de Trets entend poursuivre :
 La maîtrise des dépenses de fonctionnement au travers du controle des dépenses des services communaux, de la masse salariale grâce à une optimisation des services municipaux qui garantira une amélioration de service public et des prestations externalisées
 Le maintien des taux d’imposition et des tarifs des services.
 Un volume d’investissement conséquent, tout en réduisant l’encours de dette. Ces orientations budgétaires, impactées par la crise due à la pandémie de Covid-19 avec d’inévitables baisses de recettes, serviront de base à l’élaboration du budget primitif 2020.


En 2020, et malgré la réforme de la taxe d’habitation, les taux d’imposition communaux seront maintenus au même niveau que les années précédentes ; il sera donc proposé le vote des taux suivants :
- 25,96 % pour la taxe sur le foncier bâti (TFB)
- 53,19 % pour la taxe sur le foncier non-bâti (TFNB)



Par rapport au contexte économique, la redevance d’occupation du domaine public (taxe « terrasses ») et la taxe sur la publicité extérieure (taxe « enseignes) ont été exceptionnellement supprimées en 2020, ce qui représente près de 100.000 € de recettes en moins. La recette afférente aux droits de mutation (618.185 € en 2019) devrait également baisser d’environ 100.000 €.
De même, les recettes des différentes régies (crèches, restauration, marchés…) sont fortement impactées par la pandémie. Le premier magistrat précisera alors qu'il a demandé au service scolaire de rembourser les parents qui avaient fait l'avance pour les mois de mars avril et mai dont les enfants étaient scolarisés en CM2 et qui iront donc au collège à la rentrée et quitteront les écoles communales.


"Les charges de personnel devraient quant à elles augmenter, suite notamment à de nouveaux recrutements faits par l’ancienne municipalité. Les charges générales devraient également augmenter, notamment du fait de l’acquisition par l’ancienne municipalité de trop nombreux masques, ainsi que d’autres produits d’entretien, afin de respecter les consignes et protocoles sanitaires. Les charges courantes devraient aussi augmenter, suite à l’augmentation de la dotation au CCAS et à certaines associations, ayant été décidée arbitrairement, unilatéralement et sans consultation par le précédent maire", critiquera Pascal CHAUVIN qui précisera que l'état a pris en charge "50% des achats soit 89 000€ pour Trets, montant validé par la préfecture"
De fait, la Ville va mettre en place une vraie stratégie d’achats (mutualisation, recours à des centrales d’achats) afin d’optimiser ses dépenses.

INVESTISSEMENT 2020
Les grands projets réalisés ou lancés en 2020 seront notamment les suivants :
- Rénovation du patrimoine :
o Château : mur côté place des Audrics, façades et menuiseries ;
o Eglise : rénovation de l’autel et ravalement des 4 façades qui ont pris beaucoup de retard avec le confinement

- 4e participation à la SPLA concernant le réaménagement de la ZAC CASSIN pour laquelle nous aurons un oeil très vigilant
- Extension de l’hôtel de ville (aménagement en bureaux de l’immeuble jouxtant la mairie, acquis cette année – le rez-de-chaussée étant mis à disposition du CD13 pour l’implantation d’une maison du Bel Age) "Il va y avoir beaucoup beaucoup de travaux" précisera le maire

- Etudes pour le réaménagement de la Place de la Gare
- Club house et vestiaires du stade de football de la Gardi
- Vidéoprotection : mise en place de la fibre optique, notamment aux abords des bâtiments scolaires
- Etudes pour la création d’une salle polyvalente
- Acquisition de véhicules électriques
- On songe à l'Acquisition de l’ancienne gare SNCF

Les actions de proximité sont également prévues :
- Entretien récurrent de voirie, bâtiments publics, espaces verts et éclairage public.
- Entretien et aménagement des écoles et des cantines
- Mise en accessibilité pour les personnes à mobilité réduite.

Le Développement du territoire :
- La viticulture : la commune continuera à soutenir les vignerons tretsois, acteurs majeurs du développement économique local.
- La forêt : avec environ 50 % d’espaces naturels de la surface du territoire, Trets est particulièrement exposée au risque d’incendie. Les actions engagées par la commune durant ces dernières années seront maintenues. La Commune continuera à respecter ses propres obligations légales de débroussaillement et à faire respecter celles des particuliers, afin de réduire le risque incendie.


- Une nouvelle orientation sera donnée aux ZAC Cassin et de la Burlière qui seront remaniées en conséquence des besoins et des intérêts effectifs de la commune, l’objectif étant :

o pour la ZAC Cassin : la maîtrise du nombre de logements à édifier, l’intégration dans le site des bâtiments à édifier sur laquelle je me suis déjà prononcé ces dernières années, leur intégration dans le site , leur qualité architecturale et environnementale auxquelles nous attacheront une très grande importance, et enfin une destination finale équilibrée (accession à la propriété, logements locatifs intermédiaires, logements locatifs sociaux puisque notre commune est carencée, à ce jour il y a 300 dossiers en attente !)
o pour la ZAC de la Burlière : le choix des enseignes qui viendront s’implanter, l’intégration dans le site, la qualité architecturale et environnementale des bâtiments à édifier.




CONCLUSION DU DEBAT
Pour conclure le premier magistrat dira "Avec une anticipation trop alarmiste des baisses de dotations depuis 7 ans, les finances de la ville ont été gérées par l’ancienne municipalité avec certes beaucoup de rigueur, mais aussi au détriment d’un fonctionnement optimum des services municipaux et de l’équité entre les différents personnels municipaux.
L’ancienne municipalité a certes maintenu les charges de fonctionnement à un faible niveau, mais avec la particularité d’avoir une masse salariale au taux de 51% des dépenses réelles de fonctionnement (taux maximum des communes de même strate). [...] La qualité de fonctionnement des services internes et des services au public s’en est nécessairement retrouvée détériorée. Celle ci laisse ainsi apparaitre une importante carence d'encadrement dans plusieurs services, et je peux vous dire que depuis plusieurs jours nous avons déjà travaillé le sujet, car la ville a besoin d'un directeur des services et d'un responsable des services techniques ; puisque le poste de directeur des services techniques a été supprimé par l'ancienne municipalité.

En outre, il a été constaté qu’aucune gestion des marchés publics n’avait été mise en place par la municipalité précédente. En effet pour contourner les règles applicables en l’espèce, elle avait systématiquement recours à un découpage artificiel de la commande publique par le biais de l’établissement d’une multitude de bons de commande inférieurs à 40.000 €.
L’année 2020 aurait pu être une bonne année avant que la crise due à la pandémie de Covid-19 n’impacte la vie de tous les français. Au-delà de l’aspect purement sanitaire et social de cette crise, l’état d’urgence sanitaire avec son lot d’ordonnances gouvernementales et le report du 2ème tour des élections municipales au 28 juin dernier a permis au maire sortant d’engager des frais démesurés pour la collectivité, qu’il convient désormais d’absorber.

La nouvelle municipalité prend la gestion de la commune avec un exercice démarré depuis 7 mois, ce qui devrait avoir pour conséquence de ne pas pouvoir améliorer la situation de façon significative. Toutefois, cette fin d’année permettra de se préparer à l’exercice 2021 et d’entériner à la fois une optimisation de l’organisation municipale et une programmation pluriannuelle des investissements à réaliser. Au final, les seules certitudes sont que les recettes de fonctionnement vont baisser, les charges augmenter, et les projets d’investissement ont tous pris au moins 3 mois de retard, aussi bien ceux qui devaient démarrer en mars (église, château) que ceux qui seront lancés finalement au 2e semestre 2020. J'ai déjà pris rendez vous avec le conseil départemental pour travailler sur les dossiers qui peuvent être prévus sur 2020 afin de sauver les meubles et prévoir 2021."



QUESTIONS SUR LE DEBAT
Stéphanie Fayolle prendra alors la parole demandant pour commencer :
* Où sera située la salle polyvalente / Salle de spectacle / construction ou réhabilitation ? Le maire de répondre qu'il s'agit de voir l'état de faisabilité de son emplacement "je suis très prudent par rapport au sol de Trets et par rapport aux zones inondables, à l'innondabilité, j'apporterai une grande importance à cela; comme sur la ZAC Cassin ou Burlière ! Le sol de Trets et ses sous sols je les connais donc je ne peux vous dire où on la fera , on la fera au meilleur endroit et de manière à ce que celle ci soit pérenne car vous savez aujourd'hui que beaucoup d'infrastructures notamment sportives ne le sont pas. On ne partira pas sur le bâtiment existant de l'ancienne caserne des pompiers cependant"
Daniel ODDO apportera alors son expertise sur cela et sur la gare SNCF, mais sera hélas inaudible !

Pour la gare SNCF : "On ne peut que se réjouir que vous vous saisissiez d’un élément du programme « TRETS avec Vous » , Qu'elle en sera la finalité ?
"Pour la gare il faut la voir comme un autre patrimoine" dira P CHAUVIN, "on va essayer d'intervenir rapidement " parlant des soucis d'intrusion actuels mais ne dira pas ce qu'il pense y faire pour le moment.

* Corine Tomasini demandera elle qu'elles seront les nouvelles orientations de la zone de la Burlière" la laideur absolue de cette nouvelle zone de la Burlière qui ne s'intègre absolument pas dans le cadre paysagé , allez-vous mettre en place en limite de zone un mur végétal d'arbres ou une bute végétalisée pour cacher ces bâtiments gris de la vallée. "
P CHAUVIN de dire alors "déjà j'ai vécu sa présentation comme citoyen, puis sa programmation en tant qu'élu d'opposition et désormais comme premier magistrat, et ce que je peux vous dire que dès sa présentation, j'avais de suite vu qu'elle ne dessinait aucune ambition et aujourd'hui j'ai envie d'être ambitieux , ambition pour notre commune car elle en a besoin et par rapport aux attentes des tretsois qui disent systématiquement Nous allons sur St Maximin.... ce discours je le connais on l'a entendu de nombreuses années ! Aujourd'hui et nous y travaillons dessus depuis quelques jours, nous essayons de voir ce qui est possible de faire pour redonner de l'ambition à cette zone qui n'en a vraiment pas. Encore ce matin j'avais les plans sous les yeux je peux vous dire que c'est une désolation, une désolation mesdames et messieurs, vous attendez des enseignes, des magasins pour ne plus aller ailleurs . Aujourd'hui ils ne sont pas prévus !!! Donc nous allons prendre le projet pour voir ce que nous pouvons faire, pour attirer des enseignes, des enseignes qu'attendent les tretsois. Ensuite pour la végétalisation cela dépend de la DDTM et chaque entreprise qui veut acquérir une parcelle est soumise à une commission et elles tiennent à ce que les infrastructures rentrent dans le cadre environnemental et ces dossiers sont soumis à un avis favorable ou défavorable comme Carrefour qui avait été retoqué et qui a du représenter un projet, il repassera bientôt en commission nationale."


* Envisagez-vous un audit financier pour acter cette situation financière ? Enfin vous allez remédier à cette gestion obscure et erratique des marchés publics ?.

Le maire de répondre "On va plutot s'orienter d'avantage sur un audit des marchés publics et un audit que je qualifiera d'interne au niveau de la réorganisation des services municipaux pour arriver à déterminer les besoins en effectif et besoin du personnel ! Par ex ceux qui travaillent 20h et souhaiteraient travailler d'avantage pour arriver à recréer une bonne organisation au sein des services municipaux !



*  Marie Bonnamy elle parlera de la fin de la présentation des projets sur la viticulture : "Doit-on uniquement soutenir la viticulture uniquement ? l’agriculture et les cultures vivrières ne doivent-elles pas au même titre être soutenue dans le cadre d’un plan alimentaire et préservation de la biodiversité" demandera t'elle proposant de mettre en place une régie agricole
Le maire de répondre que la viticulture est la 1ere agriculture de Trets mais ils n'oublient pas les autres producteurs comme maraichers auxquels les gens sont très attachés aux produits locaux qu'ils produisent, on compte mettre en place une maison des produits locaux pour que les producteurs puissent mettre à disposition leurs produits. Pour la régie je ne sais pas comment cela marche, vous l'avez proposé c'est très bien, nous non mais je serais toujours à l'écoute, de voir ce que l'on peut faire. " le débat déviant alors sur ce sujet


Les 4 élus de la liste de JC Feraud eux n'ont pas réagit au bilan dressé par le nouveau maire, ni posé de questions





QUESTION DE L'OPPOSITION
Une seule question sera posée et la toute première de la mandature revient à une toute nouvelle élue, Marie Bonnamy sur le VELORAIL et la convention de transfert de gestion de patrimoine. Un sujet que le site vous avez parlé au début de l'année (voir ici)
Monsieur le Maire,
L'association VELORAIL propose une activité touristique unique accessible à tous. Le vélorail est un vélo à assistance électrique roulant sur rail de 5 places qui permet de découvrir à son rythme au travers d’une balade insolite, l'ancienne voie ferrée entre Saint Maximin et Trets.
Son président M. Daniel CLARET vous a adressé le 9 juillet une demande urgente d'exploitation de la voie ferrée entre Saint Maximin et Trets car il est dans l’attente à savoir de prendre s'il doit prendre des mesures de licenciement de ses 3 CDI à plein temps.

En effet, la convention d'origine (signée par M. Niola, Maire de Pourcieux à l'époque) autorisait tout le trajet St Maximin-Pourcieux-Trets. Depuis 2016, Mr.Porzio Maire de Pourcieux signait des avenants permettant d'exploiter uniquement la partie Pourcieux -Saint Maximin.
En 2020, M Féraud, ancien Maire de Trets, a autorisé l'exploitation par courrier non recevable par absence d’une délibération en conseil municipal.

La SNCF réseau demande aujourd'hui une nouvelle convention de transfert de gestion de patrimoine de la section vélorail St Maximin - Trets. Les communes de Pourrières, Pourcieux, et St Maximin sont favorables à cette activité touristique.
Une prolongation de l'activité a été autorisée par la SNCF jusqu'au 31 décembre 2020. Après, sans convention, il en sera terminé du vélorail et de son projet de prolongation jusqu'à TRETS (où l'association a débroussaillé dernièrement la gare, et l'arrivée devant la salle des colombes).
Le débroussaillage complet de la ligne sera repris en septembre. Pour information, le vélorail draine 25.000 voyageurs par an, et offre la possibilité d'aller jusqu'à Trets (ou d'en partir dans le futur), activité bénéfique à la commune et à ses commerces.

Pourriez-vous nous tenir informé de la suite que vous souhaitez donner à ce projet touristique et de découverte?
Pourriez-vous inscrire urgemment ce point de délibération au prochain CM ?

Véronique Leroux, ex adjointe au tourisme et désormais dans l'opposition, précisera qu'elle avait travaillé sur ce dossier, qu'il est à l'office du tourisme, a rencontré le responsable , le projet devait etre finalisé mais à cause du confinement il n'a pu l'être faute de conseil municipal.

Le maire de répondre alors qu'il doit avant de prendre une décision étudier le dossier, connaitre l'association, ses conséquences, éventuels nuisances par rapport aux riverains et qu'il doit aussi rencontrer le responsable , ce qu'il pense faire à la rentrée de septembre car il n'a pas eu le temps de faire encore, Mme Bonnamy rappellera le caractère urgent du dossier sinon l'association perdra sa saison, proposant de faire un essai pour se faire un avis, P CHAUVIN de répondre qu'il tachera de faire vite et s'il a le temps il ira essayer en personne.


Allocution du nouvel élu
Et enfin le nouvel élu d'opposition, de la liste Nous sommes Trets, nouveau dans la politique tretsoise Christophe Blanquer, 11e sur la liste prendra la parole . Agé de 48ans, marié 3enfants, ce consultant auprès des collectivités a demandé à prendre la parole au début du conseil, ce que le maire a accepté et lui a donné en fin de séance :

"Monsieur le maire, mesdames et messieurs les élus,
Je tenais tout particulièrement à remercier, au nom de Jean-Claude Feraud et de notre liste « nous sommes Trets », tous nos électeurs.
Je tenais à remercier Jean-Claude Feraud pour ses 12 ans de mandat et je suis fier d'avoir été, durant ses dernières élections, un de ses colistiers. Je voudrais également remercier l'ensemble de nos concitoyens qui se sont déplacés aux urnes lors de ces élections. Malheureusement, à mon
grand regret, l'abstention a été très importante.
Lors du dernier conseil municipal du 10 juillet, mon nom a été cité par mon collègue Arnaud Guiboud-Ribaud mais je n'y siégeais pas encore. C'est pour cela qu'aujourd'hui je désirais prendre la parole.
Monsieur le maire, je vous souhaite de réussir dans cette tâche difficile et périlleuse,

Monsieur le maire, j'espère que vous accomplirez toutes les promesses que vous avez faites aux tretsois ainsi que tous les projets que vous avez instauré dans votre programme.
Monsieur le maire, mesdames et messieurs les élus de la majorité, je souhaite que nous puissions avoir des échanges honnêtes, apaisés et que nous puissions collaborer en toute sérénité.
Et pour terminer, monsieur le maire bien sûr que nous sommes seulement des élus de l'opposition, malheureusement nous ne pourrons pas être dans l'action sauf si vous nous en laissez l'opportunité.
Nous, l'opposition, serons là pour veiller à ce que l'intérêt commun passe avant les intérêts personnels. (rires alors dans la salle)
Notre rôle ne sera pas systématiquement d'être contre vos projets car, avant tout, ce que nous voulons, c'est le bien de Trets et des tretsois. Je vous remercie de m'avoir entendu."


Le premier magistrat Pascal Chauvin, lui a alors répondu : "Je vous remercie de ce mot, sachez que je ne m'étais pas exprimé dans ces mots exactement il y a 6ans, mais j'avais la même envie et la même détermination, et Mr Feraud à qui vous avez rendu tant d'hommages, ne m'a pas laissé l'opportunité de le faire et pourtant il savait un petit peu qui j'étais, mais néanmoins moi je suis différent, si vous souhaitez apporter des idées, comme Mme Fayolle, il n'y a aucun problème, merci monsieur !"
Des applaudissements concluront la séance !



FIN DU CONSEIL A 19H30


PROCHAIN CONSEIL LE MERCREDI 29 JUILLET A 18H



Vu: 3964 fois RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE

Il y a : 2 Commentaires :
Pour le moment elle a toujours 0€, ce point n'a pas figuré encore dans l'ordre du jour, peut être au suivant ou alors ce sera à la rentrée de septembre ;-)
Posté par : Nicolas le webmaster, le 19/07/2020 - 15:55:18
Qu'en est il de la subvention à la Confrérie Saint Eloi ?
Posté par : independant13, le 19/07/2020 - 15:09:09

=> Liste de toutes les actualités

Ajouter un commentaire :
Votre commentaire apparaitra une fois validé par l'administrateur du site
Pseudo : Mail obligatoire :

Message :

 

Code à entrer :

Cet espace de discussion n'est pas destiné à créér des polémiques, s'en prendre aux gens, associations, les insulter, régler vos comptes, ou parler de la vie privée des gens, mais juste échanger et commenter calmement sur la vie tretsoise de manière courtoise et respectueuse de l’autre... Critiquer est possible mais sans s'en prendre aux gens ! MERCI ! S'il y a encore des dérapages, comme par le passé, il sera supprimé, ce qui serait dommage que les autres payent par le comportement de quelques uns !

Si vous avez des infos à communiquer, si vous êtes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler à Trets, si vous êtes dans une association et que vous souhaitiez communiquer ses résultats, son actu etc..., que vous voulez faire partager des photos de la vallée, envoyez dès maintenant un mail ou poster un message ici ou sur facebook, le tout sera rapidement mise en ligne ici... Merci à vous !



Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Santé Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Le Passé tretsois Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Le site spécial : MUNICIPALES 2010 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA







Les dernières actualités :

24/10 : Nature reportage Vie tretsoise Vidéo : Un faucon crée l'insécurité chez les oiseaux du centre ville, afin d'empêcher qu'il soit salit !

24/10 : Santé Aux alentours Vie tretsoise : Covid-19 : Le niveau des contaminations de Trets et communes alentours

23/10 : Association Agenda : EnJoy FiT’ness Trets soutient Octobre Rose avec une opération sportive caritative ce Samedi

23/10 : Faits divers Aux alentours : Après avoir confondu le CD6 en circuit, ils perdent leurs voitures....

23/10 : Aux alentours Santé : Terminées les sorties Varoises en douce dès samedi....

22/10 : Vie tretsoise : La maison de la presse Le Sagittaire a porté chance à plusieurs tretsois dont un GROS gagnant du LOTO

22/10 : Municipalité Compte rendu : D'abord farouchement opposés aux frais de représentation du Maire, les opposants voteront POUR après avoir appris ceux du maire précédent [2 Co.]

22/10 : Cinéma : Programmation d'Octobre 2020 au cinéma de TRETS => CETTE SEMAINE

21/10 : Sport Résultats Foot Tennis : Week end mitigé en tennis, positif en football les 16&17 octobre avec l'équipe principale qui poursuit sur sa lancée

21/10 : Santé Municipalité : Le maire détaille les actions mises en place par la municipalité en cette période de pandémie de Coronavirus....

21/10 : Festivités Culture Sport : Une fois encore, de nombreuses & nouvelles annulations provoquées par le Coronavirus [MAJ 21/10]!

20/10 : Souvenirs Médiathèque : Il y a 30ans aujourd'hui la médiathèque de Trets ouvrait ses portes

Suite des actualités

SOMMAIRE

L'agenda de la commune Toutes les autres brèves à lire...