Trets : Des tretsois vivent un calvaire à cause d'odeurs nauséabondes, la ministre saisie
S'il vous plaît désactivez votre bloqueur de Adblock et des scripts pour afficher cette page

Sur Facebook

Rechercher sur le site

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois

L'agenda tretsois

Le cinéma au chateau
Vendredi 17, 31 Juillet et 7 aout
Concert TRIO BAMBOO ORCHESTRA
Samedi 22 aout
Journée des Associations
Samedi 5 Septembre 2020
EXPOSITION CHANTAL BULTOT & ANTOINE ARUTA
Du 08 septembre au 20 septembre
Spectacle jeunesse Retour au pays dOz
Mercredi 9 septembre
KING KRAB en concert
Vendredi 11 septembre 2020
›› Suite de l'agenda tretsois












  • Le Journal tretsois
  • Polémique Nature

C'est une affaire qui a été révélée par la presse ce lundi 17 janvier 2011 dans la PROVENCE puis dans La Marseillaise ce jeudi 20 : de nombreux habitants de Trets mais aussi surtout de Peynier vivent un calvaire au quotidien et ce depuis plusieurs mois voir années à cause d'une entreprise de recyclage en zone agricole. En effet quartier des Blachons ou "Les Faïsses", frontalier de la ville de Rousset et à quelques centaines de mètres de celle de Trets, la société "04 Recyclage" qui produit de l'engrais et des supports de culture organique, loue une parcelle appartenant au maire de Peynier, Christian Burle, depuis avril 2009, mais les riverains se plaignent des odeurs pestilentielles qui s'en dégagent(à cause des boues) et effectivement vous avez certainement du vous en rendre compte en empruntant le CD6 pour aller à Gardanne...


Le compost de cette société est issu des déchets verts et des boues de stations d'épuration urbaines venant de Trets, Lorgnes et Hyères. L'activité est déclarée au titre des installations classées pour la protection de l'environnement. Depuis 16 mois les riverains en ont donc marre et du coup enchaînent les plaintes auprès de la gendarmerie ! Autre inquiétude révèle le journal une eau pas trop claire rejetée dans l'Arc à proximité.
La direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (Dreal), a effectué une visite d'inspection en septembre 2009. Lequel trouvera l'activité stoppée et donc les odeurs arrêtées... entraînant donc par conséquent l'arrêt des poursuites des plaintes précise le quotidien La provence. Mais quelques temps plus tard l'activité reprendra et les odeurs avec, les plaintes reprendront et la Dreal reviendra en mai et septembre 2010. L'inspecteur y sera accompagné par la police de l'eau de la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM). Cette fois, elle aboutira à une mise en demeure préfectorale.

Datée du 29 octobre 2010, elle donnera un mois à l'exploitant exploitant pour mettre en conformité le bitume de l'aire de retournement des andains, jugée non conforme. Et deux pour faire réaliser une étude d'impact olfactif par un organisme agréé afin de quantifier le degré de nuisance. Lequel décidera des mesures à prendre pour juguler l'éventuel dépassement des normes en vigueur.

Les riverains ont depuis constitué un collectif : "cette odeur de décomposition nous prenait à la gorge et provoquait des mots de tête. Nous étions obligés de fermer les fenêtres en permanence. En été, c'était intenable, le matin comme le soir et idem en hiver!". témoigne un riverain dans le quotidien régional et un couple d'expliquer que les démarches aupres de la mairie de Peynier n'avaient pas abouties. Un autre riverain tretsois lui en a fait de meme aupres de la mairie de notre commune : "Habitant sur Trets, nous nous sommes tournés vers le maire Jean-Claude Feraud. Nous lui avons écrit début novembre2009 et il nous a indiqué qu'il allait intervenir. À partir de fin novembre 2009 jusqu'au début du mois de mars 2010, l'exploitation s'est interrompue et de fait, les odeurs aussi. Mais dès le mois d'avril, elles sont revenues et nous n'avons plus eu de contact malgré nos relances." explique t'il.

Le collectif réuni en association "Stop aux odeurs des Faïsses" a par conséquent effectué un recours aupres de l'État: "Nous avons écrit au procureur de la République d'Aix pour lui signaler les faits. Nous comptions entamer une procédure de plainte collective mais c'était trop onéreux. Une dizaine de plaintes individuelles ont été déposées auprès de la gendarmerie de Trets en juillet dernier. " "Nous n'en voulons à personne en particulier. Tout ce qui nous importe, c'est simplement de retrouver notre quiétude. C'est impossible actuellement. Ces odeurs nous gâchent la vie. " expliquent ces riverains.

Le maire de Peynier de son coté soutient la société, lui qui est notamment délégué à l'agriculture à la Communauté du pays d'Aix, propriétaire de la parcelle : "Cette affaire soulève la problématique de l'habitat en zone agricole. Des tonnes de boues issues de stations d'épuration ne sentent pas la rose. C'est le tribut payé à l'écologie. Je suis favorable à cette exploitation qui participe à l'agriculture respectueuse de l'environnement que tout le monde réclame. Ces produits sont encadrés par une réglementation stricte et, à ce jour, l'engrais et les supports de culture organiques de l'exploitant ont répondu à tous les critères d'exigence. Maintenant, en tant que particulier, propriétaire de la parcelle et maire, je ne tolérerai pas que cette activité se poursuive sans être conforme aux normes. Encore moins qu'elle s'exerce en polluant l'Arc."
Il attend désormais le résultat de l'étude d'impact olfactif : "Si, à la suite des deux vagues de plaintes, l'étude demandée par la Dreal implique des travaux et qu'ils ne sont pas effectués, je ferai valoir tous mes droits de propriétaire pour mettre un terme à cette location. Mais je ne crois pas que l'intérêt et l'intention de l'exploitant soient de rester hors-la-loi." dit il dans le journal.

Le patron de la société "04 Recyclage" explique qu'il fera tout pour etre conforme à la loi et a l'habitude de ces soucis de voisinage, dit il tout en défendant le but de sa société et se disant pret à tout faire pour que ces nuisances cessent "Mon but, c'est de gagner ma vie avec une activité utile aux gens, pas de leur pourrir la vie. Concernant la mise en demeure que j'ai reçue, la Dreal préconise un bitume sur zone de maturation du compost, mais le bitume n'est pas étanche. Il faut traiter le sol sur 30 cm avec du ciment et de la chaux. Je l'ai fait. Ce ci dit la problématique olfactive et les lois qui la régissent sont très complexes. Le vent et l'humidité rentrent dans une liste des paramètres. J'ai donc satisfait volontiers à la demande d'étude .[...] Outre savoir si je suis hors la loi en terme d'unités d'odeur constatées, elle devrait aussi m'apporter des conseils qui m'aideront à cibler les travaux idoines, s'il faut en faire." dit il ! Concernant l'eau suspecte rejetée dans l'Arc, il précise que sa citerne n'a jamais débordé "certes de l'eau noire a pu en sortir, mais pas des fluides polluants. La police de l'eau étant passée, si c'était le cas, j'en aurais rapidement été informé" rajoute t'il dans le quotidien.


Souhaitons aux habitants que ce calvaire soit vite résolu donc, en attendant les élus tretsois se pencheront sur la question lors du conseil municipal du lundi 24 janvier

SOURCE DE L'ARTICLE : LA PROVENCE avec les articles écrits par M. Gros et FB



Le maire de Peynier déclare avoir demandé de faire cesser le bail
Après s'être fait fortement entendre lors du conseil municipal de Trets le 24 janvier 2011, les membres du collectif ont remis ça jeudi 3 février lors de celui de Peynier et face au propriétaire du terrain le maire Christian Burles, les riverains étaient par ailleurs venus avec de nombreuses pancartes pour montrer leur détresse. Ils ont alors expressement demandé à Christian Burles "d'arreter cela immédiatement, parce que vous êtes responsables de cette situation", rapporte le quotidien LA PROVENCE. Des riverains qui ont confié au journal, qu'ils ne lacheront rien désormais, d'autant plus que "les premiers résultats de l'étude d'impact olfactive semblent démontrer que les taux sont supérieurs à la norme en ce qui concerne les riverains" soulignaient ils.
Le maire Christian Burle, leur a alors répondu : "Hier soir (mercredi 2 février 2011), j'ai rencontré deux membres de votre collectif pour voir de quelle manière les problèmes pouvaient se régler. Ce soir, vous êtes là et c'est en tant que propriétaire que je vais vous répondre et non pas en tant que maire", déclarait-il. Et de poursuivre: "Ce matin (jeudi 3), j'ai demandé à mon notaire de prendre des mesures afin de faire cesser ce bail. Je ne savais pas que c'était comme cela, car on habite loin de ce terrain ( ... ) Dans tous les cas, je vais voir comment cela peut se régler au plus vite et je comprends, ce soir, votre message Je vous tiendrai au courant de l'évolution de ce dossier." Pour les habitants les promesses devront être tenues disent ils.
SOURCE LA PROVENCE 5/2/2011, F.B




MARS 2011 : Les choses avancent...
Les choses commencent à avancer positivement sur ce dossier. En effet après avoir manifesté à de nombreuses reprises en conseil municipal de Trets et de Peynier, les habitants ont été reçus par le maire de Trets le 9 mars 2011. Le lendemain 10 mars, le maire de Rousset avait invité les membres du comité à son conseil municipal, où il votait l'adhésion de sa ville à l'association et donnait l'autorisation au maire par son conseil, de pouvoir ester en justice dans cette affaire contre la société. Jean Louis Canal s'est également entretenu avec les maires de Peynier et Trets pour tenter de trouver une solution.
Une rencontre avec la société a aussi eu lieu où selon le journal La Provence son directeur a fait "amende honorable" et a présenté ses excuses, disant "sa méconnaissance de l'ampleur des faits" et "sa volonté de parvenir avec l'aide d'un cabinet à la mise en place d'une solution technique de type zéro odeur" mais sans convaincre. Les riverains ont alors redemandé son départ de la vallée et annoncé qu'ils allaient déposer les premières plaintes.

Enfin la mairie de Trets a annoncé ce 14 mars 2011, que le Maire Jean-Claude Féraud, a saisi le Préfet et l'entreprise Ternois le 11 mars dernier, pour faire cesser les nuisances olfactives provoquées par l'exploitation de l'Unité de traitement des déchets domestiques 04 Recyclage.
Une table ronde devrait être organisée prochainement par le Préfet.


OCTOBRE 2012 : Le dossier entre les mains du ministère
Un an et demi s'est écoulé et le dossier n'est toujours pas clot en ce mois d'octobre 2012, même s'il n'est plus beaucoup évoqué dans les médias. Si la municipalité de Trets n'est plus impliquée dans ce dossier, en ayant au printemps 2011 fait cesser de transporter les boues communales sur le site de Peynier (celles ci sont désormais transportées dans le Gard avec un léger cout supplémentaire sur la facture pour la ville), le dossier se poursuit et les habitants sont toujours génés par les odeurs, même si c'est moins qu'auparavant. La ville de Rousset elle a porté plainte au pénal et depuis l'affaire est dans les mains de la justice !

Au printemps dernier, le dossier avait pas mal été évoqué lors des législatives du coté PS; et on a appris ce 26 octobre 2012 que le nouveau député PS de notre circonscription, Jean-David Ciot a saisi la Ministre de l'environnement Delphine Batho. "Je m’étais engagé à intervenir pour trouver une issue positive à ce dossier et mettre fin aux nuisances environnementales conséquentes que cette activité somme toute commerciale fait assumer aux populations locales. J’ai donc saisi Mme la Ministre de l’Ecologie, Delphine Batho, et je reste très vigilant quant aux réponses qui me seront apportées." annonce t'il sur son site de député


Voici son courrier :
Aix-en-Provence, le 12 octobre 2012
Madame la Ministre,
Je me permets d'attirer votre attention sur la situation de l'unité de retraitement des boues de station d'épuration de l'entreprise 04 Recyclage, implantée dans le quartier des Faisses, à Peynier.
L'activité de cet établissement génère en effet d'importantes nuisances olfactives et sonores (le site accueille des déchets acheminés par la route de départements voisins), qui affectent une grande partie de la Vallée de l'Arc. Les riverains du quartier subissent, depuis l'installation de cette plateforme, une importante détérioration de leur qualité de vie.

Leur exaspération est considérable, en témoigne la création d'un collectif sur le village de Peynier et dans les communes environnantes de Rousset et de Trets, qui, malgré leur éloignement géographique, sont également touchées par les rejets nauséabonds issus de l'exploitation.
En tant que député de la 14éme circonscription, j'estime que le bien-être et la sécurité sanitaire des milliers d'habitants de la Haute Vallée de l'Arc ne peuvent se retrouver menacés par une initiative privée à visée commerciale.

Aussi, mesurant les incertitudes pesant sur la dangerosité de l'installation et les risques de contamination de l'Arc, je me permets de vous saisir afin que vos services puissent évaluer avec rigueur et justesse les risques sanitaires et l'ampleur des désagréments occasionnés par l'activité de ce site de stockage. A l'issue de ce diagnostic, il me paraît nécessaire que des mesures adaptées soient prises pour interdire toute externalité nuisible au bien-être de nos concitoyens.

La population attend de l'Etat qu'il mette fin à cet épisode préjudiciable pour ce territoire, dont l'attractivité et le développement touristique reposent notamment sur la richesse de son environnement naturel exceptionnel.
Dans l'attente de votre réponse, je reste à votre entière disposition et vous prie d'agréer, Madame la Ministre, l'expression de mes salutations distinguées.

Jean-David CIOT
Député des Bouches-du-Rhône
59 Cours Mirabeau — 13100 Aix-en-Provence


A SUIVRE

Vu: 37095 fois RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE

=> Liste de toutes les actualités

Ajouter un commentaire :
Votre commentaire apparaitra une fois validé par l'administrateur du site
Pseudo : Mail obligatoire :

Message :

 

Code à entrer :

Cet espace de discussion n'est pas destiné à créér des polémiques, s'en prendre aux gens, associations, les insulter, régler vos comptes, ou parler de la vie privée des gens, mais juste échanger et commenter calmement sur la vie tretsoise de manière courtoise et respectueuse de l’autre... Critiquer est possible mais sans s'en prendre aux gens ! MERCI ! S'il y a encore des dérapages, comme par le passé, il sera supprimé, ce qui serait dommage que les autres payent par le comportement de quelques uns !

Si vous avez des infos à communiquer, si vous êtes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler à Trets, si vous êtes dans une association et que vous souhaitiez communiquer ses résultats, son actu etc..., que vous voulez faire partager des photos de la vallée, envoyez dès maintenant un mail ou poster un message ici ou sur facebook, le tout sera rapidement mise en ligne ici... Merci à vous !



Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Le Passé tretsois Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA







Les dernières actualités :

10/08 : Souvenirs : La réputation du melon de Trets et son marché aux melons

10/08 : Municipalité Association : Zoom sur l'attribution des subventions aux associations 2020 après tant de mois de débats...

09/08 : Cinéma : Malgré la crise sanitaire et ses conséquences, le cinéma au chateau a résisté cet été 2020, avec un bilan positif !

09/08 : Faits divers Aux alentours Presse : 8 migrants découverts dans un camion à Rousset !

08/08 : Aux alentours Vidéo Reportage : St Maximin transportée dans les pays de l'Est le temps d'une soirée avec le ballet coloré et envoutant : Russkashow

08/08 : Reportage Festivités Economie Vidéo : Gros succès pour le retour du marché nocturne, qui marque ENFIN le retour des grandes manifestations en 2020

08/08 : Cinéma : Le cinéma a rouvert ses portes : La programmation estivale 2020 DE CE WEEK END

08/08 : Aux alentours Agenda : ETE 2020 : Le programme des fêtes, spectacles & GROS CONCERTS aux alentours- [1 Co.]

07/08 : Municipalité Politique Election : L'ancien maire déchu dépose un recours accusant l'élection d'être truquée s'en prenant à son équipe & personnel !

06/08 : Souvenirs Patrimoine : 1932 Le Silo voit le jour dans la Laborieuse cité de Trets

06/08 : Economie Interview Association : Les commerçants tretsois ont une nouvelle association : La NACAT, avec de l'envie et des projets pour engager une nouvelle dynamique !

05/08 : Presse Urbanisme : Patrice Amate, de la Société Immobilière de Trets livre sa vision sur l'immobilier à Trets après la crise sanitaire

Suite des actualités

SOMMAIRE

L'agenda de la commune Toutes les autres brèves à lire...