Trets : Présentation détaillée du futur Supermarché Carrefour de Trets, version II (2020) & Evolution du dossier [MAJ 2/4]
S'il vous plaît désactivez votre bloqueur de Adblock et des scripts pour afficher cette page

Sur Facebook

Rechercher sur le site

Au cinema casino

A voir cette semaine
 >  Voir les infos sur le film, et la programmation du mois

L'agenda tretsois

›› Suite de l'agenda tretsois












  • Le Journal tretsois
  • ECONOMIE


PROJET 1ERE VERSION : 2018

Il y a un an et demi, en aout 2018, Trets au coeur de la Provence vous avait présenté en détails le projet du tout nouvel hypermarché CARREFOUR de Trets qui doit s'installer dans l'agrandissement de la zone de la Burlière et qui remplacera le Carrefour market actuel, qui existe depuis 30ans. Il avait alors été présenté aux commerçants lors d'une réunion de l'association "Les Vitrines de Trets", un mois après avoir obtenu l'avis favorable de la commission départementale d'aménagement des Bouches du Rhône (CDAC). Un agrandissement que beaucoup de tretsois et habitants de la vallée attendent depuis longtemps et qui consistait pour rappel à la création d'un ensemble commercial d'une surface totale de vente de 7 540 m2 compose d'un hypermarché « CARREFOUR » de 6 000 m2 (2 fois celui actuel), et d'une galerie marchande de six boutiques, totalisant 900 m2 (252 m2, 108 m2, 112,5m2, 112,5 m2,135 m2 et 180 m2) et d'une moyenne surface non alimentaire de 640 m2 sur le parking, et de creation d'un point DRIVE de 4 pistes de ravitaillement et de 66 m2 d'emprise au sol, a Trets. (Revoir la présentation détaillée du projet ici & le pourquoi de ce magasin). L'ensemble commercial sera implanté sur 13 parcelles au total de cette nouvelle zone, réunies en une seule unité foncière (lot n° 05) d'une surface totale de 30 695 m² .

Au départ le groupe Carrefour voulait un magasin de 7000 / 8000m², mais après de nombreuses discussions avec la mairie, tout le monde était tombé d'accord sur 5000m². Une superficie trop petite cependant pour le groupe Carrefour qui s'était alors retiré et ne mettra pas un centime dans le projet, et celui ci a donc été repris par un promoteur . De plus les contraintes imposées par la mairie au sujet de la galerie marchande étant tellement lourdes (celle ci voulant protéger le commerce local) avaient également découragé le groupe précisait à la réunion le promoteur en 2018 la société SAS 3B INVEST. Un projet d'agrandissement destiné à éviter la fuite des tretsois vers St Maximin, Aix, Aubagne pour faire leurs courses, expliquait la municipalité qui souhaitait ce projet depuis longtemps. Le promoteur rappelant au passage que St Maximin va voir son HYPER U s'agrandir de 4 à 8000m² et recevoir d'autres magasins . "Mais avant de construire ce projet nous avons eu de très nombreuses discussions avec la municipalité, les agriculteurs, l'association des commerçants, tout cela s'est fait en concertation." insistait Mr Bracchi le promoteur, qui travaille dessus depuis 2013 . Et pour le réaliser il va énormément investir puisque le projet de départ coutait 24 millions d'euros dont 18M pour la construction et 6M pour l'aménagement du site. Le terrain étant à 135€ le mètre carré.

=> Présentation détaillée du 1er PROJET du CARREFOUR

=> Dossier de la matinale de FRANCE BLEU PROVENCE
=> Reportage FRANCE3
=> Article LA PROVENCE Aout 2018
=> Carrefour retoqué : Article LA PROVENCE Novembre 2018



PROJET 1ERE VERSION : 2018


Mais ce projet avait ensuite subit une énorme douche froide le 8 novembre 2018, lorsque la Commission nationale d'aménagement commercial (CNAC) (l'instance de recours des décisions et avis des commissions départementales d'aménagement commercial (CDAC)) donnait un avis DEFAVORABLE à ce projet. La CNAC avait été saisie par un recours de l'association située à Marignane : En toute franchise et quelques commerçants tretsois (peu nombreux) et de St Maximin (sic!) opposés au projet.

Dans son avis la commission considérait que le projet présentait "un caractère disproportionné par rapport a cet environnement et qu'il représentait, du fait de son ampleur, de sa composition et de l'attractivité qu'il va générer, un risque pour la survie du tissu commercial de centre-ville des communes avoisinantes !" mais aussi des reproches sur les aménagements du site qui est en zone inondable, et "qu'il ne répondait pas aux impératifs légaux de consommation économe de l 'espace et de qualité environnementale" etc , des arguments que Mr Bracchi le porteur du projet pour la société SAS 3B INVEST dénonçait en bloc dans une interview à Trets au cœur de la Provence en décembre 2018. (A relire ici)


Depuis un peu plus d'un an il a donc beaucoup travaillé, réalisé de nouvelles études, pour proposer un nouveau projet, qui répond aux critiques formulées par la commission. Un projet qui sera présenté ce mercredi 4 Mars 2020 à la Commission départementale d'aménagement des Bouches du Rhône (CDAC) et qui a déjà reçu en février l'avis favorable de La direction départementale des territoires et de la mer (DDTM).

Le voici en détails :

Dans cette nouvelle version, le promoteur a malheureusement du considérablement réduire en superficie le batiment. Ainsi s'il conserve la structure initiale (grande surface alimentaire + galerie + moyenne surface) il a donc subi une profonde transformation. Les surfaces déployées se déclinent ainsi :

* Un Supermarché exploité sous l'enseigne CARREFOUR MARKET avec une surface de vente de 4 000 m2 (contre 6 000 m2 précédemment). Pour rappel, Carrefour Market, actuellement a une superficie de 2412m²,

* 5 boutiques prioritairement destinées au transfert des existantes sur une surface de vente totale de 350 m2 (contre 900 m2 précédemment),
* 1 restauration de 195 m2 (dont 100 m2 de salle)


La galerie marchande : Le supermarché et les boutiques seront desservies par un bras de mail au centre duquel un espace de 60 m2 sera réservé et dédié aux autres commerçants Tretsois qui pourront s'ils le souhaitent venir communiquer sur leurs activités respectives et faire des animations. En effet une des particularités de ce projet consiste à développer fortement les partenariats avec les producteurs locaux.


La Moyenne Surface extérieure, sur le parking est maintenue en partie Nord-Ouest du terrain. Elle aura une surface de vente de 640 m2. Elle sera non alimentaire de 640m² (équipement de la personne, de la maison et culture-loisirs. A titre d'exemple pour comparer ALDI fait 380m², Bricomarché 2785m².

Un service Drive, adapté aux nouveaux modes de consommation et plébiscité par les consommateurs, est maintenu avec 3 pistes de ravitaillement, contre 4 dans le précédent projet.


Le but étant de créer un équipement commercial à taille humaine, capable de fédérer le commerce Tretsois, qu'il soit grand ou petit, et de répondre à la forte demande locale pour ainsi permettre de limiter l'évasion commerciale vers les grands pôles voisins.



L'impulsion déjà donnée lors du premier projet, vers une gestion raisonnée des ressources naturelles et la préservation de la biodiversité, sera maintenue et même renforcée.
Le batiment en lui même sera différent avec des façades aux parements de pierre et aux vêtures d'aspect bois. La toiture végétalisée. Le but est de fondre la batiment dans son environnement.


Coté parking, là aussi elles sont beaucoup moins nombreuses. Le précédent projet était doté d'un parking de 630 places (le double de l'actuel) 287 en extérieur et l'autre moitié en sous terrain sous le magasin : 343. Dans cette nouvelle version il n'y aura que 260 places de stationnement en tout, qui seront en quasi-totalité réalisées avec un système de pavés drainants qui visent à limiter l'imperméabilisation des sols. Une partie sera couverte avec toiture végétalisée sur presque 2 000 m2. Elle permettra ainsi d'améliorer le confort d'été, de stocker une partie des eaux pluviales et de réduire sensiblement les Ilots de Chaleur Urbains. La toiture sera également dotée de 450 m2 de panneaux photovoltaïques capable de produire l'équivalent de la consommation annuelle d'environ 60 logements de 70 m2 (hors chauffage).


Comme dans le précédent projet, une large place est laissée aux espaces verts. Là où aujourd'hui ne subsiste plus aucun arbre, on y verra se développer demain pas moins de 178 hautes tiges dont une partie permettra d'ombrager le parking.

Le Plan Local d'Urbanisme impose 20 % minimum d'espaces verts de pleine terre. La barre a été placée au-dessus des attentes de l'administration et ce taux de 20 % porté au-delà du tiers de la surface totale du terrain. Cette volonté se traduit par plus de 11 200 m2 d'espaces engazonnées et arborés.


Si le projet obtient un avis positif de la commission de CDAC le 4 mars 2020 et s'il ne reçoit pas de recours (l'association En toute franchise semble sur les dents, une nouvelle fois cependant), le promoteur espère pouvoir démarrer les travaux cet été 2020 et ils dureront 8 à 9 mois précisent ils.
A suivre donc...



L'EVOLUTION DU DOSSIER
L'avis de la commission départementale d'aménagement des Bouches du Rhône (CDAC) qui s'est réunie le 4 mars dernier est tombé le 10 mars et celui ci est FAVORABLE à cet agrandissement. L'avis est identique à la première version donc.

De son coté l'association EN TOUTE FRANCHISE qui avait obtenu l'annulation du premier projet en CNAC (commission nationale) a fait savoir mi mars qu'elle ne compte pas en rester là. Elle explique tout d'abord avoir interrogé les candidats aux Municipales sur leur engagement en faveur du commerce de proximité et la revitalisation des centres-villes, en leur proposant de signer leur CHARTE E.T.F. "Les deux candidats opposants au maire sortant, interrogés l’un a répondu qu’il était pour ce projet, l’autre n’a pas répondu. Quant au Maire en place, nous ne pouvons pas l’interroger, celui ci a montré par le passé qu’il était pour le projet" puis précise ce qu'ils comptent faire : "Le projet Carrefour est redéposé pour la seconde fois, mais cette fois ci, il sera examiné avec la nouvelle réglementation de la loi ELAN : comprenant une analyse d’impact, le taux de vacance commerciale, loi qui a été confirmée ce jour par le Conseil Constitutionnel. Nous sommes intervenus auprès du Préfet des B.D.R. pour que ce projet soit refusé en C.D.A.C. (abus de position dominante (à noter que leur lettre date du 9 mars, soit 5 jours après le passage en commission) nous n’hésiterons pas à utiliser le processus du recours devant la C.N.A.C. en cas d’avis favorable."

Mauvaise nouvelle donc pour les tretsois qui attendent le magasin, celui ci va donc encore être retardé de plusieurs mois par ce recours.

Photos maquette : SAS 3B INVEST / Ingénierie Bâtiment Services


Vu: 15625 fois RSS TRETS AU COEUR DE LA PROVENCE

Il y a : 1 Commentaires :
Le premier projet était nettement plus beau, d'un point de vue esthétique.
Posté par : Lolo, le 01/03/2020 - 22:22:46

=> Liste de toutes les actualités

Ajouter un commentaire :
Votre commentaire apparaitra une fois validé par l'administrateur du site
Pseudo : Mail obligatoire :

Message :

 

Code à entrer :

Cet espace de discussion n'est pas destiné à créér des polémiques, s'en prendre aux gens, associations, les insulter, régler vos comptes, ou parler de la vie privée des gens, mais juste échanger et commenter calmement sur la vie tretsoise de manière courtoise et respectueuse de l’autre... Critiquer est possible mais sans s'en prendre aux gens ! MERCI ! S'il y a encore des dérapages, comme par le passé, il sera supprimé, ce qui serait dommage que les autres payent par le comportement de quelques uns !

Si vous avez des infos à communiquer, si vous êtes au courant de quelque chose qui se déroule ou va se dérouler à Trets, si vous êtes dans une association et que vous souhaitiez communiquer ses résultats, son actu etc..., que vous voulez faire partager des photos de la vallée, envoyez dès maintenant un mail ou poster un message ici ou sur facebook, le tout sera rapidement mise en ligne ici... Merci à vous !



Vie tretsoise Agenda Municipalité Association Education Festivités Culture Médiathèque Patrimoine Travaux Economie Urbanisme Séniors Faits divers Revue de Presse Magazine Municipal Le Passé tretsois Cinéma Télévision Interview Nature Viticulture Météo Neige Reportage Compte-Rendu Photos Vidéos Aux alentours Montagne Ste Victoire Election Polémiques Portrait Pré-MUNICIPALES 2014 Politique Le site spécial : MUNICIPALES 2014 Dossier DEPARTEMENTALES 2015 Caroline dans Koh Lanta 18

SPORT RESULTATS Foot Futsall Gym Hand Basket Muaythai Vélo Danse Judo Volley Tennis Badminton SIHVA Club ALPHA







Les dernières actualités :

05/07 : Municipalité : Le 1er conseil VU LA PRESSE : Pascal Chauvin : «Je serai un maire constructif et bienveillant !»

05/07 : Municipalité : Communiqué de l'ancienne conseillère municipale : Samia Boudjaballah

04/07 : Aux alentours Agenda : ETE 2020 : Le programme des fêtes & spectacles aux alentours

04/07 : Municipalité : Au menu du 2e conseil municipal exceptionnel du 10 Juillet 2020

03/07 : Economie : L'actu des commerces tretsois en 2020 : Des Ouvertures & changements

03/07 : Municipalité : Conseil municipal exceptionnel pour élire le nouveau maire Vendredi : Programme, & LIVE VIDEO DES 9H ICI MEME [4 Co.]

02/07 : Reportage Vins Viticulture : La Fête des terrasses, première manifestation organisée sur Trets, depuis le retour à la vie, rencontre un beau succès !

02/07 : Education : Parents d'élèves & Professeurs gagnent leur combat pour une classe de 5e au collège !

01/07 : Agenda : La Fête des terrasses organisée par la région, sera aussi à Trets : PROGRAMME

01/07 : Sport : Toutes les infos sur la Piscine de Trets qui réouvre ce MERCREDI : Tarifs & Horaires + Protocole strict 2020 encore modifié [21 Co.]

30/06 : Souvenirs : Retour sur les Municipales de Trets de 1908 avec l'élection de Barthélémy Aubert

27/06 : Souvenirs : Retour sur les Municipales de 1904, avec l'élection de Célestin Michel et le départ d'Adolphe Pailheret

Suite des actualités

SOMMAIRE

L'agenda de la commune Toutes les autres brèves à lire...