Trets : Un 76e anniversaire de la Libération entre Emotions, Mémoire, Histoire et retour de la fête en Spectacle !
S'il vous plaît désactivez votre bloqueur de Adblock et des scripts pour afficher cette page

Sur Facebook

Rechercher sur le site

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois

L'agenda tretsois

Bon débarras !
mercredi 30 septembre
QUINZAINE DES ARTISTES TRETSOIS
Du 03 octobre au 17 octobre
Le Chat Botté
mercredi 21 octobre
Exposition "De Jacqueline Rouault-Rosso & Eric Rouault"
Du mardi 20 octobre au mercredi 4 novembre
HALLOWEEN
samedi 31 octobre
Marché de NOËL
samedi 12 et dimanche 13 décembre 2020
›› Suite de l'agenda tretsois












  • Le Journal tretsois
  • Reportage Festivités Vidéo Photos



Déjà 71ans que Trets a été libérée et que les Alliés ont chassé les nazis de nos terres tretsoises. En ce Jeudi 20 aout 2020 la population est cette année encore venue nombreuse commémorer cette date importante de notre histoire avec une journée festive spéciale comme quasiment chaque été. C'est ainsi qu'une fois encore (comme depuis 2013) une belle et vaste cérémonie qu'avait organisé la municipalité pour mettre à l'honneur ces Héros de notre histoire, mais cette année, les nouveaux élus avaient mis le cap encore un peu au dessus en la complémentant.

C'est ainsi que pour la toute première fois deux cavalières de la Garde Républicaine étaient présentes sur la place de la mairie venues spécialement pour cette commémoration tandis que la mairie avait également demandé à l'association tretsoise Les Vieilles mécaniques de faire venir deux voitures d'époque de part et d'autres du monument aux morts : une Jeep US et une Peugeot 202 avec 3 personnes costumées. S'il n'y a pas eu de défilé de véhicules cette année, virus oblige malheureusement (et ce n'était au départ pas prévu dans le programme de toute façon) la présence de ces beaux véhicules fut très appréciée par les tretsois de tous ages, en espérant qu'un défilé soit de nouveau organisé l'an prochain (le dernier remonte à 2017).

La musique était elle jouée en live par le groupe Denis Gaultier comme à chacune de leur venue à Trets tandis que le déroulé était très militaire cette fois. 14 portes drapeaux avaient aussi fait le déplacement, la gendarmerie de Trets, Police Municipale, de nombreux sapeurs pompiers sous le commandement du Capitaine Varini Gruat, des hommes du CCFF, de nombreux anciens combattants mais aussi une grande partie des élus de la majorité et de l'opposition du conseil municipal étaient présents, le conseiller départemental lui était absent. Pour assister à cette cérémonie plus d'une centaine d'habitants avaient fait le déplacement. Crise sanitaire oblige malheureusement pour la première fois de l'histoire cette cérémonie s'est déroulée en mode masquée, pour tous les élus, invités, tandis que coté public de nombreux habitants avaient aussi leur masque.

La commémoration d'une durée de 40 minutes, commencera à l'heure pile à 18h30 ce jeudi soir et fut sous une teinte d'émotion particulière, notamment chez le premier magistrat qui fut très ému en prononçant son discours.




C'est Maurice Chagny président des anciens combattants qui sera le premier à prendre la parole rappelant les grands faits de l'histoire et les étapes de la Libération
"Il y a 76 ans, en 1944, la France se libérait, avec l’aide des Alliés anglo-américains, du joug hitlérien qui l’enserrait depuis juin 1940; mais également, en cette année 1944, l’ordonnance du 9 août proclamait le rétablissement de la légalité républicaine sur le territoire continental : la République était rétablie, et les lois du régime de Vichy abrogées. Cette ordonnance très importante rappellera que la République n’a jamais cessé d’exister au sein de la France Libre.

Depuis la Libération, 76 ans se sont écoulés, l’espace de 3 générations, le temps d’un oubli, plus ou moins profond. Ces évènements d’alors, pour la jeunesse d’aujourd’hui, peuvent sembler loin, mais pour les anciens qui les ont vécus, c’était hier. Pourtant, si les Français aujourd’hui peuvent vivre, travailler, s’exprimer avec (une certaine) liberté, c’est grâce aux dizaines de milliers d’homme  et de femmes, qui – dans les années sombres de l’occupation et de la clandestinité – ont consenti au sacrifice total pour que vive la France. Ces Français moyens, des hommes et des femmes comme on en croise chaque jour dans la rue, mais qui croyaient en la France, en leur pays, en la Liberté ont pris les armes et se sont faits soldats de l’ombre, maquisards. Ils démontraient ainsi que leur esprit patriotique était intacte, tout comme l’amour qu’ils avaient de la France ; comme la plupart d’entre vous aujourd’hui qui montrez, par votre présence à cette cérémonie-anniversaire  que ces deux sentiments ne sont pas morts dans le cœur des français, et que le seul drapeau tricolore flotte et flottera toujours sur notre beau pays.  

Ainsi, le 20 août 1944, Trets retrouvait la liberté, après plusieurs années d’occupation par les nazis. La libération de Trets survint 5 jours après le Débarquement de Provence du 15 août. Des milliers d’êtres humains attendaient cet instant, non seulement les combattants de la vague d’assaut, les bataillons des forces aéroportées, les équipes d’état-major, ou les marins des navires de combat ; mais aussi les hommes et les femmes de Provence, qui mettaient leur espoir dans le jour prêt à se lever ». .                   Il est bon de rappeler ici quelques faits locaux qu’ils ont vécus dans la période qui a précédée le 20 Août 1944 :
· En mars 1944, des volontaires constituèrent un groupe de Résistants, à l’origine du maquis de Saint-Jean-du-Puy. Ce maquis recevra à différentes reprises des armes et munitions par parachutages à des endroits tels que Kirbon ou le Mont Olympe.

· Le 12 août, les chefs de groupe reçurent l’ordre de rejoindre le maquis; 108 résistants sont présents sur les lieux pour commencer la guérilla.
· Le 14 août, au cours d’un combat aérien, un chasseur américain est abattu à la verticale de la Jolie. Le pilote, Robert O’Neil, est recueilli et soigné par les patriotes.
· Dans la matinée du 20 août, la jonction avec les troupes américaines de la Force Alpha qui ont débarquées le 15 août sur les côtes varoises est réalisée au quartier de Mauvan,
 sur la commune de Puyloubier. Ces Américains sont les hommes de la 3eme Division d’ Infanterie, sous le commandement du Général O’ Daniel.

A 8h la libération de Trets est confirmée. Officiellement, le 20 août est reconnu comme la date de sa libération, ainsi que le confirme l’extrait du registre des délibérations du conseil municipal de ce jour. Le 21 août, Aix et Gardanne seront libérés à leur tour par les mêmes troupes américaines du général O’ Daniel.
En ce 76ème anniversaire de la Libération de Trets, par notre présence ici, nous rendons hommage à tous les soldats alliés et français de Métropole et d’Outre-mer, aux volontaires de la Résistance, à tous ceux qui sur terre, sur mer, et dans les airs unirent leurs forces pour vaincre le fascisme et le nazisme.          
Aujourd’hui, le fanatisme, le terrorisme, les communautarismes menacent la paix, la sécurité des peuples, la liberté et les Droits de l’Homme. Aussi, fidèle au souvenir de celles et ceux qui ont sacrifié leur vie pour un monde sans guerre et sans haine, l’Union Française des Anciens Combattants et Victimes de Guerre appelle tous nos concitoyens à poursuivre le combat en faveur de la Solidarité et de la Paix ; et elle vous invite à communiquer aux jeunes générations, et j’y insiste, le respect des valeurs nationales, le sens du devoir et l’idéal de ceux qui ont combattu et fait le sacrifice de leur vie pour une France libre.
Que vivent la France éternelle et la République. "


Puis il lira une lettre de C. Monica Stoy présidente de l'Outpost International, Society of the 3rd Infantry Division,





Il cédera ensuite la parole au premier magistrat Pascal Chauvin, qui présidait ainsi sa première cérémonie militaire et fera pour l'occasion tout un discours la fois historique et un peu plus personnel où à de nombreuses reprises sera très ému, presque au bord des larmes, surtout en évoquant son ami le résistant Tonin Teissier, présent ce jeudi soir à ses cotés, qui avait été engagé volontaire à 17 ans dans la Résistance au « Bataillon de la Marseillaise », devenant membre des Forces Françaises de l’Intérieur. C'est apparemment, un des derniers acteurs de la résistance encore en vie avec Martial REYRE et Barthélémy CALDERON.

"A Trets, le devoir de mémoire se partage et je remercie toutes celles et ceux qui ont assisté à cette commémoration. [...] Je suis honoré de me retrouver en qualité de Maire au milieu de vous, pour commémorer la libération de TRETS ce 20 aout dates synonyme pour nous tous, de la fin de l'occupation de notre commune par l'Allemagne nazie. Chaque cérémonie est l'occasion pour nous de nous tourner vers le passé, de penser aux sacrifices des soldats et résistants qui ont défendu la liberté, de rendre hommage à nos morts et de manifester notre attachement à la France que nous aimons, dans le respect de nos différences. Le 20 août est toujours une date qui a une signification particulière pour nous les Tretsois car les souvenirs de la libération de notre commune sont encore très vivants dans les esprits des plus anciens d'entre nous. Il m'est souvent arrivé dans ma jeunesse de les évoquer lors de rencontres avec les aînés de notre commune.

J'ai eu la chance de rencontrer et je me souviens de Mimi Canavese, Michel Ballester, Marcel Puccinelli, Henri Comino, Marcel Giay Jean Marie Zamora qui avait perdu un œil pendant la campagne d'italie, Charles Milesi. J'ai une pensée très forte pour mon ami Anthonin Tessier, qui habite derriere la mairie, et que j'ai la chance d'apercevoir à présent chaque matin à son balcon Tonin a été FFI , puis a intégré la 1 er division française libre. Il a combattu dans les Vosges, le Jura , en Alsace , dans les alpes. Il n'avait que 19 ans. J'ai toujours été très attentif en écoutant les témoignages de ces civils, combattants ou événements qui ont vécu ces evénements et auprès desquels j'ai grandi.

Certains ressentaient encore la violence de leurs sentiments d'alors. D'autres étaient, encore empreints du bonheur de l'instant de la libération, de la difficulté à y croire, de l'explosion de leur joie, mais tous étaient marqués par cette période si difficile et de leur tristesse en souvenir de ceux d'entre eux qui sont morts. Avec sa liberté retrouvée, Trets pouvait se tourner vers l'avenir pour se reconstruire, jours après jours, une vie normale. Mais sortir de six années de conflit, de privations pour certains, de peurs pour d'autres et d'espoirs n'est pas une chose facile. Si la libération de TRETS était un événement extraordinaire, elle ne signifiait pas pour autant la fin des difficultés. Il a fallu bien des efforts à tous les Tretsois pour écrire les pages nouvelles de notre commune. Aussi, en ce jour de commémoration, je vous propose d'avoir également une pensée pour toutes les personnes et toutes les familles qui ont fait l'après-guerre de notre commune et qui ont conduit celle-ci, vers ce qu'elle est aujourd'hui, une magnifique commune, entre Sainte Victoire Mont Olympe et Regagnas. 1944-2020 : soixante-seize années.

Nous ne parlons pas d'un temps si lointain, nous parlons de notre vie, de celle de nos parents ou de nos grands-parents. Les traces de la guerre sont encore présentes, les mémoires sont encore marquées. Si chaque jour nous éloigne un peu plus de cette période, le souvenir des événements qui se sont déroulés ne doit pas disparaître. A nous de l'entretenir, comme le symbole de notre liberté actuelle. Ces périodes tragiques doivent nous permettre d'ouvrir les yeux sur la chance que nous avons de vivre dans une démocratie et dans la paix. La France n'a jamais dans l'histoire, gagné sa liberté du jour au lendemain.

De même, jour après jour, nous avons la possibilité mais surtout la chance de construire ensemble son futur. L'esprit de démocratie et le respect des droits de l'homme que tant d'hommes et de femmes ont défendus lors de la Deuxième Guerre mondiale, ne sont pas des acquis immuables. Leur meilleure défense vient de nous les citoyens que nous sommes, qui par notre connaissance et l'usage de nos droits et devoirs, faisons chaque jour de notre pays et de notre Provence, des terres de liberté. Savoir et comprendre les évènements du 20 août 1944 à TRETS n'a de sens que si nous prenons la peine, autorités locales, corps constitués, associations de faire partager en particulier aux plus jeunes et aux Tretsois d'adoption, les souvenirs de la guerre 39-45 avant que la mémoire ne se perde.

Pour nos patriotes tretsois la libération était inséparable de la liberté, la résistance était la République retrouvée. Consciemment pour les uns, sans le savoir pour les autres, les tretsois résistants se sont inscrits dans la lignée des provençaux généreux et idéalistes refusant l'oppression et l'injustice. Et nous devons nous en montrer fidèles et reconnaissants. Nos soldats et nos résistants ont été au rendez‑ vous de l'Histoire. Tels des héros , Un idéal commun les transcendait. Des valeurs essentielles les rassemblaient : la Liberté, l'Egalité, la Fraternité.

1 La liberté d'abord. Elle guidait ces combattants, ces résistants comme elle animait les alliés et nos amis américains en particulier, qui venaient de percer le front en Provence.
2 L'égalité ensuite. Elle était, dans l'épreuve du feu, la marque même de leur destin. Egalité face à la peur, aux souffrances, à la mort. Egalité aussi dans l'honneur et dans la gloire.
3 La fraternité enfin. Celle des armes, qui soudait dans un même élan, sous le drapeau français, ces combattants tretsois, des mineurs, des fonctionnaires, des paysans.

Qu'ils soient socialistes, communistes ou républicains. Notre commune n'oubliera jamais ce qu'elle doit à l'Amérique, mais aussi à tous les Alliés, et à nos armées d'Afrique, grâce auxquels l'Europe enfin réunifiée vit dans la paix, la liberté et la Démocratie. Aujourd'hui, a cette occasion, devant ce monument aux morts, symbole du repos éternel de nos combattants, ayons pour eux dans le recueillement, la mémoire: de tant de courage, de tant d'abnégation, de tant de générosité et de tant de sacrifices. La paix, si jamais elle existe, ne reposera pas sur la crainte de la guerre mais sur l'amour de la paix. » « Le Vrai Tombeau des Morts, c'est le cœur des Vivants. » Alors n'oublions jamais Vive TRETS, Vive La République et Vive La France."


Puis trois gerbes seront déposées par le maire, les anciens combattants et le Souvenir Français, les hymnes seront joués et diffusés puis Pascal Chauvin remettra la médaille de la ville à Anthonin Tessier. Il n'y a pas eu d'apéritif offert cette année, en raison de la crise sanitaire.






















Le soir, la Libération a été célébrée de manière festive dans la cour du chateau des remparts, redonnant ainsi ce coté fête qui manquait tant ces 2 dernières années à ce jour historique, où l'ancienne municipalité avait organisé un apéritif à la place en 2018 et 2019, ce qui avait été un véritable gachis surtout l'an passé où le spectacle proposé avait été excellent mais où personne n'en avait alors véritablement profité, puisque les gens discutaient entre eux et rentraient ensuite vite chez eux diner.
Une fête qui aurait pu être encore plus belle cette année, puisque cette soirée festive était au départ prévue place de la gare, mais crise sanitaire oblige et par crainte d'interdiction du concert par le préfet (surtout que notre département est en zone rouge désormais) l'équipe aux festivités a préféré assurer le maintien en le faisant au chateau, lieu clos, permettant ainsi de compter le public et y assurer la distanciation sociale tant rabachée depuis des mois. Le dispositif était d'ailleurs encore plus fort qu'ailleurs puisque chaque chaise était espacée d'un mètre en rayon, alors que dans les autres communes les gens sont assis en groupe "d'amis" et espacés d'un fauteuil.

Pour le TOUT premier concert de l'année et de l'été c'est de la qualité qui était proposée avec le retour de "Génération Jazz" et son big band dirigé par Denis GAUTIER, un groupe qui s'était produit déjà l'an passé le même soir (en mode apéro donc), mais aussi en 2016 avec ses 16 musiciens dont 5 trompettes, 5 saxophones, 4 trombones, un musicien et d’une rythmique mais aussi un chanteur.

Pendant 1h45 ils ont ainsi enchanté le public dès 21h40, venu y assister sous les étoiles et réentendre les plus grands airs du jazz réochestrés par le big band reprenant les standards des plus célèbres orchestres américains comme Glen Miller, des titres comme "Somewhere over the rainbow" et d'autres registres musicaux comme "Hey Jude", "L'envie" de Johnny Hallyday, "Cry me a river" version M Buble, "Besame mucho", "Sunny" et même le mythique "Bohemiam rapsody" de Queen.
Les spectateurs furent nombreux avec environ 170 personnes, mais c'est cependant hélas bien moins que les autres années (300 personnes environ) la crise sanitaire expliquant surement cette affluence moindre, comme c'est le cas aux spectacles de St Maximin cet été. La soirée s'est achevée vers 23h25 sous des applaudissements nourris du public. Une bien belle soirée, que l'on avait tant attendue avec impatience, après tant de mois de privation (le dernier spectacle remonte à mi décembre), dommage d'ailleurs qu'il n'y ait pas eu un spectacle plus tot cet été.

A noter qu'en ouverture du concert, l'adjoint aux festivités C. Accolla rendra un hommage particulier à Brigitte Gallasteguy , responsable du Service Fetes Colonies de la mairie depuis 14ans qui organisait ce jeudi son tout dernier spectacle avant son départ à la retraite le mois prochain. Présente à ce poste depuis 2006, c'est à elle que l'on doit toute cette organisation et programmation des festivités à chaque fois (avec les élus aux festivités successifs), elle qui est entrée à la mairie en 1989. Le maire de son coté lui rendra aussi hommage "merci de ton travail aux services de la commune et des tretsois, on te souhaite une bonne retraite et de profiter de la vie" et annoncera au public que dans les années à venir ils comptaient organiser régulièrement ce type de soirées avec : "une grande variété en terme de culture, de musique".











Vu: 2331 fois RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE

Il y a : 1 Commentaires :
Surtout un grand bravo a Véronique LEROUX ex adjointe à la culture d’avoir su anticiper l’organisation ce ce spectacle malgré les élections prévues en juin...
Merci pour ton dévouement pendant ton mandat , tu vas être difficilement remplaçable..
Posté par : Jean luc, le 21/08/2020 - 08:49:33

=> Liste de toutes les actualités

Ajouter un commentaire :
Votre commentaire apparaitra une fois validé par l'administrateur du site
Pseudo : Mail obligatoire :

Message :

 

Code à entrer :

Cet espace de discussion n'est pas destiné à créér des polémiques, s'en prendre aux gens, associations, les insulter, régler vos comptes, ou parler de la vie privée des gens, mais juste échanger et commenter calmement sur la vie tretsoise de manière courtoise et respectueuse de l’autre... Critiquer est possible mais sans s'en prendre aux gens ! MERCI ! S'il y a encore des dérapages, comme par le passé, il sera supprimé, ce qui serait dommage que les autres payent par le comportement de quelques uns !

Si vous avez des infos à communiquer, si vous êtes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler à Trets, si vous êtes dans une association et que vous souhaitiez communiquer ses résultats, son actu etc..., que vous voulez faire partager des photos de la vallée, envoyez dès maintenant un mail ou poster un message ici ou sur facebook, le tout sera rapidement mise en ligne ici... Merci à vous !



Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Le Passé tretsois Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA







Les dernières actualités :

29/09 : Sport Foot Résultats : Un beau week end en football & sur la piste de BMX pour les tretsois les 26 & 27 septembre 2020

29/09 : Travaux Patrimoine : L'église Notre Dame de Nazareth en très gros travaux : Présentation & Suivi détaillé de l'avancée des travaux en ce mois de Septembre

28/09 : Municipalité : La mairie obligée de fermer ses portes pour 3 jours après un cas de Coronavirus

28/09 : Souvenirs Médiathèque : 30 ANS DE LA MEDIATHEQUE : Une inauguration avec alors deux maires ex rivaux...

28/09 : Travaux Aux alentours Presse : Fermeture de la N7 : Précisions détaillées sur les travaux & réactions des maires alors que la Phase 2 se profile...

28/09 : Interview Sport Tennis : Victorien Jager : Un jeune tretsois ramasseur de balles à Roland Garros 2020 : Rencontre [2 Co.]

27/09 : Sport Foot : L'UST déjà sanctionné par la commission du District après son premier match ! [1 Co.]

27/09 : Faits divers Aux alentours Presse : La N7 fermée à Pourrières après un accident ce samedi !

26/09 : Municipalité : Vie associative sportive : La municipalité écrit aux associations suite aux mesures sanitaires du préfet

26/09 : Reportage Culture Vidéo : Le Casino-cinéma retrouve enfin le spectacle en mode Cellule de crise théatrale, mais de manière bien restreinte...

26/09 : Santé Vie tretsoise Reportage : De très nombreux tretsois sont venus se faire dépister contre le coronavirus lors d'une opération départementale !

26/09 : Faits divers Aux alentours Presse : Il confond le CD6 avec un circuit de Formule 1 !!!

Suite des actualités

SOMMAIRE

L'agenda de la commune Toutes les autres brèves à lire...